FeniXX réédition numérique (Éditions de l'Aube)

  • Dans une ville grise, un jardin public. Le narrateur, assis sur un banc, est témoin d'une scène étrange : des hommes bien mis, parmi lesquels il croit reconnaître des personnalités en vue, disparaissent comme par magie dans les entrailles de la terre. Il les suit, et les surprend en train de creuser frénétiquement des galeries, le regard absent. Revenu chez lui, il est soumis à la terrible pression d'une enquête policière. Un récit kafkaïen, où l'absurde se joue du politique...

  • "Ce charmant petit livre n'a pas besoin d'introduction. Aussi ne dirai-je rien de son contenu. Le lecteur découvrira lui-même à chaque ligne la poésie parfois délicate, parfois rude, qui se dégage de ces lignes. Avec la licence permise au poète, Rivolier nous apporte aujourd'hui un ensemble de courts récits fondés sur des observations précises, qui rappellent plus d'une fois les Histoires comme ça du grand Kipling", écrit Paul-Émile Victor. Les chiens sont les personnages principaux de ces récits, chiens de travail certes, chiens de traîneau mais d'abord des chiens observés finement et avec amour. Avec l'aide de sa femme, Jean Rivolier apporte ici une contribution affectueuse à l'observation du monde animal, cruel, féroce parfois mais aussi poétique et touchant. Rivolier, en partie par pudeur, raconte les chiens qui furent pendant un an ses compagnons indispensables en terre Adélie, plutôt que de décrire les hommes ; mais les similitudes de comportement y sont parfois troublantes. À lire en famille !

empty