Éditions Anne Carrière

  • Les impatientes

    Djaili Amadou Amal

    • Éditions emmanuelle collas (anne carrière)
    • 4 Septembre 2020

    Prix Goncourt des Lycéens 2020
    Finaliste du Prix Goncourt 2020
    Prix Orange du livre en Afrique 2019
    Prix de la meilleure auteure africaine 2019


    Trois femmes, trois histoires, trois destins liés.

    Ce roman polyphonique retrace le destin de la jeune Ramla, arrachée a son amour pour être mariée a l'époux de Safira, tandis que Hindou, sa soeur, est contrainte d'épouser son cousin. Patience !

    C'est le seul et unique conseil qui leur est donne par leur entourage, puisqu'il est impensable d'aller contre la volonté d'Allah. Comme le dit le proverbe peul : « Au bout de la patience, il y a le ciel. » Mais le ciel peut devenir un enfer. Comment ces trois femmes impatientes parviendront-elles a se libérer ?

    Mariage force, viol conjugal, consensus et polygamie : ce roman de Djaili Amadou Amal brise les tabous en dénonçant la condition féminine au Sahel et nous livre un roman bouleversant sur la question universelle des violences faites aux femmes.

    Née en 1975 dans l'extrême nord du Cameroun, Djaili Amadou Amal est peule et musulmane. Mariée a 17 ans, elle a connu tout ce qui fait la difficulté de la vie des femmes au Sahel. C'est une conteuse hors pair.

    Devenue écrivaine, Amal s'est affirmée en militante féministe à la tête de l'association « Femmes du Sahel » devenant ainsi « la voix des sans voix ». Lauréate du Prix Goncourt des Lycéens 2020 & Lauréate du Prix Orange Livre en Afrique 2019 pour son roman Les Impatientes, paru au Cameroun sous le titre Munyal ou les larmes de la patience, Amal est une des valeurs sûres de la littérature africaine et l'un des plus importants auteurs peuls du Sahel. Amal est publiée pour la première fois en France.

    « Un roman bouleversant racontant le destin de deux femmes du nord du Cameroun, peules musulmanes, à qui on n'assigne qu'une seule place : épouse soumise au mari désigné dès l'entrée dans la puberté. Amal sait pourtant que l'espoir, même infime, existe. Et cet espoir a un nom : éducation. » PARIS MATCH

    « Djaïli Amadou Amal est une conteuse qui, tout en laissant se poser la voix de ses personnages, fait tout autant entendre la sienne, en murmure subtil. » LE POINT

  • Coeur du Sahel

    Djaili Amadou Amal

    • Éditions emmanuelle collas (anne carrière)
    • 15 Avril 2022

    Faydé vit dans les montagnes dans l'extrême-nord du Cameroun. Pour que sa mère, ses frères et sa soeur ne soient pas dans le besoin, son beau-père ayant disparu au cours d'une razzia de Boko Haram, la jeune adolescente décide de partir à Maroua, la ville la plus proche, où elle sera domestique. Comme ses comparses, elle devra se faire à sa nouvelle vie, citadine et difficile pour les filles. Mépris de classe, mauvais traitements, viols... Comment Faydé parviendra-t-elle à se frayer son chemin dans un environnement, où son destin semble tracé à l'avance ?

    Djaïli Amadou Amal signe, avec Coeur du Sahel, un nouveau roman sur la condition de la femme dans le Sahel à travers la vie non plus des « Impatientes » mais de leurs domestiques, marquant encore plus son engagement contre les injustices faites aux femmes.

  • Le soleil suivant t.1 ; les filles du choeur Nouv.

