Sciences & Techniques

  • L'age de l'univers Nouv.

    Une des questions les plus vertigineuses de l'astrophysique ! Quel est l'âge de l'Univers ? Nous croyons tous connaître la réponse : 13,7 milliards d'années. Mais s'arrêter là serait se priver de l'essentiel. Ce chiffre est le fruit d'une quête passionnante où l'on retrouve Einstein, Hubble, Lemaître..., les subtilités de la physique relativiste et de la cosmologie moderne. Définir une notion d'âge pour un système aussi complexe n'a rien d'évident. Prenez le corps humain, son âge biologique n'est pas celui des atomes qui le constituent, dont la plupart ont été fabriqués par des réactions nucléaires au coeur d'étoiles anciennes il y a des milliards d'années ! Pour l'Univers, c'est encore pire. Physiciens et cosmologues ont contourné le problème en fabriquant la notion de temps cosmique. Mais ce n'est pas une grandeur que peuvent indiquer des horloges et reconstituer sa valeur repose sur des hypothèses théoriques. C'est pourquoi la question est encore aujourd'hui débattue. Enfin vous découvrirez comment on peut aborder l'âge de l'Univers en se passant de la notion de temps, devenue périmée avec la physique moderne. Alors attachez votre ceinture cosmique...

  • Einstein à la plage : la relativité dans un transat Nouv.

    Pourquoi et comment les théories d'Einstein ont-elles révolutionné nos conceptions de l'espace, du temps et de la matière ?
    Installez-vous confortablement dans un transat, puis laissez Marc Lachièze-Rey vous guider sur le chemin menant de la relativité aux modèles de Big Bang et aux trous noirs. Découvrez les mystères de la courbure de l'espace-temps. Voyez quels succès impressionnants la physique et la cosmologie relativistes ont déjà remportés et quels problèmes elles posent encore aux chercheurs. Au moment de quitter votre transat, la relativité vous sera devenue étonnamment familière...
     
     
     
     
     

  • Ce qui est directement connaissable est fini, pourtant dès que nous pensons surgit alors la notion d'infini. Depuis la plus haute Antiquité, les hommes ont ainsi été confrontés à la notion d'infini. En mathématiques le simple fait de vouloir diviser un nombre par zéro implique d'envisager ce concept. Par ailleurs, il existe plusieurs sortes d'infinis mathématiques : par exemple, l'infini de l'ensemble des nombres réels est plus «peuplé» que celui des nombres naturels. Les physiciens, hommes de l'expérimentation, ont toujours concentré leurs efforts sur l'élimination des infinis. Pourtant, les théories les plus modernes, comme celles des quantas ou des trous noirs, font surgir de nouveaux infinis. Et que dire des fractales, de la théorie des cordes, de la cosmologie quantique ? L'infini y renaît sans cesse de ses cendres. Entièrement révisé à la lumière des derniers résultats de la recherche, cette nouvelle édition retrace quelques grandes étapes des «histoires parallèles» de l'infini en cosmologie, en mathématiques et en physique fondamentale et leurs inextricables relations avec le statut métaphysique qu'a également l'infini. Deux nouveaux chapitres développent les notions d'horizon cosmique et d'univers multiple.
     
     

  • Une question de taille

    Olivier Rey

    • Stock
    • 8 Octobre 2014

    Pourquoi les araignées géantes des films d´horreur ou les Lilliputiens que découvre Gulliver au cours de ses voyages ne se rencontrent jamais « en vrai » ? Parce que dans la réalité, la taille n´est pas un paramètre que l´on pourrait fixer à volonté : chaque être vivant n´est viable qu´à l´échelle qui est la sienne. En deçà ou au-delà, il meurt, à moins qu´il ne parvienne à se métamorphoser. Il en va de même pour les sociétés et les cultures. La plupart des crises contemporaines (politiques, économiques, écologiques, culturelles) tiennent au dédain affiché par la modernité pour les questions de taille. Nous mesurons tout aujourd´hui, des volumes de transactions à la bourse aux taux de cholestérol, de la densité de l´air en particules fines au moral des ménages. Mais plus nos sociétés se livrent à cette frénésie de mesures, moins elles se révèlent aptes à respecter la mesure, au sens de juste mesure. Comme si les mesures n´étaient pas là pour nous aider à garder la mesure mais, au contraire, pour propager la folie des grandeurs.
    Ce livre s´attache à décrire et comprendre par quelles voies, au cours des derniers siècles, nous avons perdu la mesure. Et aussi ce sur quoi nous pourrions nous fonder pour la retrouver, afin de mener une vie authentiquement humaine.

