Pelletier Jean Jacqu

  • Les Taupes frénétiques posaient le constat de la multiplication des phénomènes de montée aux extrêmes, tant dans le domaine du spectacle que de la vie quotidienne.
    Partout il faut capter l'attention, éclipser la concurrence. Il faut se démarquer. L'existence est à ce prix. Il faut se faire remarquer. Parmi des millions d'autres qui veulent se faire remarquer.
    Le simple fait d'exister, de se produire comme individu, devient un exercice de plus en plus extrême, dans un milieu qui lui-même l'est de plus en plus, marqué par le foisonnement des processus d'escalade, des dispositifs de prolifération et des pratiques de transgression.
    L'omniprésence de l'extrême, qui apparaît partout comme normale, ce livre en poursuit la mise au jour dans les processus, les structures et les modes d'organisation de la société.
    Par leur effet structurant, ces activités, qui sont marquées au coin de ce qu'on pourrait appeler l'extrême ordinaire, constituent en quelque sorte la Fabrique de l'extrême.

  • Précédé de Les Émois de Néo-NarcisseNéo-Narcisse est la nouvelle forme sociale montante, la nouvelle figure qu'emprunte l'individu pour s'insérer - et tenter de prospérer - dans un monde de plus en plus extrême. Un monde où il lui est difficile d'inscrire des projets dans la durée, de s'ancrer dans des appartenances durables et de s'appuyer sur des représentations du monde qui font autorité pour comprendre son univers et faire face au déluge d'informations qui lui tient lieu de connaissancePour Néo-Narcisse, la situation est différente de celle où se trouvait son lointain prédécesseur, le Narcisse de la mythologie grecque. Ce dernier, prisonnier de l'amour de son reflet à la surface de l'eau, finissait par y tomber et se noyer.La noyade qui guette Néo-Narcisse est différente. Dans le monde industrialisé qu'il habite, le miroir pour ainsi dire naturel que constituait la surface de l'eau a été remplacé par des miroirs culturels et sociaux. Ce qui s'offre à Néo-Narcisse, quand il veut se rassurer sur son identité et sur le sens de sa présence dans le monde, c'est le double miroir de la consommation valorisante et du regard des autres. Et c'est là, dans cette consommation et dans ce regard, qu'il risque de se perdre.Spectateur anxieux de lui-même, voué à capturer le regard des autres, Néo-Narcisse est condamné à se donner en spectacle... dans un univers qui manifeste lui-même une dimension de plus en plus spectaculaire, et dans lequel une quantité croissante de spectacles s'offrent pour le divertir.C'est donc sur fond de spectacle permanent que s'orchestre le spectacle de sa vie... et qu'il tente de faire sa marque. Même si, pour cela, il doit établir ses quartiers dans la prison de l'urgence. Notes particulières : Grand public curieux de l'actualité et des phénomènes sociaux.

  • Avez-vous déjà rêvé de squatter le cerveau d'un auteur inspiré et prolifique? De remonter aux sources de sa vocation d'auteur (et donc de lecteur) et de ses influences marquantes? D'assister à l'apprentissage du métier d'écrivain et d'en suivre le parcours du combattant? De découvrir les engrenages de l'inspiration, de la création et de l'édition d'un texte? D'escorter l'auteur dans les coulisses de sa vue publique?
    Questions d'écriture est l'occasion unique de vivre cette expérience privilégiée en compagnie de l'un des auteurs québécois les plus originaux et les plus lus des 20 dernières années. Conçu à partir d'un échantillonnage de 50 questions posées par des lecteurs, l'ouvrage est un passionnant vademecum pour quiconque s'intéresse à l'expérience d'écrire et à ces créateurs qui la poussent au point d'en faire un métier. Il aborde toutes les facettes d'un univers fascinant : techniques, anecdotiques, intellectuelles, autobiographiques. Le tout livré avec l'esprit analytique de l'auteur et son ton savoureux.
    À noter que cet ouvrage est une édition entièrement revue et considérablement augmentée de Écrire pour construire et inquiéter, titre originellement publié en 2002 aux éditions Trois-Pistoles. Cette nouvelle version tient donc compte de l'évolution de la carrière de Pelletier depuis ce temps et parle en détail du volet «essais» qu'il a développé ces dernières années, en même temps que l'ouvrage approfondit toutes les questions abordées 12 ans plus tôt, en plus d'en proposer d'inédites.

