Dominique Leroy

  • On peut dire que À la feuille de rose est un remake pornographique de l'Éducation sentimentale, pimenté par les thèmes favoris du divin marquis.

    Cette farce en un acte et en prose narre les aventures d'un jeune couple de bourgeois provinciaux qui s'imagine passer leur nuit de noces dans un hôtel alors qu'il s'agit d'un lupanar de la pire espèce. Le maître des lieux fait croire aux deux époux que les prostituées qui défilent sont les femmes de l'ambassadeur de Turquie. La présentation des clients est prétexte à une sorte de guignol obscène qui donne lieu à des scènes d'exhibitionnisme, de lesbianisme et de coït collectif. M. et Mme Beauflanquet participeront malgré eux à cette débauche.

    La pièce « À la feuille de rose, Maison turque » fut représentée le 13 avril 1875, pour la première fois, chez les peintres Becker et Leloir, dans leur atelier de la rue de Fleurus.
    Cette comédie de moeurs « très libres » en prose fut écrite par le plus pervers des naturalistes, Guy de Maupassant. Aucun doute ne peut subsister sur l'identité de l'acteur-auteur qui reconnut son oeuvre par ces mots : « Nous allons, quelques amis et moi, jouer une pièce absolument lubrique....Inutile de dire que cette oeuvre est de nous. » Flaubert apporta le lieu de l'action, une maison close de Paris : la Maison turque (inspirée par un bordel parisien des bords de Seine à l'enseigne de la « Maison de Zoraïde », fréquentée par des gens beaucoup moins recommandables que les clients de la « Maison Tellier » citée par Flaubert dans l'« Éducation sentimentale » , mais Maupassant y ajouta un parfum sadique, celui-là même que l'on retrouve dans ses poèmes qui reprennent les thèmes de « La Philosophie dans le boudoir » (« Ma source, 69 », « La Femme à barbe »). On peut donc dire que « À la feuille de rose » est un remake pornographique de l'« Éducation sentimentale » , pimenté par les thèmes favoris du divin marquis.
    Cette pièce ne fut publiée pour la première fois qu'en 1945 et à un tirage confidentiel de deux cent vingt-cinq exemplaires, ce qui explique que Guy de Maupassant n'eut pas à subir les foudres de la justice pour cette oeuvre très leste.
    L'oeuvre érotique de l'auteur de « Boule de Suif » nous fait découvrir un Guy de Maupassant inconnu, libertin et hédoniste, qui aimait le vin et les femmes.

    Collection L'Enfer de la Bibliothèque nationale de France créée par J.-M. Lo Duca.
    Enfer : « Partie fermée d'une bibliothèque où l'on tient les livres licencieux, interdits au public. » (Larousse 1966).
    Pièce de théâtre numérique illustrée, 102 pages, ornée de 5 illustrations anonymes en hors-texte, couverture en couleurs. (Enfer de la BnF, cote n° 1464)



  • Pichard illustre pour notre plus grand plaisir un des « buts de l'être humain », conscient qu'il s'agit d'éclairer un véritable catéchisme des actes d'amour et de rituels à la gloire de notre corps.
    Les Kama Soutra ou comme le voudrait une traduction plus littérale « Aphorismes sur l'amour » sont en fait un traité des règles de l'amour écrit en sanscrit vers le premier ou le deuxième siècle de notre ère par Mallinaga Vatsyayana. En dépit de son indéniable contenu érotique, c'est un ouvrage qui participe de l'art et de la philosophie religieuse de l'Inde.
    Voici donc ce texte mythique illustré par Georges Pichard, dessinateur entre autres de Paulette (avec Georges Wolinski), Blanche Épiphanie, Marie-Gabrielle de Saint-Eutrope ou La Comtesse rouge.
    Roman graphique, 320 pages, 48 planches en noir et blanc et couverture de Georges Pichard.