  • Quand le candidat François Hollande a déclaré que toute sa politique serait jugée à l'aune de « l'inversion de la courbe du chômage » et non à la diminution du nombre de chômeurs ; quand, pour la première fois dans l'histoire avec le traité de Maastricht, les États se sont liés autour de grandeurs chiffrées, on a compris que les statistiques sont devenues la clé de nos sociétés. Courbes, indices, graphiques, taux nous disent ce qu'il faut penser de la réalité.La statistique est devenue aujourd'hui un « fait social total » : elle concerne la totalité de la société et de ses institutions, et affecte, de manière directe ou indirecte, la vie sociale sous tous ses aspects. Ces nouveautés ne sortent pas de nulle part : elles sont l'aboutissement d'un mouvement qui, né avec la modernité,a connu un essor extraordinaire et décisif durant la première moitié du XIXe siècle. À la place des anciens régimes, balayés par la révolution industrielle et les tempêtes politiques, ont émergé ces objets étranges, inconnus jusqu'alors : les grandes sociétés d'individus. Les nations sont devenues des mystères pour elles-mêmes. C'est dans l'espoir de sonder ce mystère qu'une avalanche de nombres, qu'un torrent statistique se sont mis à déferler sur l'Europe. Nous sommes les héritiers de cette dynamique. Dès lors, si nous voulons nous faire une idée juste de ce qui nous arrive, et nous donner une chance de relâcher les noeuds qui nous enserrent, il est nécessaire de remonter à ce moment où les choses se sont nouées : comprendre pourquoi et comment le monde s'est fait nombre.

  • A la croisée de l'astrophysique et de la physique des particules, la cosmologie offre une connaissance de plus en plus riche de l'Univers et de son origine.
    Cet ouvrage est volontairement synthétique. A partir de quelques principes de base, il élabore des raisonnements physiques et mathématiques, simples mais rigoureux, qui permettent d'élaborer des modèles d'Univers (infini, fini, courbe...) . Cette cinquième édition est une actualisation globale de l'ouvrage, rendue nécessaire car la cosmologie est un domaine où les découvertes et les interprétations sur les processus d'organisation de l'Univers foisonnent.

  • Qu'est-ce que la douleur et quelle place lui accorder dans la définition de la maladie ? Pour tenter de répondre, Canguilhem, dans Le Normal et le Pathologique, se tourne vers les écrits de René Leriche (1879-1955) : un chirurgien qui, contrairement aux opinions couramment répandues dans le corps médical de son temps, place la douleur au premier plan de sa recherche. Voici une pensée originale qui propose à la médecine et la chirurgie de renouveler leur approche de l'homme malade.

  • La station de Makokou au Gabon, fondée en 1962 par Pierre-Paul Grassé (1895-1985), et la station biologique de Paimpont, qui ouvre en 1967, accueillent des biologistes, dont des primatologues. Ces stations sont liées par plusieurs chercheurs mais aussi par les singes étudiés : les premiers primatologues de Makokou, notamment Annie Gautier-Hion (1940-2011) dès 1964, sont aussi les instigateurs de l'implantation de la discipline en Bretagne en y transférant en 1969 un élevage de cercopithécinés forestiers. À partir de documents d'archives, l'auteur questionne le développement des deux stations en prenant en compte leurs contextes naturels, scientifiques, politiques et sociologiques ainsi que leur évolution. Nombre de problèmes soulevés par cette étude de cas justifient qu'on envisage celle-ci à l'échelle de l'histoire de la primatologie. Elle confirme en particulier que « la station », en tant que lieu hybride d'investigation, est productrice de compromis entre méthodologie de terrain et méthodologie de laboratoire pour l'étude du comportement animal.

