Éditions De Courberon

  • Dans ce récit fragmenté, le lecteur entre dans l'univers de douze personnages à la personnalité singulière surpris à un moment décisif de leur vie. Douze destins qui se recoupent et s'éclairent mutuellement à travers des histoires : d'amour, de peine, de joie. Douze histoires indépendantes, mais qui se révèlent, au fil des chapitres, autant de pièces d'un casse-tête qui forment un grand tout, un portrait de famille qui rend compte de combats humains pour le bonheur, la survie et l'amour.

  • Agnès est peintre. Elle peint inlassablement les chemins de traverse de son existence : une mère morte à sa naissance ; un père, marin, qui l'a déposée à l'orphelinat ; un silence terrible que lui ont laissé Joshua, son fils, et le bruit des pas de son grand frère Charles, le danseur étoile ; Henri, finalement, l'époux déchu qui attend le pardon derrière son journal. Toile trop sombre. Elle y rajoute de l'or, une étoile et là... il se met à briller. Il n'a pas de prénom. Pas de regard. C'est un peintre... Le peintre de nuages. Entre eux, il n'y a rien. Juste quelques ombrages étonnants, des lueurs mystiques, des bleus outremer et des ors féeriques pour les verres de champagne... L'histoire d'Agnès est une histoire comme bien d'autres, un tout petit sentier qu'elle essaye de peindre encore et encore pour arriver chez elle. Un chemin que nous cherchons tous.

  • Les années cinquante, soixante. Une ville ouvrière du Saguenay. Un maelstrom de sentiments, un enchevêtrement de personnages, une atmosphère délicieusement surannée. Un destin, une vie, celle de Clara. À l'exemple de sa grand-mère autrefois, Clara remonte le temps explorant son passé pour raconter des histoires à ses enfants et petits-enfants : « Car ne découvre-t-on pas des réponses essentielles en suivant le fil du temps ? » Des réponses et des questions. Surtout des questions, peut-être. Sur la vie, la mort, la fatalité, la solitude, le désir, le destin, la transmission. À travers des récits teintés des couleurs sombres et lumineuses d'une époque marquante du Québec, "L'air du temps" nous invite à voyager dans notre enfance, puisque « l'enfant en nous ne meurt pas. »

  • Charlotte est hantée par le souvenir de sa soeur Marguerite, confidente et amie, morte trop jeune, la laissant seule avec une vie qui l'embarrasse. Une vie qu'elle passe sans pouvoir s'empêcher de chercher en vain le regard de la disparue dans les yeux des femmes qu'elle croise. Jusqu'au jour où elle voit Adèle, qui, sans trop savoir pourquoi, lui rappelle sa soeur. Charlotte a retrouvé sa confidente, son amie, sa soeur. Mais, avec Adèle, le nuage qui entoure Charlotte est soufflé par des vents puissants : amitié, liberté, vagabondage, mais aussi jalousie, colère, folie... Et dans l'intensité de cette relation se trame une fatalité.

empty