Editions du Cerf

  • La Bible est un livre qui a façonné l'Histoire. Cet essai en dévoile la préhistoire. Quelle est la source des croyances dont nous sommes les héritiers ? Et quelle est la véritable nature du dieu de la Bible ?
    La Bible est un livre qui a façonné l'Histoire. Cet essai en dévoile la préhistoire.
    Quelle est la source des croyances dont nous sommes les héritiers ? Et quelle est la véritable nature du dieu de la Bible ?
    S'appuyant sur les dernières découvertes, cette enquête nous mène vers un monde secret, celui des forgerons qénites de l'Âge du Bronze. Elle dévoile en quoi leur expérience unique de la métallurgie leur fit découvrir yhwh, ce dieu révolutionnaire qui incite l'homme à se surpasser pour vivre libre. Sur la base de ce potentiel émancipateur, les premiers Israélites ont élaboré un nouveau type de société au xiiie siècle avant notre ère, en plein déclin des empires égyptien et hittite. C'est cette histoire aujourd'hui ignorée que pour la première fois
    La Forge de Dieu nous révèle.
    Postface d'Étienne Nodet
    Docteur en études bibliques, Gérard Nissim Amzallag est chercheur au département Bible, Archéologie, Proche Orient ancien, de l'université Ben-Gourion du Néguev, Israël. Ses travaux pionniers sur les Qénites et leur héritage dans la Bible ont fait l'objet de nombreuses publications scientifiques durant cette dernière décennie.

  • Qu'est-ce que la vérité ? une lecture de l'évangile selon saint Jean Nouv.

    Qu'est-ce que la vérité ? Les philosophes grecs ont fait de ce terme leur maître-mot. L'évangéliste Jean en a fait, lui, la clé de l'Incarnation de Dieu. Comment la vérité ne correspond-elle pas à un système abstrait, mais à une expérience existentielle et spirituelle ? Un livre d'exégèse qui est aussi un livre de vie.
    Qu'est-ce que la vérité ? Cette interrogation, qui hante l'humanité historique, garde tout son mystère. Elle surgit, sincère, ironique ou désabusée, dans la bouche de Ponce Pilate face à Jésus et ouvre ainsi à sa mort et sa résurrection. Or, elle articule également l'entier évangile de Jean ainsi que ses trois épîtres.
    En éminent spécialiste des écrits johanniques, Yves-Marie Blanchard nous fait plonger au plus profond de la révélation du salut. Omniprésent, le vocabulaire de la vérité couvre de l'être même de Dieu (grâce et vérité), tel que révélé en Jésus Christ (chemin, vérité et vie), à l'agir concret des croyants (faire la vérité) dans la médiation du Paraclet (Esprit de vérité). À l'inverse, le mensonge, qu'il soit à l'égard de Dieu, de soi-même ou des autres, représente le mal absolu qui conduit au meurtre du frère, selon l'exemple maudit de Caïn.
    Qu'est-ce que, dès lors, la vérité, sinon le fondement de toute forme de liberté spirituelle, à la fois en parole et en acte ?
    Une magnifique étude exégétique qui, à l'heure du
    fake, se double d'un indispensable message et enseignement des plus contemporains.

  • Le mot de Jésus à Pierre dit tout de la formation du Nouveau Testament. Évangiles canoniques, évangiles apocryphes, paroles du Christ : voici comment la première communauté croyante a fixé le livre le plus lu au monde.
    Comment le Nouveau Testament a-t-il été constitué ? Pourquoi et comment les évangélistes ont-ils écrit ? Que s'est-il passé dans l'Église du ier siècle qui a vu l'apparition progressive des textes témoignant d'une foi nouvelle ?
    En moins de trois générations, le Nouveau Testament est passé du stade oral (30-50) au stade épistolaire (50-70) puis au stade narratif (70-100).
    " Plus tard tu comprendras " : ce mot qu'adresse Jésus à Pierre au moment de lui laver les pieds annonce une foi en devenir, assimilant graduellement le sens de ce qui a été reçu durant la vie terrestre du Christ. Ainsi ces étapes sont révélatrices d'une maturation et d'un approfondissement du mystère. De l'une à l'autre, quelle part de continuité et de dépassement peut-on observer ? En expert de ces questions, Michel Gourgues s'attache à la transmission des points fondamentaux du noyau de la foi : la considération apportée à la croix de Jésus, la mort de Jésus comme événement de salut et le mystère pascal de Jésus.
    Une rencontre avec la foi des tout premiers chrétiens.

  • L'identité du " disciple que Jésus aimait " ferait-elle partie des mystères de la foi ? Est-ce l'apôtre Jean, fils de Zébédée ? Lazare ? ou bien Nathanaël ? Ni les témoignages du iie au ive siècle ni les données des quatre Évangiles ne permettent de le déterminer. En prenant acte de son anonymat, Joseph Lê Minh Thông se concentre sur l'énigme de l'identité de ce disciple dans le texte biblique et sur la signification de sa proximité avec le Christ. Car à travers son témoignage, l'Évangile nous invite à devenir nous-mêmes le disciple que Jésus aimait, et à faire de l'amour de Dieu notre nom propre.
    Un livre d'intelligence qui parle au coeur.

empty