Editions Sedes

  • À destination des étudiants du supérieur (classes préparatoires économiques, scientifiques et littéraires, université), Wordstock est un précis de vocabulaire polyvalent pour :
    Aller à l´essentiel - Des chapitres concentrés et couvrant l´ensemble du lexique utile à un étudiant : actualité, monde contemporain, expression littéraire - Une rubrique "Read and react" pour se documenter sur des thèmes liés à chaque chapitre S´exprimer - Des sujets d´"essays" pour tester ses connaissances et s´entraîner à rédiger - Des pages méthodologiques pour l´écrit et l´oral des examens et concours - Les prononciations à retenir pour enrichir son oral Consolider ses connaissances - Des expressions données en contexte pour s´imprégner des mécanismes de la langue anglaise - Une révision systématique des points de grammaire avec des phrases à traduire et des rappels utiles

  • Cet ouvrage retrace l'histoire de la Révolution cubaine à travers le XXe siècle depuis l'époque de Céspedes et Marti jusqu'à la situation actuelle du régime cubain, en passant par les grands événements qui ont jalonné la vie de l'île (prise du pouvoir par les barbudos, crise des missiles, blocus économique, période spéciale, etc.).

    Les questions sociales sont également abordées : la fuite des balseros, les droits de l'homme, la place de la culture, etc. C'est ici qu'intervient la réflexion sur la place du cinéma cubain dans la Révolution. Ecartelé entre art, politique et industrie, le cinéma cubain s'est imposé à partir de 1959 comme l'un des secteurs culturels les plus actifs de la Révolution cubaine. l'ouvrage se propose de rendre compte des différentes étapes de la création cinématographique à Cuba, depuis la fondation de l'ICAIC jusqu'au début des années 2000.

  • En France, l´aménagement centralisateur et jacobin a vécu. Ce modèle national - brillant parfois - qu´incarnait jusqu´à l´excès la DATAR a contribué à la modernisation du pays. Mais désormais, la seule volonté de l´État central ne peut suffire. Face aux exigences locales, européennes et internationales, l´heure est à l´aménagement des territoires.  La modernisation du pays se joue à une multitude d´échelles qui obéissent à des problématiques spécifiques et auxquelles tentent de répondre des collectivités de plus en plus nombreuses. Prises dans un millefeuille institutionnel, elles doivent aussi apprendre à composer avec un État resté très prégnant, malgré les multiples promesses de décentralisation.  D´où l´intérêt du présent ouvrage, conçu notamment pour les étudiants préparant le Capes et l´agrégation d´histoire-géographie, qui cherchent à comprendre comment cet aménagement des territoires redessine peu à peu une nouvelle géographie de la France.

    Raymond Woessner est maître de conférences (HDR) à l´Université de Strasbourg.

  • Les villes sont présentées dans leur diversité démographiques, morphologiques, économiques et socio-culturelles en insistant sur les dynamiques territoriales. Le cours est complété par des exercices, études de cas et commentaires de documents pour répondre à la réforme qui vise à rapprocher les thèmes étudiés et les pratiques en collège et lycée. Au programme du Capes 2011-2012.

  • Jane Eyre partage le sort de ces rares chefs-d´oeuvre dont le public a su immédiatement reconnaître, derrière le scandale, l´extrême modernité. Dans la société victorienne où la subordination de la femme était la norme, le roman inquiéta, car il était doté d´une force subversive. Il rassura, car il relevait d´un art du compromis inédit : mélange de raison et de passion, de colère et de réconciliation, de réalisme satirique et de fantaisie littéraire, de romance et de gothic, de terreur et d´exorcisme.   Destiné aux étudiants préparant le Capes et l´agrégation d´Anglais, cet ouvrage est conçu à partir d´une longue introduction pédagogique, permettant de saisir les enjeux culturels et littéraires fondamentaux. Puis des spécialistes, français et étrangers, développent les aspects essentiels du roman, tout en prenant en compte la question de l´adaptation cinématographique de Franco Zeffirelli. Une interview exclusive de Charlotte Gainsbourg, qui revient sur son interprétation de Jane Eyre, complète ce volume.  Sous la direction de :
    Frédéric Regard, professeur de littérature britannique des XIXe - XXe siècles à l´Université de Paris IV-Sorbonne. Augustin Trapenard, normalien, agrégé d´anglais, allocataire-moniteur à l´ENS-LSH.