    Le soleil suivant t.1 ; les filles du choeur

    Eric Marchal

    • Éditions anne carrière
    • 5 Mai 2022

    Venise, février 1713. Les musiciennes rivales de la Piéta et des Incurabili vont jouer ensemble pour la première fois devant un parterre venu de l'Europe entière. Lorsqu'une tribune s'effondre sur le public, le chirurgien Azlan de Cornelli intervient et sauve un grand nombre de blessés, aidé par un mystérieux médecin qui disparaît aussitôt. Cet accident est le premier rouage d'un engrenage qui conduira Azlan au coeur des secrets de la Sérénissime.
    Dans Les filles du choeur, le destin d'Azlan de Cornelli va croiser celui de deux femmes en lutte contre leur condition : Maria de la Violla, placée très jeune dans la cage dorée de la Piéta, qui cherche à échapper à un mariage forcé, et Sarah Koppio, jeune juive du ghetto, détentrice d'un étrange héritage familial, un message codé indiquant l'emplacement du Codex Quanum. Ce traité arabe, datant du XIIème siècle, pourrait créer une véritable révolution dans l'histoire de la médecine.
    Ensemble, ils vont tenter de résoudre l'énigme du Quanum pour découvrir ses secrets, tout en bravant les sbires de l'Inquisition et les espions d'une organisation occulte prêts à tout pour se l'accaparer.
    Éric Marchal est né en 1963 et vit à Vittel. Son premier roman, Influenza, paru en deux tomes (Les Ombres du ciel, 2009 ; Les Lumières de Géhenne, 2010), a reçu le prix Carrefour Savoirs 2009. Il est également l'auteur des livres Le Soleil sous la soie (2011), La Part de l'aube (2013), Là où rêvent les étoiles (2016), Les Heures indociles (2018) et Villa Imago (2019). Tous ses ouvrages ont paru aux Éditions Anne Carrière.

  • L'ogresse et les orphelins

    Kelly Barnhill

    • Éditions anne carrière
    • 8 Avril 2022

    ENFIN : le nouveau roman tant attendu de Kelly Barnhill après le succès de La Fille qui avait bu la lune.

    Pierre-en-Vallon était autrefois une ville riante, mais le sort s'est acharné : incendies, inondations et autres calamités ont coûté à ses habitants leur bibliothèque, leur école, leur parc et même leur esprit de bon voisinage. Affligée, la communauté a placé ses derniers espoirs dans son maire, un personnage haut en couleur qui se prétend leur ultime recours.
    Après tout, n'est-il pas un célèbre tueur de dragons ? (Affirmation audacieuse, mais il est vrai que personne n'a vu de dragon en sa présence.) Seuls les enfants rusés de l'orphelinat et la gentille ogresse vivant dans les faubourgs semblent continuer à porter un regard objectif sur les problèmes de la ville.
    Voilà qu'un jour un des jeunes pensionnaires de l'orphelinat disparaît. À l'instigation du maire, tous les regards suspicieux se tournent vers l'ogresse. Les orphelins ne doutent pas un instant du bon coeur de cette dernière, ils savent qu'avec l'aide d'une bande de corbeaux distingués, elle s'emploie à livrer des cadeaux aux habitants de Pierre-en-Vallon.

    Mais arriveront-ils convaincre les adultes, si personne ne veut les écouter ? Et parviendront-ils à démasquer le véritable coupable qui se cache parmi eux ?

    Kelly Barnhill vit à Minneapolis. Elle a été lauréate de la médaille Newbery pour La Fille qui avait bu la lune (Prix Millepages Jeunesse en France).

  • Elle a menti pour les ailes

    Francesca Serra

    • Éditions anne carrière
    • 22 Septembre 2021

    Année scolaire 2015-2016, une station balnéaire dans les sud-est de la France. Un concours de mannequins annonce une étape de sa tournée régionale dans cette ville qui ne s'anime d'ordinaire qu'à l'arrivée des touristes en été.
    Garance Sollogoub, la fille d'une professeure de danse, est d'ores et déjà donnée favorite. Elle attire l'attention d'une bande d'adolescents plus âgés, les plus populaires, ceux avec lesquels elle a toujours rêvé de traîner. Pour se faire accepter d'eux, elle va devoir consentir à quelques sacrifices. En échange, ils vont lui offrir trois choses : l'ennui, le sentiment d'appartenance et la férocité de la meute.
    Quelques mois plus tard, Garance disparaît.
    Elle a menti pour les ailes est un premier roman né de deux interrogations générationnelles : quelle influence le monde numérique a-t-il sur l'évolution du langage, et comment la société de l'hyperconnexion entretient-elle une mélancolie du présent ? Ces personnages nous touchent d'autant plus que, malgré leur jeunesse et leur contemporanéité, ils ont la douloureuse prémonition de leur obsolescence. Dans ces pages, ils deviennent des figures tragiques quand ils se tournent vers leurs pulsions, seuls indices du réel et preuves tangibles du temps qui passe.

    Francesca Serra offre à cette génération des milléniaux, si souvent caricaturée avec la brutalité d'un tweet, une fresque héroïque, charnelle et profondément humaniste.

  • Les simples

    Yannick Grannec

    • Éditions anne carrière
    • 6 Novembre 2020

    1584, en Provence.

