Pierre Pelot

  • Jip Sand est revenu de tout et surtout d'un sale cancer. Il est aussi revenu à Paradis, dans la ville et la maison de son enfance, pour se requinquer et retrouver sa fille, Annie dite Na, qui semble avoir disparu depuis plusieurs mois.
    Paradis, sa clinique privée, ses eaux thermales et ses Jardins d'Éden. Mais aussi Charapak, l'envers du décor, la casse des Manouches, et le corps à moitié dévoré de Manuella, l'amie de Na, retrouvé dans les bois quelques années plus tôt.
    Ce que Jip n'a pas cherché à élucider à l'époque, il veut le comprendre aujourd'hui. Pour Na. Pour savoir ce qui lui est arrivé.
    Mais il y a des vérités plus mortelles que des maladies...

  • Transit

    Pierre Pelot

    « Conteur implacable [...], l'auteur dépasse les classifications convenues : Pelot est un romancier qu'il faut avoir lu. » Frédéric Jaccaud, Bifrost
    Au début du XXIIe siècle, l'Europe sert de zone tampon entre les grands blocs qui veulent se partager le monde. En France, Carry Galen est un chercheur cobaye qui travaille au sein d'un organisme qui procède à des expérimentations sur des personnes douées de facultés paranormales. Gaynes, quant à lui, est un amnésique qui vient de s'échouer sur une mystérieuse planète, où il va pouvoir découvrir une société anarchiste en totale opposition avec l'Europe dans laquelle évolue Carry Gallen...
    Pierre Pelot est un auteur vosgien né en 1945. Il a écrit près de deux cents romans dans les genres les plus divers, de la science-fiction au thriller, en passant par le western et la littérature générale, dont beaucoup ont été traduit dans plus de vingt langues. Avec des oeuvres telles que Delirium Circus ou La Guerre olympique, il est l'un des meilleurs auteurs de SF française. En compagnie d'Yves Coppens, il a signé Le Rêve de Lucy et Sous le vent du monde. Son Été en pente douce a été adapté au cinéma avec le succès que l'on sait.

  • Version revue et corrigée de La Montagne des boeufs sauvages, sorte de récit de voyage au pays natal de l'auteur : les Vosges ; récit qui mêle joyeusement souvenirs d'enfance et descriptions des paysages vosgiens, au rythme des saisons. Je suis né, dans cette vallée de la montagne des boeufs sauvages étroitement serrée par les hauteurs rondes aux couleurs délavées, rousses et bleuies, comme des ressacs pétrifiés de vagues écumées.Vosges.Pays de vent, de rivières à eaux d'ambre, de forêts profondes, de montagnes au sommet fatigué, les Vosges sont l'âme et le coeur de l'oeuvre de Pierre Pelot.
    Elles s'incarnent ici au fil des souvenirs d'enfance lumineux de l'auteur. Il y raconte les siens, le quartier ouvrier du tissage où ses parents se sont rencontrés, ses rêveries, sa maison au bord de l'eau, dans un récit qui se savoure comme une invitation au voyage au plus près d'une nature rugueuse, secrète, et d'hommes et de femmes forgés par des histoires qui n'appartiennent qu'à eux.
    Une mémoire et une terre partagées avec les mots magnifiques de Pierre Pelot.

  • Que s'est-il passé cette nuit-là à Purgatoire ? Dans ce petit village niché à la croisée des sommets vosgiens, les habitants s'interrogent et la rumeur enfle. Maxime aurait assassiné sa femme avant de se suicider. Mais Lorena, leur petite-fille, n'y croit pas un instant et entend bien le prouver. Auprès de Simon, dépositaire de la mémoire des lieux, elle espère lever le voile sur l'histoire de la famille Bansher et les sombres secrets qui hantent leur vallée depuis près de cent ans.
    Braves gens du Purgatoire nous embarque sur les sentiers sinueux d'une enquête envoûtante, où le lecteur découvre le portrait brut de ceux dont ne nous parviennent que de lointains échos. Ultime roman de Pierre Pelot, on se laisse traverser, égarer et bousculer par son écriture charnelle, vibrante et profondément humaine.