  • King Lear est peut-être l´une des oeuvres de William Shakespeare dont le sens et la signification théâtrale ont le plus évolué depuis la première représentation, en 1606, devant Jacques Ier, le nouveau roi d´Angleterre. À l´histoire de Lear et de ses filles, puisée dans les légendes britanniques, Shakespeare ajoutait celle d´un comte, aveuglé par la traîtrise de ses fils, des scènes où la folie du roi se joint à celle d´un Fou et d´un possédé, et un dénouement d´une surprenante cruauté.  Conçu notamment pour les étudiants préparant le Capes et l´agrégation d´anglais, cet ouvrage s´appuie sur la critique anglo-saxonne pour s´interroger sur la fonction poétique des ajouts du dramaturge. En replaçant la pièce dans son cadre historique, politique et religieux, il propose une lecture précise de l´oeuvre, examinant notamment les liens entre le pouvoir et l´exil, la bâtardise et la possession, la raison et la déraison, la parole et l´espace.

    Yan Brailowsky est maître de conférences à l'Université Parix-X Nanterre.

  • Pour réussir l´épreuve de français des classes préparatoires scientifiques, l´étudiant doit connaître les trois oeuvres au programme et les relier au thème choisi. Le jury attend de lui qu´il soit capable de bien les comprendre, de bien les situer dans l´oeuvre de leur auteur et le contexte historique de leur naissance. Méthodologique et pédagogique, ce manuel propose une analyse très détaillée de chaque oeuvre et du thème, mise en perspective avec l´essentiel des connaissances à avoir sur les auteurs concernés.  Voici le guide intelligent et efficace pour réussir l´épreuve de français aux concours !  Cet ouvrage a été rédigé par Véronique Anglard, professeur en classes préparatoires aux grandes écoles à Vincennes et Saint-Maur-des-Fossés, Louis Picard, qui enseigne en classes préparatoires dans les lycées Couperin et François Ier de Fontainebleau et Geneviève Winter, professeur en classes préparatoires aux grandes écoles puis inspectrice pédagogique régionale.

  • En matière d´hygiène et de santé, la période qui s´étend des années 1770 jusqu´aux lendemains de la Première Guerre mondiale marque une véritable révolution. À côté de « victoires » restées célèbres comme les vaccinations contre la rage et contre la variole, on assiste à une première médicalisation de la société. Partout en Europe, dans un contexte de plus en plus urbain et industriel, un système d´acteurs se met en place. Il inclut des professionnels plus nombreux, mieux formés, les pouvoirs publics ou les initiatives privées et des individus dont le rapport au corps et à la santé se modifie considérablement. Une époque d´indéniables progrès qui ne doit pas empêcher de prendre en compte les limites des combats hygiénistes, grâce à une synthèse inédite de travaux récents menés sur les problèmes de l´eau, des pollutions urbaines ou des maladies professionnelles. Destiné aux étudiants en histoire ou à tous ceux qui s´intéressent à l´histoire de la médecine et des soins, le présent ouvrage combine le récit chronologique avec de nombreuses approches thématiques. Il intègre également la dimension internationale de la circulation des hommes et des pratiques, car elle réside au coeur de la genèse des systèmes de santé modernes.

  • Entre le IIe siècle avant J.-C. et le IIe siècle après J.-C. Rome a étendu son empire en Occident, du nord de la Bretagne à l´extrémité méridionale de la péninsule ibérique.  Peut-on pour autant parler d´« impérialisme » dans son sens traditionnel ? Y a-t-il eu volonté consciente ou bien entraînement progressif d´une puissance qui n´aurait pu arrêter sa course ?  À ces premières questions s´en ajoutent d´autres : comment Rome a-t-elle pu contrôler directement, avec un petit nombre d´administrateurs et de soldats, autant de territoires, pour certains très peuplés ? Comment s´est-elle adaptée à des situations particulières ? Que recouvre la notion de provincia ? Quels rouages de gouvernement, quels moyens de persuasion Rome a-t-elle utilisés ? A-t-elle su attirer à elle l´ensemble des élites locales ? A-t-elle réussi à créer un cadre de vie qui a durablement et assez largement suscité l´adhésion ?  L´ensemble de cette étude qui aborde les aspects militaires, juridiques, administratifs, économiques et religieux met en valeur la progressive transformation d´un monde diversifié en un Occident européen. La notion de « romanisation » en estelle le reflet ?

