Pape François

  • « Il y a un temps pour tout », nous disent les Écritures. Et dans la crise décisive que nous traversons, le pape François n'en doute pas un instant : c'est le temps de changer.
    Né de sa propre expérience du confinement, ce dernier livre du pape est un vibrant appel à l'action. Alors que le monde traverse une nuit d'épreuves, il s'agit plus que jamais d'y discerner une dynamique de conversion. Comment un changement se produit dans l'Histoire, comment nous l'embrassons ou lui résistons, comment Dieu vient à chaque instant rencontrer notre condition.
    « Viens, parlons, osons rêver... », ainsi le pape interpelle-t-il chacun, qu'il soit croyant ou non. Ce faisant, comme le dit Mgr Benoist de Sinety, il nous invite « à rêver non pas de petits rêves personnels et autosuffisants, mais à rêver ensemble, à rêver grand ».

  • Des paroles précieuses et lumineuses du pape François sur la joie

    Pour le pape François, la joie est belle, bonne et féconde. Souvent présentée comme la " carte d'identité " du chrétien, elle est un sentiment profond, un don de l'Esprit qui ne nous abandonne pas, même lorsque nous traversons des moments douloureux. Si la joie est un élan simple vers l'amour de soi, des autres et du Seigneur, elle n'est pas pour autant acquise et doit se cultiver au quotidien.

    Conscient que la joie ne se vit pas de la même manière selon le moment et le lieu de vie, le pape François s'adresse à tous dans cet ouvrage. Il conseille et accompagne les lecteurs de la tristesse à la joie, de la douleur à l'espoir, de la solitude à l'amitié, de la peur au courage, du sentiment de vide intérieur à la foi, de l'offense au pardon, de la maladie à la guérison.

    Dans ce volume, qui rassemble des écrits et des discours publics, le pape François transmet sa conviction la plus profonde : notre bonheur passe par notre capacité de solidarité et d'amour. Car c'est en se donnant que l'on connaît la véritable joie.

  • Une fois encore, saint François d'Assise inspire le pape François. À la suite du saint et dans la ligne de l'enseignement social des papes du XXe siècle, le Saint-Père appelle à un grand mouvement de fraternité universelle alors que la crise de la Covid-19 risque plus que jamais de laisser pour compte des pans entiers de la population mondiale déjà meurtrie par une mondialisation inégalitaire.Pour le pape, seul un mouvement d'ensemble en faveur de la dignité de chaque personne pourra permettre un développement humain intégral. Le progrès technique et la croissance économique ne suffiront pas à assurer le bonheur des hommes.Tous frères, c'est ensemble que nous avons à pèleriner sur cette terre.

  • Pour exprimer la proximité et la tendresse de Dieu dans cette période de pandémie, marquée par la douleur, la souffrance, la solitude et la peur vécue par une immense partie de l'humanité, le pape François s'est exprimé de plusieurs manières. À travers deux messages Urbi et orbi (à la ville de Rome et au monde), une lettre ouverte aux mouvements populaires, un message aux vendeurs de journaux de rue, une lettre à un ami, juge argentin de Buenos Aires, le pape ravive la foi des catholiques, donne des clés pour envisager sereinement la période après la pandémie. Il plaide pour l'assouplissement des sanctions internationales, l'allégement de la dette des pays pauvres et l'instauration d'un cessez-le-feu mondial.

  • Dans un entretien exceptionnel accordé au P. Marco Pozza, le pape François commente les articles qui composent le Credo. Son commentaire permet de saisir le sens de la foi : croire en Dieu, croire en un Dieu Père, Fils et Esprit saint, croire en l'Église comme un acte personnel et communautaire. « La foi, dit-il, c'est la réponse libre de l'homme à l'initiative de Dieu qui se révèle. Dieu parle aux hommes comme à des amis. » Avec des mots touchants et des exemples empruntés à la vie quotidienne, il témoigne de sa foi lumineuse de prêtre au service de l'humanité.

