Langue française

  • Une steppe froide, quelque part dans l'Europe paléolithique, non loin du grand glacier continental. Armés de sagaies à pointe d'os, neuf hommes et femmes traquent un bison. Mais voilà que, juste après l'abattage de l'énorme bête, l'un des chasseurs se volatilise sous les yeux de ses compagnons !
    La peur s'installe dans le Val Velu, où se tient le grand Jamboree printanier réunissant tous les clans et nations. Chacun est convaincu que cette disparition est le fait des Souffles, les fantasques et cruels dieux des vents.
    Chacun ? Non. Collembole N'a-Qu'un-OEil, quoique chamane du clan des Ronces et servant du Grogneur, le dieu-ours de la mort, est un irréductible rationaliste. Il ne croit pas à la thèse surnaturelle.
    Accompagné de son disciple Queue-d'Aurochs, il mènera une enquête dangereuse, aux rebondissements insolites, pour débusquer le plus retors des meurtriers.

  • Au retour du Jamboree annuel des clans, le chamane N'a-Qu'un-OEil et son apprenti Queue-d'Aurochs ont fait halte au bivouac d'été d'un clan ami.
    C'est là qu'une nuit d'orage, Queue-d'Aurochs assassine sans motif apparent un de leurs hôtes, sous les yeux de vingt personnes.
    Pour tous, sa culpabilité ne fait aucun doute. Sauf pour N'a-Qu'un-OEil, qui subodore d'emblée une machination.
    Mais cela, il va encore falloir le prouver... d'autant que, très vite, d'autres meurtres sont imputés au jeune homme.
    N'a-Qu'un-OEil n'a que deux jours pour disculper son disciple, tandis que plane l'ombre de la déesse tutélaire du clan, la Mère des ondes et des crues.


  • Recueil réunissant deux romans et deux nouvelles :

    - Les Souffles ne laissent pas de traces,
    - La Mère des ondes et des crues,
    - avec deux nouvelles inédites en papier, « Gros-OEuf et Petit-OEuf » et « Les griffes du Grogneur ».

  • Suite à un attentat en plein coeur de Paris, Karine perd tout ce qu'elle a. Tout... Et après avoir passé dix années au sein d'une clinique spécialisée à la recherche d'un deuil insaisissable, elle commence à se perdre elle-même dans la brume des anxiolytiques. Dérivant à tâtons entre sa dépression et sa dépendance aux médicaments, elle est sur le point de se noyer lorsqu'en regardant le journal télévisé, elle reconnaît tout à coup le visage de celui qui lui a tout pris. Devenu chef d'état du Kerzistan par un truchement géopolitique, l'ancien terroriste est à présent accueilli en grandes pompes à l'Élysée. Karine reste d'abord pétrifiée devant ces images, mais rapidement une idée folle germe dans son esprit embrumé... Si le deuil et le pardon ne parviennent toujours pas à soulager sa peine, peut-être que la vengeance saura enfin lui apporter la paix. Alors patiemment, méthodiquement, Karine élabore un plan implacable pour éliminer, seule, ce chef d'état aux mains sales. Amateurs de récits musclés, de voyages épicés ou de plats qui se mangent froids, n'hésitez pas à savourer ce roman noir d'aventure dont l'écriture allie à la fois tension psychologique, sensibilité et stratégie militaire. Car avec ses personnages à vif, son style mordant et son rythme soutenu, Le Poisson de pierre est une apnée aux enfers qui réunit les éléments qui font d'une lecture plus qu'un simple divertissement : à savoir une véritable expérience en immersion.

empty