Fabert

  • L'actualité est en train de dynamiter l'insupportable omerta en France sur les viols d'enfants, véritable pédocide, avec un mineur sur dix vic-time d'inceste, et plus de quatre millions abusés sexuellement par des adultes. Au-delà du constat et de son illustration, cette longue enquête du journaliste Jacques Thomet explique les raisons de son historique maintien, dans une radiographie implacable de l'hérésie.
    Cécité de l'État, impunité des prédateurs dans l'élite, réseaux pédocriminels auteurs de tortures et de meurtres, inertie judiciaire et policière, complicités actives ou passives, non assistance à personnes en danger, terreur des victimes, tous ces facteurs sont mis au jour. Ils font surgir l'image d'une véritable tumeur : La Pédocratie à la française.
    Le livre égrène toutes ces perversions, héri-tées du marquis de Sade, et rappelle les noms de leurs principaux acteurs dans l'élite politique, artistique, intellectuelle, etc. Il s'agit ici de faits concrets, confirmés par des sources sûres, et de témoignages accablants, conformément à la déontologie journalistique.
    Une série de livres-confessions ont ouvert les vannes et déclenché un déferlement de révéla-tions sur des inconnus ou des personnalités, sous le slogan « #metooinceste », sur les viols commis sur elles et eux dans leur enfance. Ce n'est qu'un début. Les millions de petites victimes, elles, attendent de ce mouvement leur résurrection.

  • En chacun de nous sommeille un négociateur. Soit tapis dans les profondeurs de notre complexité, soit à fleur de peau, prêt à agir. qu'elle soit sollicitée par une motivation particulière ou jetée en pâture aux circonstances de la vie, cette facette de nous s'exprimera au travers de mécanismes techniques et mentaux. Négocier ne s'improvise pas. Ce processus est le fruit d'une combinaison de discipline, de mémoire, de bon sens et d'une solide dose de connaissance du fonctionement humain. Richement illustré par de nombreuses anecdotes et un foisonnement d'outils directement utilisables, issusde la pratique de l'auteur, cet ouvrage aspire à nous outiller afin que nous puissions extraire la valeur optimale de chaque négociation et aborder le plus sereinement possible les manipulations toxiques, les textiques compétitives et les biais de notre pensée...

  • Wladek, Mania, Pucette, Viki et Aboue, les cinq petits protagonistes de La Gloire, voient leur vie familiale bouleversée le jour où, en face du café exploité par leur papa, s'installe un salon de thé chic, " Le Dragon ", concurrent redoutable qui va bientôt leur enlever toute leur clientèle.

    Wladek, Mania, Pucette, Viki et Aboue, les cinq petits protagonistes de
    La Gloire, voient leur vie familiale bouleversée le jour où, en face du café exploité par leur papa, s'installe un salon de thé chic, " Le Dragon ", concurrent redoutable qui va bientôt leur enlever toute leur clientèle. La famille, privée de revenus, déménage dans un quartier populaire de Varsovie. Pour faire vivre sa famille, le père, après avoir cherché en vain un emploi décent, doit accepter un travail de nuit dans une boulangerie, très mal payé. La misère frappe bientôt à leur porte. Wladek doit quitter l'école et, pour apporter un peu d'argent à la maison, entre comme apprenti dans une fabrique de savon. Un jour, il rencontre Olek, un garçon de son âge qui, lui aussi, doit gagner déjà sa vie comme manutentionnaire dans un entrepôt de papier. Mais Olek a de grands projets d'avenir auxquels il associe Wladek. Pour parfaire leur instruction, les deux amis fréquentent une bibliothèque gratuite du quartier et cherchent à se faire admettre dans une école du dimanche qui dispense un enseignement gratuit aux enfants obligés de travailler. Ils vont créer, avec des garçons et filles de leur immeuble, l'Union des chevaliers d'honneur pour venir en aide aux habitants du quartier et s'épauler mutuellement pour atteindre un jour leur but : devenir célèbres. Mais les temps sont durs et leurs rêves ne pourront s'accomplir que partiellement. Ils auront pourtant la satisfaction de s'être forgé chacun, à force de volonté, un destin qui n'est pas pour leur déplaire.

