Langue française

  • La consule assassinée Nouv.

    Dans une ex-république soviétique, la consule de France est retrouvée morte dans son bureau au petit matin. Acte terroriste ? Crime commandité par les services secrets locaux ? Pour le Quai d'Orsay, il faut diligenter une enquête au plus vite en collaboration avec la police. L'ancien ambassadeur Delaroque et un flic chevronné de la PJ parisienne, Girard, sont dépêchés sur place. Deux manières de fonctionner, d'enquêter pour ces deux hommes rompus au métier...

  • Le problème des petits dealers, c'est qu'ils n'ont pas de stratégie commerciale. Pire, ils n'ont aucune notion de marketing. Sam, lui, l'a bien compris. Ex-directeur marketing licencié de son entreprise sous des prétextes fallacieux, il est désormais bien décidé à mettre ses compétences au service de l'économie souterraine. Bref, il est prêt à passer du côté obscur de la force. Pour cela, rien de plus simple, d'abord ferrer un poisson : Malik, petit dealer du 9-3, fraîchement sorti de prison qui a besoin de se refaire. Ensuite, lui inculquer la notion de base : si tu dois vendre du rêve à tes clients, il faut déjà que tu fasses rêver. Mission packaging. Et, enfin, passer aux choses sérieuses : le shit, c'est petit-bras, il faut être ambitieux. Alors, ce sera plutôt la cocaïne...

    Julien Hervieux, l'auteur du blog à succès Un odieux connard, réputé pour son esprit grinçant et ses chroniques acérées sur les blockbusters américains, signe un polar acide sur le trafic de drogue, à mi-chemin entre Breaking Bad et La Daronne.

  • Jack Yu est muté à Chinatown, quartier où il a grandi. Dans un secteur à 99% chinois, 99% des flics sont blancs. Jack Yu est donc le "chinois de service", le seul capable de comprendre les mentalités des habitants, dans un secteur où, par principe, on n'aime pas les flics. Lorsqu'une fillette de dix ans est violée dans une cage d'escalier, on préfère faire appel à la communauté, pas aux diables blancs. Oncle Quatre, figure de la communauté chinoise et patron des Hip Chings, un gang d'origine hong-kongaise, est descendu froidement. Traditions, misère, justice parallèle, guerre des gangs, jeux d'argent ... une immersion au coeur de Chinatown.

  • David Lucas, avocat pénaliste renommé qui exerce au Barreau de Lyon, reçoit ce matin-là aux aurores, un appel de policiers qui viennent de mettre en garde à vue une personne qui le sollicite pour sa défense. A sa grande surprise, il apprend qu'il s'agit de son assistante, Dolorès, soupçonnée de complicité d'assassinat dans le cadre de l'homicide dont a été victime son mari plusieurs années plus tôt. L'affaire a été ré-ouverte à la suite d'une dénonciation anonyme, en dépit du fait que l'auteure présumée avait à l'époque reconnu les faits et depuis été condamnée...

  • Une journaliste d'un magazine féminin dépose plainte pour viol contre un acteur très connu. Les faits se seraient produits à l'Hôtel Intercontinental à Lyon et Thomas Royer désigne David Lucas pour assurer sa défense. Se pose immédiatement la question du consentement et de la crédibilité de la parole des victimes. Vérité, contre-vérité ? Alors que les médias et les réseaux sociaux s'en mêlent dans un monde post #MeToo, et que l'affaire Thomas Royer devient exemplaire, David Lucas va devoir jouer au plus fin, accompagner son fringant et ténébreux client dans le respect du secret professionnel, enquêter pour trouver les failles du côté de la victime, dans un contexte où l'innocence présumée de l'accusé, vole en éclats dès qu'il est question de viol.

    Coupable, non coupable ? C'est la cour d'assises qui tranchera...
    Après Le Jeu de la défense et Jeux de dames, une nouvelle affaire de David Lucas, avocat pénaliste au barreau de Lyon.

  • Alexandre est correspondant local, c'est-à-dire qu'il est pigiste pour le journal local. Il suit les faits divers, assiste aux inaugurations organisées par la municipalité de la petite ville où il vit, Castelnau (ville fictive qui ressemble à Marmande). Un après-midi, alors qu'il s'endort devant une étape du Tour de France, son téléphone sonne. Sa vieille voisine Huguette, est tombée. Il accourt pour l'aider mais son état est grave. Juste avant que les pompiers l'emmènent, il remarque qu'Huguette tient dans la main une cassette vidéo. Sans y penser, il la met dans sa poche. La vieille dame décède. Quelques jours plus tard, Alexandre se souvient de cette cassette. Et tombe sur une scène porno amateur. Seulement, une personne sur la bande lui semble familière... quelqu'un qu'il aurait croisé à Castelnau ?

  • Lors d'une mission au Moyen-Orient Maxime, grand reporter pour la télévision, a vu la voiture où se trouvait son équipe - caméraman et fixeur, exploser devant ses yeux. Anéanti, traumatisé par ses images, il sombre dans la dépression. Dans la clinique où il est alité, Maxime observe, fasciné, les tatouages de coupoles d'églises orthodoxes qui couvrent le dos du patient allongé sur le lit voisin : un vieil homme à la peau burinée, qui marmonne des paroles incompréhensibles en ukrainien. Malgré le brouillard cotonneux où le plongent les médicaments, la curiosité de Maxime est piquée au vif. Un regain de vie afflue, il se lève et quitte l'hôpital pour faire ce qu'il sait faire : enquêter, écrire, raconter.

  • Jean de Frécourt, homme d'affaires et ancien haut-fonctionnaire, est agressé par une bande d'hommes cagoulés dans son appartement des quais de l'Odet, à Quimper. Malmené, insulté et terrorisé, il est emmené de force dans le coffre d'une voiture pour une destination inconnue. On le jette dans un abri creusé dans la terre, sur une île des Glénan. Léanne dirige l'antenne finistérienne de la PJ de Rennes. Chargée par sa direction d'une mission confidentielle, elle surveille à la fois un jeune geek et un certain Frécourt, impliqué dans deux sombres affaires politiques et de corruption, mais plus récemment dans des trafics d'armes et de drogue. Alors qu'elle décortique les zonzons, elle comprend qu'il a été enlevé mais que la famille n'a pas fait appel à la police pour payer la rançon....

  • Automne 2017, Un adolescent filme le lynchage d'un jeune, torturé, dénudé et jeté dans un canal. Les auteurs ont été arrêtés quelques jours plus tard. Le corps a été retrouvé à deux-cents kilomètre du lieu du tournage. Sofiane, dix-sept ans n'a pas porté de coups mais a tout filmé, a laissé ses complices tuer pour cinq-cents euros... Il a été arrêté et incarcéré.

    Rachid Santaki part de ce fait divers pour plonger au coeur de la violence qui anime la jeunesse dans les quartiers et essaie de répondre à cette question : comment en est-on arrivé là ? A travers des ateliers d'écriture dans des centres de détention pour mineurs, le procès des acteurs du lynchage et ses échanges avec les familles, il se heurte à cette violence, à la misère sociale et à l'implacable loi de la cité.

empty