  • Krik ? Krak ! Si le moulin m'était conté... Marie-Galantais d'ici ou d'ailleurs, ou touriste curieux, l'occasion m'est donnée d'apprendre à lire les paysages de Marie-Galante, à déchiffrer les voix de ses vents et les paroles de ses femmes et de ses hommes. Krik ? Krak ! La rénovation du moulin Bézard a permis la réunion de chercheurs : historiens, ethnologues, écologistes, économistes, d'ouvriers de la parole : chanteurs, poètes, conteurs, d'ouvriers de la matière : charpentiers, tailleurs de pierre, charrons, et de formateurs, qui, en des textes inédits, livrent les résultats de leurs recherches et de leurs expériences. Mon beau moulin a fait se croiser les voies de la tradition et de l'avenir Si le moulin m'était conté... Je saurai que la terre Aulinagon, à Bézard de Capesterre de Marie-Galante, comme en tous lieux de l'île, distribue généreusement les fruits de son histoire à ceux qui savent les cueillir avec délicatesse et retenue à l'heure propice.

  • Le propos de ce recueil est de développer deux thématiques : raison et folie et déraisons de la raison. Il interroge la décision spéculative et politique qui lie et sépare à la fois raison et folie dans les termes mêmes employés par Foucault. Celle-ci s'aborde aujourd'hui de manière préoccupante dans les politiques de santé mentale qui visent à criminaliser la folie. La psychiatrie est menacée d'un retour à la violence et à l'enfermement mais est déjà sur la voie de la résistance. Enfin, la rationalité elle-même se construit sur fond d'irrationalité...

  • Ce qui est directement connaissable est fini, pourtant dès que nous pensons surgit alors la notion d'infini. Depuis la plus haute Antiquité, les hommes ont ainsi été confrontés à la notion d'infini. En mathématiques le simple fait de vouloir diviser un nombre par zéro implique d'envisager ce concept. Par ailleurs, il existe plusieurs sortes d'infinis mathématiques : par exemple, l'infini de l'ensemble des nombres réels est plus «peuplé» que celui des nombres naturels. Les physiciens, hommes de l'expérimentation, ont toujours concentré leurs efforts sur l'élimination des infinis. Pourtant, les théories les plus modernes, comme celles des quantas ou des trous noirs, font surgir de nouveaux infinis. Et que dire des fractales, de la théorie des cordes, de la cosmologie quantique ? L'infini y renaît sans cesse de ses cendres. Entièrement révisé à la lumière des derniers résultats de la recherche, cette nouvelle édition retrace quelques grandes étapes des «histoires parallèles» de l'infini en cosmologie, en mathématiques et en physique fondamentale et leurs inextricables relations avec le statut métaphysique qu'a également l'infini. Deux nouveaux chapitres développent les notions d'horizon cosmique et d'univers multiple.

  • Les politiques publiques en France et en Europe imposent aux décideurs d'envisager une gestion intégrée des milieux et des territoires qui conjugue plusieurs bénéfices. Ainsi, dans le domaine de l'eau, les donneurs d'ordres doivent chercher à concilier la restauration des milieux et la prévention des inondations, à travers la mise en oeuvre de la nouvelle compétence de Gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations (Gemapi).
    Le génie végétal, en complément ou alternative à des techniques lourdes de génie civil, représente aujourd'hui une solution « multibénéfices », basée sur un savoir-faire solide en ingénierie écologique et ingénierie végétale. Des utilisations innovantes apparaissent. Elles sont fondées sur des études expérimentales poussées, dont les résultats peuvent être mis à profit pour améliorer les techniques et décider de stratégies d'intervention à différentes échelles spatiales. Elles ont été développées en particulier dans le bassin versant de la Durance dans les Alpes du Sud françaises, où une problématique de terrains érodés existants et d'excès de sédiments fins dans les rivières est responsable de la dégradation des milieux, terrestres et aquatiques, et d'un accroissement du risque d'inondation. Les résultats de quinze années de recherche ont permis de définir des règles d'ingénierie et projeter des aménagements de génie végétal d'envergure régionale. Les approches développées dans ce contexte particulier restent applicable à d'autres régions et pays présentant des risques naturels et des situations de dégradation des milieux semblables.
    Cet ouvrage s'adresse aux élus, décideurs et gestionnaires des collectivités territoriales et des syndicats de rivières, et leur apporte des solutions innovantes de génie végétal pour concilier restauration des milieux et prévention des inondations. Il intéressera également les chercheurs, les entrepreneurs, les formateurs et les étudiants, qui découvriront une démarche de recherche en écologie ingénieriale au service de l'ingénierie écologique et du génie végétal.

  • Anglais The Institute

    Maria Del Rey

    When Lucy is sentenced to be rehabiliated in a bizarre institute for the treatment of delinquent girls, she finds that the discplinary methods used are not what she has been led to expect. They are, in fact, decidedly perverse.