  • Sexy et entreprenantes, les femmes de ces nouvelles fortement épicées aiment le sexe et le prouvent.
    Une agence immobilière qui met en relation propriétaires esseulées d'un certain âge et jeunes étudiants sans le sou, une AMAP conviviale où l'on ne goûte pas qu'aux fruits et aux légumes, un site Internet sur la sexualité qui crée des scoops, un bar-hôtel qui cacherait un réseau de prostitution et un château où se déroulent de somptueuses fêtes réservées à la haute société : ces cinq « affaires » alertent la police, la gendarmerie ou la presse. Toutes sont classées X pour la crudité des scènes et des propos. L'humour n'y fait cependant pas défaut.
    La présente édition regroupe les publications suivantes : Affaires classées X, À L'Estaminet et Orgie au château de Bonpré réunies dans un unique recueil.
    ChocolatCannelle aime les formats courts. Elle ne croit d'ailleurs pas à l'adage du « plus c'est long, meilleur c'est ». Quoique, tout dépend du sujet.
    Collection e-ros & ceteri créée par ChocolatCannelle, où l'érotisme prend des chemins de traverse. Saveur des mots crus et sexualité plurielle.
    Un recueil numérique de nouvelles, 104 pages, couverture en couleurs illustrée par Virgilles, et Chairminator.



  • Lizzie, sexploratrice du temps.
    À chaque époque, ses séductions.
    Après de délicates missions, et pour chasser de son esprit l'image de Giuseppe, Lizzie Stromb se rend auprès de Circé dont elle a, lors d'un précédent voyage, voluptueusement partagé la couche. Ulysse et son équipage, avec l'aède Homère, accostent au même moment sur l'île de la magicienne. Celle-ci attire le guerrier dans sa demeure afin de lui imposer des joutes érotiques. Lizzie et Ulysse se trouvent confrontés au caractère autoritaire et emporté de Circé...
    « Son corps pourtant repu réclamait d'autres doses d'extase et elle trouvait injuste que Circé se réservât pour elle seule la part du lion. Elle suivit la tenture jusqu'au mur. Elle remarqua sans y prêter plus d'attention que la paroi n'était pas plus tangible que ces sexes qui l'avaient prise sans répit. L'univers de la magicienne n'était pas de pierres ou de chairs, mais d'illusions confondantes de réalité pour qui voulait se laisser berner. »
    En-dehors des chronomissions qu'elle effectue pour la Section ChronoProspect, Lizzie Stromb s'offre des escapades sensuelles dans le passé, à la conquête d'amantes et d'amants exceptionnels.
    Ces vacances dédiées à son plaisir ne sont pas toujours tolérées par sa hiérarchie. Ainsi, le cadet Charlus, bon gré mal gré, marche sur les traces de l'affolante Lizzie à la chevelure cuivre et or afin de la ramener sans heurts au xxxiie siècle.
    D'abord peintre, travaillant dans l'érotisme le plus débridé, Jip s'oriente ensuite vers la chanson. C'est une passerelle vers l'écriture. De nouveau tenté par la voie de l'érotisme, il publie quelques fantaisies à la Musardine, mais aussi des dialogues d'un « théâtre de l'absurde » (notamment Update, pièce créée en 2013 à Paris par la troupe Cléo & co). Depuis 2014, il publie nouvelles et romans aux éditions Dominique Leroy, notamment une tétralogie dont les deux premiers tomes sont d'ores-et-déjà disponibles.
    De fil en soie, une collection de livres numériques, des séries actuelles, érotiques et glamour, des épisodes courts, hebdomadaires ou bimensuels, des prix très doux.
    Nouvelle numérique, 48 pages, couverture en couleurs illustrée par Tatiana Shepeleva et Natalliajolliet.




  • « Voici ce que tu vas te répéter chaque soir, avant de t'endormir : LE PLAISIR EST INDISPENSABLE À LA VIE. »





    Vallia Cuiserie de Chantrin voit sa vie basculer le jour de son dix-huitième anniversaire lorsqu'elle se trouve sous l'emprise d'un inconnu et en ressent un trouble indéfinissable. Le périple de la jeune fille, de la demeure bourgeoise de ses parents à une maison d'abattage, du confort luxueux aux passes toujours plus nombreuses, s'accompagne d'une transformation de sa personnalité...
    Et si le bonheur se trouvait au bout du chemin ?





    Auteur de romans et de nouvelles publiés sous différents pseudonymes, Déodat de Montclos est marié, père d'un enfant, et partage son temps entre Paris, New York et les fjords d'Islande. Histoire véridique de Mademoiselle C. de C. devenue fille des rues est son premier roman érotique.





    Collection e-ros & bagatelle, des récits érotiques tout en légèreté, des nouvelles délicatement excitantes !
    Des auteurs novices ou plus confirmés, tous amateurs d'érotisme, se donnent rendez-vous dans la collection e-ros qui se veut dynamique : des textes inédits, érotiques et numériques adaptés à des lectures d'aujourd'hui, à parcourir avec délectation sur l'écran des liseuses, smartphones et autres tablettes sans oublier « les bons vieux » ordinateurs.