  • Le réchauffement climatique a fait son oeuvre en ce xxie siècle. Le niveau des océans a grimpé, modifiant le tracé des côtes et la géographie interne des continents. Tout au long de ces rivages redessinés, au coeur d'États dévastés et fragilisés, de nouveaux Frères de la Côte sont apparus. Pirates d'une ère nouvelle, pilleurs, mercenaires en tous genres. Flint était l'un d'eux. Un des plus grands, des plus sauvages. Un des plus malins aussi. Tous ses butins, il les a convertis en lingots d'or - seule valeur restée sûre dans ce monde à la dérive - dont il a caché la plus grande partie sur une île connue de lui seul et de quelques complices. 
    Quelques années plus tard, sur une île des Caraïbes en partie épargnée par la montée des océans, un certain capitaine Bill échoue dans une taverne tenue par Sally-Sea et son compagnon Trelawey. Traqué par une bande de malfrats qui de toute évidence en veulent à sa peau, Bill va laisser à Jim, le neveu de Sally-Sea qu'elle a recueilli lorsque sa mère a mystérieusement disparu, ce qui ressemble fort à une carte au trésor...Splendide hommage au chef-d'oeuvre de Stevenson, revisité à l'aune des considérations les plus actuelles, L'Île au trésor façon Pelot nous rappelle tout le prix et toute la profondeur d'un véritable roman d'aventures.

  • Météorologie intime
    Douze nouvelles et autant d'univers, de suites, de fins ou de commencements imaginés par Pierre Pelot. C'est l'hiver dans les Vosges comme ailleurs et le noir s'installe, s'instille dans chacun des personnages. Victimes comme bourreaux ils s'animent avec une grande intensité et entraînent le lecteur dans leurs vérités, leurs angoisses, leurs souffrances ou leur folie. Entre nouvelles intimistes et fresques rurales, de nouveaux personnages prennent vie et côtoient ceux que nous retrouvons avec délice.
    Dans ce recueil qui mêle inédits et des textes parus dans divers journaux (notamment Fluide Glacial), la plume de Pelot est reconnaissable, toujours musicale, mais plus acérée. Il s'agit bien d'une plongée dans l'obscurité, une variation d'" outrenoir " qui ravira ses lecteurs des premières heures.
    Autobiographie en creux, ce livre remonte des sous-sols de l'oeuvre de Pierre et puise aux racines de son imaginaire.

  • Voici un roman de science-fiction, qui nous plonge en 2337. Manoudh vit et chasse dans le pays des neiges, région sauvage et libre en marge d'un monde aseptisé. Un jour, des hommes arrivent à bord d'étranges machines pour tuer les oiseaux et « civiliser » les habitants de cette région sauvage. Ce sera, pour Manoudh, l'occasion de rencontrer la fille d'un de ces hommes, avec laquelle il vivra une relation d'amitié inoubliable. 

  • L'Homo sapiens a muté en une nouvelle espèce. Désormais, deux branches coexistent : les géniteurs, et les Autres, qui sont au-delà de toute compréhension. Dans ce monde où l'évolution pousse l'Homo sapiens vers la porte de sortie, les derniers d'entre eux se regroupent et espèrent à chaque naissance mettre au monde un enfant « normal », ce que soi-disant Caïne, l'homme-bois-bonheur, est capable de leur assurer. Mais Lice ne croit pas en lui. Elle est persuadée que les Autres vont faire mourir les Mangeurs d'argile, et elle a décidé de partir loin, en quête d'une vie meilleure...Pierre Pelot est un auteur vosgien né en 1945. Il a écrit près de deux cents romans dans les genres les plus divers, de la science-fiction au thriller, en passant par le western et la littérature générale, dont beaucoup ont été traduit dans plus de vingt langues. Avec des oeuvres telles que Delirium Circus ou La Guerre olympique, il est l'un des meilleurs auteurs de SF française. En compagnie d'Yves Coppens, il a signé Le Rêve de Lucy et Sous le vent du monde. Son Été en pente douce a été adapté au cinéma avec le succès que l'on sait.

  • La piste du Dakota

    Pierre Pelot

    Au retour de la guerre de Sécession, Brad se voit confier la mission d'assurer le voyage de deux mille têtes de bétail de l'Arkansas Sud au Nord-Dakota. L'expédition ne sera pourtant pas un long fleuve tranquille, et le nordiste devra faire face à la nature et aux hommes. Seule l'amitié leur permettra de se sortir de cette aventure.

