Editions L'Harmattan

  • La ville est un espace polyphonique, au sens de Lamizet (2007), qui met en scène l'architecture et par là plusieurs systèmes d'expression et de signification. Issue de divers projets et produit d'une conception multi-acteurs et d'identités plurielles, la ville se fonde aussi sur des histoires individuelles et collectives, dont dépendent les différentes modalités d'appropriation et les pratiques d'usage. Les auteurs de ce numéro ont exploré différentes dimensions : l'écriture et la lecture des espaces urbains, les espaces comme lieu et objet du débat public, les modalités de représentation de l'architecture, les formes de médiation spatiale et l'évolution des processus de conception architecturale vers des pratiques plus collaboratives.

  • Les Cultural Studies, apparues dans les années soixante à Birmingham, n'ont pas traversé la Manche alors qu'elles se répandaient dans tout le monde anglo-saxon. Elles constituent un grand mouvement de doute et de protestation, de questionnement et de recherche qui s'intéresse à toutes les institutions chargées de maintenir des rapports asymétriques de pouvoir et de domination. De leur côté, les French Theories qui ont participé à l'enrichissement des "études culturelles" n'ont pas contribué en France à l'émergence d'un secteur de recherche spécifique.

  • Les objets communiquent-ils et s'ils le font comment font-ils ? Une trentaine de chercheurs internationaux spécialistes des études du design, de la sémiotique, de l'anthropologie et de la philosophie de la culture matérielle, ont répondu à ces questions. Le monde des objets ne bénéficiait pas encore d'un tel panorama théorique, aussi les théories elles-mêmes ont été mises à jour pour l'occasion. Cet ouvrage rédigé en français et en anglais, propose de nouvelles perspectives sur le monde des objets et du design produit.

  • L'acte de design étant considéré comme un acte de communication, les designers de tous les secteurs sont de plus en plus conscients de la nécessité de renforcer leur pratique par une bonne connaissance des grands principes de la communication. Ce numéro de MEI étudie la relation complexe qu'entretiennent la communication et le design et se demande comment les théories de la communication ont un impact sur la pratique du design. Les domaines de recherche étudiés concernent notamment le design graphique, le design interactif et numérique, le design de produits, le design architectural, paysager, urbain, l'éco-design, le co-design, le design textile, le design de mode, le design management mais aussi le design stratégique et le design social et de services...

  • L'exploration communicationnelle des nombres commence par la relation entre médias et statistiques : sondages, données financières, Audimat, "chiffre du jour", voire controverse sur les "statistiques ethniques" montrent que les médias sont utilisateurs et producteurs de nombres, et que ceux-ci sont à la fois objectivés, objectivant, subjectifs, et sujet à interprétation !

  • A l'époque où l'histoire et l'actualité se télescopent, se confondant même l'une en l'autre dans le nouveau temps médiatique, il est apparu nécessaire et même indispensable à nombre de chercheurs de réinscrire leur approche des médias, précisément, mais aussi des idées et des techniques dans des cycles politiques et sociaux longs, dans des rythmes historiques, qui seuls sont garants d'une notation critique objective.

  • Dans cet ouvrage , les auteurs se sont essentiellement préoccupés des nouvelles ingénieries éducatives et de l'impact des technologies multimédias sur les systèmes éducatifs. De Belgique, du Canada, de France et de Suisse, ils observent et analysent les pratiques émergeantes, ils étudient les transformations à l'oeuvre et ils examinent des voies encore peu fréquentées.

  • Dès ses débuts la télévision française affiche une ambition artistique. Ses promoteurs, presque tous venus du cinéma veulent explorer les possibilités d'un art spécifiquement télévisuel. Un demi siècle plus tard des festivals de programmes audiovisuels où dominent fiction et approche documentaire s'attachant à défendre une conception artistique de la télévision. Un ensemble de contributions sur la création télévisuelle.

  • Ce livre est né d'une interrogation sur la capacité des médias à contribuer au développement des connaissances. Comment les médias et les savoirs s'associent-ils avec le jeu, le divertissement, les loisirs, la distraction et le plaisir. Si la famille ludique offre des ingrédients nécessaires au fonctionnement des médias, est-elle compatible avec le développement des connaissances? Peut-on vraiment apprendre avec les médias, notamment quand ils créent une ambiance divertissante et une réception distraite? Peut-on apprendre en s'amusant et en se distrayant et serait-ce un remède à l'ennui qui semble contaminer le système éducatif?

  • Les sciences de l'information et de la communication semblent avoir à dire quelque chose de la sexualité, de la lutte des sexes, de l'apologie des genres, bref, de tout ce qui s'approche du thème "sexe et communication". Dans l'ensemble, les textes présentés ici marquent un net resserrement de la problématique sur les médias institutionnels, au sens large : édition de presse ou littéraire, télévision, Internet etc.

  • Dans sa relation dialectique au secret, la transparence a toujours nourri un discours sur l'éthique de la communication. La transparence totale n'est ni souhaitable, ni réalisable. L'image, l'information et la connaissance réclament la transparence mais, à force d'illusions, c'est dans la matérialité des objets et des espaces que le rêve prend forme, à l'image de nos technologies modernes.

empty