    Roman numérique, 370 pages, couverture en couleurs illustrée par Chairminator.




  • Lily, la série érotique qui donne du peps !



    Lily et son amie Armelle se sont inscrites sur un site de rencontres et les prétendants sont légions ! De nouvelles aventures en perspective, qui conduiront la pétillante Lily à pousser les portes mystérieuses d'un endroit appelé The Kiss Club... Le plaisir sera au rendez-vous. Quant à l'amour...
    « Ses doigts glissèrent sur la trame fine de mes bas, remontèrent jusqu'à la dentelle de la jarretière, s'immiscèrent entre mes cuisses, aventureux, langoureux, chauds, sensuels... Ils saisirent la petite bande élastique de mon string et tirèrent doucement. »


    Drame, polar ou humour, Karine Géhin publie dans plusieurs genres. Mais c'est à l'érotisme qu'elle se consacre actuellement : après Pulsions et sa participation au collectif À corps et à cris, elle publie en collaboration avec William Tinchant cette série moderne.


    William Tinchant se passionne depuis toujours pour la photographie au travers de deux styles qu'il affectionne particulièrement : les portraits, sensuels ou décalés, souvent épurés et zen, et « The Polaroid Life », ces instants de vie, comme il aime les appeler, qu'il capte au détour de ses balades... C'est donc naturellement qu'un jour il se met à écrire afin d'illustrer ses clichés. Des histoires simples, parfois nostalgiques, souvent drôles, dans lesquelles Audiard côtoie Doisneau avec poésie et modernité.
    Il remporte quelques concours, publie dans des magazines contemporains et, au détour d'une conversation avec sa co-auteure, pose les premières lignes de ce qui deviendra la série Lily.


    De fil en soie, une collection de livres numériques, des séries actuelles, érotiques et glamour, des épisodes courts, hebdomadaires ou bimensuels, des prix très doux.



    Nouvelle numérique, 60 pages, couverture en couleurs illustrée par William Tinchant.

  • L'« Esthetic Shop » : Mesdames et leurs esclaves, souteneurs en jupons et call-slave-boys.

    « Je vous expliquerai, en quelques mots, le fonctionnement de notre petite organisation, simple au demeurant puisque s'appuyant sur des bases qui existent depuis l'antiquité celles de la prostitution ! »

    Sur le conseil d'un ami lecteur, notaire et fervent adepte de la domination féminine, Marika fait, pour son prochain roman, un reportage en immersion dans le monde de la prostitution masculine à destination des femmes.
    Elle recueille la doctrine des deux jeunes femmes qui animent l'« Esthetic Shop » et écoute les rapports des hommes loués, pour une heure, un jour, une semaine ou plus, à des femmes assoiffées de domination.
    />
    « Oh c'est divin ! dit-elle en s'empourprant. Cette façon que vous avez de traiter les hommes, de les considérer comme des objets à votre disposition... et cette merveilleuse manière de faire l'amour avec des femmes en utilisant les mâles comme exutoires à vos désirs. »

    C'est en 1970 que Marika Moreski publia son premier roman Les Bêtes à plaisir. Son éditeur la présentait alors comme « un nouveau Sade en jupons ». Depuis, plus d'une vingtaine de romans ont vu le jour qui font autorité dans les milieux sadomasochistes. Fervente prêtresse de la domination féminine, cette svelte et brune jeune femme régnait alors sur une cour d'esclaves « triés sur le volet » selon ses propres termes.
    Collection Le Septième Rayon. L'idée centrale de cette collection est de tenter de se défaire d'une certaine image normalisée de l'érotisme. Des textes contemporains qui veulent tout simplement faire le point sur toutes les disciplines, un érotisme jubilatoire et dynamique traduisant une libido sans tabou ni interdit, impudique et libérée.

    Roman numérique, 160 pages, couverture en couleurs illustrée par Bill Ward.

  • Lily, la série érotique qui donne du peps !


    Èpuisée, Lily va se ressourcer chez son oncle, en Ardèche. Elle y retrouve son premier grand amour.





    « La voix, grave, me fit frissonner, mais pas de froid cette fois. J'hallucinais. Je venais de faire un bond de quinze ans en arrière. Je clignai des yeux mais la vision ne disparut pas. C'était lui. Il était là, devant moi. »





    Un épisode empreint de nostalgie, dans lequel les braises de sentiments enterrés n'attendent qu'un souffle pour reprendre vie..