  • « La saga de l'évolution humaine. Deux millions d'années de voyage, cinq romans... Le défi était incroyable, les langues à inventer, le monde à (re)faire. » Christine Ferniot, Télérama

    GRAND PRIX DE L'IMAGINAIRE

    Sur les terres qui deviendront plus tard la mer d'Azov et la mer Noire, les Oourham vivent dans la crainte d'une malédiction liée au meurtre d'un ours. Pour en finir une bonne fois pour toutes avec cette histoire, le jeune Boohr'am décide de partir en quête du grand ours, mais c'est bien autre chose qu'il va trouver, et notamment d'importantes révélations sur son propre passé et celui de ses parents...
    Pierre Pelot est un auteur vosgien né en 1945. Il a écrit près de deux cents romans dans les genres les plus divers, de la science-fiction au thriller, en passant par le western et la littérature générale, dont beaucoup ont été traduit dans plus de vingt langues. Avec des oeuvres telles que Delirium Circus ou La Guerre olympique, il est l'un des meilleurs auteurs de SF française. En compagnie d'Yves Coppens, il a signé Le Rêve de Lucy et Sous le vent du monde. Son Été en pente douce a été adapté au cinéma avec le succès que l'on sait.

  • « La saga de l'évolution humaine. Deux millions d'années de voyage, cinq romans... Le défi était incroyable, les langues à inventer, le monde à (re)faire. » Christine Ferniot, Télérama

    GRAND PRIX DE L'IMAGINAIRE

    Au bord de la future mer Méditerranée, 32 000 ans avant J.-C., vivement les Doah, des hommes de Cro-Magnon. Mais les eaux montent et le chamane de la tribu se demande s'il est sage de rester au bord de l'eau. Il y a plusieurs années, son frère Naobah est parti de l'autre côté de la montagne avec sa compagne Aruaeh. Or voilà qu'apparaissent au chamane et à sa tribus deux êtres, à la fois Doah et issus d'une autre tribu mystérieuse, témoins du tragique destin de Naobah et Aruaeh...
    Pierre Pelot est un auteur vosgien né en 1945. Il a écrit près de deux cents romans dans les genres les plus divers, de la science-fiction au thriller, en passant par le western et la littérature générale, dont beaucoup ont été traduit dans plus de vingt langues. Avec des oeuvres telles que Delirium Circus ou La Guerre olympique, il est l'un des meilleurs auteurs de SF française. En compagnie d'Yves Coppens, il a signé Le Rêve de Lucy et Sous le vent du monde. Son Été en pente douce a été adapté au cinéma avec le succès que l'on sait.

  • Quand on est 'différent', un petit village de province n'est pas exactement le meilleur endroit pour être heureux.
    Fane ne demande pourtant qu'une chose : qu'on lui fiche la paix. Il veut vivre tranquillement, en buvant de la bière, entre son frère un peu simple et sa jolie petite amie. Mais c'est sans compter avec la morale, la jalousie et la haine... jusqu'à l'explosion finale.

  • Une fresque historique monumentale sur deux époques, au coeur des Vosges. Le chef-d'oeuvre de Pierre Pelot. 1999. Lazare Grosdemange, écrivain, revient dans son village natal vosgien. Il cherche à retrouver des fragments de sa mémoire, perdue à la suite d'un étrange accident.
    Dans ce même village, au XVIIe siècle, Dolat apprend le secret de ses origines : il est le fils d'une paysanne brûlée vive pour sorcellerie. Amoureux fou, pour son plus grand malheur, de la noble dame Apolline, le jeune homme doit fuir avec elle et sombre bientôt dans l'enfer de la guerre de Trente Ans.
    Comment, défiant quatre siècles d'histoire, les chemins de Lazare Grosdemange, l'écrivain, et de Dolat, le " fils du diable ", se retrouveront-ils ?