    L'abbaye de Notre-Dame du Loup est un havre de paix pour la petite communauté de bénédictines qui y mène une existence vouée à louer Dieu et soulager les douleurs de ses enfants. Ces religieuses doivent leur indépendance inhabituelle à la faveur d'un roi, et leur autonomie au don de leur doyenne, soeur Clémence, une herboriste dont certaines préparations de simples sont prisées jusqu'à la Cour. Le nouvel évêque de Vence, Jean de Soline, compte s'accaparer cette manne financière. Il dépêche deux vicaires dévoués, dont le jeune et sensible Léon, pour inspecter l'abbaye.
    À charge pour eux d'y trouver matière à scandale, ou à défaut... d'en provoquer un. Mais l'évêque, vite dépassé par ses propres intrigues, va allumer un brasier dont il est loin d'imaginer l'ampleur. Il aurait dû savoir que, lorsqu'on lui entrouvre la porte, le diable se sent partout chez lui. Evêque, abbesse, soigneuse, rebouteuse, seigneur ou souillon, chacun garde une petite part au Malin.
    Et personne, personne n'est jamais aussi simple qu'il y paraît.
    Yannick Grannec vit à Saint-Paul de Vence. Les Simples est son troisième roman. Elle a déjà publié aux éditions Anne Carrière La Déesse des petites victoires (Prix des libraires 2012) et Le Bal mécanique.

  • Le fumoir

    Marius Jauffret

    • Éditions anne carrière
    • 4 Septembre 2020

    Chaque année en France, plus de 90.000 personnes sont hospitalisées sans leur accord en psychiatrie.
    C'est cette expérience de privation de liberté que raconte Marius Jauffret dans ce livre sensible et touchant.
    Jeune homme, alcoolique, Marius est un jour conduit aux urgences de Saint-Anne par son frère.
    À son réveil, il pense qu'il va passer quelques jours entre les murs de l'hôpital pour se remettre.
    Jusqu'à ce qu'un médecin lui explique qu'il ne sortira... que lorsqu'il l'en jugera capable.
    On lui a diagnostiqué (à tort) une maladie rare, le syndrome de Korsakoff.
    Le voici prisonnier, isolé, dans ce lieu au temps suspendu en marge de la société.
    Il nous raconte l'attente, le doute, la peur, les rencontres cocasses, tristes, ou tendres.
    Marius Jauffret est né en 1989 à Paris. Le Fumoir est son premier livre.

  • Les désossés

    François d' Epenoux

    • Éditions anne carrière
    • 10 Février 2022

    Dans un luxueux chalet à l'écart d'une station de ski chic, une riche famille est bloquée par des chutes de neiges anormales, dues au dérèglement climatique.
    L'insouciance fait long feu. Aux premiers rationnements - d'eau, de nourriture, d'électricité - succède la faim, la vraie. Sans compter la promiscuité, les problèmes d'hygiène, le froid.
    Ce qu'il reste de civilisation est touché à l'os. Le vernis craque, les masques tombent, révélant la véritable nature de chacun. L'instinct de survie fait place à la sauvagerie.
    Quand le huis clos prendra fin, le feu aura retrouvé sa vocation originelle, et les fourrures d'apparat leur simple rôle de peaux de bêtes.
    Comme à l'aube de l'humanité. Une humanité à réinventer.
    François d'Epenoux a publié une dizaine d'ouvrages aux éditions Anne Carrière, dont deux ont été adaptés au cinéma : Deux jours à tuer, par Jean Becker en 2008, et Les Papas du dimanche, par Louis Becker en 2012.

    Le Réveil du coeur a obtenu le Prix Maison de la presse 2014.

  • Les monstres

    Maud Mayéras

    • Éditions anne carrière
    • 13 Janvier 2022

    Ils vivent dans un « terrier ». Les enfants, la mère. Protégés de la lumière extérieure qu'ils redoutent. Sales et affamés, ils survivent grâce à l'amour qui les réchauffe et surtout grâce à Aleph, l'immense, le père, qui les ravitaille, les éduque et les prépare patiemment au jour où ils pourront sortir. Parce que, dehors, il y a des humains. Parce qu'eux sont des monstres et que, tant qu'ils ne seront pas assez forts pour les affronter, ils n'ont aucune chance.
    Mais un jour Aleph ne revient pas, un jour les humains prédateurs viennent cogner à leur porte. Alors, prêts ou pas, il va falloir faire front, sortir, survivre.
    Pendant ce temps, dans une chambre d'hôpital, un homme reprend conscience. Une catastrophe naturelle sème la panique dans la région. La police, tous les secours sont sur les dents.
    Dans ce chaos, l'homme ne connaît qu'une urgence : regagner au plus vite la maison où on l'attend.

