Rebecca Leclerc

  • « [T]rente ans après sa mort, Hervé Guibert est encore vivant », comme l'avance d'emblée Arnaud Genon dans ce dossier que la revue Spirale consacre à l'auteur pour commémorer sa mort survenue en 1991. Figure paternelle, frère d'écriture, écrivain par excellence ou fantôme chéri, l'écrivain présente plus d'un visage comme en témoignent les contributions de David Caron, Marie Darrieussecq, Benjamin Gagnon Chainey, Arnaud Genon, Rebecca Leclerc, Daoud Najm, Chloé Savoie-Bernard et Kate Zambreno. Le dossier est accompagné du travail photographique d'Hervé Guibert. Le portfolio est, quant à lui, consacré à Moyra Davey, dont la présentation est signée par Katrie Chagnon. Les rubriques « Hommage », « Critique de la critique » et « Incursion », accueillent respectivement Pierre Popovic qui rend hommage à Régine Robin, grande intellectuelle décédée il y a quelques mois, Alice Michaud-Lapointe qui réfléchit à la formation de l'esprit critique comme geste d'amour engagé et Lucie Taïeb qui invite à la suivre sur les lieux qui l'ont marquée. (source : Spirale)

  • « Êtes-vous sérieux ? » demande la revue Spirale qui se penche sur les postures ironiques et l'usage du trivial pour ce numéro estival. Si le dérisoire ramène à l'insignifiant et au ridicule, et que trivial relève plutôt de l'ordinaire et du banal, ensemble, en complémentarité, ils définissent le niaiseux. « Tous les collaborateurs et collaboratrices confirment [...] que le niaiseux n'est jamais tout à fait niaiseux et qu'il porte souvent en lui son envers : un regard non complaisant sur l'ordinaire de notre vie et le dérisoire de nos pratiques. » Constatez-le en lisant un entretien avec Mathieu Arsenault, un portait de Kent Monkman, et des recensions de L'empire familier, La danse de l'ours, Querelle de Roberval, La meute, Dans le champ amoureux, Ce qu'on respire sur Tatouine et Les ananas de la colère. Le numéro comprend aussi de nombreux autres essais sur des ouvrages parus récemment et un portfolio de l'artiste Myriam Jacob-Allard (en couverture).

  • En couverture du numéro d'automne de la revue Lettres québécoises, retrouvez Kevin Lambert auteur de Querelle de Roberval. L'auteur signe son autoportrait et répond au questionnaire LQ, alors que Rebecca Leclerc se confesse sur leur amitié et que Martine-Emmanuelle Lapointe dresse son portrait littéraire. Ce numéro présente aussi un dossier thématique sur l'écriture queer. Retrouvez-y des histoires, récits et souvenirs d'auteurs et d'autrices, des essais et un entretien avec Bruce Garside et Will Aitken, fondateur de l'Androgyne, première librairie LGBTQ+ ayant fermé ses portes en 2002. Retrouvez aussi au sommaire les habituels cahier Critique, Vie littéraire où il est question de Victor Lévy-Beaulieu, de femmes s'abreuvant à la parole de l'autre et de gauche politique, et Création dans lequel vous pourrez lire un poème de Véronique Grenier, une nouvelle de Patrick Lessard et une lecture illustrée du roman La lutte de Mathieu Poulin par Guillaume Perreault.

empty