Pierre Dubois

  • Dans les forêts de la lande du Dartmoore, se cachent bien des secrets et se tapissent des créatures de légende inaccessibles à qui ne sait pas ouvrir les yeux. Mais, Scrubby n'est pas de ceux-là. Enfant des fées, échangé à la naissance avec un petit humain, il a reçu le merveilleux en héritage. Et si, bientôt, il doit quitter sa forêt pour la jungle qu'est le Londres du XIXe Siècle, sa forêt, elle, ne le quittera guère... Associé à Pierre Dubois, célèbre spécialiste du fantastique celtique, Xavier Fourquemin nous prouve une fois de plus son talent de créateur de monstres et son goût pour les ambiances plus vivantes que nature !

    La rencontre du dessinateur de «Miss Endicott» et du plus célèbre des elficologues: l'aboutissement évident de deux grands talents.

    Entre l'univers féerique et le monde du Londres victorien, une passionnante aventure dans la lignée directe du «Peter Pan» de Loisel.

  • Au dix-huitième siècle, le champ musical connaît un bouleversement sans précédent en Grande-Bretagne. Alors que de nouvelles théories musicales émergent, la conception classique, selon laquelle les arts procèdent par imitation de la nature, est remise en cause. L'art vocal, proche de la poésie, est délaissé au profit de l'art instrumental, auparavant jugé comme une imitation moins parfaite. La critique musicale s'attache alors à définir la spécificité d'un art non sémantique, offrant au champ musical et au jugement esthétique une autonomie sans précédent vis-à-vis des autres arts. L'importance de l'émotion du spectateur prend alors le pas sur les règles de l'art, la musique devenant le lieu par excellence de l'ineffable et du mystère.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • § I : De la condition de viduité.
    § II : Des conditions légales de viduité.
    La clause d'un testament ou d'une donation qui fait perdre à un époux, en cas de remariage, le bénéfice d'une libéralité est-elle licite en droit romain ? Voilà ce que nous avons à examiner tout d'abord.
    Rappelons brièvement l'intérêt pratique de cette question.
    Quand une condition impossible, illicite ou immorale, est insérée dans des donations, c'est-à-dire, dans des actes à titre gratuit entre vifs, les jurisconsultes romains, les traitant comme les actes à titre onéreux, décident que les donations elles-mêmes n'ont pas d'existence : nullius momenti esse ; sur ce point il n'y a pas de discussion.
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Violence. Indignité. Discrimination. Insécurité. Mensonges. Précarité. Des maux qui contaminent la société dans laquelle nous évoluons. Quel rôle jouons-nous au sein du système? Quelles sont nos véritables ambitions? Comment se libérer de nos doutes, de nos regrets et de nos préjugés? A travers un regard critique sur les relations et les vices que nous entretenons, à travers une réflexion sur les conditionnements et les avilissements dont nous sommes chaque jour les victimes, ce livre tente, non pas d´apporter les réponses, mais bien de faire naître en chacun les bonnes questions.

    Il est désormais temps de faire l´ETAT DES LIEUX.

  • "La douleur s´est concentrée comme un fond de peinture dans un pot le temps s´est perdu et je n´ai pas vécu et toujours j´attends je t´aime toi que je n´aime plus et qui ne m´aimes pas le temps encore tout ce temps encore sans toi plus rien désormais ne se produira laid vieillissant et fatigué je demeure j'attends j'endure." Hanté par le souvenir tutélaire de Molly Bloom et de Tristram Shandy, le monologue rhapsodique interroge le temps, le regret, l'amour enfui, le sentiment d'échec et l'écriture.

  • With the body count rising, the London press is having a field day with "Spring-Heeled Jack," the terrifying killer of the East End. But Scrubby knows this wave of terror is not an isolated phenomenon... The upper crust of this huge industrial city has given in to its basest desires and has awoken an ancient evil. It won't be long until Scrubby is forced to confront the person responsible for his father's death. He'll need all the help he can get to defeat this man with the soul as black as coal.

  • Texas Jack

    ,

    Texas Jack est un as du revolver. Mais contrairement à sa légende, il n'a jamais exercé ses talents ailleurs que dans un cirque. Il reçoit un jour un défi : partir à l'Ouest, affronter le sanguinaire Gunsmoke et sa horde de tueurs. La mission est suicidaire, mais impossible de refuser sans perdre sa réputation. Heureusement pour Texas Jack, Gunsmoke est aussi la cible du marshal Sykes...