  • Chacun de nous est à la recherche d'un sens à sa vie, de la réalisation d'un rêve, d'un espoir comblé. Mais pour le pape François, le secret du bonheur réside dans la liberté, qui peut faire d'une vie une existence riche, d'une personne un phare guidant son prochain.
    François nous emmène sur le chemin de l'accomplissement de soi et d'une joie immanente qui nous permet de surmonter nos peines et les difficultés de la vie. Il nous rappelle aussi que le bonheur est affaire, non pas de croyance, mais d'écoute, d'ouverture au monde et d'altruisme.

  • Le pape François partage son expérience de la prière par de précieux conseils et une sélection de plus de cent prières

    Les anciens disaient que la prière est une respiration, qu'une âme privée de toute prière dépérit. Dans ce livre spirituellement inspiré, le pape François revient sur son expérience personnelle de cet acte de foi et d'amour qu'est la prière, et nous invite à entrer en familiarité avec Dieu, à déposer en lui nos angoisses et nos problèmes.

    Dans une première partie, le pape François fait entrer le lecteur dans le mystère de la prière. Il souligne la force qu'il trouve dans cette pratique du recueillement, le sens qu'il lui accorde. Il distille aussi de précieux conseils et réflexions sur les raisons qui amènent à la prière, pour qui prier, pour quoi prier, quels mots choisir et comment s'y prendre, qu'y trouve-ton. Dans une deuxième partie, il partage ses prières préférées, qui sauront parler à tout le monde, à chaque moment de la vie : le pardon, l'espoir, la justice, la sagesse, la conversion, la guérison, le soutien, la tentation, le deuil, la famille, les enfants.

  • Quand le pape François s'adresse à ses frères prêtres, c'est avec force et simplicité qu'il les exhorte, les soutient et les guide dans leur mission.Cet ouvrage propose les plus beaux textes issus de ses rencontres dans le monde entier, depuis le début de son pontificat.Ces paroles renouvelleront notre espérance et soutiendront les prêtres dans la fidélité à la grâce initiale de leur sacerdoce, car « c'est de cette étincelle que l'on peut allumer le feu pour aujourd'hui ».
    « Comme frère aîné et comme père, je désire moi aussi être proche, en premier lieu pour vous remercier au nom du saint Peuple fidèle de Dieu de tout ce qu'il reçoit de vous et, en retour, vous encourager à renouveler ces paroles que le Seigneur a prononcées avec tellement de tendresse le jour de notre ordination et qui constituent la source de notre joie : Je ne vous appelle plus serviteurs... je vous appelle mes amis. (Jn 15, 15) »Pape François
    Textes réunis par Cédric Chanot, diacre permanent du diocèse de Metz

  • Le Pape François, depuis le début de son pontificat, a bousculé L'Église, réformé la Curie romaine, entrepris de remettre en avant les grandes valeurs évangéliques: pauvreté, charité, miséricorde. Son souci se porte vers les plus humbles qui souvent ne connaissent comme prière que le Je vous salue Marie.

  • Le Pape François, depuis le début de son pontificat, a bousculé l'Eglise, réformé la Curie romaine, entrepris de remettre en avant les grandes valeurs évangéliques : pauvreté, charité, miséricorde.
    Il sort dans le monde entier un commentaire surprenant du Notre Père : « Quand vous priez dites : Notre Père ».

  • « L'Amazonie bien aimée se présente au monde dans toute sa splendeur, son drame et son mystère ». C'est par ces mots que commence l'exhortation apostolique post-synodale, Querida Amazonia, qui fait suite au synode des évêques qui s'est tenu à Rome du 6 au 27 octobre 2019.Le pape François y partage ses « rêves pour l'Amazonie », dont le sort doit concerner tout le monde car cette terre est aussi « la nôtre ». Il y formule « quatre grands rêves » : que l'Amazonie « lutte pour les droits des plus pauvres», « préserve cette richesse culturelle », « préserve jalousement l'irrésistible beauté naturelle », et enfin, que les communautés chrétiennes soient « capables de se donner et de s'incarner en Amazonie ».À travers ce texte, le pape prolonge les grands thèmes de son pontificat, en faveur de cette terre emblématique, image de la beauté de la Création et de l'ingratitude des hommes.