    Maud Mayeras est une auteure rare et appréciée dans le monde du thriller pour l'originalité de son ton et son exploration des territoires obscurs de la psyché humaine. Les Monstres est son quatrième roman.

  • La fille de l'ethnographe

    Timour Muhidine

    • Éditions emmanuelle collas (anne carrière)
    • 25 Février 2022

    2020. Nedjla, 20 ans, étudiante, vit à Istanbul avec sa mère. Ses amis la prennent pour une « féministe enragée » mais, plus pragmatique, elle est résolument indépendante et largue son copain attitré. Cependant, elle s'est construite uniquement par rapport à la figure paternelle, et son père vient de mourir. Qui était-il en réalité ? Elle décide de se plonger dans son dernier livre pour y trouver des réponses.
    Comment être persan ? Comment être français ? Que se passe-t-il lorsqu'un chercheur en anthropologie d'Istanbul débarque en France dans les années 1960 ? Pour mener ses recherches, Oktay a choisi de s'établir dans une petite ville de l'est de la France, où il souhaite s'imprégner du paysage et étudier les usages français afin d'en tirer un livre.

    Marxiste convaincu mais amateur de Sade et de quelques romanciers français classiques, il élabore des outils inspirés de ses maîtres. Mais, pris dans le flux de la vie locale, il réalise très vite qu'il faut prendre en compte la fin de l'empire français. Il s'interroge alors sur les nouvelles de l'indépendance algérienne et les bouleversements sociaux.
    Et, après une longue enquête, il choisit de se concentrer sur ce qui l'intrigue le plus chez les Français : la façon dont un peuple avance et développé, selon les critères anthropologiques, vit la période des vacances. Fuite en avant, nature et contemplation, rencontre et désoeuvrement, que faire des enfants ? Et il tombe amoureux.

    Timour Muhidine nous livre, avec La Fille de l'ethnographe, un roman social, décalé sur les Français sous le regard de l'étranger. Deux générations, deux manières de penser et de regarder l'autre, qu'il soit turc ou français. Le quotidien, le politique, la sexualité, le corps ou l'amour : tout est passé au crible de l'humour noir. Jubilatoire !

  • Ils ont tué Oppenheimer

    Virginie Ollagnier

    • Éditions anne carrière
    • 7 Janvier 2022

    Un roman intime et politique qui nous plonge au coeur de la guerre froide et dans la pensée complexe du père de la bombe.

    Robert Oppenheimer aimait les femmes, courser les trains au volant de sa puissante voiture, affronter les tempêtes à la barre de son bateau et galoper sur les chemins du Nouveau-Mexique. Par-dessus tout, il aimait la physique car elle réveillait en lui le philosophe, le poète. Un poète riche, un philosophe inquiet de l'avenir des pauvres, un philanthrope qui finança le parti communiste et les Brigades internationales luttant contre Franco en Espagne.
    Alors, lorsque en 1942 le général Groves le choisit pour diriger les recherches sur la création de la bombe atomique à Los Alamos, les services secrets, le contre-espionnage et le FBI se liguent pour empêcher la nomination d'un communiste. Groves résiste, convaincu de la loyauté de Robert Oppenheimer.
    Trois ans plus tard, après les bombardements d'Hiroshima et Nagasaki, la célébrité et l'influence d'Oppenheimer sont immenses. Pour tous, il est devenu « Doctor Atomic ».
    Mais cet intellectuel sensible à l'art et aux exigences humanistes prend conscience de la responsabilité de la science et s'oppose à la volonté de la détourner au profit de l'armée. Il se fait de puissants ennemis au sein du complexe militaro-industriel, qui élabore un piège pour le faire tomber.
    Ils ont tué Oppenheimer nous plonge au coeur de la guerre froide et du redoutable dialogue entre la science et le pouvoir. C'est le livre d'une bascule du monde, engendrée par la course à l'armement, mais aussi celui, plus intime, d'un homme flou, à la fois victime et bourreau, symbole du savant tourmenté par les conséquences morales de ses découvertes. Virginie Ollagnier fait de Robert Oppenheimer un formidable personnage de fiction.
    Virginie Ollagnier est écrivaine et scénariste de bande dessinée. Elle a notamment publié Toutes ces vies qu'on abandonne, Rouge argile (Liana Levi) et Nellie Bly (Glénat).

