Vincent Trémolet De Villers

  • Chercher le bien commun pour Platon, penser l'homme comme animal politique pour Aristote, désamorcer la violence pour Hobbes, donner une limite au pouvoir pour Montesquieu, comprendre les logiques de classe pour Marx, concilier le souci de l'homme et l'amour du monde pour Hannah Arendt : chacun des plus grands philosophes depuis vingt-cinq siècles continue de nous dire aujourd'hui, pour notre monde, la grandeur et la nécessité de la politique.

    De manière accessible, essayistes d'envergure ou universitaires de premier plan présentent leur lecture d'une oeuvre majeure qui interpelle notre époque.

    Un livre fondamental, destiné à devenir un classique.

  • De la ligne Buisson au succès de la Droite forte, des hésitations de François Hollande aux provocations de Pierre Bergé, des joutes homériques à l'Assemblée au harcèlement des membres du gouvernement, des silences de Marine Le Pen à l'engagement de sa nièce Marion, les auteurs racontent aussi les coulisses d'une année politique où la loi Taubira a tracé, au delà des partis, de nouveaux clivages. Où s'est esquissée, dans la rue, une recomposition de la droite.

  • Un fauteuil " mondial " pour deux.
    Pour la première fois, historiens d'envergure et grandes plumes du Figaro racontent les duels au sommet qui ont bouleversé le monde depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours. Couvrant les époques comme les continents, ils mettent en scène des affrontements emblématiques qui conjuguent conflits militaires, désaccords idéologiques, oppositions religieuses et naturellement rivalités personnelles ; la haine et l'ambition formant avec la peur les principaux moteurs de l'histoire depuis toujours. Sous la direction d'Alexis Brézet et de Vincent Trémolet de Villers, vingt grands récits écrits d'une plume alerte offrent un regard novateur sur les figures de proue qui ont fait l'histoire, les rivaux qu'elles ont brisés et les mutations de la puissance dont elles ont été l'incarnation, de la gloire de Rome au " moment américain " en passant par l'âge d'or européen qui court de la Renaissance aux deux guerres mondiales. Une place particulière est réservée à la France, du duel fondateur entre Philippe Auguste et Jean sans Terre à celui dramatique opposant Napoléon III à Bismarck, en passant par la rivalité entre François Ier et Charles Quint, celle entre Louis XIV et Guillaume d'Orange, enfin l'illusoire partage du monde suivi de la lutte sans merci entre Napoléon et le tsar Alexandre Ier.

empty