Olivier Latyk

  • Le buveur d'encre ; l'école des buveurs d'encre Nouv.

    Un roman illustré pour les enfants de 7 à 11 ans, faciles à lire tout seul et à comprendre. Une histoire rythmée et passionnante qui donne vraiment envie.L'histoire : Un nouvel élève arrive dans la classe d'Odilon et Carmilla. César Dysfférent est un peu... différent. Il est allergique aux verbes et boit les livres avec une paille spéciale. Clovis, l'ami d'Odilon, trouve ce nouveau vraiment bizarre et il est beaucoup trop grand : il lui cache le tableau. Quand César se rapproche de Lamia, c'en est trop pour Clovis : la guerre est déclarée !
    Un livre sur l'école et la tolérance pour les enfants de 7 à 11 ans.

  • Une histoire rythmée et passionnante qui donne vraiment envie de lire. Un roman illustré pour les enfants de 7 à 11 ans, facile à lire tout seul et à comprendre.
    L'histoire : Draculivre emmène Odilon et Carmilla à l'inauguration du musée des beaux-arts, où une exposition est consacrée au peintre Odilon Redon. Odilon tombe sous le charme des oeuvres qui semblent presque vivantes et notamment de L'araignée. Mais le lendemain, l'araignée a disparu du tableau ! Qui a bien pu boire la peinture ? Odilon et Carmilla mènent l'enquête ! Un roman fantastique pour les enfants de 7 à 11 ans.

  • « Je suis un buveur d'encre depuis ce fameux jour où Draculivre, un ancien vampire devenu allergique au sang, m'a mordu. J'aspire le texte des livres à l'aide d'une paille. Un vrai délice ! Je vis les histoires que je bois. Mais ce que je préfère par dessus tout, ce sont les fautes d'orthographe ! C'est aussi fort que du piment dans le couscous ou de la moutarde avec de la viande froide. » Oui, mais l´abus de fautes d´orthographe est dangereux pour la santé. Elles sont à consommer avec modération pour les buveurs d´encre. Or, Draculivre a une attitude étrange. Odilon le soupçonne d´être devenu accroc aux fautes. Il décide de sauver le vieux vampire...

  • Une nouvelle histoire inédite de la série Draculivre.Dans la cité des buveurs d'encre, Odilon, notre petit héros, est très inquiet : Carmilla, sa fiancée, est atteinte d'une maladie mystérieuse ; elle n'a plus goût à rien, ne se nourrit plus de livres et s'enferme dans un silence inquiétant. Après un séjour dans les montagnes pour tenter de la revigorer, mais sans succès, Draculivre a une idée : consulter un psychiatre buveur d'encre. Celui-ci révèle que Carmilla a bu un livre qu'elle n'a pas digéré : Dracula. Ce livre pour adultes, sans images, a choqué la petite vampire qui est devenue allergique à l'encre et ne peut plus rien boire. Pour la guérir, Odilon, qui déteste lire, décide de lui faire la lecture pour lui redonner goût aux histoires. Il commence par des albums pour les tout-petits, aux images remplies de couleur.

  • Quelque chose de terrible est arrivé : le sac des bruits des moyens de transport a été mélangé avec celui des cris des animaux. Depuis, l'ambulance fait "coin-coin", la sonnette du vélo "ouaf-ouaf", l'hélicoptère "hi-han"... Comment faire en sorte que tout rentre dans l'ordre ?

  • C'est l'anniversaire de Carmilla, mais Odilon n'a pas le coeur à la fête. Son père lui manque : il ne l'a pas revu depuis qu'il est devenu un buveur d'encre. C'est décidé : Odilon va tenter de renouer avec sa famille. Et pour ça, il a une idée : raconter son histoire dans un livre et le déposer dans la librairie de son père en espérant que celui-ci le trouve... et le lise !

  • Une tempête sur un lac au temps de Jésus, une classe verte de poney aujourd'hui.
    Dans les deux histoires, c'est en faisant confiance que chacun reprend courage et retrouve la paix intérieure.

  • Alors que Sidonie se met en route, les trois fils du voisin se moquent d'elle et lui jettent des pierres en la traitant de folle. Mais Sidonie s'en moque. Elle évite les pierres et poursuit son chemin. Arrivée dans le palais du Vent, elle lui explique sa requête. Le Vent, sur son trône, l'autorise à prendre ce qu'elle veut, Sidonie ramasse une petite poignée de grains. À son retour, elle les sème dans le champ de ses parents. Et quelques jours plus tard, des petits lutins aux chapeaux pointus apparaissent ! Aussitôt, ils se mettent au travail : plantent des légumes dans le potager, réparent le toit de la ferme, installent un poulailler, une étable... Sidonie et sa famille sont sauvés ! Les trois fils du voisin sont jaloux. Ils décident de partir à leur tour au Palais du Vent. À nouveau, le Vent leur propose de prendre ce qu'ils veulent. Les trois fils du voisin remplissent alors d'énormes sacs de grains et se dépêchent de rentrer chez eux pour les semer. Mais cette fois, ce sont trois géants qui surgissent. Et ils ne sont pas aussi gentils que les lutins...

  • Dès la grande section de Maternelle, Milan Poche Poussin accompagne les apprentis lecteurs avec une formule inédite de livre en 3 parties : 1.L'échauffement, avec des jeux pour prendre confiance - 2. Le récit, avec une histoire simple à lire - 3. La récréation, avec une comptine pour se détendre. Une nouvelle collection conçue avec un conseiller pédagogique pour entrer dans la lecture en douceur. Le papa de Lucie est vraiment un super-papa : il lui a offert un robot ! Kop joue au foot, fait du vélo et prépare même les crêpes ! Mais Kop sait-il vraiment tout faire ?

  • La rencontre explosive d'une sorcière affamée et d'une chipie je-sais-tout... Un roman illustré pour les enfants de 7 à 11 ans, facile à lire tout seul et à comprendre. Une histoire rythmée et passionnante qui donne vraiment envie de lire.
    L'histoire : Dans la boule de cristal de Colette, le message est clair : "Rupture de stock" ! Aujourd'hui, elle ne mangera pas de fillette... Adieu, les délicieuses recettes. Colette se désespère. Soudain, voilà que surgit une jolie mignonnette. Mais la petite Angèle n'est pas un ange : elle n'arrête pas de parler, sait tout et touche à tout. Bref, le repas de Colette se transforme en véritable enfer !

  • Un album au coeur des émotions de l'enfant !Une amie de la mère d'Emma lui offre un carnet tout blanc, un carnet à secrets. Mais Emma ne sait écrire que son prénom. Ce n'est pas grave, elle va y dessiner, coller un ticket de métro ou un papier de bonbon... bref, garder une trace de ce qu'elle vit, de ses émotions et de ses rêves. Et constater qu'elle a une vie bien remplie !

empty