  • Entrez dans le monde merveilleux et passionnant des réflèxes archaïques : apprenez comment les repérer et comment les intégrer en pratiquant des mouvements simples et ludiques. Mais qu'est-ce que les réflèxes archaïques ? Ce sont des réactions involontaires et incontrôlées, suite à un stimulus. Communs à tous les humains, ils émergent dès la conception et pendant les premiers mois de la vie mais ils peuvent réapparaître tout au long de la vie, en cas de stress ou de difficultés passagères ou prolongées.
    Si leur objectif est d'abord d'aider à les surmonter, ils causent aussi, par leur présence, des troubles corporels, des apprentissages ou émotionnels. Des réflèxes encore présents sont comme des cailloux dans les chaussures : ils n'empêchent pas d'avancer mais ils compliquent la tâche ! En réintégrant ses réflèxes, à tout âge et quelle que soit sa condition, on soulève les barrières qui empêchent de bien fonctionner, on reprend confiance en soi et le contrôle sur sa propre vie.

  • L'entrée, ou la place, que prend l'Intelligence Artificielle à l'école suscite bien des questions. Elle pose des nouvelles questions d'éthique et d'acceptabilité en interrogeant les actions homme-machine et leurs conséquences. Ces questions, qui par leur nature sont contestatrices, ne doivent pas être purement rhétoriques au risque de s'enfermer dans une forme de refus à toute ouverture. Elles sont posées en prenant en compte les risques mais aussi les opportunités que l'Intelligence Artificielle présente.
    L'auteur alerte sur le fait que, soit l'école meurt, soit elle se réinvente avec l'Intelligence Artificielle et que le temps est venu pour qu'elle fasse son entrée dans l'école. La dimension sociale et politique de l'Intelligence Artificielle est également présentée. En particulier, comment l'Intelligence Artificielle met à la disposition de l'école le moyen d'aider tous les élèves, au service d'une classe inclusive en aidant les plus faibles à apprendre et, au-delà, à combattre les inégalités sociales, pour une école d'excellence pour tous.

  • Cet ouvrage est un manifeste rédigé en 1928 par Janusz Korczak, considéré comme le père spirituel de la Convention internationale des droits de l'enfant.

    Cet ouvrage condense, en quelques dizaines de pages, l'essentiel de la pensée korczakienne. L'auteur y dénonce avec vigueur le manque de considération dont souffrent les enfants, à la maison comme à l'école, entretenu par l'égoïsme, l'ignorance ou l'orgueil des adultes. Il revendique, au nom des enfants, leur droit à être ce qu'ils sont, c'est-à-dire des êtres humains non pas en devenir, mais à part entière, qui méritent respect, écoute et confiance. Peut-on faire semblant de vivre ? "La hiérarchie des âges n'existe pas" nous dit Korczak.

  • Les transformations corporelles s'imposent à l'adolescent. Elles soulèvent la question du regard des autres sur le jeune homme ou la jeune fille qu'il devient, l'ouverture au désir et à la génitalité. Son corps échappe à son contrôle, de même le statut qu'il acquiert au sein du social.
    Les transformations corporelles s'imposent à l'adolescent. Elles soulèvent la question du regard des autres sur le jeune homme ou la jeune fille qu'il devient, l'ouverture au désir et à la génitalité. Son corps échappe à son contrôle, de même le statut qu'il acquiert au sein du social.

    En jouant de son apparence, le jeune fait de sa peau un outil d'expérimentation de soi, d'exploration et de recherche identitaire.

    Mais aussi, le corps se fait projection du mal-être de l'adolescent quand ses repères manquent et que s'affaiblit la solidité du monde des adultes...

  • Peut-on encore toucher les enfants aujourd'hui ? Cette question est fondamentale à une époque où des affaires d'abus ont conduit à une inhibition générale du toucher comme moyen de communication entre adulte et enfant.

    Peut-on encore toucher les enfants aujourd'hui ? Cette question est fondamentale à une époque où des affaires d'abus ont conduit à une inhibition générale du toucher comme moyen de communication entre adulte et enfant. Or, le toucher est essentiel au développement de l'enfant. Dès la période prénatale, les vertus du toucher sont multiples : le toucher fondateur, le toucher qui porte, qui manipule, qui offre appui, qui limite, qui soigne...