  • Lorsque « Sentence » Sykes pose le premier sabot dans ses collines natales, le jeune Jim Starret reconnaît immédiatement une légende de l'Ouest, digne des illustrés avec lesquels il a appris à lire. Mais son nouveau héros n'est pas là lorsque la redoutable bande des Clayton assassine sa mère sous ses yeux. Dès lors, Jim n'a plus qu'une obsession : rejoindre Sykes et participer à la traque. Il a déjà payé le prix du sang. Il ignore encore que ce sont ses démons qui forgent une légende du Far-West...

  • Les sans-visages

    ,

    Allemagne, 17e siècle. La Guerre de Trente Ans a ravagé le pays. Les Sans-Visages sont une compagnie de mercenaires composée de vétérans aguerris mais fatigués par la violence. Un jour, contraints de fuir une armée ennemie en surnombre, ils découvrent un passage caché vers une vallée totalement isolée et préservée des batailles. Accueillis par les habitants, les guerriers décident de s'y installer et de déposer leurs armes. Mais la guerre les suit comme une ombre et il leur faudra payer le prix fort pour protéger ce dernier havre de paix.

  • Ancien corsaire et bretteur de légende, Trèfle coule des jours heureux dans son manoir... Jusqu'au jour où un lutin blessé et traqué par de belliqueux Peaux-Rouges fait irruption sur ses terres. N'écoutant que sa bravoure, Trèfle met les fâcheux en déroute à la pointe de sa rapière. Voici notre héros encombré d'un petit compagnon plaintif qui le supplie de l'aider à retrouver les siens. Leur voyage les emmènera au bout du monde, affronter les périls les plus insensés. Trèfle le savait déjà, il n'est point de repos pour les héros.

  • Le diabolique Sir Charles Warren est mort, mais Spring Heeled Jack, le démon réveillé par son club des Damnés, court toujours les rues de Londres, qu'il envahit de sa noirceur sanguinaire. Cela ne peut signifier qu'une chose : la frontière séparant les deux mondes devient poreuse et Scrubby, l'enfant échangé par les fées, va devoir assumer son rôle d'ambassadeur, et débarrasser les humains du démon. Pour cela, il lui faudra comprendre pleinement ses origines, là-bas, dans les limbes entre fiction et réalité...

  • À peine débarqués de leur Dartmoore natal, les Johnson réalisent que Londres ne sera pas la terre promise. Les indigents dans leur genre sont là pour nourrir la bête et toute tentative de rébellion est étouffée dans le sang. Pourtant, leur fils Scrubby n'a pas oublié sa forêt et les fées qui la peuplent. Même au coeur de la grande machine, il devra retrouver un peu de nature, ressusciter le sens du merveilleux Avec des créateurs comme Pierre Dubois et Xavier Fourquemin, le fantastique ne devrait guère tarder à refaire surface !

  • Et l'Enfant changea le mondeDans les forêts de la lande du Dartmoore se tapissent bien des secrets, des créatures de légendes inaccessibles à qui ne sait pas ouvrir les yeux. Mais Scrubby n'est pas de ceux-là. Enfant des fées, échangé à la naissance avec un petit humain, il a reçu le merveilleux en héritage. Et si, bientôt, il doit quitter sa forêt pour la jungle qu'est le Londres du XIXème siècle, sa forêt, elle, ne le quittera jamais...
    Associé à Pierre Dubois, célèbre spécialiste du fantastique celtique, Xavier Fourquemin nous prouve une nouvelle fois son talent pour les monstres et les ambiances plus vivantes que nature.

  • La mine s'est effondrée, ne laissant la vie qu'à de rares survivants protégés par le petit peuple. Après celle du feu, Scrubby a maintenant passé l'épreuve de la terre. La suivante sera-t-elle celle de l'eau ? Tout porte à le penser. En effet, Laura, une amie de Scrubby, vient d'être assassinée près d'une étrange taverne située au bord de la Tamise... Pierre Dubois nous invite une nouvelle fois dans le Londres de Jack l'Éventreur et de Peter Pan. Ce Londres du 19e siècle dont Xavier Fourquemin nous exhale les mystères et misères de son trait à nul autre pareil.  

