Fayard

  • En croisant mémoires, presses et documents déclassifiés, Matthieu Rey éclaire les fondements de la Syrie contemporaine et son histoire tumultueuse. Il nous invite à suivre le devenir toujours incertain d'une communauté politique réunissant des populations variées, des hommes et des femmes qui s'installent et s'organisent sur un territoire.
    Récit de la renaissance des campagnes environnant les villes au détriment des mondes nomades, histoire des migrations des Druzes du Liban vers la Syrie, des Montagnards vers les plaines, des campagnes vers les villes, c'est aussi une narration politique ponctuée par des révolutions et des guerres qui donnent naissance à un État dont le cours de l'histoire se révèle dans la crise révolutionnaire. Depuis 2011, la Syrie, chasse gardée de la famille Assad, se trouve au coeur d'une dramatique actualité internationale, déchirée par la guerre civile.
    Son histoire n'est-elle pas finalement celle d'espoirs, de heurts, d'essais, d'attentes, de luttes, de violences et de projets partagés entre groupes humains qui tentent de créer les conditions d'un vivre-ensemble dans lequel chacun ait sa place  ?
     
    Chargé de recherche au CNRS et chercheur associé au Collège de France, Matthieu Rey consacre ses recherches à la question de la construction de l'État dans l'Orient arabe et persan.

  • Consulter une encyclopédie, en livre ou en ligne, est un acte familier, mais la nature du texte encyclopédique demeure mystérieuse.L'encyclopédie est un artisanat très ancien, producteur de "miroirs du monde" tous différents en fonction des époques et des civilisations. Depuis l'Antiquité classique et chinoise jusqu'à l'ère de l'informatique en passant par le Moyen Age chrétien, l'islam, l'Europe depuis la Renaissance, puis le monde entier, l'encyclopédisme a construit nos visions et transmis nos connaissances.En France, Diderot et d'Alembert, après Bayle, nous ont apporté un savoir critique.Le mot encyclopédie parle d'un "cercle de l'apprentissage" ; mais le cercle s'est brisé. Le XXIe siècle est celui des ruptures et de la déconstruction.Ce livre résume et commente l'aventure des savoirs humains ainsi concentrés et transmis, leur mondialisation par la "science" et les problèmes qu'elle pose.C'est en pratiquant l'artisanat du dictionnaire, après sa rencontre avec Paul Robert, qu'Alain Rey trouva un lien entre ses diverses passions : science, musique, histoire de l'art, philosophie, littérature...Cet exercice le conduisit en outre vers la linguistique et la science du signe, autant d'outils pour revenir, mieux armé, vers ses anciennes amours.Alain Rey a obtenu le Prix de la Biographie de l'Académie française pour son ouvrage Antoine Furetière (Fayard, 2006).

  • La com' par les mots fait le bonheur des médias, qui s'en nourrissent ; elle est l'instrument privilégié de la politique, qui est une lutte autour du pouvoir, mais aussi un bavardage.
    On propose ici de la nommer LEXI-COM', en se réjouissant que cela pourrait aussi vouloir dire " lexi-comédie ", ce qui correspond à une réalité depuis longtemps ressentie.
    La comédie politique mise en langage est un chapitre essentiel de cette comédie humaine explorée par l'un des pères du roman moderne, Balzac. Et cette comédie, comme la vraie, a sa scène, ses planches, son rideau, ses décors et ses costumes, ses acteurs, bien sûr, et enfin son texte, fait de mots mis en scène.

    Dans ces savoureuses chroniques qui portent sur la politique et les médias français entre octobre 2006 et juin 2007, le lexicographe Alain Rey résiste à la " société du spectacle " avec son arme favorite, l'ironie.


    (c) Plantu Réalisation graphique : Les Inventeurs du Réel - 02/2008 Photogravure MCP

  • Antoine Furetière

    Alain Rey

    • Fayard
    • 13 Septembre 2006

    Homme de Loi par intérêt, homme d'Église par conviction, mais aussi pour vivre mieux, amoureux cynique, écrivain par plaisir, Antoine Furetière est l'un des premiers, en France, à avoir voulu faire de la littérature une profession.

    Son ambition le conduisit à l'« immortalité » académique ; sa passion des mots le mena au scandale et, par son exclusion, au retour douloureux vers le sort des mortels. Mais les beautés curieuses de son dictionnaire lui valurent post mortem une immortalité plus réelle.

    Poète satirique et burlesque oublié, créateur négligé de l'Antiroman, il fut le premier encyclopédiste de la langue française, préparant l'esprit des Lumières et le regard critique de Pierre Bayle, qui sut reconnaître sa valeur.

  • En mai 1998, le Magazine littéraire lança une nouvelle rubrique " La vie des mots " qu'il confia à Alain Rey. Ce dernier avait pour seule contrainte de rédiger une chronique mensuelle, ayant toute liberté de choisir une expression ou un mot qui l'inspirait, et de raconter son histoire. Cet exercice permit au lexicographe d'aborder au fil des mois nombre de mots, d'éclairer leur étymologie, leur usage dans l'histoire, et leur sens contemporain. Au début, la place accordée dans le Magazine était mesurée. Petit à petit, le chroniqueur eut la possibilité de déborder le cadre et de s'exprimer dans une pleine page.
    Parallèlement, on lui adjoignit un compère illustrateur, Daniel Maja, qui, crayon à la main, restitua lui aussi la couleur et l'esprit de ces mots bizarres ou courants. C'est cet ensemble de textes et de dessins en couleurs, souvent humoristiques, réalisés en une décennie que nous nous proposons de regrouper dans un livre ludique et savant! L'occasion de découvrir mais aussi de décaler l'usage de nos mots. Alain Rey, linguiste, philosophe du langage, a publié de nombreux ouvrages sur la langue, la sémiotique et la littérature.
    Daniel Maja, notamment illustrateur de livres pour la jeunesse, collabore depuis 1986 au Magazine littéraire et à de nombreux journaux nationaux et internationaux dont The New Yorker.

empty