  • Ce livre fournit des repères aux professionnels pour leur permettre de mieux comprendre ces processus psychiques afin de pouvoir en repérer les points d'achoppement et les dysfonctionnements à travers les symptômes que présente le petit enfant. Ces symptômes sont comme la partie immergée de l'iceberg et doivent toujours renvoyer au fonctionnement de la famille.
    La petite enfance est une période du développement chargée et sensible. Les processus psychiques à l'ouvre contribuent à la construction de la subjectivité et des assises de la personnalité : processus d'individuation et d'autonomisation, développement de la sexualité infantile, déploiement des processus cognitifs et de symbolisation, développement de l'empathie et de la sollicitude pour l'autre...L'évolution du petit enfant se fait dans le creuset familial, en lien avec le fonctionnement psychique de ses parents.

  • Pour la première fois en France, l'auteur introduit le travail sur les réflexes archaïques en décrivant une approche nouvelle, l'IMP (Intégration Motrice Primordiale), posant un regard nouveau sur les raisons des difficultés scolaires et proposant des solutions simples et efficaces pour y remédier.

    Enseignante depuis plus de vingt ans, Emmanuelle Sutherland nous invite à la suivre tout au long de son parcours dans l'Education Nationale en nous faisant partager toutes les découvertes qu'elle y a faites et tous les outils qu'elle a mis en place pour aider ses élèves en difficulté au cours des années. De la région parisienne en passant par le Canada, l'Angleterre, pour se retrouver enseignante spécialisée en Normandie, elle nous fait voyager et partager ses doutes, ses erreurs, et ses trouvailles en toute humilité.

    Certains outils qu'elle propose ne sont que du bon sens, mais d'autres sont originaux ou innovants. Très faciles à comprendre et à effectuer, ils amènent enfin des réponses et des idées concrètes à mettre en place chez soi et à l'école, pour aider nos enfants à se sentir mieux et à mieux réussir à l'école.

    Tout naturellement, son chemin croise celui des réflexes archaïques. Elle nous explique avec des mots clairs le pouvoir qu'ont les réflexes archaïques encore présents sur nos enfants à l'école, comment faire pour les repérer, comment les réintégrer par des mouvements et en quoi leur réintégration peut les aider à s'améliorer. Des exemples concrets viennent appuyer ses explications et rendent le récit vivant et authentique.

    De celui qui a du mal à lire, à écrire, à comprendre ou à retenir, en passant par celui qui ne tient pas en place sur sa chaise, à celui qui explose régulièrement, à celui qui est tout le temps dans la lune ou à celui qui s'isole et prend sur lui, chacun se reconnaîtra et trouvera une réponse possible à ses difficultés.

  • Ce livre s'adresse à tous les professeurs de collège et de lycée curieux d'apporter une dimension différente, ludique et éducative à leurs classes, ainsi qu'aux étudiants se préparant à enseigner à des élèves qui peuvent avoir perdu leur motivation à l'école.

    Dans un système éducatif où apprentissage rime avec " par cœur ", et bachotage passif, l'idée de jouer en classe semble plutôt incongrue voire provocatrice. C'est pourtant avec enthousiasme que deux enseignants - l'un en collège, l'autre en lycée - partagent ici cette expérience. Ils analysent le sens et les caractéristiques de l'univers du jeu et décrivent les conditions de réussite d'une telle activité, prouvant qu'il est possible d'allier pédagogie et situation ludique. L'idée de jouer en classe s'appuie sur la conviction que les interactions fortes sont utiles pour apprendre. Cet ouvrage commence par explorer le rôle du jeu avant de s'intéresser aux grandes familles de jeux pédagogiques (émulation, énigme, simulation...). Différents chapitres permettront au professeur de se " former au jeu " : comment présenter le jeu et ses règles ? Comment le fabriquer, de la gestion du hasard à la fabrication des cartes et des plateaux ? De nombreux exemples sont proposés tout au long de l'ouvrage.