  • Cette histoire vole et tourne en rond au-dessus des bayous. Elle ne parvient pas à s'échapper, à rompre ses racines.
    1778. Au coeur des années troubles qui précèdent la guerre d'indépendance des États-Unis d'Amérique, la rousse Emeline, quinze ans, découvre le journal de sa grand-mère, Esdeline, née aux Ordons, en vieille France. S'ouvre alors devant elle la véritable histoire de Magnolias, la plantation de cannes à sucre où elle a grandi, et de sa conquête par son tuteur M. Forestier. C'est aussi l'histoire de la soif de vivre de cette adolescente flamboyante, de son amour ardent pour Vicente Ruz de la Torre, jusqu'au tonnerre final dans la foudre et le feu, sur ce coin de Louisiane, dont Dieu a détourné les yeux.
    Fille farouche du même sang bouillonnant que son ancêtre, la chevrière lorraine, Emeline est lancée dans une quête de mémoire sur sa vie et celle de sa famille d'adoption, sur les péripéties qui ont structuré la plantation.
    Emeline la sauvage, la douce, qui incarnera sans regret ni hésitation, un jour venu, l'orage et la tempête à la Grande Maison au bord du Mississippi.

  • « La saga de l'évolution humaine. Deux millions d'années de voyage, cinq romans... Le défi était incroyable, les langues à inventer, le monde à (re)faire. » Christine Ferniot, Télérama

    GRAND PRIX DE L'IMAGINAIRE

    Sur une terre qui sera appelée plus tard la France vivent les Wurehwê, des hommes de Neandertal. Tandis que le froid s'installe et avec lui la fuite des troupeaux et la famine, Eheni se lance dans une véritable folie : tenter d'ensemencer l'edroütohur, la biche meneuse de harde, pour que naisse un enfant qui soit à la fois homme et cerf, et qui saura réconcilier les humains et les animaux qui les abandonnent...
    Pierre Pelot est un auteur vosgien né en 1945. Il a écrit près de deux cents romans dans les genres les plus divers, de la science-fiction au thriller, en passant par le western et la littérature générale, dont beaucoup ont été traduit dans plus de vingt langues. Avec des oeuvres telles que Delirium Circus ou La Guerre olympique, il est l'un des meilleurs auteurs de SF française. En compagnie d'Yves Coppens, il a signé Le Rêve de Lucy et Sous le vent du monde. Son Été en pente douce a été adapté au cinéma avec le succès que l'on sait.

  • « La construction est savante, [...] les dialogues au couteau, les rebondissements spectaculaires, et l'auteur prend un plaisir gourmand à jouer des conventions du genre. Tout commence dans une brume opaque dont émergent peu à peu les fils d'une tragique machination. [...] Pierre Pelot confie volontiers que c'est souvent la chute d'une histoire qui lui vient en premier et lui donne envie de la raconter. Celle de ces Promeneuses sur le bord du chemin est redoutable et parfaitement inattendue. » Michel Abescat, Télérama


    Un thriller magistral sur la vengeance et la douleur de la perte, à la chute renversante.



    « L'écrivain Adrien Norte n'a pas la conscience tranquille. »
    Adrien Norte, est un célèbre auteur de best-sellers, une star de l'édition. Blair, un détective privé de bien piètre envergure, sombre et amer. Une rencontre hautement improbable.
    Mais voilà, quelques jours plus tôt, Blair a reçu des lettres de menace à l'encontre d'Adrien Norte, et l'a donc mis au courant de l'affaire. Pourtant, pour rien au monde il n'aurait souhaité se rapprocher d'un homme aussi superficiel.
    Norte semble en savoir bien plus qu'il n'en dit et dissimuler un sombre épisode de son passé. Mais qui sait quoi, exactement ? Et qui est l'auteur de ces lettres inquiétantes ?
    Un jeu subtil et cruel se met en place entre les deux hommes, qui convoque des souvenirs douloureux et lointains, de ceux qu'il vaut mieux laisser enfouis...
    Un récit tout en finesse et faux-semblants, une redoutable intrigue.


    « Proche d'un dialogue de théâtre par la tension et l'économie de détails, le dernier Pelot étonnera encore. » Frédérique Roussel, Libération.

    Pierre Pelot est un auteur vosgien né en 1945. Il a écrit près de deux cents romans dans les genres les plus divers, de la science-fiction au thriller, en passant par le western et la littérature générale, dont beaucoup ont été traduit dans plus de vingt langues. Avec des oeuvres telles que Delirium Circus ou La Guerre olympique, il est l'un des meilleurs auteurs de SF française. En compagnie d'Yves Coppens, il a signé Le Rêve de Lucy et Sous le vent du monde. Son Été en pente douce a été adapté au cinéma avec le succès que l'on sait.