    Drame, polar ou humour, Karine Géhin publie dans plusieurs genres. Mais c'est à l'érotisme qu'elle se consacre actuellement : après Pulsions et sa participation au collectif À corps et à cris, elle publie en collaboration avec William Tinchant cette série moderne.




    William Tinchant se passionne depuis toujours pour la photographie au travers de deux styles qu'il affectionne particulièrement : les portraits, sensuels ou décalés, souvent épurés et zen, et « The Polaroid Life », ces instants de vie, comme il aime les appeler, qu'il capte au détour de ses balades... C'est donc naturellement qu'un jour il se met à écrire afin d'illustrer ses clichés. Des histoires simples, parfois nostalgiques, souvent drôles, dans lesquelles Audiard côtoie Doisneau avec poésie et modernité.
    Il remporte quelques concours, publie dans des magazines contemporains et, au détour d'une conversation avec sa co-auteure, pose les premières lignes de ce qui deviendra la série Lily.




    De fil en soie, une collection de livres numériques, des séries actuelles, érotiques et glamour, des épisodes courts, hebdomadaires ou bimensuels, des prix très doux.





    Nouvelle numérique, 54 pages, couverture en couleurs illustrée par William Tinchant.




  • Les amours passionnées et charnelles de Merlin et Viviane, au coeur de la forêt de Brocéliande, font revivre la cour du roi Arthur sous un jour inhabituel.
    « La première fois qu'il la vit, il sut. Elle était en train de se baigner. Viviane, nue dans le lac, ses yeux aux reflets changeants, ses cheveux dansant autour d'elle. »
    À Camelot, Lancelot escorte Guenièvre, fiancée du roi Arthur. Mais le désir va s'immiscer entre eux, leur faisant vivre une passion dévorante.
    « Lancelot ne s'était pas préparé à une telle rencontre et eut le souffle coupé en voyant la jeune fille pour la première fois, si fine et si gracieuse dans sa robe blanche, ses longs cheveux parsemés de fleurs répandus sur ses épaules. »
    Julie Derussy est l'auteure de nombreux récits érotiques, dont L'amour nous rend liquides écrit avec sa soeur et Hélène, fleur de souffre illustré par Denis.
    Clarissa Rivière est passionnée de littérature, grande dévoreuse de livres depuis toujours et auteure de nombreux textes érotiques, dont La Vengeance de Junon.
    Tonino Della Bianca, déjà remarqué pour ses illustrations dans La Vengeance de Junon a réalisé six aquarelles pour ce titre.
    Collection e-ros graphique, des récits érotiques illustrés.
    Des auteurs novices ou plus confirmés, tous amateurs d'érotisme, se donnent rendez-vous dans la collection e-ros qui se veut dynamique : des textes inédits, courts, érotiques et numériques adaptés à des lectures d'aujourd'hui, à parcourir avec délectation sur l'écran des smartphones, tablettes et autres liseuses sans oublier « les bons vieux » ordinateurs.
    Nouvelle numérique, 82 pages, six illustrations et couverture en couleurs par Tonino Della Bianca

  • Ernest Pinacci, dans ce récit intense nous raconte sa vie mouvementée d'homme asservi et d'esclave heureux à l'ombre de "ses" dames et de leurs bottines. Paru en 1970, Ces Dames en bottines est le deuxième roman de Marika Moreski qu´on appelait alors « le nouveau Sade en jupons ».
    Fervente prêtresse de la domination féminine, cette svelte et brune jeune femme régnait sur une cour d'esclaves « triés sur le volet » selon ses propres termes. Très discrète sur la personnalité de ceux-ci, elle ne cache cependant pas qu'elle a épousé un homme qu'elle a totalement asservi...
    Couverture illustré par Bernard Montorgueil en couleurs. Collection Le Septième Rayon.

  • Les Pisseuses

    Louis Perceau

    Louis Perceau, célèbre bibliographe de littérature érotique, on connaît le célébrissime L´enfer de la Bibliothèque Nationale avec Guillaume Apollinaire et Fleuret, a également commis quelques ouvrages savoureux dont ce recueil de poésie consacré à l'urolagnie féminine, une plaquette imprimée en 1934 par l´imprimeur Maurice Duflou à Paris.