  • TDAH, hyperactivité, troubles de l'attention, agitation... Ces troubles sont au coeur des préoccupations des parents, des professionnels de l'éducation et de la santé face aux souffrances de l'enfant.
    TDAH, hyperactivité, troubles de l'attention, agitation... Ces troubles sont au coeur des préoccupations des parents, des professionnels de l'éducation et de la santé face aux souffrances de l'enfant.

    Maladie à médiquer pour les uns, symptômes à comprendre pour les autres... Les opinions ont fait l'objet de vifs débats qu'il y a lieu de dépasser aujourd'hui...

  • Les moments emblématiques terroristes de 2015 questionnent le " vivre ensemble " dans la société française, notamment les acteurs de la communauté éducative. Les radicalisations violentes particulièrement liées à l'islam, font l'objet d'un traitement médiatique et politique sans précédent. Qu'en est-il vraiment de ce phénomène ? Mythe ou réalité ?

    L'immersion des acteurs sociaux de proximité leur permet d'observer et d'être en lien avec des jeunes en situation de fragilité psychique et/ou de marginalités sociales. Quelles sont les différentes formes de radicalisations auxquelles ils sont confrontés ? Quelles stratégies en termes de prévention sociale et/ou éducative ?

    À l'heure où les débats autour de la " question identitaire " se renforcent, il devient important de mettre en perspectives les attitudes, dispositions et méthodes d'actions éducatives afin de mener un travail de prévention, mais également de diffuser les expertises en termes de savoir-être et savoir-faire de ces professionnels face à ce type de phénomènes.

  • De la pédagogie avec humour est l'une des dernières œuvres que Janusz Korczak publia avant de connaître l'enfer du ghetto de Varsovie. Il s'agit d'un recueil de treize feuilletons qui furent diffusés à la Radio polonaise en 1938 et publiés, un an plus tard, sous le titre De la Pédagogie avec humour, Mes Vacances, L es Causeries radiophoniques du Vieux Docteur.

    Janusz Korczak s'intéressa de très près à la radio polonaise dès sa création en 1925. Il reçut rapidement des propositions de collaboration qui aboutirent à une série de textes radiophoniques intitulés " Causeries du Vieux Docteur ". Ils furent diffusés à une fréquence plus ou moins importante en fonction des années, de 1930 jusqu'à l'invasion de la Pologne par l'Allemagne nazie le 1er septembre 1939. Le succès de ces causeries fut fulgurant auprès des enfants, mais aussi des adultes. Il ne subsiste malheureusement aucun enregistrement des causeries radiophoniques de Korczak. En dehors de La Pédagogie avec humour, qui put paraître sous la forme d'un livre en mai 1939 aux éditions Mortkowicz, seuls les sept feuilletons dont nous donnons ici la traduction française ne sombreront pas dans l'oubli pour avoir été publiés dans la revue " Antena " entre 1938 et 1939. Le tryptique sur la solitude, diffusé à la radio en mars 1938, est sans doute l'une des plus remarquables réalisations du Vieux Docteur. L'empathie de Korczak, sa capacité à deviner, à ressentir la douleur de chaque être à tout âge est tout simplement bouleversante. Ce recueil de textes de Korczak s'inscrit dans la lignée de ses deux ouvrages précédents,
    Le Droit de l'enfant au respect et
    Les Règles de la vie.

  • L'action de cette pièce se situe dans un établissement psychiatrique hors du commun : le médecin qui le dirige passe pour un original dangereux qui laisserait ses patients faire ce que bon leur semble ; il s'en explique lors de son entretien avec un collègue, le Professeur, venu visiter son établissement.
    L'action de cette pièce se situe dans un établissement psychiatrique hors du commun : le médecin qui le dirige passe pour un original dangereux qui laisserait ses patients faire ce que bon leur semble ; il s'en explique lors de son entretien avec un collègue, le Professeur, venu visiter son établissement.

    C'est à l'occasion de cette visite que nous découvrons une journée de la vie quotidienne de cet étonnant établissement dont les pensionnaires, s'improvisant députés, vont siéger en une assemblée parlementaire bouffonne, chacun allant d'une proposition de réformes destinée à changer la vie et le monde...