  • Cela fait trente ans maintenant que la laïcité hante le débat en France. Que les intellectuels et les politiques s'en disputent la définition. Que les polémistes de tous bords s'en arrogent le monopole ou la dénonciation. Que les confusions succèdent aux approximations et les outrances aux ignorances. Le dialogue que voici, ouvert, contradictoire, mené par deux éminents juristes, philosophes et historiens, constitue le meilleur des remèdes à cette hystérie nationale. Des Guerres de religion à l'islam en France, ou de France, en passant par les Lumières, la Révolution, la IIIe République, la loi de 1905 et ses suites, leur controverse clarifie les épisodes du passé pour mieux éclairer les crises du présent, qu'il s'agisse du voile intégral dans l'espace public, des menus de substitution dans les cantines scolaires ou encore la présence des crèches dans les mairies. Avec savoir et simplicité, Charles Coutel et Jean-Pierre Dubois affirment, dans la diversité de leurs considérations, le même message salutaire : comprendre la laïcité, c'est se protéger du fanatisme et redonner sens à cet idéal du bien public que suppose l'ordre républicain.

  • «There's class warfare, all right, but it's my class, the rich class, that's making war. And we're winning.»

    «Bien sûr qu'il y a une lutte des classes, mais ç'est ma classe, la classe des riches, qui la mène. Et nous la gagnons. »

    Warren Buffet

    Dans ce dossier extrait de la revue Liberté 302, nous nous demandons si le dessin d'une société découpée entre prolétaires et bourgeois peut en effet paraître aujourd'hui obsolète, il est peut-être prématuré, si ce n'est trompeur, d'affirmer que les tensions et la violence qui caractérisaient les rapports de classes au dix-neuvième siècle ne sont plus que des reliques du passé. Quant à la classe moyenne, la seule que l'on ose encore considérer comme une classe et nommer ainsi, elle semble désormais contenir en son sein pratiquement tout et son contraire. C'est sans doute pourquoi on ne se prive pas d'annoncer, à plus ou moins long terme, son éventuelle disparition.

    Avec des textes de Alain Deneault (auteur, entre autres, de Gouvernance, Noir Canada et Off Shore), Éric Pineault (sociologue, professeur à l'UQAM et chroniqueur à l'émission Médium Large), Julia Posca (doctorante en sociologie à l'UQAM) qui discuteront sur le statut de la classe moyenne de Gabriel Nadeau-Dubois et de Jean Pichette, ainsi qu'une entrevue avec Louis Roy, Le syndicalisme désemparé

  • Dans un contexte mondial caractérisé par une ruée vers les ressources naturelles depuis une dizaine d'années, la vagues d'acquisitions massives de terres à laquelle on assiste relève d'un véritable phénomène d'accaparement. Des millions d'hectares de terres sont appropriés pour l'agriculture industrielle - incluant la production d'agrocarburants -, pour les industries extractives, ou tout simplement pour la spéculation, menaçant la sécurité et la souveraineté alimentaires des peuples au Sud, mais aussi au Nord. Quelles solutions les populations trouvent-elles pour faire face au problème? Quelles alternatives existe-t-il au modèle d'appropriation capitaliste de la terre? Les textes de ce dossier tentent de répondre à cette question « À qui la terre? et analysent l'accélération de l'accaparement et de la dépossession des terres, mais aussi les résistances qui s'organisent pour les défendre. Hors dossier, un débat sur ce que la popularité de Donald Trump révèle de la société américaine, le texte d'Hugo Bonin, lauréat du concours Jeunes voix engagées 2016, et le portrait d'Afra Jalab, pionnière et source d'inspiration féministe en islam.

  • Un duel acharné entre deux personnalités profondément différentes qui n'ont qu'un point commun : l'amour de cette terre algérienne qui a séduit tant de Français, converti tant d'hommes politiques et suscité tant de polémiques. o Pierre Sergent : Comment il a découvert l'Algérie. o André-Louis Dubois : Pourquoi l'héritier d'une famille de pieds-noirs est devenu un partenaire de l'Algérie algérienne. o Pierre Sergent : Ce qu'il n'avait jamais dit sur l'O.A.S. o André-Louis Dubois : Ses révélations sur la manière dont les adversaires des solutions libérales « montaient » une campagne de presse. o André-Louis Dubois et Pierre Sergent : Pourquoi ils croient à l'avenir de la France en Algérie. Leur conviction qu'il existe un peuple algérien.