    La plupart des exemplaires de cette plaquette, ont été vendus au cours des soirées du Lapin Agile, à Montmartre, où Perceau, allait une fois au deux par semaine réciter ses Pisseuses (un exemplaire de cette plaquette a été adjugé en 2007 à Drouot pour la somme de 500 euros).

  • La paternité de ce roman d'inspiration saphique, publié à Bruxelles en 1883 vraisemblablement par l'éditeur Jules Gray, a été attribuée à Alexandre Dumas père.

    Il n'existe aucune certitude, mais qu'importe ; « Le Roman de Violette », oeuvre posthume d'une célébrité masquée, est une des compositions les plus séduisantes de ce genre. La petite fille, échappée d'une boutique de modes pour tomber dans les bras d'un jeune viveur délicat, a de gracieuses naïvetés tout d'abord pour s'initier, ensuite pour apprendre. Elle met, à cette école, une bonne volonté du meilleur aloi ; elle y apporte un corps potelé à plaisir, et ne trouve rien de répugnant dans un lesbianisme compliqué de vigoureuses amours mâles.

    Cet érotique est l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature clandestine du XIXe siècle, et ce n'est pas sans raison qu'il est réputé. On peut dire que c'est à la fois un régal littéraire et un remède certain contre la frigidité. En effet, dans un style toujours décent, les tableaux lascifs se succèdent et croissent en intensité de chapitre en chapitre. Les scènes de saphisme, en particulier, sont idéalisées avec grâce, tout en étant dépeintes avec la plus minutieuse exactitude. C'est un livre qui a sa place dans la bibliothèque secrète de tous les voluptueux des deux sexes.

    Que « Le Roman de Violette » reste un grand « best-seller » de la littérature érotique tient d'avantage à sa modernité qu'à la célébrité de son auteur supposé. Car l'héroïne a décidé d'être une femme libre et choisit de se révolter contre les règles de la société bourgeoise de son époque.

    Collection l'Enfer de la Bibliothèque Nationale de France. (Enfer de la BNF, cote n° 161).



    Roman illustré numérique, 148 pages, orné de 10 illustrations anonymes, couverture en couleurs et en noir et blanc.

  • « Tout à fait dingue, délibérément vicelard, pervers en diable, inventif. » C'est ainsi que le Rire a salué la première édition de ce livre qui, sous la forme d'une comédie illustrée, dénonce les conformismes de la mode qui voudraient transformer tout le monde en « mannequins » stéréotypés. Tino est-il une fille, ou est-elle un garçon ? Ai-je la poitrine trop volumineuse, ou bien les hanches trop étroites ? Peut-on dissocier les plaisirs de la chair ? Peut-on revendiquer la liberté sexuelle tout en suivant un régime amaigrissant ? Lorsque Nelly était enfant, sa mère la giflait avec le bifteck qu'elle allait cuire dans la poêle. Une telle expérience aurait dû rendre Nelly masochiste, mais elle est devenue gourmande de tous les plaisirs imaginables.
    Texte en français et en anglais. "Completely crazy, resolutely twisted, perverse as hell, inventive", was how Rire greeted the first edition of this book which took the form of an illustrated comedy and exposed the conventionalism of the world of fashion whose aim to is turn everyone into stereotyped models. What about Tino: is he a girl or she is a boy? Is my bust too big, my hips to narrow? Can one dissociate the pleasure flesh? Can one demand sexual freedom while following a diet? When Nelly was a child, her mother would wallop her with the steak she was about to fry. An experience like that ought to have Nelly as a masochist, but instead she has become greedy for every imaginable pleasure...
    English and French text.

  • Ce fameux roman en images Idylle printanière est un recueil de dessins érotiques. Traitée avec finesse, élégance et audace, cette "Idylle" n?est autre que la rencontre passionnée d?un couple élégant qui commence dans le métro, se poursuit sur la banquette arrière d'un taxi G7 de Montparnasse à Pigalle dans le Paris d?Anaïs Nin et d?Henry Miller, pour s'épanouir derrière les rideaux tirés d'une chambre d'hôtel.
    Cet album contient un frontispice et trente lithographies rehaussées aux crayons de couleur attribués à Rojan.
    Les planches sont anonymes mais les experts s'accordent à attribuer la paternité des dessins à l'illustrateur Rojan pseudonyme de Feodor Rojankovski (1891-1970), né en Russie, émigré à Paris à la suite de la Révolution d'octobre 1917, mort aux Etats-Unis et célèbre pour ses illustrations dans un tout autre domaine que l'érotisme, puisqu'il dessina les albums du Père Castor.
    Pendant sa période parisienne, il a commis de nombreux dessins érotiques qui illustrèrent notamment les poésies de Radiguet Vers Libres et des ouvrages de Pierre Louÿs.