    Seule pièce de théâtre retrouvée de Korczak, Le Sénat des fous est un conte philosophique et satyrique qui se déroule dans l'enceinte d'un hôpital psychiatrique, un nouveau plaidoyer en faveur de l'enfance par un auteur visionnaire interrogeant la folie du monde. Les patients libres de leurs paroles pourraient se révéler bien plus sages que nombre de leurs contemporains supposés non aliénés.

  • Les conduites à risque sont des manières ambivalentes de lancer un appel aux plus proches, à ceux qui comptent. Elles témoignent de la résistance active du jeune et de ses tentatives de se remettre au monde. En dépit des souffrances qu'elles entraînent, elles possèdent un versant positif, elles favorisent la prise d'autonomie du jeune, la recherche de ses marques, elles sont un moyen de se construire une identité. Elles n'en sont pas moins douloureuses dans leurs conséquences à travers les blessures ou les morts qu'elles entraînent. Mais la souffrance est en amont, perpétuée par une conjonction complexe entre une société, une structure familiale, une histoire de vie. Ces épreuves que les jeunes s'infligent répondent à cette nécessité intérieure de s'arracher à soi-même et de renaître meilleur. Ce sont des rites intimes, privés, autoréférentiels, insus, détachés de toute croyance et tournant le dos à une société qui cherche à les prévenir.

  • Voici un nouveau titre de la collection "Janusz Korczak". FABERT donne petit à petit accès aux oeuvres maîtresses de cet auteur emblématique. Colonies de vacances est un texte précurseur sur le rôle des colonies dans la vie des enfants et la contribution qu'elles représentent dans leurs relations sociales. Un texte qui était inaccessible en langue française.
    Les deux livres de Colonies de vacances, Mośki, Joski i Srule, en français Moïchele, Yossele et Sroule et Józki, Jaśki i Franki, rendu en français par Youzek,Yanek et Franek, que nous publions ici réunis pour une toute première fois en un seul volume, ont paru d'abord en Pologne en feuilleton en 1909 dans la revue Promyk (Rayon de soleil). Ils ont été inspirés au jeune Henryk

    Goldszmit, alors encore étudiant en médecine puis pédiatre débutant, par son travail de moniteur dans des centres de vacances d'été organisés par Towarzystwo Kolonii Letnich (Société de Colonies d'Ete), une société philantropique soucieuse d'offrir à des enfants des quartiers pauvres de Varsovie des séjours à la campagne dont il est devenu membre dès 1900. Deux centres ont alors été ouverts à cette fin à proximité de Varsovie, l'un situé à Michalowka, destiné aux enfants juifs défavorisés, l'autre à Wilhelmowka, pour les enfants du prolétariat polonais, les deux communautés, juive et polonaise, disposant à l'époque de structures

    séparées pour en raison de différences confessionnelles et alimentaires. C'est d'abord à Michalowka, en 1904, que Korczak fit ses premières armes d'éducateur auprès d'un groupe d'enfants juifs, séjour qui lui a inspiré le texte de Moïshele, Yossele et Sroule.

  • En 1914, date de la publication de Confession d'un papillon, Korczak, âgé alors de 35 ans, est déjà médecin pédiatre, écrivain et publiciste connu. Deux ans plus tôt, abandonnant l'hôpital, il est devenu directeur de la " Maison de l'orphelin ", institution modèle qu'il organisera graduellement en une véritable république démocratique d'enfants.

    En publiant
    Confession d'un papillon à la veille de la Première Guerre mondiale, Korczak réalise un projet qu'il semble avoir carressé de longue date. On sait qu'il attachait beaucoup d'importance au rôle des journaux intimes dans la vie de tout un chacun. Il y voyait un excellent moyen d'auto-éducation, tant pour un enfant que pour un adulte et avouait que lui-même tenait régulièrement le sien depuis ses quatorze ans.
    Confession d'un papillon se présente en effet sous la forme du journal intime d'un adolescent. Afin de créer un portrait psychologique crédible qui rendrait compte des transformations profondes, tant physiologiques que psychiques, qui font de l'âge pubertaire une période essentielle dans la vie de chacun, Korczak décide de s'inspirer de son propre journal consigné entre 1892 et 1896, dates qui correspondent à ses années de collège et de lycée. Si le narrateur de la
    Confession d'un papillon ressemble en tous points à Henryk Goldszmit adolescent, l'analyse critique de ce texte faite en Pologne tendrait vers une interprétation selon laquelle sa première partie correspondrait bien au journal authentique du jeune Korczak, légèrement stylisé peut-être, tandis que sa seconde partie, tout en restant largement autobiographique, relèverait davantage d'une création littéraire conforme à la mode littéraire de l'époque.

