Rousseau/Morvan

  • Erreurs de prévisions économiques ou sismologiques, erreurs de raisonnement, erreurs d'arbitrage, erreurs juridiques, erreurs de langage ou de calcul... Pourquoi l'erreur paraît-elle souvent plus intéressante que la vérité ? Peut-être parce que les seules certitudes en science portent sur les erreurs. Faut-il pour autant donner à l'erreur le même statut qu'à la vérité ?Contributions de C. Bromberger, M. Campillo et Y. Nicolas, O. Cayla, P. Engel, J. Fontanille, V. Girotto et M. Gonzalez, V. Lefèvre et J.-M. Muller, P. Levillain, E. Pommier, A. Vauchez. ACTUEL "Biotechnologies et transformations de l'homme" : entretien avec Anne Fagot-Largeault et Axel Kahn.

  • La Dénomination : Chaque époque a des modes de nommer qui lui sont propres. Dans ces modes se dit le pouvoir de celui qui inscrit chaque chose à sa place. Les dénominations ont une histoire : leur étude ne relève pas seulement de l'épistémologie ; elle ouvre sur la compréhension des sociétés. Contributions de F. Balibar, B. Bensaude-Vincent, C. Bernand, P. Cartier et K. Chemla, J.-M. Drouin, C. Gauvard, O. Jouanjan, C. Michon, C. Moatti, J.-P. Verdet. ACTUEL J.-D. Vincent, La biologie du plaisir » M. Fink, « Expériences de renversement du temps en physique »

  • La Limite La connaissance, en histoire, en anthropologie, en génétique, a-t-elle des limites ? Et les limites sont-elles un obstacle infranchissable ou une ombre qu'il peut suffire d'éclairer correctement à partir des disciplines voisines pour la voir soudain s'effacer et laisser la place à un nouveau champ d'investigations, à de nouvelles questions ? Et si les limites les plus difficiles à franchir étaient celles que nous nous imposons... Contributions de Henri Berestycki, Louis Châtellier, Robert Corriu, Claude Humeau, Jean Rouaud, Alain Montandon, Philippe Quentin et Éric Suraud, Denis Rolland, Dominique Schnapper.

  • Le Code L'attrait commun des savoirs pour le mot « code » ne doit pas occulter les usages différents que chaque discipline peut faire de ce terme : il peut en effet désigner aussi bien la clé permettant d'accéder à la connaissance qu'un ensemble de signes employés dans une écriture secrète ou encore un texte contenant les règles de représentation des choses et des actions. Le déchiffrement des codes, quels qu'ils soient, est un travail permanent des hommes pour arriver à percer le secret de leur vie. Car si « toute notre vie est dans le code », le décodage est certainement une des conditions de notre liberté. Contributions de : Nalini Balbir, Michel Broué, Bernard Dujon, Michel Imbert, Nicolas Le Roux, Gérard Timsit, Jacques Vauclair. ACTUEL Alan Kirman, Bernard Lacroix, Christiane Marchello-Nizia.

  • En même temps que les sujets d'étude se complexifient, la place et la nature de la preuve dans le processus de la connaissance se transforment. Les auteurs de ce volume proposent une exploration des développements de la pensée contemporaine autour de cette notion, centrale et polymorphe, point d'accrétion de toute démarche vers la connaissance. Contributions de Jacques Arnould, Jean-Philippe Bouilloud, Jean Chavaillon, Dominique Descotes, Xavier Lagarde, Jean-Marie Pailler, Richard Swinburne ACTUEL Les sondages d'opinions : entretiens avec Loïc Blondiaux

  • La Création De la théologie au big bang, en passant par l'informatique et l'électronique, mais aussi les productions intellectuelles, scientifiques ou artistiques et leur encadrement par la société, un panorama complet sur la création et les créations aujourd'hui. Contributions de Magali Boumaza, Marie-Paule Cani, Paul Clavier, J. Demongeot et G. Weil, Christian Dumas, Marc Lachièze-Rey, Denis Rolland, Michel Vivant ACTUEL Nanotechnologies, création, éthique : entretien avec Jean-Pierre Dupuy (Michel Imbert, Michel Morvan et Denis Rolland)

empty