  • Leone Frollo promène Mona dans un jardin anglo-saxon où la morale coercitive a fait de l'érotisme un interdit, donc un exaltant péché.
    La reine de Leone Frollo a été Betty Boop, la pulpeuse ingénue de Max Fleischer qui venait du music-hall américain où son sosie Helen Kane chantait un refrain à faire rougir les débardeurs.
    Mona Street ressemble à Betty Boop. D'ailleurs, elle est l'innocence même.
    Leone Frollo la promène adolescente, encore pensionnaire dans un jardin anglo-saxon. Un érotisme des plus suaves qui donne la définition entière de l'art de Leone Frollo : fragilité perfide à la Klimt, humour à la Beardsley, féminité coquine à la Leonor Fini, goût de l'extrême jeunesse à la Balthus...
    Du Pont de Rialto à Venise au Pont des Arts à Paris, c'est le parcours que Leone Frollo a accompli sans faute sur les ailes de la BD. Frollo est particulièrement fécond. Mais voilà son oeuvre est restée longtemps anonyme. Toutefois, le style de Frollo - dans le mensuel Casino qui, prononcé à l'italienne, signifie « bordel », et les plus anciens Blancheneige et Lucifera - montrait facilement le bout du crayon, et personne ne s'y est trompé.
    Collection Vertiges Bulles.
    Bande dessinée numérique, 66 pages, 61 planches en noir et blanc et couverture en couleurs de Leone Frollo.

  • Catalogue 2013 de la Collection e-ros, plus de 40 titres, 37 auteurs et illustrateurs, formats PDF et ePUB, sans DRM.
    Des textes courts, érotiques, numériques, à petit prix !

    Des auteurs novices ou plus confirmés, tous amateurs d´érotisme, se donnent rendez-vous dans cette nouvelle collection qui se veut dynamique : des textes inédits, courts, adaptés à des lectures d´aujourd´hui, à parcourir avec délectation sur l´écran de vos smartphones, tablettes et autres liseuses sans oublier les « bons vieux » ordinateurs.

    Chaque mois deux nouveaux titres courts ou un titre « grand format».

    Des couvertures colorées pour représenter les différents thèmes de la collection:

    Bleu pour e-ros & bagatelle : libertinage, jeux d´écriture ou érotisme léger...

    /> Vert pour e-ros épistolaire : lettres isolées ou récits par lettres.

    Rose pour e-ros D/s : domination, bondage...

    Violet pour e-ros & ceteri : sexualité plurielle et crudité des mots.

    Kaki pour e-ros graphique : récits illustrés.

    Jaune orangé pour e-ros & curiosa : anthologies thématiques illustrées.

  • Lily, la série érotique qui donne du peps !
    Après une rupture, Lily est libre de mener sa vie comme elle l'entend. En commençant par emménager dans un nouvel appartement et par faire connaissance avec son séduisant voisin, photographe.
    « Objectif à court terme ? Redevenir la fille pétillante et audacieuse que j'étais avant. Objectif à long terme ? Être heureuse et profiter de la vie. La maxime récemment tatouée sur mon poignet était là pour me le rappeler si besoin : carpe diem. »
    « Déclic ! » est le premier volet d'une série érotique actuelle et pétillante articulée en trois saisons de trois épisodes chacune.
    Drame, polar ou humour, Karine Géhin publie dans plusieurs genres. Mais c'est à l'érotisme qu'elle se consacre actuellement : après « Pulsions » et sa participation au collectif « À corps et à cris », elle publie en collaboration avec William Tinchant cette série moderne.
    De fil en soie, une collection de livres numériques, des séries actuelles, érotiques et glamour, des épisodes courts, hebdomadaires ou bimensuels, des prix très doux.
    Nouvelle numérique, couverture en couleurs illustrée par William Tinchant.



  • L'amour et le sexe ne sont pas que joie. Les Contes de l'Éros triste explorent des situations douloureuses, des tentatives pour échapper au désamour, à la routine, à un avenir sombre...