  • Du début du XVIe siècle au milieu du XVIIe siècle, la nébuleuse chrétienne éclate. A l´intérieur, les coups sont portés par les Protestants, en lutte contre la papauté et ses fidèles, qu´ils accusent d´avoir trahi le message du Christ. À l´extérieur, les Ottomans multiplient les conquêtes, fragilisant encore les frontières de la Respublica christiana.  Les motifs sont religieux, certes, mais ils ne doivent pas faire oublier que ces guerres sont aussi des affrontements de puissance qui embrasent l´Europe, de l´Atlantique à l´Oural, de la Scandinavie aux bords de la Méditerranée. Dans ces terres où la majorité des chrétiens ont vécu leur foi en se souciant de Dieu et du quotidien sans forcément se transformer en guerriers, d´autres se sont affrontés sous des formes multiples : violence nue, massacre des corps... La guerre est aussi celle des mots et de l´écrit, le choc des images entre des confessions chrétiennes rivales, érigées en Églises, persuadées de détenir la vérité.  Synthèse inédite, cet ouvrage s´appuie sur les dernières recherches historiques et un collectif d´auteurs de renom pour analyser ces affrontements religieux qui, après avoir mis l´Europe à feu et à sang, ont marqué la suprématie des États et favorisé l'autonomisation partielle du politique vis-à-vis du religieux.  Michel FIGEAC a dirigé cette publication avec la participation de Serge BRUNET, Olivier CAPOROSSI, Olivia CARPI, Philippe CASTAGNETTI, Olivier CHALINE, Sylvio HERMANN DE FRANCESCHI, Charles GIRY-DELOISON, Bruno LEAL, Jean-Pierre POUSSOU, Éric SCHNAKENBOURG, Éric SUIRE, Marc VENARD, Bernard VOGLER, Anne WEGENER SLEESWIJK.

  • Ce manuel présente une méthodologie progressive, qui permet d'apprendre à analyser le sujet, illustrée par des dissertations corrigées.

  • Épreuve de français par excellence aux concours des Grandes Écoles d´ingénieurs, la dissertation peut très vite rapporter des points précieux, à condition que le candidat sache analyser le sujet et organiser sa réflexion selon un plan logique et précis.  Et rien de tel que des mises en situation corrigées, avec décryptage du sujet à l´appui, pour apprendre, par l´exemple, comment analyser les notions essentielles du programme et réutiliser les trois oeuvres étudiées en classe. 

  • La réforme des concours de l´enseignement a introduit une nouvelle épreuve commune à l´ensemble des filières. Désormais, les candidats sont aussi évalués sur leur capacité future à « agir en fonctionnaire de l´État de façon éthique et responsable ». En tant que futur professeur fonctionnaire, le candidat doit montrer qu´il sera capable de transmettre les principes et les valeurs de la République. Il doit aussi connaître l´organisation générale du système éducatif et des établissements scolaires.  L´épreuve peut donc devenir bien vite déroutante pour celui qui ignorerait ces règles et leur articulation avec de nombreux travaux issus des sciences de l´éducation ou des sciences humaines et sociales en général.  D´où l´intérêt du présent ouvrage, rédigé par des enseignants formateurs expérimentés et reconnus. Les auteurs proposent tout d´abord des conseils méthodologiques accompagnés d´une lecture du texte officiel afin d´y voir plus clair dans les attentes des jurys. Puis, ils passent en revue l´ensemble des connaissances exigées et des questions possibles à travers 22 sujets corrigés et commentés.  L´épreuve ne devrait plus avoir de secret pour le candidat !

  • Aux concours d'entrée aux écoles de commerce, l'épreuve de culture générale se passe aussi sur un programme. France Farago y répond pour la 3e année consécutive. Sur le modèle des années précédentes, son manuel proposera une étude approfondie du sujet, des conseils méthodologiques pour aborder sereinement les concours, des exemples de dissertations corrigées.

  • Il n´existait pas, jusqu´à ce jour, d´annales corrigées des concours littéraires de l´École normale supérieure. Ce défi a été relevé par une jeune équipe d´auteurs, afin de donner aux étudiants des classes préparatoires littéraires une base de travail rigoureuse, propre à les orienter vers des méthodes pertinentes et efficaces.  S´appuyant sur les sujets récemment tombés aux concours de l´ENS LSH et de l´ENS Ulm, cet ouvrage rassemble des corrigés approfondis dans toutes les disciplines, assortis de conseils méthodologiques. Au-delà d´un corpus de sujets, ce livre se veut un véritable outil de travail car il offre les conditions d´un entraînement guidé et régulier.  L´équipe d´auteurs est constituée majoritairement de normaliens en fin de scolarité ou au début de leur carrière universitaire, à même de proposer une réflexion accessible, avec le recul nécessaire.

