Sujata Massey

  • Inde, 1922.

    Perveen Mistry travaille dans le cabinet d'avocats de son père, devenant la toute première femme avocate en Inde. Un statut qui ne manque pas de faire débat, alors que seuls les hommes sont autorisés à plaider au tribunal... Mais quand une malédiction semble frapper la famille royale de Satapur, un petit État princier pratiquant la purdah (séparation stricte des femmes et des hommes), elle est la seule à pouvoir mener l'enquête.
    Le maharajah et son fils aîné sont morts l'un après l'autre dans des circonstances tragiques et les femmes de la famille se disputent le pouvoir sur le jeune prince héritier.
    Piégée dans le palais, Perveen Mistry se retrouve mêlée à des jeux de pouvoir dangereux.
    Entre jalousies anciennes et vendettas meurtrières, saura-t-elle protéger les enfants royaux ?
    Une enquête passionnante, qui nous plonge au coeur de la société indienne du début du XXe siècle et de la place qu'y occupent les femmes.

    Sujata Massey est née en Angleterre de parents indiens et allemands. Elle a été élevée principalement à St. Paul, dans le Minnesota, et vit à Baltimore, dans le Maryland. Avant de devenir romancière à plein temps, elle était journaliste de reportage au Baltimore Evening Sun. Ses romans ont remporté les prix Agatha et Macavity et ont été finalistes des prix Edgar, Anthony et Mary Higgins Clark.

  • La première avocate de Bombay mène l'enquête !
    Années 1920, Inde.
    Perveen Mistry vient de rejoindre le cabinet d'avocats de son père, devenant la toute première femme avocate en Inde, un statut qui ne manque pas de faire débat. Mais quand un meurtre est commis dans une riche maison musulmane pratiquant la purdah (séparation stricte des femmes et des hommes) elle est la seule à pouvoir mener l'enquête. En effet, les seules survivantes - et potentielles témoins du crime - sont les trois veuves du riche marchand, vivant recluses dans une partie de la maison interdite aux hommes. Seule Perveen peut comprendre ce qui s'est réellement passé à Malabar Hill...

    Une enquête passionnante, qui nous plonge au coeur de la société indienne du début du XXe siècle et de la place qu'y occupent les femmes.

    "Perveen Mistry a tout pour plaire, dont une propension peu surprenante - mais résolument bienvenue - à se fourrer dans les affaires des autres. C'est un véritable page-turner !" - The Globe and Mail

    Une romancière saluée par la critique et de nombreux prix.

    Sujata Massey est née en Angleterre de parents indiens et allemands. Elle a été élevée principalement à St. Paul, dans le Minnesota, et vit à Baltimore, dans le Maryland. Avant de devenir romancière à plein temps, elle était journaliste de reportage au Baltimore Evening Sun. Ses romans ont remporté les prix Agatha et Macavity et ont été finalistes des prix Edgar, Anthony et Mary Higgins Clark.

  • 1920s India: Perveen Mistry, Bombay’s first female lawyer, is investigating a suspicious will on behalf of three Muslim widows living in full purdah when the case takes a turn toward the murderous. The author of the Agatha and Macavity Award-winning Rei Shimura novels brings us an atmospheric new historical mystery with a captivating heroine.
    Inspired in part by the woman who made history as India’s first female attorney, The Widows of Malabar Hill is a richly wrought story of multicultural 1920s Bombay as well as the debut of a sharp and promising new sleuth.
    Perveen Mistry, the daughter of a respected Zoroastrian family, has just joined her father’s law firm, becoming one of the first female lawyers in India. Armed with a legal education from Oxford, Perveen also has a tragic personal history that makes women’s legal rights especially important to her.
    Mistry Law has been appointed to execute the will of Mr. Omar Farid, a wealthy Muslim mill owner who has left three widows behind. But as Perveen examines the paperwork, she notices something strange: all three of the wives have signed over their full inheritance to a charity. What will they live on? Perveen is suspicious, especially since one of the widows has signed her form with an X--meaning she probably couldn’t even read the document. The Farid widows live in full purdah--in strict seclusion, never leaving the women’s quarters or speaking to any men. Are they being taken advantage of by an unscrupulous guardian? Perveen tries to investigate, and realizes her instincts were correct when tensions escalate to murder. Now it is her responsibility to figure out what really happened on Malabar Hill, and to ensure that no innocent women or children are
    in further danger.

empty