  • Le pape François lance, dans cette première encyclique entièrement de sa main, un appel à tous les hommes pour préserver la terre, notre « maison commune ».
    Sensible à « la grandeur, l'urgence et la beauté du défi qui se présente à nous », le pape interpelle les chefs d'Etat aussi bien que les simples citoyens pour délivrer un message fort non seulement sur l'environnement mais sur la place de l'homme au sein de la création.Donnant à l'écologie une résonance profondément humaine, sa réflexion nous tourne vers les liens qui unissent tous les hommes et nous invite à remettre l'économie et la politique, qu'elles soient internationales ou locales, au service de la personne humaine avec une attention toute particulière pour les plus pauvres.
    Un texte magistral sur notre responsabilité commune pour préserver la création et tous ceux qui l'habitent et continuer à nous en réjouir ensemble dans la lignée de Saint François d'Assise.

  • Chers fiancés, dans cet abécédaire qui vous est destiné, vous trouverez quelque deux cents citations du pape François qui viendront éclairer et transformer votre route à deux. En les lisant, écoutez la voix d'un père qui veut le bonheur de ses enfants. Vous comptez beaucoup pour l'Église parce que vous représentez l'avenir de l'humanité. Peu importe où vous en êtes, le Saint-Père vous invite à avancer dans l'espérance. Osez répondre généreusement au grand appel de votre vie : aimer en vérité, comme Dieu aime !

  • "C'est à la Croix que Jésus assume une fois pour toutes l'échec et le mal et qu'il les transcende. C'est là que se manifeste son amour insondable". Pape François
    Avec le Pape François, suivons le Christ dans sa Passion car il nous introduit magnifiquement dans la contemplation du mystère de notre Salut.
    La sagesse de la Croix rompt toute logique humaine au nom d'une logique supérieure. Dieu nous enseigne que la Croix ne garde pas en elle une logique de souffrance et de mort, mais bien celle de la vie, dans l'amour et l'espérance.
    Cette démarche spirituelle nous aidera aussi à sortir de nous-mêmes pour aller à la rencontre des autres, vers les périphéries de l'existence : vers les personnes oubliées ayant le plus besoin de compréhension, d'aide et de consolation.

  • Édition officielle de la Conférence des évêques de France "La joie de l'Évangile remplit le coeur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Je désire m'adresser aux fidèles chrétiens, pour les inviter à une nouvelle étape évangélisatrice marquée par

  • J'adresse une invitation urgente à un nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l'avenir de la planète. Nous avons besoin d'une conversion qui nous unisse tous, parce que le défi environnemental que nous vivons, et ses racines humaines, nous concernent et nous touchent tous. "J'espère que cette Lettre encyclique, qui s'ajoute au Magistère social de l'Église, nous aidera à reconnaître la grandeur, l'urgence et la beauté du défi qui se présente à nous." "Une longue réflexion, à la fois joyeuse et dramatique pour que nous, chrétiens, nous sachions assumer les engagements que nous propose l'Évangile de Jésus, en faveur de la création." Un appel à tous à prendre soin et de la maison commune et de chacun de ceux qui l'habitent. Face à l'exploitation violente de la terre et des hommes, le pape réveille les consciences pour susciter le respect et l'admiration de la création et de toutes ses créatures, jusqu'aux plus petits d'entre les hommes.

  • « Soyez dans la joie et l'allégresse » (Mt 5,12).« Il ne faut pas s'attendre, ici, à un traité sur la sainteté, avec de nombreuses définitions et distinctions [...]. Mon humble objectif, c'est de faire résonner une fois de plus l'appel à la sainteté, en essayant de l'insérer dans le contexte actuel, avec ses risques, ses défis et ses opportunités ».Dans sa troisième exhortation, le pape François invite à découvrir ce qui est « le visage le plus beau de l'Église », non seulement à travers la vie des saints, mais aussi de toutes ces personnes aux périphéries de l'Église qui reflètent le visage du Christ et sont autant de soutiens aux disciples de Jésus.Par-dessus tout, le pape veut faire comprendre que la sainteté s'adresse à chacun de nous : tous « sont appelés par Dieu, chacun dans sa route, à une sainteté dont la perfection est celle même du Père » et elle n'est pas l'apanage des prêtres ou des religieux. Nous sommes tous appelés à « vivre les mystères de sa vie en union avec lui ».Le pape nous appelle à vivre véritablement l'esprit des Béatitudes, « ainsi, nous partagerons un bonheur que le monde ne pourra nous enlever ».

