Nicolas Tremblay

  • Une estafette chez Artaud

    Nicolas Tremblay

    • Lévesque
    • 30 Mars 2012

    Une estafette, dans le monde de la boxe olympique, est le messager chargé de transmettre le résultat d'un combat à l'annonceur. Ce rôle avait incombé à Nicolas Tremblay dans sa prime adolescence, au moment où son identité sexuelle était encore ambiguë, telle celle du jeune empereur romain décadent Héliogabale.

    Mais qu'arrive-t-il lorsque le messager, alter ego de l'auteur du roman que vous tenez, est un pasticheur qui se croit le créateur du message qu'il devait livrer ? Une histoire d'usurpation commence là où le vrai et le faux se confondent.

    Ce roman raconte donc une traîtrise. Mais pas n'importe laquelle, car l'estafette a lu Antonin Artaud, auteur du célèbre Le théâtre et son double, poète fou et génial qui a été interné dans des asiles psychiatriques où il a subi de nombreux électrochocs. Au Québec, les descendants de l'estafette sont persuadés qu'Artaud, c'est Nicolas Tremblay, une sorte d'élu aux violentes prophéties.

    Une estafette chez Artaud est un ouvrage qui mélange les genres littéraires, une autofiction pathétique qui intègre une biographie condensée d'Artaud ainsi qu'une présentation de son mythe. On y trouve une prose enlevante à laquelle s'ajoutent, ici et là, de la poésie et même du théâtre.

    Le roman est illustré par le peintre et écrivain Sergio Kokis.

  • L'esprit en boite

    Nicolas Tremblay

    • Lévesque
    • 6 Avril 2011

    Ce recueil propose une série de fabulations où le lecteur contemporain se sentira comme chez lui. Il aura même un sentiment de déjà-vu. Comme s'il entendait un air familier joué par les trompettes de l'Apocalypse, laquelle annoncerait sa propre fin depuis un ciel dépoétisé.



    Les histoires imaginent le monde à rebours, elles racontent un futur d'abord lointain puis plus rapproché et, finalement, le moment présent. Cependant, ces époques se valent toutes. Le pire a toujours déjà eu lieu. La décrépitude est aujourd'hui totale. Demain n'est guère mieux. Quant aux personnages, ils ont de la difficulté à distinguer la réalité du monde virtuel. Certains vont même jusqu'à épouser de façon érotique leur téléviseur. L'image en boîte les vampirise au point qu'ils ne la perçoivent plus comme un phénomène étranger. On a enfermé leur esprit dans l'oeil de la caméra, conscience divine que l'écrivain du XXIe siècle naissant jalouse secrètement. En fait, ce livre, comme le dirait William Marx, est un adieu à la littérature.

  • La memoire du papier

    Nicolas Tremblay

    • Lévesque
    • 31 Août 2016
  • Dans une approche de l'éducation cohérente avec la complexité de la sexualité humaine, ce guide présente des outils pratiques permettant la préparation, l'animation et l'évaluation de séances d'éducation sexuelle auprès de tous les publics, à tous les âges de la vie, en milieu scolaire ou en institution.

    Conçu par une équipe multidisciplinaire, son objectif est de fournir aux professionnels de l'éducation, de l'enseignement, du secteur médico-social, de la prévention... des supports concrets pour accompagner l'échange, la communication, la découverte de la sexualité dans toutes ses dimensions, cognitives, affectives et émotionnelles. Il propose également un modèle d'organisation (financier, réglementaire, éthique, déontologique etc.) nécessaire à la mise en place d'un projet d'éducation sexuelle en institution.

    Ce guide d'éducation à la sexualité repose sur une organisation structurée avec des fondements théoriques solides issus de différentes disciplines (sociologie, psychologie, philosophie, anthropologie, biologie, etc.) et sur des pratiques pédagogiques réfléchies, nécessitant une formation rigoureuse des intervenants. En accord avec les recommandations de l'OMS, il soutient que l'éducation améliore les connaissances et l'estime de soi, change les attitudes, interroge les normes de genre et les normes sociales, et permet aux sujets de faire des choix conscients et respectueux concernant les relations interpersonnelles et la sexualité.

  • Lettres quebecoises. no. 151, automne 2013

    , ,

    • Lettres québécoises inc.
    • 15 Janvier 2014

    Pour le plus pur bonheur du lecteur, cette édition de Lettres québécoises met à l'honneur Louis-Philippe Hébert, cet « écrivain des machinations » aux multiples facettes. Qu'il soit poète, romancier, éditeur ou concepteur de logiciels, ce passionné d'écriture se livre à nous avec une franchise qui évoque la liberté d'un homme ayant choisi de chercher du côté de l'obscurité, loin des prétentions et du « bien écrit ». Puis, un dossier spécial se penche sur le métier de traducteur, ces « invisibles de la littérature », en analysant les conditions actuelles de la traduction au pays. Se succèdent ensuite de précieuses critiques nous invitant à découvrir l'intense premier roman d'anticipation 2054 d'Alexandre Delong, les bouillonnantes nouvelles de Sergio Kokis recueillies dans Culs-de-sac et le premier tome des OEuvres complètes d'Anne Hébert consacré à sa poésie.