  • Les derniers représentants de l'Homo sapiens doivent faire face à leur propre disparition, tandis que les Autres, leurs successeurs, vaquent à leurs affaires, totalement incompréhensibles pour autrui.Une région du monde est damnée. Y sévit la Pourriture, véritable fléau qui pousse les derniers hommes à abattre les malades en masse. Mesure de précaution ou simple épuration ? Hierro va devoir se poser très vite la question... Car la Pourriture est déjà sur lui. « Pelot l'évolutionniste nous terrorise et nous captive. Vous allez adorer avoir peur. » Femme Actuelle« Même générosité de l'inspiration, même amour sensuel des mots que chez Mondoloni, mais plus de métier. Ainsi on peut très bien entrer dans le cycle des Hommes sans futur par n'importe quelle porte. » Le Magazine Littéraire« Ce roman âpre est un saisissant instantané du déclin de l'humanité. » Galaxie Pierre Pelot est un auteur vosgien né en 1945. Il a écrit près de deux cents romans dans les genres les plus divers, de la science-fiction au thriller, en passant par le western et la littérature générale, dont beaucoup ont été traduits dans plus de vingt langues. Avec des oeuvres telles que Delirium Circus ou La Guerre olympique, il est l'un des meilleurs auteurs de SF française. En compagnie d'Yves Coppens, il a signé Le Rêve de Lucy et Sous le vent du monde. Son Été en pente douce a été adapté au cinéma avec le succès que l'on sait.

  • La Ville où les morts dansent toute leur vie est un road-movie obsédant, d'une poésie folle : à l'Est règne la dévastation, la terre n'est plus que cendres. Arrachée à ces racines par le désastre, Léonore, une jeune schizophrène, est confiée à Grange, un dessinateur solitaire qui pourrait bien être son père. Mais l'homme refuse d'assumer cette enfant dont le corps de femme et l'originalité le troublent. Alors il décide de tout braver, quitte à tout perdre, pour la rendre à son pays imaginaire. Construit à partir d'un flash-back initial, l'exode à rebours de Grange et Léo nous offre une galerie de « freaks », gitans et circassiens, bandits ou fuyards. Autant de personnages attachants, sensibles et sincères. L'Est retrouvé, sorte de néo-moyen-âge où toute vie humaine semble avoir disparu, est l'aboutissement d'une quête ponctuée par la lecture du journal de Grange que Léo trimballe avec elle.
    Décors d'apocalypse, déluge, incendie... ce paysage de mort est pourtant bien vivant, et au fil de la perception distordue de Léo (exercice brillant et troublant), les valeurs s'inversent. Grange raccompagne la jeune fille vers la mort, et c'est pourtant là qu'est sa vie. En voulant préserver sa solitude, il se lie...
    La Ville où les morts dansent toute leur vie marque le sommet de l'art de Pelot. Emprunt d'un profond humanisme, il y croise toutes ses passions : fantastique, « western » moderne, roman familial et d'amour. Son écriture, comme diffractée par la maladie de Léo, en est extrêmement visuelle et sensible, rythmée comme un film d'action.

  • Ce voyage littéraire au pays du lard et de la choucroute, où on chope les truites à la main et où on sait cuisiner les orties et les pleins paniers de champignons qu'on vient de ramasser, est écrit dans une langue très personnelle, rugueuse et pleine d'élan qui dit l'amour du terroir vosgien, des forêts, de la braconne, de la cueillette et d'une cuisine traditionnelle qui tient au corps
    Un éloge drôle et enlevé de la patate, une déclaration d'amour au couteau de poche, une scène cocasse où l'on apprend à cuisiner les rouleaux de printemps, un récit épique de l'invention de la soupe au temps de la préhistoire... On a du mal à imaginer qu'une telle variation d'atmosphères et de registres puisse prendre place dans ce petit livre étourdissant. L'émotion est au rendez-vous, avec un cauchemar bouleversant autour de chasseurs sans pitié et des souvenirs d'enfance qui font aimer l'hiver, la boue et humer les parfums des sous-bois.
    Cet " Exquis d'écrivains " fait preuve d'un souffle et d'une authenticité à la fois très littéraires et très marquants.

