Richard Guy

  • L'ouvrage étudie les pratiques de directions d'établissement dans le monde éducatif francophone en les situant dans le contexte des changements en cours (nouveau management public, demande de mobilisation des acteurs, leadership centré sur l'apprentissage, gestion axée sur les résultats...), avec l'objectif d'y discerner les activités mais aussi les cohérences construites effectivement par les directions.Les pays pris en compte sont la Belgique francophone, la France, le Québec et la Suisse, plus un milieu anglophone (San Francisco). Cet ensemble permet de mieux comprendre les réformes en cours dans ces divers pays ou régions, et d'entrer de manière concrète dans l'implémentation et le développement de celles-ci.Les auteurs présentent 4 défis majeurs auxquels sont confrontés les directions : 1. Diriger une école pour tous 2. Élaborer des partenariats et des collaborations pour se former à la fonction de direction 3. Susciter et soutenir la mobilisation des enseignants 4. Développer des compétences pour encadrer et évaluer le travail enseignant, en particulier à travers les rendez-vous de carrière et les visites de classe.L'ouvrage est centré sur l'exercice du leadership comme processus de mobilisation et transformation du monde scolaire, tenant compte des injonctions contradictoires reçues par les directions.

  • Qui doit produire les normes sociales en France ? L'État, les partenaires sociaux ? Ces questions, les mouvements sociaux contre la réforme du Code du travail en 2016 et 2017 puis ceux sur les retraites en ont montré l'actualité. Depuis quelques années, on voit évoluer, parfois radicalement, des situations dont certaines sont issues de lointains héritages historiques comme celui de la Révolution ou le programme du Conseil national de la Résistance.

    Longtemps, en France, le politique et les partenaires sociaux ont relevé d'un rapport de subordination : le politique croyait en sa " toute-puissance " et l'État décidait, intervenant systématiquement dans le domaine social et dans les relations professionnelles. Longtemps aussi, une défiance mutuelle a régné entre syndicats et représentants du patronat. Aujourd'hui, l'autonomie et l'initiative gagnent les partenaires sociaux, et souvent la confrontation ou l'opposition laissent place à d'autres formes de relations, voire à des compromis autrefois considérés comme des compromissions.

    Cet ouvrage propose une mise en perspective des rapports entre la démocratie sociale et le politique tels qu'ils se développent du xixe siècle à nos jours, dans les débats d'idées, les échanges théoriques. Il précise le rôle de ses acteurs, les syndicats bien sûr mais aussi celui de certaines institutions sociales ou de certaines forces politiques. Il aborde aussi l'environnement international de la France, afin de mieux situer son expérience singulière, la place de l'entreprise et son émergence comme " enjeu sociétal ". Il considère enfin les tendances plurielles qui se définissent aujourd'hui pour former la " démocratie sociale à la française " de demain.

  • L'origine et l'évolution des formes de vie terrestre peuvent être expliquées par les lois de la physique, de la chimie et de la biologie. Cet ouvrage nous dévoile nos connaissances sur l'origine et l'évolution du vivant, des premières molécules organiques aux premières cellules, des premiers organismes multi cellulaires à l'homme. La théorie scientifique de la sélection naturelle, proposée par Charles Darwin il y a 150 ans, est expliquée et discutée en s'appuyant sur les données les plus récentes issues du séquençage de nombreux génomes.
    On découvrira que les êtres vivants sont imparfaits, que le milieu naturel ne sélectionne pas des organismes optimisés mais simplement les plus aptes à se reproduire. Il y a peu d'inventions nouvelles, régulièrement des « bricolages évolutifs » créent les diversités génétique, physiologique et morphologique observées. Tout ce qui paraissait assez mystérieux aux scientifiques apparaît aujourd'hui plus clairement à la lecture des génomes.
    Finalement, le domaine de la biologie synthétique et de la modification dirigée des génomes est abordé, avec tout ce que ces approches apportent à la fois comme espoir pour l'humanité de transcender sa propre espèce et comme immense défi de société dans ce siècle encore jeune.
    Guy-Franck Richard est directeur de recherche à l'Institut Pasteur et dirige l'équipe « Instabilités naturelles & synthétiques des génomes » du CNRS.