  • Pour bien des contemporains de la reine Victoria, la suprématie britannique est le résultat de la volonté divine et la religion (protestante, bien sûr !) participe pleinement de cette vocation universaliste. Dans l´Empire, la conquête n´est pas que l´oeuvre des soldats, c´est aussi celle de missionnaires, animés par leurs certitudes religieuses d´hommes blancs.  Le Royaume-Uni aurait-il constitué une exception au phénomène de sécularisation des esprits et des sociétés qui se manifeste dans d´autres pays européens ? Comme ailleurs, la société est confrontée aux « idées nouvelles ». Le darwinisme, les anti-esclavagistes, les colonisés... fragilisent, à leur manière, les croyances traditionnelles. Au-delà du domaine religieux, ce que l´on désigne commodément comme « la modernité » vient bouleverser l´ensemble de la société où émerge peu à peu une « culture de masse ». Des bouleversements encore magnifiés par la Première Guerre mondiale.  Enrichi de nouveaux textes sur l´Empire et mis à jour pour tenir compte des avancées historiographiques (rôle de la communauté juive), le présent ouvrage intéressera notamment les candidats aux concours du capes et de l´agrégation. 

  • Entre 1787 et 1840 le Royaume-Uni et ses colonies connaissent une longue lutte entre partisans et opposants de la traite des esclaves et de l´esclavage. C´est ce combat, souvent intense, parfois violent, qu´étudient les contributions françaises et internationales réunies dans cet ouvrage. Leurs analyses portent sur le climat moral et intellectuel au Royaume-Uni à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle. Des thèmes particuliers et des cas d´études spécifiques sont abordés : les évangélistes, les baptistes, les femmes militantes de la cause abolitionniste, le port esclavagiste de Bristol, l´ex-esclave Equiano, le poète Coleridge, le réformateur Wilberforce, le débat économique. À la croisée de plusieurs disciplines (études anglaises, histoire des idées, sciences politiques) cet ouvrage est destiné aux étudiants préparant le concours, ainsi qu´à tous ceux qui s´intéressent à la civilisation anglophone. 

  • L´histoire de l´économie grecque s´est longtemps résumée à une querelle historiographique. Les « modernistes » y voyaient le développement d´une économie marchande préindustrielle. Les « primitivistes » soulignaient, quant à eux, l´extrême faiblesse des moyens, le refus du profit pour le profit et l´ignorance du calcul rationnel du risque. Pour eux, l´homme grec était radicalement étranger à la notion même d´économie.  Mais dès l´aube de la Grèce classique, et plus encore à l´époque hellénistique, la production de minerai d´argent permet la frappe de monnayages, alors que le recours au crédit témoigne de la pratique des affaires.  Polarisée entre l´oikonomia (gestion du domaine rural) et l´administration du trésor du dieu poliade - qui symbolise sa prospérité - la cité grecque n´a pas découvert l´économie. Elle n´en a pas fait un sujet autonome de sa réflexion et de son action. Mais elle a une politique monétaire et certains font de l´argent un usage qui relève de l´économie.  Ouvrage dirigé par Olivier Picard, professeur d´histoire grecque à la Sorbonne (Paris-IV).
    Les auteurs : Michèle Brunet,  Jean-Christophe Couvenhes, Amélie Perrier, Franck Prêteux et François Rebuffat.Conçu par des spécialistes de l´économie de la Grèce antique, cet ouvrage, propose une analyse complète de la question d´histoire ancienne. Il s´appuie sur l´étude approfondie des sources disponibles et l´analyse d´exemples concrets.  Le guide bibliographique publié dans la même collection en est le complément idéal pour maîtriser les enjeux historiographiques et méthodologiques.

  • Cet ouvrage constitue une synthèse à partir de trois thèmes fondamentaux : les systèmes agraires; leur évolution et leurs mutations, les conditions de vie matérielles et sociales des paysans à l'époque moderne. L'auteur balaye l'ensemble du champ de la question de Capes/Agrégation 1999-2000, ouvre des pistes, fournit de très nombreuses références et tente des comparaisons. Ce livre est aussi un essai de géographie historique. Aucun autre ouvrage du même type, rédigé de manière aussi complète n'existait jusque-là.

