Uhl Magali

  • Trois oeuvres pour le moins confidentielles. De l´art là où on ne l´attend pas, au coeur d´un hôpital, d´une morgue ou d´un institut de lutte contre le cancer... Récemment créées par des artistes contemporains de renom en collaboration avec des architectes, ces trois réalisations témoignent de la prise en compte, par le monde hospitalier, de la dimension symbolique attachée tant à la mort et au deuil qu´aux diverses attentes spirituelles des patients et de ceux qui les accompagnent. Espaces d´art, oeuvres-lieux, réalisations ar(t)chitecturales... si les qualificatifs se multiplient lorsque l´on évoque les créations de Pierre Buraglio, Michelangelo Pistoletto ou Ettore Spalletti, c´est qu´il s´agit de trois expériences emblématiques recouvrant aussi bien le registre imaginaire et ses multiples horizons de sens liés notamment à la mort et à la spiritualité, qu´un ensemble de pratiques professionnelles qui se situent aux frontières de la médecine, des croyances et de l´éthique. Qu´en est-il de ces oeuvres ar[t]chitecturales dans le contexte spécifique de la modernité avancée ? Que nous disent-elles sur notre mode d´être au monde et sur notre rapport aux valeurs ? Quelles virtualités esthétiques expriment-elles et quels horizons spirituels invoquent-elles ? Proposent-elles une lecture originale de notre relation à l´espace dans le cadre du bâti hospitalier ?

  • Intitulé « Perfomatifs », le numéro 115 de la revue Inter, art actuel nous offre un grand dossier sur l'art performance. Tout d'abord, une « phrase » héroïque de 6000 mots d'Alain-Martin Richard retrace les 35 années d'activités de cette revue qui fait la promotion des arts performatifs depuis ses débuts. Les collaborateurs Jonathan Lamy, Barbara Roland, Julie Fiala, Magalie Uhl, Michaël La Chance, Hervé Fischer, Priscilla Vaillancourt et Patricia Aubé y vont de leurs analyses et de leurs commentaires afin de susciter la réflexion. Un index du performatif - inséré en supplément dans ce numéro - contribue à dresser un portrait actuel de cette forme d'art tout en donnant des outils pour mieux le comprendre. Un document incontournable pour les passionnés de l'art performance.

  • Au cours des dernières décennies, de nombreuses pratiques artistiques ont repensé le rapport entre l'oeuvre et l'exposition en travaillant celle-ci comme un médium ou comme un dispositif. Il en résulte une multiplication des façons de gérer ou de s'approprier l'espace muséal, par l'exploration de nouveaux formats ou de nouvelles modalités. Libérée de la simple monstration, l'exposition est devenue une oeuvre en soi. Ce numéro s'intéresse donc particulièrement aux artistes et aux commissaires qui oeuvrent en commun pour repousser les limites de l'exposition et offrir aux spectateurs une tout autre expérience. En complément du dossier, esse publie un spécial Québec à la Biennale de Venise (BGL, Jean-Pierre Aubé, Simon Bilodeau et Guillaume Lachapelle) et à la Biennale de La Havane (Stéphane Gilot).

  • Cet hiver, Inter revient, 10 ans plus tard, avec un nouveau numéro sur l'art et les biotechnologies. Avec « Technocorps et cybermilieux », la revue livre un nouveau bilan et prend acte des enjeux actuels concernant la possibilité de fabriquer - bientôt industriellement - une vie artificielle, de provoquer une réingénierie du vivant. Les dix dernières années ont vu apparaître de nouvelles formes d'incorporation dans les réseaux, les prothèses et les hybridations. Les altérations de tout genre (psychotropes, implants, prothèses, extensions, etc.) révèlent de nouvelles possibilités physiologiques et mentales. Quelles sont les nouvelles figures du corps à une époque où l'humanité semble confrontée à l'alternative de la mutation ou de l'extinction ? Dans ce dossier, lisez des textes d'ORLAN, de Stelarc, et sur le Télescope intérieur d'Eduardo Kac. Découvrez des créations audacieuses et réfléchissez sur le devenir-cyborg, l'horizontalisation du monde, sur l'Anthropocène et le transinteractif.

  • Les pratiques culturelles et artistiques contemporaines s'inscrivent bien souvent au coeur des enjeux sociaux, politiques, économiques et dessinent les contours du vivre-ensemble. Des collectifs d'artistes québécois, canadiens ou américains aux oeuvres postcoloniales d'Afrique centrale : des musées nationaux, de villes aux musées des droits de la personne ; des pratiques performatives dans l'espace public à l'engagement culturel ou créatif dans l'espace du soin : quels sont les enjeux et les limites du vivre-ensemble ? Comment les institutions culturelles agissent-elles sur celui-ci ? Qu'est-ce que l'art actuel en révèle-t-il ? En explorant tout aussi bien les pratiques institutionnelles, les dispositifs de recherche et de création, que les expressions artistiques du vivre-ensemble, cet ouvrage, qui regroupe une quinzaine de contributions dans une perspective interdisciplinaire, s'interroge sur le potentiel transformateur de l'art et son déploiement dans l'espace social aujourd'hui.

empty