Littérature générale

  • Et si il existait une troisieme voie economique ? Si, entre le capitalisme pur et dur d'une part et le monde associatif d'autre part, un nouveau chemin etait possible ? Aujourd'hui, les besoins economiques font emerger une nouvelle necessite nichee entre la recherche du profit pur et dur et le « non profit » qui vient relayer un Etat defaillant.

    Or si le capitalisme n'est pas la reponse a tout, le modele economique de l'associatif, lui, apparait aujourd'hui inadapte aux exigences actuelles et de moins en moins depositaire de l'interet general, s'etendant a de nouvelles problematiques sanitaires, environnementales, culturelles...

    De nouveaux acteurs economiques vont jouer leur role, relayant le secteur public qui n'en sera plus le seul responsable. En effet, les besoins societaux vont augmenter, et l'Etat ne pourra pas y apporter toutes les reponses. A cote du secteur lucratif (prive), le capitalisme non-lucratif prendra le relais du secteur public et apportera des solutions non polemiques.

    Jean-Marc Borello nous fait partager sa vision prospective sur l'evolution de l'economie a moyen terme : un capitalisme lucratif, des entreprises publiques ou parapubliques, des structures associatives ou mutualistes, et, de facon nouvelle, des entreprises capitalistes consacrees a l'interet general, pouvant acceder au capital prive, appuyees sur des pratiques vertueuses (management, gestion RH) qui assureront leur perennite. Ce modele economique tripartite sera mieux adapte a la situation actuelle et future, a l'etat du monde, a la realite sociale, a une croissance qui ne sera plus de 5 a 10 %, mais bientot de 1 a 3 %.

    Il est temps pour le modele economique en vigueur de changer de visage.

empty