  • « Dieu aime la joie des jeunes ».À la suite du synode sur les jeunes et la vocation, le pape publie une exhortation qui leur est consacrée. C'est une première. Les jeunes sont l'avenir du monde mais aussi de l'Église. C'est l'âge des rêves, de l'enthousiasme, des élans, des projets mais aussi de la générosité. Et le Saint-Père reconnaît que parfois, y compris dans l'Église, les jeunes peuvent être déçus ou découragés par une attitude sclérosée, autoritaire, humiliante de la part des adultes ainsi que par les scandales d'abus qui défigurent l'Église.C'est pourquoi il dit à chaque jeune : « Aie confiance », « ne te décourage pas », « fais du Christ ton ami, il ne te décevra pas », et cet appel à la jeunesse il le lance à tout le peuple de Dieu pour que chacun retrouve dans le Christ les richesses de générosité, de don de soi, d'ouverture aux autres qui sont la marque de la jeunesse et que l'âge nous fait parfois oublier.

  • Adressée aux jeunes croyants du monde entier en octobre 2018, cette exhortation apostolique post-synodale a pour thème "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel".
    Le pape va signer à Rome sa nouvelle exhortation apostolique post-synodale qui porte sur la jeunesse.
    Comme l'a annoncé dimanche 3 mars le directeur ad interim de la Salle de Presse du Saint-Siège : le 25 mars, « en la solennité de l'Annonciation du Seigneur, le Saint-Père François se rendra en visite à Lorette, et a l'intention, à cette occasion, d'offrir à la Vierge Marie l'Exhortation post-synodale du Synode des évêques sur le thème "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel", qui s'est tenu au Vatican du 3 au 28 octobre 2018 ».
    /> Découvrez ou redécouvrez les propos tenus par le Saint-Père François à l'occasion de cette exhortation apostolique qui porte sur la jeunesse.
    EXTRAIT
    5. Recueillons certains trésors des Saintes Écritures, où, à plusieurs reprises, on parle des jeunes et de la façon dont le Seigneur va à leur rencontre.
    Dans l'Ancien Testament
    6. À une époque où les jeunes comptaient peu, certains textes montrent que Dieu a sur eux un autre regard. Par exemple, nous voyons que Joseph était presque le plus jeune de la famille (cf. Gn 37, 2-3). Toutefois, Dieu lui communiquait de grandes choses en rêve et il a dépassé tous ses frères dans les tâches importantes lorsqu'il avait environ vingt ans (cf. Gn 37-47).
    7. En Gédéon, nous reconnaissons la sincérité des jeunes, qui n'ont pas l'habitude d'édulcorer la réalité. Quand on lui a annoncé que le Seigneur était avec lui, il a répondu : « Si Yahvé est avec nous, d'où vient tout ce qui nous arrive ? » (Jg 6, 13). Mais Dieu ne s'est pas senti offensé par ce reproche et a doublé la mise pour lui : « Va avec la force qui t'anime et tu sauveras Israël » (Jg 6, 14).
    8. Samuel était un jeune peu sûr de lui-même, mais le Seigneur parlait avec lui. Sur le conseil d'un adulte, il a ouvert son coeur pour écouter l'appel de Dieu : « Parle, Seigneur, car ton serviteur écoute » (1 S 3, 9-10). C'est pourquoi il a été un grand prophète qui est intervenu en des moments importants pour sa patrie. Le roi Saül, lui aussi, était jeune quand le Seigneur l'a appelé à accomplir sa mission (cf. 1 S 9, 2).
    9. Le roi David a été choisi alors qu'il était un jeune garçon. Quand le prophète Samuel était à la recherche du futur roi d'Israël, un homme lui a présenté comme candidats ses enfants aînés et les plus expérimentés. Mais le prophète a fait savoir que l'élu était le jeune David qui gardait les brebis (cf. 1 S 16, 6-13), car « l'homme regarde à l'apparence, mais le Seigneur regarde au coeur » (v. 7). La gloire de la jeunesse était plus dans le coeur que dans la force physique ou dans l'impression que l'on donne aux autres.