  • Qu'est-ce que j'irais faire au paradis ?

    Walid Hajar Rachedi

    • Éditions emmanuelle collas (anne carrière)
    • 7 Janvier 2022

    Quand Malek part à Lille pour rendre visite à Ali, son cousin récemment arrivé d'Algérie, il fait la rencontre d'Atiq, un jeune Afghan en exil. Ce dernier est à la recherche de son frère jumeau Wassim, qu'il veut empêcher de faire justice lui-même contre les Américains, contre le Destin.

    Cette rencontre précipite pour Malek l'envie d'aller voir le monde de ses propres yeux, de ne plus se fier aux discours rapportés. En route vers le monde arabe, à Tarifa, il rencontre Kathleen, jeune Londonienne dont il tombe amoureux et dont le père, humanitaire, a disparu à son retour d'Afghanistan. Paris, Kaboul, Grenade, Londres, Alger, Le Caire. C'est la même histoire que Malek se raconte et s'entend raconter, celle d'un ailleurs fantasmé qui n'existe plus ou n'a peut-être jamais existé, d'une nostalgie. Un Paradis.

    Avec Qu'est-ce que j'irais faire au Paradis ?, Walid Hajar Rachedi nous embarque, dans un roman émouvant, haletant et plein d'humour, dans une quête existentielle, identitaire et mystique, prenante et voyageuse, qui donne du souffle à ce roman jusqu'à l'ultime dénouement à Londres, où les récits et les destins vont tragiquement converger à la veille de l'élection présidentielle américaine de 2004.

  • Liberata

    Gail Reitano

    • Éditions anne carrière
    • 7 Janvier 2022

    Aussi romanesque que littéraire, Liberata emprunte à Sinclair Lewis et Elena Ferrante.

    Pendant la Grande Dépression, dans une petite ville du New jersey, une fille d'immigrants italiens, Marie Genovese, lutte pour son autonomie et sa liberté.
    Ses bons à rien de frères sont tentés par le parti fasciste américain et ne jurent plus que par Mussolini. Marie préférerait qu'ils s'intéressent un peu moins à la politique et l'aident un peu plus à la pâtisserie que leur a léguée leur mère et qui est au bord de la ruine.
    Pour ne rien arranger, elle est amoureuse d'un homme qui n'est pas de sa condition. Elle n'a aucune aspiration conjugale et se contenterait d'un peu de bonheur dans sa vie, mais cela aussi, c'est un voeu dangereusement moderne pour une femme de son époque.

    Marie ne peut compter que sur elle-même... et peut-être sur la recette d'un gâteau de ses ancêtres.

    Gail Retano a grandi dans le New Jersey et vit aujourd'hui sur la côte ouest des États-Unis. Elle a publié des nouvelles et des essais. Liberata est son premier roman.

  • De l'autre côté du songe

    Blandine Costaz

    • Éditions anne carrière
    • 25 Mars 2022

    Une héritière française de Lewis Carroll

    Une fois par an, treize hommes traversent les ombres de la forêt des Hautes Terres pour honorer les marcheurs qui les ont précédés. Une procession séculaire qui assure l'équilibre et la protection du village. Mais, depuis quelques années, les habitants s'inquiètent : plus aucune naissance ne rythme les saisons étouffées par l'hiver.
    Élevée par sa grand-mère, Babka, dont le chant apaise les âmes, Charlène est la seule enfant de la rive. Bientôt, elle devra tout quitter pour échapper aux désirs de son oncle. Avec l'aide d'une fée frondeuse, d'un ours tragédien et d'une chèvre métamorphe, elle embarque pour un voyage initiatique à la rencontre de la silhouette qui hante ses rêves.
    Née à Valence en 1973, Blandine Costaz est actrice et dramaturge. Après avoir écumé les scènes allemande, suisse, italienne et française, elle écrit Revenez demain, une pièce produite par le théâtre du Rond-Point. Héritière des oeuvres de Lewis Carroll, elle signe aujourd'hui un premier roman magnétique. Véritable hymne à la dualité, De l'autre côté du songe célèbre la poésie vibrante des contes slaves.

  • Rock star sinon rien

    Eric Greff

    • Éditions anne carrière
    • 18 Mars 2022

    Rock star sinon rien est à l'industrie musicale ce que 99 francs, de Frédéric Beigbeder, fut au monde de la publicité.

