Yann Richard

  • Pourquoi l'Iran fait-il trembler l'Occident depuis quarante ans ? Comment est née cette république islamique dont dépend en partie la paix au Moyen-Orient ? Depuis l'avènement des Qâjârs au début du XIXe siècle, la modernisation de l'État a progressé en même temps que la violence politique. Un nationalisme particulier, inséparable de l'islam chi'ite, s'est développé en réaction contre les ingérences des puissances européennes. Une première révolution, en 1906, a doté l'Iran d'une monarchie parlementaire. Soixante-dix ans plus tard, la révolution qui a renversé le chah a été menée par les mollas associés à des intellectuels libéraux et à des forces de gauche. Derrière le rideau de l'islam militant, les cortèges révolutionnaires réclamant l'indépendance et la liberté dénonçaient autant l'absolutisme du chah que l'impérialisme de Washington. En 2009, les dissidents ont de nouveau envahi les rues de Téhéran pour dénoncer la dictature de Mahmud Ahmadinejad, fraîchement réélu dans des conditions douteuses. Mais le « mouvement Vert », démesurément amplifié par les médias occidentaux, a fait long feu ; et le régime, malgré ses détracteurs, résiste encore. D'où tient-il son dynamisme, et de quelle légitimité se réclame-t-il ?

  • Un arc vivant

    Yann Richard

    Le livre publié mystérieusement en 1938 sous le titre François, par le père Auguste Valensin s.j., a rencontré un beau succès. Réédité jusqu'en 1964, il est oublié depuis. On y découvrait un jeune homme surdoué élevé en-dehors de toute norme et de toute contrainte, happé par la vie mystique et mort à 19 ans. Le jésuite, directeur de conscience et précepteur, avait veillé à montrer en François un modèle intemporel dont il avait été le mentor, le père spirituel. François Mauriac en rendait compte en ces termes : « Avant l'agonie, ce n'est pas une dernière parole, c'est un dernier dessin qu'il nous livre : ces quelques traits d'une main mourante, cet arc, cette flèche, cette croix, ce rien qui exprime tout, me persuade qu'il détenait le pouvoir de charger un simple trait de ce même mystère que Mozart exprime avec trois ou quatre notes » (Billet, 9 décembre 1938). Les textes recoupés et recomposés par le père Valensin voilaient le vrai visage de François d'Espiney (1916-1935), un jeune Lyonnais peintre, poète et philosophe, pour qui le langage amoureux sert avant tout à dire l'amour de Dieu. Ce livre présente les lettres et le Journal de François sans coupure d'après les originaux.

  • On se représente souvent l'Iran comme un empire des Mille et une nuits qu'une révolution aurait fait sombrer dans le Moyen Âge. Cet ouvrage en donne une image moins simpliste, celle d'un pays qui a réussi à se libérer de la tutelle de l'Occident alors que ses richesses en pétrole en avaient fait l'objet de toutes les convoitises. Celle d'un pays à la civilisation plusieurs fois millénaire, mais à l'identité complexe puisque les non-Persans y forment près de la moitié de la population. Un pays, enfin, dont l'histoire, depuis la Seconde Guerre mondiale, n'a cessé d'avoir des répercussions bien au-delà de ses frontières, et qui est parvenu à s'imposer comme puissance régionale.Tout au long du XXe siècle et jusqu'à nos jours, l'Iran a surmonté tant bien que mal de nombreuses crises qui, paradoxalement, lui ont permis de se construire une nouvelle identité. Les aspirations démocratiques sous les Qâjar, l'autoritarisme réformateur de Rezâ Shâh, le nationalisme intransigeant de Mosaddeq, les ambitions modernisatrices de Mohammad-Rezâ Shâh, l'obsession de revanche et les conceptions populistes de Khomeyni et de ses émules ont amené le pays à de douloureuses transitions dont certaines ont constitué de véritables révolutions : mouvement constitutionnaliste, nationalisation des pétroles, réforme agraire, urbanisation, soulèvement islamique.Loin d'être une survivance du passé, l'Iran apparaît aujourd'hui comme un laboratoire des évolutions du tiers-monde. Alors qu'il doit faire face à de nouvelles menaces à ses frontières, il affiche plus que jamais sa volonté de faire entendre sa voix sur la scène internationale, non sans mêler provocations inutiles et revendications légitimes.

  • Voilà plusieurs décennies que les concepts de mondialisation et de globalisation sont discutés. Tous les territoires sont peu à peu connectés dans un grand tout charpenté par des réseaux le long desquels les informations, les capitaux, les hommes et les marchandises circulent plus aisément qu'autrefois.

    Pour autant, l'idée de globalisation ne doit pas faire illusion. L'espace mondial n'est pas encore devenu transparent et isotropique. Des processus contradictoires continuent de caractériser les liens entre les territoires et les sociétés. La proximité géographique demeure d'ailleurs un déterminant majeur des échanges. C'est dans ce contexte que s'imposent dans le monde de grands ensembles territoriaux multi-étatiques. Ils sont le signe visible de ce qui est qualifié tantôt de régionalisation, tantôt d'intégration régionale, formant une échelle territoriale qui a aujourd'hui toute sa place entre le local-national et le mondial.
    C'est ce que montrent les auteurs de cet ouvrage collectif. Spécialistes de plusieurs disciplines (géographie, science politique, sociologie), leur objectif est de décrire et d'expliquer à plusieurs échelles la régionalisation de l'espace mondial, en utilisant des approches tant théoriques et conceptuelles qu'empiriques. Si l'Europe, la Méditerranée et l'Afrique du Nord occupent une place importante dans cet ouvrage, plusieurs chapitres proposent des approches globales et des contre-points régionaux qui permettent d'établir d'utiles comparaisons pour donner du sens à ce qui est une tendance lourde du monde contemporain : la construction de grandes régions mondiales.

  • La rédaction du quotidien régional Sud Ouest au coeur de l'affaire Cahuzac : au travers des reportages de nos journalistes, des portraits et interviews des différents protagonistes, suivez le fil qui a conduit de la démission aux aveux de l'ex-ministre du Budget puis à sa demande de pardon le 16 avril 2013. Un enchaînement de faits qui a ébranlé les plus hautes sphères du pouvoir et déclenché une opération "transparence" inédite au coeur du gouvernement.


    De la bande-son anonyme à l'opiniâtreté des hommes de l'ombre, de la banque suisse UBS aux confins du Lot-et-Garonne, de l'UMP au PS, découvrez la chronologie de l'affaire dans ce dossier qui a fait vaciller Jérôme Cahuzac. Car avant de devenir un as de la fiscalité, l'ex-conseiller d'Évin a aussi travaillé pour l'industrie pharmaceutique.

    Au sommaire de cet ouvrage, près de 30 reportages en intégralité, des portraits et des interviews réunis par la rédaction du quotidien régional Sud Ouest :


    - La chronologie de l'affaire Cahuzac - Les personnages de l'enquête - Portrait : les 3 vies de Jérôme Cahuzac - Décembre 2012 : les révélations - Janvier 2013 : la justice s'en mêle - Février 2013 : au pied du mur - Mars 2013 : la démission - Avril 2013 : des aveux et un pardon Un ouvrage exclusif à télécharger sur votre liseuse, tablette ou smartphone.

empty