  • À Paris, Théberge se croyait en vacances. Une période de réadaptation pour son épouse handicapée. Mais il est bientôt recruté par Leclercq, un ami des services de renseignement français. L'affaire est délicate. Un petit homme blanc a été tué dans le 1er arrondissement. Puis deux dans le deuxième. Et trois dans le troisième... Où cela s'arrêtera-t-il? Les hommes sont-ils les seuls menacés? Et seulement s'ils sont petits? Seulement s'ils sont blancs? Des rumeurs se propagent: tueur en série, meurtres à caractère raciste, crimes mafieux, terrorisme... Les réseaux sociaux se déchaînent. Les médias emboîtent le pas. Inquiétude et paranoïa s'installent dans la population. Des groupes de défense se constituent. Les victimes collatérales s'additionnent. Des politiciens profitent des événements pour régler des comptes... Victor Prose, l'ami écrivain de Théberge, est aspiré dans cette spirale: Théberge apprécie son expertise de romancier pour débrouiller les intrigues. Natalya, une tueuse professionnelle recyclée dans l'humanitaire, est également recrutée. Mais une seule personne connaît la vérité sur ces meurtres: Darian Hillmorek, un artiste aux ambitions planétaires qui a entrepris de «sculpter dans l'humanité».

  • Qui avait intérêt à crucifier Mgr Ignatius Feelgood? Et pourquoi a-t-on présenté sa crucifixion en spectacle sur tous les écrans de Times Square?

    Calvin Chase, inspecteur du NYPD chargé de l'enquête, en a rapidement plein les bras. Les réseaux sociaux et les médias s'emballent. On accuse les musulmans. D'autres meurtres suivent. Des groupes radicaux, chrétiens et autres, se mobilisent. Des politiciens magouillent... Est-ce le début du djihad en terre américaine? Un complot des services secrets? L'amorce d'une guerre de religion?

    Natalya, une tueuse recyclée dans l'humanitaire, s'infiltre dans l'enquête. Deux autres meurtres-spectacles se produisent, à quelques jours d'intervalle. Comment arrêter cet engrenage? Et qui donc est le cerveau derrière ces actes terroristes? Rapidement, un nom émerge, Victor Prose. Les preuves de son implication se multiplient. Mais il demeure insaisissable... Prose est-il vraiment devenu ce terroriste dont la tête fait la une de tous les médias?

  • Un bain. Du sang. Un cadavre qui baigne dans le sang... Beaucoup de sang. Beaucoup trop pour une seule personne. D'où vient tout ce sang? Où sont les autres corps? Pourquoi le bain est-il exposé dans une vitrine? Au cours de son enquête, l'inspecteur Henri Dufaux croisera notamment des trafiquants d'êtres humains, un mafieux pianiste et philosophe, un ministre adepte de galipettes thaïlandaises, une psychanalyste gentiment sarcastique et un producteur porno qui veut sauver l'Occident... Croiseront également son chemin: un militaire multidécoré résolument misogyne, une icône de l'art hypercollectif, un pasteur pro-vie qui se prend pour mère Teresa et un homme d'affaires ayant la conscience d'un requin qui aurait suivi des cours de droit... Dufaux tombera aussi sur un nombre inquiétant de cadavres, en plus de devoir composer avec l'étonnante Lydia Balco, accessoirement directrice adjointe au SCRS. Par chance, pour l'épauler, il pourra compter sur son épouse, récemment décédée.

  • « On est à des années-lumière des scènes de crime sordides. Pas de flaques de sang. Pas d'os qui protubèrent ici et là. Pas de substances glaireuses qui s'écoulent de la tête... Tout l'intérieur de la victime est demeuré sagement rangé à l'intérieur des frontières définies par son épiderme. »

    Normalement, les cadavres ne sourient pas. Et ils n'ont pas l'air aussi heureux. Pas après avoir reçu deux balles dans la tête.

    D'où la perplexité de l'inspecteur-chef Dufaux...

    Sans parler des écoterroristes de Vert Demain, en guerre contre les producteurs d'or, qu'ils veulent éliminer de la surface de la planète.

    Et comme si les choses n'étaient pas suffisamment compliquées, il y a les étranges persécutions qui viennent pourrir la vie de Dufaux. Il y a ce mystérieux Roy Fisher, qui a l'air de sortir de nulle part.

    Et il y a Lydia Balco. La directrice du SCRS. Toujours aussi résolue à interférer dans la vie personnelle de Dufaux.

    Heureusement, pour surmonter ces contrariétés et résoudre les énigmes qui s'accumulent, Dufaux pourra compter sur les conseils occasionnels de son épouse décédée. Il pourra aussi s'appuyer sur le dévouement de son équipe hors-norme : les trois Sarah et les kids.

empty