    Il était cadre commercial. Il rêvait d'être une rock star.
    Alors, un beau matin, il a mis les doigts dans la prise et allumé l'interrupteur. Il a imaginé un double démoniaque à la biographie fantasque. Eric Greff est devenu Helmut Fritz avec la chanson Ça m'énerve.
    Résultat : un demi-million de singles vendus, une nomination aux Victoires de la musique, une tournée internationale. Et une chute abyssale.
    L'argent, l'alcool, le sexe, la solitude, les faux amis, le jusqu'au-boutisme destructeur...

    Rock star sinon rien est la confession hilarante et enragée d'un artiste engourdi par le succès. Entre humour et désespoir, Eric Greff se livre sans détour et dénonce une industrie musicale impitoyable.

    Eric Greff est auteur-compositeur et producteur. Rock star sinon rien est son premier ouvrage.

  • Les heures indociles

    Eric Marchal

    • Éditions anne carrière
    • 6 Décembre 2019


    1908.

    La reine Victoria n'est plus et son fils Edward VI se rapproche de ses voisins européens. Le vieux monde britannique se fissure sous l'impulsion de groupes d'avant-garde, comme les suffragettes qui mènent une lutte acharnée pour le droit de vote des femmes.
    L'heure n'est pas à la révolution, mais à une révolte sociétale de moins en moins feutrée dont les hauts faits se déroulent dans le Londres de Virginia Woolf et de Conan Doyle, celui des parcs et de la bourgeoisie de l'ouest et que des taudis de l'East End ouvrier.
    Dans Les heures indociles, Éric Marchal relate le parcours de trois personnages hors du commun : Olympe Lovell, la suffragette, une guerrière au service de Mrs Pankhurst, prête à tous les sacrifices pour la cause. Thomas Belamy, l'annamite, médecin au Saint Bartholomew Hospital, le plus vieil établissement de Londres. Il travaille dans le service flambant neuf des urgences et dirige un département de médecine non conventionnelle dont le but est d'unifier les pratiques occidentales et chinoises. Enfin, Horace de Vere Cole, le plus excentrique des aristocrates britanniques, poète et mystificateur, à la recherche de son chef d'oeuvre / le plus grand canular de tous les temps.

    Chacun d'eux est un rebelle. À deux, ils sont dangereux.


    À trois, ils sont incontrôlables et deviendront la cible du pouvoir et d'un mystérieux personnage se faisant appeler l'apôtre.

  • Villa Imago

    Eric Marchal

    • Éditions anne carrière
    • 3 Juin 2021

    « Et soudain ce fut une seconde naissance : l'air jaillit dans ses poumons, comprimant ses lobes contre la cage thoracique et brûlant le duvet touffu de ses alvéoles. Des étincelles de lumière volèrent autour de ses yeux, lucioles éclairant sa nuit intérieure. Le sang dilata douloureusement ses vaisseaux. Une rumeur sourde bourdonna dans ses tympans. Ses muscles contractés lui faisaient mal, tout comme ses articulations démobilisées, mais cette épreuve le rapprochait de la vie.
    La vie... Où était-il ? Que s'était-il passé ? »
    Raphaël Granger se réveille, allongé sur un lit dans la chambre d'une maison inconnue. Ses derniers souvenirs remontent à un voyage en train au cours duquel il téléphonait à Belinda, sa fiancée. Le train est entré dans un tunnel, la communication a été coupée et ses souvenirs aussi. Qui sont les habitants de cette étrange villa, un militaire en retraite à la verve gabinesque, une jeune mère séparée de ses jumeaux à leur naissance, une fillette solaire, un ado à la colère ravageuse, une artiste clown de cirque, une quinqua qui parle aux arbres, et le plus célèbre et égotique des écrivains du moment ? Quel secret protègent-ils ?
    Raphaël ne peut s'échapper et va devoir s'habituer à cette nouvelle existence et à ses compagnons aux destins étonnants. Il va reconstituer pièce par pièce tous les éléments qui mènent à la vérité et découvrir le prix à payer pour rester en vie.
    Villa Imago aborde sous un jour nouveau le thème de l'amour passion et emmène le lecteur vers des chemins inexplorés de l'émotion humaine. Éric Marchal a souvent été appelé le « Ken Follett français » par la presse. Ses cinq premiers romans, Influenza, Le Soleil sous la soie, La Part de l'aube et Là où rêvent les étoiles, Les Heures indociles ont tous été de grands succès.