  • Les systèmes éducatifs de la plupart des pays ont connu de profonds bouleversements et sont à la recherche d'une nouvelle gouvernance. De quelles manières les cadres scolaires conçoivent-ils et s'approprient-ils leur rôle ? Comment associent-ils les exigences des nouvelles politiques de gestion aux spécificités des établissements scolaires dont la culture organisationnelle est si différente de celle des entreprises ? Quels sont les savoirs d'action et les compétences professionnelles qu'ils développent dans le but de faire face aux nouvelles responsabilités et exigences identitaires qui sont attendues d'eux ? À partir de leurs recherches empiriques, les auteurs de ce livre, des chercheurs et formateurs français, belges, québécois, suisses et libanais, répondent à ces questions en offrant des pistes de réflexion et d'actions adaptées à leurs différents contextes.


  • L'enjeu des agricultures est aujourd'hui de produire en réduisant drastiquement les émissions de gaz à effet de serre, sur des espaces agricoles limités où doivent être préservés la biodiversité, la qualité des ressources, les sols, les eaux, l'air... Cet ouvrage collectif, publié à l'occasion des vingt années d'existence du département Environnement et Agronomie de l'Inra, fait le point sur les avancées réalisées dans ce sens.




  • Pour les cultures semées, l'implantation est une phase critique du cycle, à forts impacts agronomiques et environnementaux. C'est aussi une composante majeure de l'itinéraire technique, qui intègre de multiples décisions et opérations. Elle est au coeur de la transition agroécologique des systèmes de culture, avec des options de plus en plus diversifiées. Comment raisonner ces choix ?



  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La mer avait été, pour les Européens, jusqu'à la fin du XVe siècle, circonscrite à la Méditerranée. Avec Colomb, Vasco de Gama, Magellan et son tour du monde, les Hispano-Portugais avaient accédé à l'Atlantique et au Pacifique. Mais, au XVIIIe siècle, par l'intermédiaire de leurs grandes Compagnies, Français et Anglais se partagèrent l'Inde, les Hollandais s'installèrent à Batavia et à Ceylan. En face de la Carrera de Indias, se développait - en Mer de Chine, dans l'Océan Indien, ou en Insulinde - le country-trade. En même temps, la traite négrière, créée au XVe siècle, devenait florissante, déportant plusieurs millions d'Africains sur les plantations des Antilles et d'Amérique. Les conséquences de cet essor maritime, furent incommensurables, tant au point de vue économique qu'au point de vue politique avec, notamment, l'indépendance des États-Unis, et la constitution de vastes empires coloniaux.

  • La mer avait été, pour les Européens, jusqu'à la fin du XVe siècle, circonscrite à la Méditerranée. Avec Colomb, Vasco de Gama, Magellan et son tour du monde, les Hispano-Portugais avaient accédé à l'Atlantique et au Pacifique. Mais, au XVIIIe siècle, par l'intermédiaire de leurs grandes Compagnies, Français et Anglais se partagèrent l'Inde, les Hollandais s'installèrent à Batavia et à Ceylan. En face de la Carrera de Indias, se développait - en Mer de Chine, dans l'Océan Indien, ou en Insulinde - le country-trade. En même temps, la traite négrière, créée au XVe siècle, devenait florissante, déportant plusieurs millions d'Africains sur les plantations des Antilles et d'Amérique. Les conséquences de cet essor maritime, furent incommensurables, tant au point de vue économique qu'au point de vue politique avec, notamment, l'indépendance des États-Unis, et la constitution de vastes empires coloniaux.

  • La façon de s'organiser des artistes détermine-t-elle leur façon de faire de l'art, l'impact et l'esthétique de l'oeuvre? Dans le dossier de ce numéro d'hiver, Inter se demande comment s'organisent et se rassemblent les artistes d'ici et d'ailleurs. Collectifs, troupes, réseaux, associations, communes, squats, famille circassiennes de forains, structures formelles : quelles sont leurs modalités de regroupement? Comment gèrent-ils leurs productions singulières au sein de ces organisations, dans des disciplines variées? Les organisations internationales sont particulièrement à l'honneur, avec divers exemples tirés de la France, l'Italie, l'Espagne, la Belgique, le Pérou, le Brésil et le Cameroun.

  • Les portraits de trois hommes et trois lieux d'exception forment le coeur de ce numéro de printemps. Parcourant des époques et des régions variées du Québec, les articles proposés nous renseignent sur une foule de phénomènes allant de l'arrivée vers la fin du 17e siècle du premier couple irlandais en Nouvelle-France jusqu'au vélodrome du Queen's Park construit à Verdun en 1899 pour accueillir les compétitions internationales de cyclisme. Nous sont racontés avec beaucoup de détails les destins singuliers du frère Didace Pelletier, Franciscain-Récollet mort en 1699 à 41 ans et celui d'Ernest Martin qui a donné son nom au chemin Marston en Estrie. À lire aussi, en anglais cette fois : l'histoire de la potasse dans les Cantons-de-l'Est et comment son exploitation a modelé le développement économique de la région.