  • La suite des aventures du petit roi Mathias 1er, désormais exilé sur une île déserte... Un roman d'aventures et un conte métaphorique plein d'humour qui s'adresse aux enfants, mais qui concerne également les adultes.

    Suite et fin des aventures hautes en couleur du petit roi Mathias 1er, conte-parabole le plus connu des ouvrages littéraires de Janusz Korczak, destiné aux enfants, mais qui concerne également les adultes. " À partir de maintenant, mon récit va changer du tout au tout.Parce que, dès son arrivée sur l'île déserte, Mathias lui-même avait complètement changé. C'était comme s'il était devenu soudain un autre. Ou comme s'il avait rêvé et venait tout juste de se réveiller [...] Tout n'aurait donc été qu'un rêve ? Non, tout cela avait bel et bien existé, et dans un passé qui n'était même pas si lointain. Il y avait donc un ancien et un nouveau Mathias. Mais lequel des deux était le vrai ? Le fi er roi Mathias-Réformateur ou le silencieux et pensif Mathias-philosophe qui avait choisi de s'exiler volontairement sur l'île déserte ? " À lire également, Le roi Mathias 1er.

  • Le premier ouvrage regroupant les concepts et principes d'application aux problèmes humains, de la théorie des systèmes et de la théorie de la communication. Un outil efficace et consensuel sur le sujet pour les enseignants, les formateurs et les travailleurs sociaux.

    Voici trente ans, la "systémie" arrivait en France. Il n'existait à ce jour aucun ouvrage regroupant les concepts et principes d'application aux problèmes humains, de la théorie des systèmes et de la théorie de la communication. Les enseignants et les formateurs, ainsi que les travailleurs sociaux et le grand public ne disposaient pas d'un outil efficace et consensuel sur le sujet, malgré les centaines de publications qui se réfèrent à ce système. Le présent ouvrage regroupe dans un langage clair les éléments essentiels, à la fois théoriques et pratiques, des systèmes et de la communication, en les plaçant dans le contexte professionnel. Ainsi, tout travailleur social y trouvera comme on dit "du grain à moudre" quelle que soit sa spécificité.

  • Nombreux sont les professionnels des services de protection de l'enfance et du champ médico-psychologique ayant le sentiment d'être envahis par les situations d'abus sexuels intra-familiaux.

    Face à cette épreuve à laquelle sont ou ont été confrontés les enfants ou les adolescents, une première difficulté apparaît : comment, comme intervenant, pouvons-nous penser ces histoires dramatiques pour permettre aux victimes, mais aussi aux auteurs et leurs proches, de panser leurs blessures, celles subies comme celles infligées ?

    De même, quand ce n'est pas l'enfant qui est victime, il n'est pas rare qu'il " hérite " de ce traumatisme subi par le parent à travers les stratégies relationnelles mises en place pour tenter de ne pas reproduire le crime dont il fut naguère victime, l'incestueux laissant alors la place à l'incestuel. Les scénarios relationnels décrits ici et illustrés par de nombreux exemples cliniques sont autant de pistes devant permettre d'inscrire dans un récit ces faits qui n'auraient pas dû être. La dernière partie de cet ouvrage est consacrée aux processus relationnels de nature incestuelle lorsque l'enfant devient le partenaire émotionnel d'un parent.

  • L'ascenseur social fonctionne-t-il ? Peut-on encore parler de méritocratie à l'école ? L'égalité des chances existe-t-elle encore en France ? De nos jours, nous nous posons de nombreuses questions sur la capacité de notre pays à mettre en place une éducation qui permette d'amener la jeunesse vers la réussite scolaire.