  • Le soleil sous la soie

    Eric Marchal

    • Éditions anne carrière
    • 19 Mai 2021

    Après le succès d'Influenza, voici l'épopée d'une terre, d'une époque et d'une profession.

    À l'aube du XVIIIe siècle, médecins et chirurgiens se livrent une guerre féroce. Suite au décès d'un de ses patients, Nicolas Déruet, chirurgien ambulant, est contraint à l'exil. De la campagne lorraine aux steppes hongroises, des palais royaux aux hôpitaux militaires, il n'aura de cesse de perfectionner sa technique pour laver son honneur. De toutes les opérations, la plus difficile sera celle qui touche à son coeur : entre Rosa, marquise de Cornelli, et Marianne Pajot, accoucheuse, le choix relève d'une tout autre science...
    " Un livre exceptionnel. " Valérie Expert - France Info
    " Le meilleur roman historique depuis Les Piliers de la Terre. " Gérard Collard

  • Un Noël chez les Zemmouri

    Sabrina Kassa

    • Éditions emmanuelle collas (anne carrière)
    • 11 Mars 2022

    Noël 2016, Mima Ounessa veut annoncer son retour en Algérie à ses enfants. La matriarche vit comme une recluse depuis 40 ans à Belleville. Ses filles, Lila et Rania, ses fils, Aïssa et Mokhtar, ainsi que sa petite-fille Eva sont tous un peu déboussolés : ils ne comprennent pas sa décision. Pour arriver à expliquer son choix et mettre des mots sur son envie de partir, Mima Ounessa va devoir revisiter son chemin et dire enfin sa vérité. La famille sortira-t-elle indemne de ce Noël sens dessus dessous ?

  • En France, les hommes sont responsables de l'écrasante majorité des comportements asociaux : ils représentent 84 % des auteurs d'accidents de la route mortels, 92 % des élèves sanctionnés pour des actes relevant d'atteinte aux biens et aux personnes au collège, 90% des personnes condamnées par la justice, 86 % des mis en cause pour meurtre, 97 % des auteurs de violences sexuelles, etc.
    La liste semble inépuisable. Elle a surtout un coût. Un coût direct pour l'État, qui dépense chaque année des milliards d'euros en services de police, judiciaires, médicaux et éducatifs pour y faire face. Et un coût indirect pour la société, qui doit répondre aux souffrances physiques et psychologiques des victimes, et subit des pertes de productivité et des destructions de biens. Pourtant, cette réalité est presque toujours passée sous silence.
    Lucile Peytavin, historienne et membre du Laboratoire de l'égalité, s'interroge sur les raisons de cette surreprésentation des hommes comme principaux auteurs des violences et des comportements à risque, et tente d'estimer le coût financier de l'ensemble de ces préjudices pour l'État et donc pour chaque citoyen.ne. Quel est le coût, en France, en 2020, des conséquences de la virilité érigée en idéologie culturelle dominante ? L'autrice nous pose la question : n'aurions-nous pas tous intérêts à nous comporter... comme les femmes ?!
    Lucile Peytavin est historienne, spécialiste du travail des femmes dans l'artisanat et le commerce. De 2013 à 2017, elle est chargée des questions d'égalité professionnelle et de dialogue social pour l'U2P, syndicat représentatif des TPE-PME, puis rejoint en 2016 le Laboratoire de l'égalité où elle travaille sur la lutte contre la précarité des femmes. Le Coût de la virilité est son premier essai.

  • Filibuste

    Frédérique Côté

    • Éditions anne carrière
    • 4 Mars 2022

    Un récit familial vibrant qui s'intéresse à la représentation des femmes dans les espaces télévisuel et médiatique

    Un dimanche, après le repas familial, trois soeurs apprennent que leur père est impliqué dans un accident de la route ayant fauché deux victimes innocentes. Il se retrouve dans la rubrique des faits divers.
    Delphine, Flavie et Bébé encaissent la tragédie, absorbées par leurs disputes, les petites et les grosses, pleines de ressentiment : la place que chacune occupe dans la famille, la mère que l'on blâme pour tout.
    Dans Filibuste, le père joue le rôle principal, mais ce sont les femmes - victimes collatérales - qui racontent l'histoire.

    Frédérique Côté offre un récit familial vibrant où les femmes reprennent la parole, abordant sans fard les relations mère-fille, mais aussi leurs réflexions sur les faits divers et la téléréalité, loin des stéréotypes et des clichés associés à la féminité.