  • Transférer l'expérience, dossier principal de ce numéro d'Inter, art actuel, se penche sur l'art et son enseignement, sous la supervision de Jocelyn Robert.

    L'art s'enseigne-t-il? Qu'en est-il de l'expérience esthétique dans les enjeux de la transmission? Comment penser une pédagogie de l'action, un enseignement de la performance? Comment articuler les rapports institutionnels en processus de résistance? Les arts visuels engendrent-ils une connaissance au-delà de l'expérience? Le cadre scolaire dénature-t-il l'action artistique? Des artistes, professeurs, théoriciens, performeurs, sociologues, directeurs de départements d'art d'ici et d'ailleurs prennent position dans un dossier étoffé. Quelques noms: Grégory Chatonsky, Marcel Jean, Michael La Chance, Antigone Mouchtouris, Valentin Torrens, Marilyn Arsem, James Elkins ...

    Dans la section topos, on explore la Biennale de Lyon et celle de Venise ; on scrute le grand Alastair Mac Lennan, en workshop au Lieu, et on dialogue avec Bartolomé Ferrando.

  • Plan Nord, exploitation du gaz de schistes, projet d'oléoduc... Que devons-nous penser de tout cela ? Sommes-nous bien conscients
    des intérêts et de la vision derrière ces projets, et bien d'autres ? La crise environnementale dans laquelle nous sommes entrés n'exige-t-elle pas de nous un peu plus de discernement ?
    Cet ouvrage présente une réflexion mature et accessible sur notre interdépendance foncière avec le territoire que nous occupons. Avec beaucoup de finesse, il remet en question le modèle politico-économique qui domine au Québec et présente des voies novatrices et prometteuses pour que nous tous, citoyens et citoyennes, façonnions ensemble un avenir sain pour notre planète et nos enfants.

  • Ce volume témoigne à sa façon de la fertilité du domaine de la méthodologie quantitative, en présentant trois textes qui relèvent d'applications très différentes : la corrélation, l'analyse de variance, la précision d'un estimateur statistique.

  • Un cimetière juif à Québec? Lexistence dun tel lieu a de quoi éveiller la curiosité, car il témoigne de la présence à Québec dune communauté juive aujourdhui dispersée. Guy W.-Richard, gouverneur de la Société de généalogie de Québec et maître généalogiste agréé, sest prêté au recensement des stèles de ce cimetière. Le résultat de ce travail de moine est un livre vivant et envoûtant qui ressuscite la vie de la communauté juive à Québec. Peu connue, cette dernière nen fut pas moins la troisième en importance au Canada au milieu du XIXe siècle, derrière Montréal et Toronto. Lauteur présente une retranscription des épitaphes gravées sur les pierres tombales. Il y ajoute des détails biographiques sur les personnes inhumées, leur conférant une personnalité qui les rend attachantes. Dans les premières pages du livre, une brève histoire de la diaspora, de limplantation des Juifs au Québec et de la communauté juive de Québec replace le lecteur dans un contexte plus large. Ce dernier peut alors pénétrer dans lunivers enchanteur du cimetière de Beth Israël Ohev Sholom et découvrir un aspect fascinant du patrimoine québécois, reconnu par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

  • Using a case-based approach, Colorectal Surgery: Clinical Care and Management provides practical, clinical and expert guidance to illustrate the best care and clinical management of patients requiring colorectal surgery for colorectal disease. Real-life cases illustrate the entire syllabus of GI/colorectal surgery, being specially selected to highlight topical or controversial aspects of colorectal care.  Cases have a consistent approach throughout and as well as outlining the actual management of each individual case, also offer an honest appraisal of the chosen management route, its successes and areas that could have been managed differently.   Pedagogic features such as learning and decision points boxes aid rapid understanding/learning, enabling the reader to improve their patient management. In full colour and containing over 100 outstanding clinical photos and slides to support the cases, each section also covers recent developments/ landmark papers/ scoring systems and a thorough discussion of clinical management based on the major society guidelines from NICE, ASCRS and ECCO.  Reliable, well-written and perfect for consultation in the clinical setting,  Colorectal Surgery: Modern Clinical Care and Management is the perfect tool for all members of the multi-disciplinary team managing patients suffering from colorectal disease, specifically GI surgeons, gastroenterologists, oncologists and general surgeons.

empty