    « Si elle poussait l'audace jusqu'à se représenter son amant nu et en érection, le film de leurs ébats virtuels ne lui montrait jamais que des scènes fortement édulcorées où leurs deux corps s'enlaçaient avec douceur, sans rage ni frénésie, sans passion non plus. »

    Les trois contes publiés en 2013 sont à présent réunis dans une édition intégrale :
    Palingénésie conte l'histoire d'un couple d'aspirations, de situations sociales et d'âges différents.
    De l'amertume d'un moyen sûr évoque avec un humour grivois les déboires d'une jeune homme au pénis trop petit qui doit user d'imagination pour faire jouir son épouse.
    Un Train initiatique relate le destin malheureux d'une jeune femme mariée de force à un être brutal. Elle se confie au narrateur, dans le train qui la conduit vers cet époux...
    Dans une langue mêlant préciosité et grivoiserie, Alain Giraudo raconte des aventures lestes, qui questionnent néanmoins le couple à travers de multiples facettes qu'illustrent divers personnages.

    Collection e-ros & bagatelle, des récits érotiques tout en légèreté, des nouvelles délicatement excitantes !
    Des auteurs novices ou plus confirmés, tous amateurs d'érotisme, se donnent rendez-vous dans la collection e-ros qui se veut dynamique : des textes inédits, courts, érotiques et numériques adaptés à des lectures d'aujourd'hui, à parcourir avec délectation sur l'écran des liseuses, tablettes et autres smartphones sans oublier « les bons vieux » ordinateurs.
    Nouvelles numériques, 140 pages, couverture en couleurs illustrée par Sandokan, Virgilles et Gier.




  • Sophie, délicieusement provocante, mène de piquantes aventures qu'elle s'empresse de raconter à son ami et amant. Les charmes de cette femme, son naturel et son espièglerie promettent de pétillants récits...






    « La dernière aventure relatée n'était sans doute pas la moindre. »






    Le recueil comprend les textes suivants :
    - Sophie
    - Mouvements de grève
    /> - Lafayette nous dévoila
    - Quatre garçons dans le ventre







    Jean-Luc Manet, auteur de textes noirs, délaisse le macabre et le pessimisme avec ce premier récit érotique. Le contraste est surprenant : le récit est enjoué, émoustillant et léger comme une bulle de savon. Une veine qui sera à nouveau explorée dans une nouvelle du collectif Fantasmes 1.







    Collection e-ros & bagatelle, des récits érotiques tout en légèreté, des nouvelles délicatement excitantes !
    Des auteurs novices ou plus confirmés, tous amateurs d'érotisme, se donnent rendez-vous dans la collection e-ros qui se veut dynamique : des textes inédits, courts, érotiques et numériques adaptés à des lectures d'aujourd'hui, à parcourir avec délectation sur l'écran des liseuses, tablettes et autres smartphones sans oublier « les bons vieux » ordinateurs.



    Nouvelles numériques, 50 pages, couverture en couleurs illustrée par Virgilles.




  • Deux soeurs écrivent ensemble trois nouvelles sensuelles dont l'eau est le fil conducteur.
    Pauline Derussy narre avec La Danseuse un éveil des sens. François est en vacances en Inde avec sa mère et son oncle. Lors d'une soirée, il tombe sous le charme d'une danseuse. Ce voyage qui précède son entrée à l'Université marque pour François le passage à une vie adulte...

    Dans L'Odeur du chlore de Julie Derussy, Clarisse pratique la natation avec assiduité. Au même horaire qu'elle, un nageur, Ludovic. Un rendez-vous implicite...

    Enfin, Camille et la rivière, écrit à quatre mains, met en scène une initiation au canyoning avec un séduisant professeur. Camille et Vincent. Cette rencontre sera-t-elle le début d'une histoire d'amour ? Le récit ne manquera pas de surprendre le lecteur...

    Ce titre se décline aussi en livre audio mp3.

    La Collection e-ros & rose : romance érotique, historique ou contemporaine.
    Des auteurs novices ou plus confirmés, se donnent rendez-vous dans cette collection qui se veut dynamique : des textes inédits, courts adaptés à des lectures d'aujourd'hui, à parcourir avec délectation sur l'écran des liseuses, tablettes et autres smartphones sans oublier « les bons vieux » ordinateurs.
    Nouvelles numériques, 64 pages, illustration en couleurs par Julie Derussy, couverture en couleurs illustrée par Pauline Derussy.