    Frédérique Côté a obtenu une maîtrise en création littéraire à l'Université McGill, au Canada, où elle s'est intéressée à la présence du fait divers dans l'oeuvre d'Emmanuel Carrère. Elle est aujourd'hui assistante réalisatrice à la télévision. Filibuste est son premier roman.

  • La mère à côté Nouv.

    La mère à côté

    Thael Boost

    • Éditions anne carrière
    • 13 Mai 2022

    Un récit personnel à valeur collective qui interroge sur la vieillesse et la perte d'identité.

    Rosy a 90 ans mais ne s'en souvient pas. D'ailleurs, depuis quelque temps, elle en a 62. La mémoire en naufrage, elle ne peut plus se raconter. Alors c'est sa fille qui prend la parole. Pour la retrouver, fixer des instants de vie, évoquer la relation fusionnelle qui les lie, l'inversion progressive des rôles et ce qu'il reste d'humour et d'amour, malgré la réalité brutale de l'effacement de soi.
    S'appuyant sur des souvenirs d'enfance, elle ouvre un territoire où le passé et le présent cohabitent, et tente de restituer la vie simple et la personnalité de celle qui était un modèle de force active, d'excentricité et de joie de vivre.
    La Mère à côté, c'est l'hommage lumineux et bouleversant d'une fille à sa mère, écrit dans l'urgence de lutter contre l'absence. Mais, au-delà de l'expérience personnelle, l'auteure donne une valeur collective à son récit, en tentant de répondre à cette question : que signifie pour une femme de vieillir ?
    Thael Boost vit entre Paris et Nice. Elle est directrice au sein d'un cabinet de conseil et d'expertise comptable. Parallèlement, sa passion du livre l'a conduite à devenir une bookstagrameuse reconnue dans la sphère des réseaux sociaux. La Mère à côté est son premier ouvrage.

  • Autoportrait en thérapies

    Marcel Rufo

    • Éditions anne carrière
    • 15 Octobre 2021

    Dans ce livre, Marcel Rufo se dévoile. Il raconte son enfance et son apprentissage en psychiatrie. Comment vit-on ce métier ?

    « En nous appuyant sur nos peines, nous devenons plus forts, plus modestes et plus déterminés dans le soin. »
    Marcel Rufo va aussi à la rencontre d'enfants et d'adolescents avec l'empathie qui le caractérise, comme dans OEdipe toi-même, son premier ouvrage, publié en 2000 aux éditions Anne Carrière, qui s'était vendu à 350 000 exemplaires.
    Marcel Rufo, pédopsychiatre, a dirigé la Maison de Solenn, à l'hôpital Cochin, à Paris, puis a créé l'Espace méditerranéen de l'adolescence, hôpital Salvator, à Marseille. Il est l'auteur de nombreux ouvrages parus aux éditions Anne Carrière, notamment : La Vie en désordre (2007), Chacun cherche un père (2009), Grands-parents, à vous de jouer (2012).

  • Les virtuoses de Brooklyn

    Fabienne Lips-Dumas

    • Éditions anne carrière
    • 14 Janvier 2022

    Un très beau premier roman sur l'héritage et la quête de soi, qui offre des pages admirables sur la musique.

    Anton Bauer est un jeune virtuose solitaire chevillé à son clavier dans un sous-sol de Brooklyn. Pour lui rappeler la vie des autres, il y a son amie Dorothée, une future diva extravagante et solaire.
    En marche vers les épreuves finales du concours international de piano Franz Liszt, Anton est convaincu que son interprétation de la vertigineuse Sonate en si mineur lui ouvrira les portes d'une brillante carrière internationale. Mais, pour conquérir cette sonate, il a besoin d'un mentor.
    La rencontre avec Maud Szabor, une professeure émérite, sera celle d'une autre histoire d'amour désespérée avec l'oeuvre de Liszt qui l'entraînera au bout de lui-même et dans l'enfer de la Seconde Guerre mondiale.
    En subtile instrumentiste, Fabienne Lips-Dumas compose un très beau livre sur l'héritage et la quête de soi, nous offrant au passage des pages admirables sur la musique. Mais Les Virtuoses de Brooklyn sont aussi un puissant éloge de la résistance intérieure et de la force de l'âme.
    Fabienne Lips-Dumas est journaliste et réalisatrice. Ses documentaires ont été sélectionnés et récompensés dans les festivals internationaux. Les Virtuoses de Brooklyn est son premier roman.

empty