  • Moins de quatre mois aprs son lection, le pape Franois publie sa premire encyclique rdige sur la base d'un document transmis par Benot XVI. Cette encyclique publie dans le cadre de l'Anne de la foi vient complter celles consacres par Benot XVI aux deux autres vertus thologales : l'esprance et la charit. En poursuivant et en publiant ce texte commenc par son prdcesseur, Le pape Franois souligne ainsi la continuit entre les deux pontificats et l'importance de l'anne de la foi.

  • LE PAPE FRANÇOIS REND HOMMAGE À MARIE, CELLE QUI LUI A INSPIRÉ SA VOCATION.
    Marie, femme d'action, fais que nos mains et nos pieds se dirigent avec empressement vers les autres pour leur apporter la charité et l'amour de ton Fils Jésus, pour apporter dans le monde la lumière de l'Évangile, comme tu le fais toi-même. Amen.

    Marie, mère de l'Église et de Jésus, est la figure de miséricorde et de tendresse de l'Évangile. Elle véhicule des valeurs telles que l'humilité, la patience et l'amour, et joue un rôle prépondérant dans la Bible.
    Dans L'Évangile de Marie, le pape François glorifie les multiples qualités de la mère de tous les chrétiens et nous montre le chemin à suivre pour vivre en paix avec nous-mêmes, mais aussi avec les autres.
    Fidèle à lui-même, le souverain pontife aborde avec bienveillance des sujets sensibles comme l'accueil des migrants, la crise de la famille, le sort des banlieues... et affirme sa modernité.

  • Une réflexion du Pape François sur la sainteté.
    « Nous sommes tous appelés à être des saints en vivant avec amour et en offrant un témoignage personnel dans nos occupations quotidiennes, là où chacun se trouve. »
    Découvrez des portraits d'hommes et de femmes témoignant de la sainteté dans le monde contemporain !
    EXTRAIT
    Ne pensons pas uniquement à ceux qui sont déjà béatifiés ou canonisés. L'Esprit Saint répand la sainteté partout, dans le saint peuple fidèle de Dieu, car « le bon vouloir de Dieu a été que les hommes ne reçoivent pas la sanctification et le salut séparément, hors de tout lien mutuel ; il a voulu en faire un peuple qui le connaîtrait selon la vérité et le servirait dans la sainteté3 ». Le Seigneur, dans l'histoire du salut, a sauvé un peuple. Il n'y a pas d'identité pleine sans l'appartenance à un peuple. C'est pourquoi personne n'est sauvé seul, en tant qu'individu isolé, mais Dieu nous attire en prenant en compte la trame complexe des relations interpersonnelles qui s'établissent dans la communauté humaine : Dieu a voulu entrer dans une dynamique populaire, dans la dynamique d'un peuple.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Le Pape François est un homme d'Eglise argentin, actuellement 266ème pape de l'Eglise catholique.

  • " L'Église n'est pas là pour condamner, mais pour permettre la rencontre avec cet amour viscéral qu'est la miséricorde de Dieu. Pour que cela se produise, il est nécessaire de sortir. Sortir des églises et des paroisses, sortir et aller chercher les gens là où ils vivent, où ils souffrent, où ils espèrent. " Franciscus. Chaque page de ce livre vibre du désir du pape François de toucher les âmes qui cherchent un sens à leur vie, un chemin de paix et de réconciliation, un remède à leurs blessures physiques et morales. Pour lui, priorité doit être donnée à cette humanité, inquiète et souffrante, qui demande à être écoutée et non repoussée, à l'intérieur comme à l'extérieur de l'Église : les pauvres et les exclus, les prisonniers et les prostituées, mais encore les divorcés, les homosexuels. Il insiste, notamment à travers des souvenirs de jeunesse et des épisodes émouvants de son expérience de pasteur, sur le fait que l'Église ne doit fermer sa porte à personne. Le nom de Dieu est Miséricorde est publié simultanément dans 84 pays.

  • « Le danger est qu'en temps de crise on se cherche une figure providentielle, un sauveur. Pour ma part, je ne suis pas un saint. Je ne conduis pas de révolution. J'essaie simplement d'annoncer l'Évangile. » Pape François

empty