Philippe Aldrin

  • Cet ouvrage analyse les rumeurs sous un angle inédit, celui de la politique. Prenant le parti de faire une "sociologie compréhensive" des rumeurs politiques, l'auteur se place au niveau des interactions institutionnalisées ou non, lorsque les acteurs sociaux échangent ces informations "politiques" plus que douteuses quant à leur véracité. Ces échanges traduisent un mode de contournement des contraintes qui pèsent sur la prise de parole en public. Cet ouvrage est le premier ouvrage francophone consacré aux rumeurs politiques, il propose une analyse des phénomènes d'information dans les sociétés modernes.

  • La communication a longtemps été considérée comme un instrument supplétif du travail politique, analysée exclusivement sous le jour d'une pure mise en forme symbolique de l'offre électorale, de la décision publique ou des luttes politiques. En tant que telle, elle a difficilement pu prétendre au statut d'objet légitime de la science politique, sinon comme la partie la plus artificielle (et sans doute la plus insignifiante) de la conquête et de l'exercice du pouvoir. L'étude des journalistes a, d'une certaine façon, échappé à cette perspective stratégiste. Il s'agira donc, à travers ce manuel, de reconsidérer sociologiquement le monde professionnel de la communication et de l'information politiques, en donnant des exemples et des outils d'analyse sur un espace de pratiques et de relations où se rencontrent, collaborent et s'opposent acteurs et collaborateurs politiques, communicants, journalistes, experts, sondeurs et lobbyistes.

empty