  • Charles Bolduc est un jeune écrivain avec déjà deux livres à son actif, dont un a été finaliste au Prix littéraire du Gouverneur général en 2012. Fait remarquable, les deux titres de cette étoile montante de la littérature québécoise sont des recueils de nouvelles, fulgurantes, denses, brèves et poétiques. La revue ­XYZ­ a donc élu Charles Bolduc comme nouvellier du numéro 113 en présentant un entretien avec l'auteur, trois nouvelles inédites en primeur ainsi qu'un compte rendu de son recueil ­Les truites à mains nues­. La section «Thème libre», qui offre un espace à plusieurs nouvelles plumes, livre des textes qui ont charmé le comité de lecture de la revue, donnant la chance à celles-ci de se faire connaître.

  • Des autorités douces, protectrices, brutales, terrifiantes !

    Sous la direction de Gaëtan Brulotte, le thème « Autorités » propose dix nouvelles. Dans ce numéro, les lecteurs trouveront des figures d'autorité protéiformes. Il y en a de douces fondées sur une compétence, qui inspirent de la considération ; ailleurs, ceux qui devraient être des modèles de sagesse présentent un tout autre visage. Parfois, l'autorité prend des formes subtiles et poétiques. Il y a aussi, bien sûr, des abus d'autorité qui sont plus ouvertement littéraux et musclés. L'ultime figure autoritaire est assurément celle qui s'attribue un droit de vie ou de mort sur les autres. Mais, au final, peut-être verra-t-on se dessiner en pointillé, dans ces nouvelles, autant de plaidoyers pour la liberté.
    La deuxième partie de ce numéro est consacrée au nouvellier et éditeur Gilles Pellerin. L'auteur répond aux questions de Hugues Corriveau dans un entretien substantiel qui couvre sa trajectoire depuis la fondation des Éditions de L'instant même et ses premières publications. S'ensuivent une nouvelle inédite et un compte rendu détaillé du plus récent recueil de micronouvelles de Gilles Pellerin, i2 (i carré).

  • Le dossier thématique de ce numéro d'automne réactualise le célèbre mythe de l'Utopie. Mais les lendemains ne chantent pas toujours dans les nouvelles de ce dossier. Vous découvrirez quels sont les rêves collectifs de nos contemporains à la lecture des textes de Jean-Paul Beaumier, David Clerson, David Dorais, Louis-Philippe Hébert, Jean-Sébastien Lemieux, Kiev Renaud, Jérôme Tousignant et Nicolas Tremblay. Hors dossier, Marius Mars (alter ego de J.P. April) publie en miroir deux textes de science-fiction satirique et outrancière, les traductrices Lori Saint-Martin et Flavia García nous font découvrir l'auteur argentin Diego Creimer et l'histoire de la nouvelle hispano-américaine nous est présentée par Claudine Potvin.

  • Fondé à la fin du XIXe siècle, le Club musical de Québec célèbre cette année ses 125 ans. Pour souligner l'occasion, la revue Cap-aux-Diamants consacre l'essentiel de son 127e numéro à un grand dossier sur l'histoire de la vie musicale dans la province. L'aventure débute avec l'historienne Mireille Barrière sur l'apport des troupes étrangères dans la popularisation de l'opéra italien et le texte d'Emmanuel Bernier sur la fondation du club. Le tournant du siècle amène ensuite de nouveaux modes de diffusion, le phonographe et la radio, qui viennent changer l'accessibilité à la musique populaire dans la première moitié du XXe siècle - comme en témoigne l'entretien avec le musicologue Lucien Poirier. Enfin, il est temps d'aborder, à travers les textes d'Yves Laberge et Geneviève Piché, le rayonnement international de la musique québécoise dans la deuxième moitié du siècle et les défis posés par la préservation de ce riche patrimoine, qu'il s'agisse de microsillons ou de photographies. Une occasion unique de découvrir l'évolution des institutions et des pratiques sociales qui ont structuré ce pan unique de notre culture.

  • L'école. Voilà le thème pour le moins inspirant qu'explorent les auteurs du numéro d'hiver d'XYZ. L'école. Tout le monde y passe ou y est passé. C'est dans ce microcosme qu'on expérimente pour la première fois les périls de la vie en société. On s'y frotte au monde adulte des connaissances. On y apprend à tirer son épingle du jeu. Une nouvelle identité nous définit tant dans ses murs qu'à l'extérieur, dans la cour, à l'heure de la récréation. Les auteurs de ce numéro n'y récoltent pas les mêmes souvenirs, mais tous, sans exception, imaginent des personnages confrontés à la dure et éprouvante réalité de ce milieu. À ce dossier thématique étoffé s'ajoutent un article de Christiane Lahaie, qui fait un survol de la production de nouvelles au Québec dans la dernière année littéraire, ainsi qu'un compte rendu de Nicolas Tremblay sur le recueil Le basketball et ses fondamentaux de William S. Messier.

  • D'est en ouest, du nord au sud, chaque numéro, nos correspondants nous donnent des nouvelles de leur coin de pays.

  • Guide gestion optimale du rucher, 3e édition

    , , , , , , ,

    • Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du québec - craaq
    • 23 Mars 2020

    Cette 3e édition du guide Gestion optimale du rucher décrit, saison par saison, les étapes de travail d'une année au rucher et les soins à donner aux abeilles.
    Apiculteurs et conseillers y trouveront les méthodes recommandées pour bien observer l'état des ruches, les manipuler de façon sécuritaire et favoriser la santé et la productivité des colonies.
    Le chapitre sur les maladies et parasites a été revu et augmenté et reflète les meilleures pratiques afin de savoir prévenir, identifier et traiter les problèmes selon une approche de lutte intégrée.
    Enfin, ce guide présente les lois et règlements dont les apiculteurs doivent tenir compte, ainsi que de nouvelles sections sur l'apiculture biologique, le partage du territoire et l'apiculture urbaine

empty