  • La passante

    Pierre Pelot

    Le jour où Pascal la voit entrer dans sa petite boutique, il tombe immédiatement amoureux d'elle... Et elle ne semble pas réfractaire à ses avances. Mais Pascal n'imagine-t-il pas des sentiments là où il n'y en pas ?

  • La forêt muette

    Pierre Pelot

    Charlie et Diên sont bûcherons, et les seuls à accepter de travailler dans une zone de coupe réputée dangereuse et surnommée le Cul de la Mort. Ils y travaillent en silence, et dans une atmosphère pesante et oppressante... jusqu'à ce jour où débarque soudain une jeune femme, qui parle une langue qu'ils ne comprennent pas. Une apparition mystérieuse, qui laisse les deux hommes perplexes et incapables de comprendre s'il s'agit d'une illusion ou d'une véritable personne. Peu à peu, l'angoisse et le désir vont naître dans le coeur de ces deux hommes, risquant bien de les faire basculer dans la folie...

  • 1864, Géorgie. Enrôlé contre son gré dans les rangs sudistes, le lieutenant Stark a fini par fuir une guerre fratricide par laquelle il ne se sentait pas concerné. 1865, Caroline du Nord. Stark se retrouve soudain à la tête de trois hommes aussi déclassés que lui - un déserteur, un voleur et un lâche - pour infiltrer les lignes ennemies et y mener une mission quasiment suicide. Mais que peuvent quatre mauvais soldats face à la barbarie d'un conflit et à la folie des hommes ?

  • « Pierre Pelot est un authentique rêveur. » Le Figaro littéraire
    « Mais qu'a-t-il donc dans son stylo, le Pelot, pour vous enchanter comme ça, à chaque nouveau livre ? » Télérama
    « Être capable de retrouver ce qu'on avait naturellement dans ses lectures d'enfance, une absence de distance, une capacité à se laisser embarquer dans une histoire, et à y croire... Pelot sait mener son lecteur sur ce chemin. » Le Monde
    France, de nos jours. Le pays vit sous dictature militaire.
    Les citoyens sont fichés, surveillés, manipulés.
    Des rebelles, retranchés dans les Territoires ouverts, luttent depuis ces régions reculées de la campagne française.
    Oregon, 25 ans, travaille quant à elle à la Section de Sécurité Prédictive.
    Sa mission : guider le présent en direction d'un futur "admissible".
    En somme, manipuler l'information et la population, au besoin de façon musclée.
    Dans une maison abandonnée en Territoire ouvert, Oregon et son jeune frère Killian attendent leur ordre de mission lorsqu'un homme mortellement blessé s'écroule à leur porte.
    C'est un Raconteur, l'un de ces vagabonds rebelles, détenteurs d'une mémoire collective fragmentée, qui dit l'histoire du monde et la guerre dissimulée.
    Le Raconteur poussera Oregon et Killian à la recherche de la vérité.

    Qui est responsable de cette amnésie mondiale, et que cache-t-elle ?

  • C'est la fin d'une histoire, celle d'une famille de riches industriels ruinés. Restent le domaine, la maison familiale et son parc, dans les Vosges, et les derniers représentants de la famille: Maman Jojo, son fils Babar, surdoué et obèse, et Marie-McDo, d'humeur sombre et de moeurs légères.
    Marie exerce ses talents le long de la Voie Verte, auprès des hommes en mal de tendresse. Babar, lui, s'est cloîtré dans l'ancienne chapelle, pour mettre au point Madame Wells, la machine qui lui permettra de corriger le destin familial.
    Or, voilà qu'un jour on dit que Marie fait des miracles. On le dit, et elle ne dément pas. L'idée se répand même qu'elle serait la réincarnation de Marie-Madeleine, la sainte putain des Écritures. Le genre de choses qui draine à grande vitesse tous les branques du secteur. Parmi lesquels un certain Ange, que la nouvelle, dans le journal, a fait bondir de sa chaise...
    L'Ange étrange et Marie-McDo marque un sommet dans l'oeuvre de Pierre Pelot, écrivain prolifique à l'imaginaire aussi envoûtant qu'inépuisable. Émouvant et drôle, glaçant aussi parfois, il dissimule derrière les apparences des secrets qu'on ne saurait soupçonner, jusqu'à la dernière page.

empty