Vie pratique & Loisirs

  • Le guide du bridge

    Jacques Ferran

    • Bouquins
    • 12 Mars 2015

    On connaît le mot de Schiller : " L'homme n'est pleinement homme que quand il joue. " Il s'applique au bridge on ne peut mieux. Ce jeu, apparu sous sa forme primitive en Turquie et au Moyen-Orient, s'est d'abord répandu, sous le nom de whist, en Angleterre, en France et aux États-Unis, avant de s'imposer dans le monde entier. Rien de plus simple que ses règles. Mais, pour cette raison sans doute, rien de plus subtil. Quatre joueurs sont associés par deux autour d'une table. Chacun possède treize cartes. La première partie de l'ouvrage est consacrée aux enchères, c'est-à-dire à la façon dont chaque équipe s'exerce à déclarer le contrat qu'elle escompte réaliser. Ce contrat consiste en un certain nombre de levées - le maximum étant naturellement de treize, c'est le " grand chelem ". La seconde partie expose en détail la manière dont le déclarant - c'est-à-dire le bénéficiaire du contrat - doit s'y prendre, en association avec le jeu de son partenaire, pour réussir son pari. Et la manière dont doivent agir ses adversaires pour s'y opposer. Les 210 leçons du livre obéissent à une progression destinée à accompagner les progrès des joueurs. Chacune se compose de deux parties de difficulté distincte et est suivie d'exercices dont les solutions se trouvent en fin de chapitre. Ouvrage d'initiation, mais aussi de mouvement, ce Guide du bridge a pour ambition d'être, pour ceux qui méconnaissent le jeu, un manuel d'enseignement et, pour ceux qui le pratiquent déjà, un livre de perfectionnement.

  • Pour la première fois, un dictionnaire est exclusivement consacré à l'univers de la gourmandise, à cette facette de notre patrimoine gastronomique qui ne cesse de s'enrichir au fil du temps, alliant harmonieusement traditions et innovations.
    De l'Antiquité à nos jours, l'histoire des pâtisseries et des friandises - à partir du miel, du sucre, puis du chocolat - s'est construite peu à peu. Cette évolution et son universalité se décryptent à travers les témoignages des chroniqueurs, les observations des voyageurs, les remarques de gourmets célèbres, les souvenirs d'écrivains, les coutumes festives... Autant d'éléments épars ici rassemblés pour reconstituer un vaste puzzle, recenser les douceurs appréciées aux quatre coins du monde ainsi que les traditions qui les accompagnent, et, surtout, en révéler l'origine, souvent inattendue, parfois insolite, toujours passionnante. Pour disposer d'une vision globale du monde sucré - et de la notion de plaisir qui s'y est progressivement associée -, des articles de fond retracent l'éclosion de la confiserie, jusque-là inexplorée, l'âge d'or de la biscuiterie, quelque peu oublié, la lente structuration de la pâtisserie, largement méconnue. Bonbons, chocolats, gâteaux, biscuits, entremets, glaces... Le lecteur découvre ainsi les multiples aspects de l'univers gourmand, d'hier et d'aujourd'hui. Ce périple au coeur des secrets des sucreries et des pâtisseries qui ont enchanté notre enfance ou accompagné les grandes occasions de notre existence se propose de raviver des saveurs, de réveiller des parfums, de ranimer notre mémoire. La rigueur de l'information propre au dictionnaire s'allie ici à un style vivant et convivial, qui invite lui-même à la gourmandise.

  • 1, 2, 3, nous irons au front

    Valérie de La Torre

    • Il était un ebook - il était un bouquin
    • 1 Décembre 2021

    Août 1914, Gensac-la-Pallue.
    Louis, fils d'agriculteurs, vit une enfance tranquille dans son petit village de Charente. Avec toute l'innocence de son âge, il pêche, joue aux billes avec ses amis et sifflote à travers champs. Quand la guerre éclate, il est loin d'imaginer que des hommes de son village vont être mobilisés pour aller se battre à l'autre bout du pays ! Et encore moins que son père et son grand-père vont partir avec les autres...
    Sans les absents, devenus soldats, le village entier apprend à gérer le quotidien et les travaux agricoles dans les vignes et les champs. Les enfants aussi prennent leur part de labeur. Louis, comme les autres, aide sa mère et sa grand-mère. Mais rien ne prépare vraiment un enfant et une famille à l'absence d'un père, ni à son dramatique retour. Seuls le temps, et la force de l'amour familial, permettront que la vie redevienne douce à Gensac-la-Pallue.

empty