  • Anglais Heart Of Desire

    Maria Del Rey

    When young actress Sarah Kowalski accepts a role to play the part of a strict dominatrix, some first-hand research is called for. She is introduced to the mysterious Dominique, who trains her in every aspect of the art of forbidden games. Sarah takes delight in inflicting her new-found skills of dominance on willing subjects. But a mystery is about to unfold.



    Mark Westerham is a man with a difficult job. He is powerful and articulate but has a weakness for pretty young women. When he is called on to look into the fraudulent activities of a film company, his investigations lead him into a liaison with Sarah which proves to be explosive. Together they unleash desires which neither can control.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La disparition du temps.
    L'enseignement essentiel de la théorie de la Relativité est la disparition du temps tel que nous le comprenons intuitivement.
    De nouvelles notions.
    Qu'est ce qui remplace le temps ? Comment comprendre les nouvelles notions nées au début du XXe siècle ? Cet enregistrement aborde avec beaucoup de clarté et de simplicité un problème pourtant complexe et présente les fondements de notre vision actuelle de l'univers.
    Comprendre la relativité.
    Un enregistrement essentiel pour enfin comprendre la découverte majeure du XXe siècle qu'est la relativité.

  • Un aperçu complet, accessible et très à jour dune des deux théories scientifiques les plus radicales et fécondes du XXe siècle. La relativité restreinte.
    En 1905, Albert Einstein est un obscur employé de l'Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle de la ville de Berne. Totalement inconnu, il publie pourtant trois articles qui révolutionnent la physique dans ses fondements les plus profonds. Le plus connu établit sa théorie de la relativité restreinte qui bouleverse la physique en vigueur depuis Newton. Les objets physiques (comme nous-mêmes) n'éprouvent plus le passage du temps, mais celui de durées propres à chacun. Le temps disparaît. La notion nouvelle d'espace-temps s'installe. Le monde nest pas conforme à notre intuition.
    La relativité générale.
    /> Ce n'est qu'une première étape. Einstein l'approfondit et la généralise en 1915 : sa nouvelle théorie, la relativité générale, prend en compte la gravitation, quelle assimile à la forme de l'espace-temps courbe. La matière de l'univers engendre cette courbure, qui elle-même dicte à la matière son comportement.
    Étoiles à neutrons, ondes gravitationnelles et trous noirs.
    La théorie, brillamment confirmée, confère à Einstein une gloire universelle. La communauté scientifique reconnaît brillamment son héros. Mais absorbée par l'autre révolution, celle de la physique quantique, elle n'accordera qu'un intérêt modéré à la théorie, jusqu'à la seconde partie du XXe siècle. Lessor de l'astronomie et de la cosmologie relativistes feront alors ressortir la pertinence de la relativité générale, la rendront opérationnelle et indispensable.

  • Cosmologie

    Marc Lachieze-Rey

    Un Univers en expansion.
    La cosmologie est l'étude de l'Univers dans son ensemble. En expansion depuis 15 milliards d'années, son histoire est jalonnée d'événements cosmiques : fabrication de la matière, génération du rayonnement cosmologique, apparition des galaxies La cosmologie est aujourd'hui devenue une science, relativiste depuis le début du XXe siècle.Une histoire de nos nos connaissances sur l'Univers.
    Marc Lachièze-Rey retrace ici les grandes lignes de l'évolution des idées et des principes qui fondent nos connaissances sur l'Univers. Cohérents et conformes à la physique, les modèles de big bang en constituent aujourd'hui le meilleur récit possible.

  • Les galaxies

    Marc Lachieze-Rey

    Les galaxies et leur rôle dans la structure et l'évolution de l'Univers. En termes toujours simples et accessibles, Marc Lachièze-Rey dresse ici un tableau complet des connaissances sur les galaxies. Ces univers-îles sont un élément central pour notre compréhension de la structure et de la dynamique de l'Univers.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ce que Mlle Laurence se propose d'expliquer.Mlle LAURENCE. - Si nous nous asseyions un peu sur cette mousse, qu'en dites-vous ?MARGUERITE. - Je ne demande pas mieux, Mademoiselle, nous nous reposerons, car nous venons de faire une longue promenade.Mlle L. - Nous y voici.MARG. - Quel beau temps ! Comme le ciel est bleu !JACQUES. - Il fait chaud, mais il y a de l'air.Mlle L.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

empty