  • La Soubrette

    Ian Cecil



    Une jeune fille est employée comme auxiliaire de vie chez une personne âgée et doit rendre des comptes à la fille de cette dernière, une « femme flic ». Obligée de porter un costume de soubrette, elle attire regards concupiscents et gestes déplacés et, à sa grande honte, apprécie le traitement qu'elle subit. Ce traitement se corse peu à peu.
    « La flic m'a dit qu'à partir de ce jour-là, ça allait changer. Et aussitôt, elle m'a demandé d'enfiler, comme je devrais le faire chaque matin, un costume de soubrette que je laisserais le soir en partant. Noir et blanc, fin, décolleté, jupette ultra-courte. Le genre de truc qu'on voit dans les boutiques sexy. »
    La Soubrette est suivi d'une autre nouvelle, Le Scorpion : Le Nouvel an fêté dans une prison ? L'occasion pour un homme de réaliser le rêve de sa femme, « de jouir ainsi, harnachée comme une esclave ». Le retournement de situation n'en est que plus spectaculaire...
    Après Initiation d'un soumis, Ian Cecil explore à nouveau à travers ces deux nouvelles le thème de la soumission.
    Collection e-ros D/s, des récits de domination et de soumission.
    Des auteurs novices ou plus confirmés, se donnent rendez-vous dans cette collection qui se veut dynamique : des textes inédits, courts adaptés à des lectures d'aujourd'hui, à parcourir avec délectation sur l'écran des liseuses, tablettes et autres smartphones sans oublier « les bons vieux » ordinateur.
    Nouvelle numérique, 42 pages, couverture en couleurs illustrée par Chairminator.



  • Soeur Gabrielle relate le destin extraordinaire d'une orpheline, au XVIIe siècle, qui quitte la campagne, devient prostituée, puis religieuse. Mais peut-on oublier ce que l'on a été ?
    « Je n'avais plus de famille, pas de fortune, pas de dot, aucune instruction et encore moins de religion, ma tante n'ayant pas réussi à me convertir au christianisme. Avec tous ces manques, il n'y avait aucune probabilité qu'un homme voulût m'épouser et aucune que j'eusse quoi que ce soit à regretter. »
    On s'attache aux personnages créés par Isabelle Boucheron. Ses récits de vie (Mon Cher Balmy a précédé la publication de Soeur Gabrielle, dans la même collection) émeuvent et captivent.
    Collection e-ros & bagatelle, des récits érotiques tout en légèreté, des nouvelles délicatement excitantes !
    Des auteurs novices ou plus confirmés, tous amateurs d'érotisme, se donnent rendez-vous dans cette collection qui se veut dynamique : des textes inédits, courts adaptés à des lectures d'aujourd'hui, à parcourir avec délectation sur l'écran des liseuses, tablettes et autres smartphones sans oublier « les bons vieux » ordinateurs.
    Nouvelle numérique, 36 pages, couverture en couleurs illustrée par Virgilles.

  • « Mais où avez-vous donc appris toutes ces bêtises que ma bonne éducation m'interdit de vous écrire ? » (extrait des Talons rouges de Corpus Delecta)


    À chaque rentrée, la collection e-ros offre un livre numérique afin de découvrir des extraits des titres à paraître. Ces titres d'août à novembre 2015 présentent un panel d'histoires érotiques : des récits, l'un historique , l'autre mythologique, tous deux illustrés, une nouvelle sur le thème de la domination, une nouvelle estivale très chaude, un roman captivant au retournement inattendu, un roman qui côtoie les genres de la fantasy et du roman policier et un recueil de lettres épicées.
    Ce titre contient des extraits de :


    - Lieu de cul(te) de Miss Kat


    - Le Maître de jet de Marie Laurent


    - Mon Chien Picchi de Vagant


    - La Vengeance de Junon - Figures mythiques 3 de Clarissa Rivière


    - 1-2-3 Frissons dans les de Jip


    - Pour l'amour de Cléopâtre - Figures mythiques de Noann Lyne


    - Les Talons rouges de Corpus Delecta
    Des auteurs novices ou plus confirmés, tous amateurs d'érotisme, se donnent rendez-vous dans la collection e-ros qui se veut dynamique : des textes inédits, courts, érotiques et numériques adaptés à des lectures d'aujourd'hui, à parcourir avec délectation sur l'écran des liseuses, tablettes et autres smartphones sans oublier « les bons vieux » ordinateurs.



    Nouvelles numériques, 64 pages, couverture en couleurs.

empty