Fantasy & Science-fiction

  • Une femme-enfant aux souliers rouges et deux mecs : un jeune éphèbe et un ange noir. Ils vivent à trois. Tous les fantasmes sont permis ! Et, maudit manège, ils nous entraînent dans un univers fellinien, peuplé de créatures aux seins énormes, qui allaitent des adolescents perdus, que la femme aux petits souliers rouges élève dans son antre pour les offrir aux hommes qu'elle aime.Drôle d'histoire d'amour du côté de la Rue-aux-folles, entre Eros et Thanatos, quand les dieux oubliés se prennent les pieds dans une étoile d'araignée. Voyage au bout des interdits ou de l'Enfer ? Tendre, féroce, violent, l'univers atypique, onirique et sulfureux de Nadine Monfils, nous embarque dans une danse macabre et colorée, à l'image des carnavals fous d'Ensor. Pas loin de là où le ciel s'est pendu, sous le regard amusé d'un clown qui a piqué les souliers de Satan. Écrivain et réalisatrice belgo-Montmartroise, Nadine Monfils excelle dans les univers étranges et érotiques.Elle décroche le Prix Polar à Cognac en 2007 et le Prix de la ville de Limoges en 2010. Son livre «Les Vacances d'un serial killer» s'est vendu à 100000 exemplaires.

  • Les Seigneurs est un « livre-concept » : Roman policier de la meilleure veine d'une part, il entraîne le lecteur dans un univers sans foi ni lois, le nôtre, peuplé de personnages riches en couleurs et de femmes aussi sensuelles dangereuses ; Album de photos d'autre part, celles-ci « illustrent » magistralement les protagonistes de cette aventure au suspens diabolique. Ce texte est, sans débauche inutile, un splendide hurlement en soi, un extraordinaire cri de jouissance face au monde superficiel, opportuniste et lugubre dans lequel on nous fait vivre désormais. Le héros ? Paul Saules, alias Philidore Willow's, le « privé de Passy » : Lui, c'est un grillé des ministères, un dur à cuire, un champion du jus de raisin, un revenu de tout en quelque sorte... sauf des femmes, bien entendu. Chargé contre son gré d'une bien sale affaire, Philidore ne pourra compter, pour sauver sa peau, que sur son artillerie de campagne, sur la coopération providentielle de quelques vieux baroudeurs de son passé légionnaire, sur son flegme. Enfin et il faut le dire, aussi, sur sa commanditaire : une toute jeune égérie japonaise, fille d'un grand maffieux, tatouée des cuisses jusqu'à la nymphe, et qui n'a plus peur de rien. Parce que là, oui, vraiment, pauvre Philidore, il a mis le doigt où il ne fallait pas... et dans un sacré putain d'engrenage. Un livre à ne pas rater tant pour le texte que pour l'image ! Virgil AUNEROY est un pseudonyme porté par un auteur de plusieurs romans d'aventures alliant Histoire, suspens et cultures. Spécialiste de l'Extrême-Orient et iconoclaste de l'Occident, il aime à marier les cultures et les styles, comme en des noces souvent audacieuses mais toujours très ludiques.
    Mélange détonnant s'il en est, Virgil AUNEROY est épicurien par philosophie, comme l'est son héros dans « Les Seigneurs », et pragmatique par nécessité. Amoureux des mots, et surtout des bons mots, son écriture se rapproche de celle des grands dialoguistes intemporels de la littérature ou du cinéma. Son livre: une volonté de vivre jusqu'au bout, jusqu'au firmament.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Pour continuer sur sa lancée, la collection VERTIGE ROUGE vous convie à regarder d'un autre oeil votre minet préféré... Ypres, Belgique. En mai, comme chaque année, c'est la fête des chats, vieille tradition médiévale. Mais quel drame se cache derrière ce rituel ? Pourquoi la fête va-t-elle se transformer en bain de sang ? Et n'ont-ils pas l'air bizarre, tous ces matous ? Particulièrement ces chats morts-vivants qui ont décidé, eux aussi, d'être de la fête... Chatpristi ! Bienvenue dans une orgie de sang et de folie !
    Activiste culturel, Patrice Herr Sang n'en est pas à son premier « coup de sang ». Dès son premier roman, La Galerie des Horreurs (Collection Gore), le liquide écarlate coulait à flots. Le deuxième, Six cadavres dans un cercle, rendait hommage au giallo et à son maître incontesté Dario Argento. Et maintenant, en ami des bêtes, le voilà qui lève un pan du voile de mystère entourant nos amis les chats...

empty