  • L'urbanisation de la planète est le fait géographique majeur d'aujourd'hui : mégapoles, conurbations, étalement périurbain, poussée des villes petites et moyennes... Les pressions sur l'environnement sont l'artificialisation des sols et de l'air, la ponction sur les ressources. Les villes sont des milieux de vie spécifiques avec leur atmosphère propre, leur végétation, leurs microclimats. En ville, l'eau, si vitale, est mal partagée ; le traitement des déchets fait débat ; réhabiliter des quartiers crée de nouvelles ségrégations sociospatiales. La ville est désormais un enjeu politique et marketing. Quelles sont les représentations collectives de la nature et de l'environnement ? Le développement durable est-il possible ? Les réglementations sont-elles pertinentes ? Les auteurs, qui choisissent leurs exemples dans le monde entier, offrent une réflexion critique et font la première synthèse de recherches originales.

  • Une histoire du camp de Poitiers, ou furent internés en 1939 les Républicains espagnols réfugiés dans la région. En décembre 1940, les autorités d'occupation et l'administration de Vichy décident de le transformer en camp en concentration pour Tsiganes : 450 y seront enfermés. En 1941, c'est au tour des juifs du Poitou de connaître le même sort.

  • Couvre l'histoire de Rome de 50 avant J.-C. à 192, entre le retour de Jules César après la conquête de la Gaule et l'installation de la dynastie des Sévères. L'auteur nous révèle les détails de la vie à Rome, l'histoire de sa population et de ses moeurs,

  • De la diffusion de l'imprimerie dans les années 1470 aux fragiles équilibres politiques et religieux des années 1560, la Renaissance dont il est question dans ce livre est celle tout d'abord de l'" invention de l'Europe " et de la conquête du monde. C'est aussi celle des "ingénieurs" et des alchimistes, des artistes et des musiciens, des humanistes et des réformateurs, de la Renaissance classique et du maniérisme, de la philologie et de la littérature. C'est également celle de la " genèse de l'État moderne ", des cours, des fêtes et des ambassadeurs permanents. C'est encore celle du " beau XVIe siècle ", de la croissance démographique, de l'essor économique et de l'intensification des échanges. C'est enfin celle des maladies et des famines, des guerres et des violences. Celle de l'" âpre saveur de la vie ".Directeur du Centre d'Études Supérieures de la Renaissance à Tours, historien, Gérald Chaix est spécialiste du monde germanique et d'histoire religieuse. Mais son analyse porte ici " sur tous les aspects " de la Renaissance, à l'échelle de l'Europe et du monde.

  • De la première guerre balkanique (1912-1913) à la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), l'aire géographique couverte par cet ouvrage connut huit conflits qui firent plus de soixante millions de morts et causèrent des destructions massives. Les États belligérants durent procéder à un effort de mobilisation sans précédent, aussi bien sur le plan militaire qu'économique ou psychologique. Pour certains régimes politiques (Empire tsariste, Troisième République...), ce fut une épreuve qu'ils ne purent surmonter. Inversement, la guerre donna naissance à des idéologies qui devaient marquer le siècle d'une empreinte durable (bolchevisme, fascisme ou nazisme, mais aussi européisme et pacifisme), et elle fut la matrice du Welfare State. Enfin, et peut-être même surtout, la guerre concerna les populations civiles, plus que jamais par le passé : non seulement leur participation à l'effort de guerre fut essentiel mais, occupées, réfugiées, déplacées, bombardées, elles devinrent des enjeux tactiques et stratégiques.Dans cet ouvrage, Philippe Chassaigne, Olivier Dard, Jean-Louis Margolin et Sylvain Schirmann analysent les transformations du « phénomène guerre » et les interactions entre guerre et société au cours de ce premier vingtième siècle qui fut celui de la « guerre totale ».Sous la direction de :Philippe Chassaigne, professeur d'histoire contemporaine à l'université François-Rabelais (Tours). Ses travaux portent sur la Grande-Bretagne aux XIXe et XXe siècles.Olivier Dard est professeur d'histoire contemporaine à l'université de Metz. Ses recherches portent sur la France des années trente et quarante.Jean-Louis Margolin est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Provence (Aix-Marseille I) et directeur adjoint de l'Institut de Recherche sur le Sud-Est Asiatique (IRSEA/CNRS), à Marseille.Sylvain Schirmann est professeur d'histoire contemporaine à l'université Robert-Schuman (Strasbourg III). Ses travaux portent sur l'Allemagne au XXe siècle et sur les relation entre États européens au XXe siècle.Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions SEDES et le Centre national d'enseignement à distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier.Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le Cned aux Capes et agrégations d'histoire et de géographie qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves de concours avec correction personnalisée.

empty