Bouquins

  • En vingt ans, notre monde a basculé. Régis Le Sommier nous fait revivre les grands événements du début du siècle.Le 11 septembre 2001, Spencer Platt franchit la porte de l'agence Getty pour vendre le cliché qui le rendra célèbre. C'est sa photo des tours jumelles en feu que la rédaction de Paris Match choisit de mettre en couverture de son numéro historique. Débutent alors une guerre au coût humain et économique colossal, qui verra, en 2021, le retour des talibans au pouvoir, et une période instable marquée par de nombreux bouleversements que ce livre met au premier plan.
    Des montagnes du Sahel à la Nouvelle-Orléans, naufragée après l'ouragan Katrina, des sirènes d'évacuation à Mossoul à celles des pompiers de Notre-Dame de Paris, Régis Le Sommier a couvert ces conflits, ces catastrophes, qui ont construit et déconstruit notre époque. Il raconte ces histoires à échelle d'hommes, de bonne et de mauvaise fortune, d'héroïsme et de vulnérabilité.
    " Sortez de votre bureau ! ", lançait Tom Wolfe, à ses confrères. En nous faisant vivre ces scènes haletantes, Régis Le Sommier rappelle également ce que nous devons aux reporters qui risquent leur vie pour saisir la vérité du terrain.

  • Un amour de Proust

    Jean-Marc Quaranta

    • Bouquins
    • 4 Novembre 2021

    Ce livre est la première biographie d'Alfred Agostinelli, le chauffeur de Marcel Proust, au rôle essentiel dans l'existence de l'écrivain et, parce qu'il est le principal modèle d'Albertine, dans la construction de la Recherche. Témoignages, archives et brouillons de l'écrivain révèlent cette relation d'une rare intensité, et montrent comment aimait Marcel Proust.
    On ignore tout d'Alfred Agostinelli, le chauffeur de Proust présenté par ce dernier comme son secrétaire. Cette première biographie du principal modèle d'Albertine éclaire le rôle primordial qu'il eut dans l'existence de l'auteur de la
    Recherche et la genèse de son oeuvre.
    Alfred Agostinelli fut ce jeune homme à la réputation sulfureuse, rencontré à Cabourg en 1907, dont Proust disait qu'il était avec son père et sa mère la personne qu'il avait le plus aimée. En première page du Figaro, il évoque son " jeune visage imberbe ", le compare à sainte Cécile, à " une nonne de la vitesse " et prophétise sa mort dans un accident. Il l'abrite sous son toit avec sa compagne, note ses faits et gestes dans ses carnets, le poursuit jusqu'à Monaco pour obtenir son retour après leur séparation.
    Documents inédits issus d'archives publiques et privées, témoignages, brouillons de l'écrivain ont permis à Jean-Marc Quaranta de dépasser les clichés et de dresser pour la première fois un portrait précis d'Agostinelli, de livrer le récit de sa vie et surtout de restituer la véritable relation, d'une rare intensité, qu'il entretint avec Marcel Proust jusqu'à leur rupture et à sa disparition tragique en mai 1914.
    Des informations inattendues et solidement étayées sur la biographie de l'écrivain renouvellent de manière décisive les connaissances que l'on pouvait avoir sur les années 1913-1914, essentielles dans l'élaboration de son oeuvre. Grâce à ces éléments nouveaux, il est possible de mieux cerner et comprendre les prémices de
    La Prisonnière et d'
    Albertine disparue dont Agostinelli fut le principal inspirateur.

  • Le temps est venu

    Valerie Pecresse

    • Bouquins
    • 17 Mars 2022

    Après un quinquennat pour presque rien, où tant de paroles ont été prononcées et si peu de résultats obtenus, redresser notre pays est devenu une ardente obligation. La France est face à son destin. Jamais notre nation n'a été autant fracturée, en crise d'autorité. Nos grands services publics - école, santé, justice -, qui faisaient notre fi erté sont aff aiblis. Hausse des prix, salaires trop bas, retraites sacrifiées, dette financière et dette écologique... Il est temps de réparer la France, de remettre de l'ordre à nos frontières et dans nos rues, temps de libérer l'énergie des Français pour retrouver l'espoir et la cohésion nationale.
    Notre avenir ne s'écrira pas au passé.
    Dans cette Nouvelle France de l'après-Covid, nous devons nous réinventer. Notre rapport au travail, aux territoires, aux solidarités et à la famille a changé. Il faut avoir le courage de dire la vérité et de bousculer un système à bout de souffle. La France ne peut plus attendre.
    Après l'immobilisme, le temps est venu d'une présidence de l'action !
    V. P.

  • Maladie de lyme : réalité ou imposture ?

    Eric Caumes

    • Bouquins
    • 12 Mai 2021

    Le professeur Éric Caumes dénonce une imposture majeure en matière de santé publique autour de la maladie de Lyme.
    Une poignée d'irréductibles surnommés les " Lyme docteurs " en a fait un problème sanitaire de premier ordre, pourtant sans commune mesure avec sa réalité. Éric Caumes démontre comment ce phénomène a cristallisé un véritable " mal de société " alimenté par des croyances souvent véhiculées par les réseaux sociaux et certains médias, en contradiction avec des faits scientifiquement établis.
    Ce livre est le témoignage d'un professeur devenu malgré lui un expert supposé de Lyme, en raison du nombre de patients qui venaient le consulter, se pensant atteints de cette maladie. En fait, près de 90 % d'entre eux avaient une autre pathologie et beaucoup étaient traités abusivement.
    Témoignage aussi et surtout d'un expert auprès des autorités de l'État, qui a assisté, au sein de ses différentes institutions, à une dérive dont il désigne les responsables, jusqu'à évoquer " un degré de compromission inédit ". Il révèle des manoeuvres qu'il qualifie d'intimidation de la part de ces associations de Lyme, leurs pressions s'exerçant aussi sur les élus nationaux.
    Au prix d'une débauche d'examens inutiles et de traitements inappropriés et parfois dangereux, cette histoire est aussi celle de malades et de personnes en souffrance, victimes d'un manque d'écoute, pris en otages entre des associations, des médecins opportunistes et des politiques inefficaces.

empty