  • Considérées comme dévoreuses d'espace, gaspilleuses d'énergie, coûteuses en fonctionnement et en gestion, les nouvelles formes de développement péri-urbain, où domine l'habitat individuel, sont vivement critiquées. La préoccupation grandissante de la sauvegarde de l'environnement naturel, renforce la méfiance qu'elles inspirent, et conduit souvent responsables administratifs, aménageurs et urbanistes, à une attitude de repli sur le modèle de la ville classique, dense, minérale et hiérarchisée autour d'un centre multifonctionnel. Or, à de multiples titres, ce modèle semble inadapté pour la conception de l'urbanisme de demain. À la ville tentaculaire, succède la ville éclatée. C'est elle qu'il faut désormais organiser, pour que le mode de vie qui tend à émerger trouve, dans un nouveau cadre de vie, son lieu privilégié d'expression.

  • Considérées comme dévoreuses d'espace, gaspilleuses d'énergie, coûteuses en fonctionnement et en gestion, les nouvelles formes de développement péri-urbain, où domine l'habitat individuel, sont vivement critiquées. La préoccupation grandissante de la sauvegarde de l'environnement naturel, renforce la méfiance qu'elles inspirent, et conduit souvent responsables administratifs, aménageurs et urbanistes, à une attitude de repli sur le modèle de la ville classique, dense, minérale et hiérarchisée autour d'un centre multifonctionnel. Or, à de multiples titres, ce modèle semble inadapté pour la conception de l'urbanisme de demain. À la ville tentaculaire, succède la ville éclatée. C'est elle qu'il faut désormais organiser, pour que le mode de vie qui tend à émerger trouve, dans un nouveau cadre de vie, son lieu privilégié d'expression.

  • Les radios locales ont une histoire courte et cependant mouvementée. Pourtant 1985 est déjà l'année où tout se joue après qu'elles se soient jouées des interdictions à trois reprises : En effet : - pirates, elles revendiquaient le droit à l'existence envers le Pouvoir constitué, - autorisées, elles posaient la question des moyens de leur existence, - bénéficiaires d'une législation en somme libérale, elles sont à présent, soucieuses de stabiliser et d'élargir leurs audiences, à l'heure des bouleversements dans le domaine de la communication. De lecture aisée, solidement documenté, cet ouvrage s'efforce de baliser le chemin parcouru et de repérer les acteurs et les intermédiaires. Il dresse l'état des lieux dans les domaines juridique et technique et propose les données les plus récentes sur les conditions d'exercice d'une liberté et d'un métier. Utile à ceux qui font la radio, il répondra également aux curiosités de ceux que passionne le développement des nouveaux médias.

  • Un duel acharné entre deux personnalités profondément différentes qui n'ont qu'un point commun : l'amour de cette terre algérienne qui a séduit tant de Français, converti tant d'hommes politiques et suscité tant de polémiques. o Pierre Sergent : Comment il a découvert l'Algérie. o André-Louis Dubois : Pourquoi l'héritier d'une famille de pieds-noirs est devenu un partenaire de l'Algérie algérienne. o Pierre Sergent : Ce qu'il n'avait jamais dit sur l'O.A.S. o André-Louis Dubois : Ses révélations sur la manière dont les adversaires des solutions libérales « montaient » une campagne de presse. o André-Louis Dubois et Pierre Sergent : Pourquoi ils croient à l'avenir de la France en Algérie. Leur conviction qu'il existe un peuple algérien.

  • Ce livre analyse le gouvernement des universités en France et en Italie dans un contexte d'autonomie croissante, où l'on observe un renforcement, une diversification et une complexification des fonctions de recteur/président et où l'on identifie la montée en puissance du régime présidentiel dans lequel l'exécutif (le recteur ou le président) assume des prérogatives du législatif (conseil d'administration). Fondé sur 70 entretiens de recteurs et présidents, ce livre prend parti pour la présidentialisation du gouvernement des universités, à conditions qu'il soit responsable devant un ou plusieurs conseils.

empty