    L'ascenseur social fonctionne-t-il ? Peut-on encore parler de méritocratie à l'école ? L'égalité des chances existe-t-elle encore en France ? Où est passée l'école de la république ? De nos jours, nous nous posons de nombreuses questions sur la capacité de notre pays à mettre en place une éducation qui permet d'amener la jeunesse vers la réussite scolaire, sans souffrir des biais sociaux, géographiques ou culturels.

    Les cordées de la réussite ont été créées en 2008, comme réponse à cette problématique. Via des partenariats entre les différents acteurs de l'éducation, elles génèrent des rencontres entre ceux qui ont les codes pour réussir, et ceux qui ne les ont pas. Elles représentent donc un vrai outil pour lutter contre les déterminismes scolaires.

    Ce livre explique en profondeur ce que sont les cordées de la réussite. Il présente le dispositif pédagogique dans son contexte histoire, le fonctionnement administratif et opérationnel, les actions d'accompagnement proposées, le tutorat, des exemples d'activités et les indicateurs de performance. Un vrai guide pour comprendre et se lancer dans cette aventure passionnante.

  • Le processus de refondation provoque des bouleversements profonds, que le corps enseignant avait, pour partie, anticipés, et dont la nécessité est plus ou moins admise. Il est pourtant profondément divisé, depuis 30 ans au moins, entre réformistes et partisans de la tradition, entre "pédagogues" et "Républicains".

    La violence des débats sur l'école égale parfois celle qui prévalait avant la Saint-Barthélemy ou après la révocation de l'édit de Nantes ! Pascal Bouchard interpelle ici vigoureusement tous ceux qui s'imaginent détenir la vérité. Il commence par les pédagogues, qui ne comprennent rien à l'hostilité qu'ils suscitent, qui évitent même de s'interroger sur les causes profondes des attaques qu'ils subissent. Ils y verront peut-être une dangereuse collusion avec leurs adversaires, venue d'un auteur qu'ils considèrent comme un des leurs, et qui est de leurs amis. Ce livre déplaira plus encore aux anti -pédagogues, dont il dénonce le manque de sérieux, y compris de ceux qui se réclament de la philosophie ou de la recherche scientifique, et parce qu'il fait le travail théorique qu'ils se gardent bien d'entreprendre. Car cette querelle révèle les fondements anthropologiques de notre école, et du métier d'enseignant. Depuis quelques années, des évolutions profondes, souterraines, sont en cours, et semblent renvoyer au passé les vieux antagonismes. Le parti de la réforme a une fenêtre d'opportunité, et bénéficie d'un relatif et fragile consensus. Mais les braises sont encore chaudes. Ce livre ouvre donc des pistes de réflexion pour que nous échappions à une nouvelle guerre de religion. La première porte sur l'organisation de notre système scolaire, et la seconde amorce une révolution démocratique. L'école est au fondement de notre société, en même temps qu'elle en est le reflet et qu'elle en est le fruit. On ne peut la " refonder " sans remettre en cause notre système politique...

  • Les auteurs s'interrogent sur la relation qui existe entre les évènements et maladies ou, plus largement, entre l'histoire de la vie et la vie elle-même, telle que notre corps en témoigne et l'accomplit. Ils s'intéressent tout particulièrement aux situations cliniques qui mettent les soignants au défi, telles les maladies incurables, ou les douleurs non explicables.

    Les auteurs s'interrogent sur la relation qui existe entre les évènements et maladies ou, plus largement, entre l'histoire de la vie et la vie elle-même, telle que notre corps en témoigne et l'accomplit. Ils s'intéressent tout particulièrement aux situations cliniques qui mettent les soignants au défi, telles les maladies incurables, ou les douleurs non explicables.

    L'ouvrage s'adresse aux psychothérapeutes qui, férus en troubles psychiques, peuvent se sentir désemparés en présence d'une maladie somatique; aux médecins aux prises avec la souffrance résistante de leurs patients, pour contribuer à leur réflexion sur la maladie et la finalité de leurs soins ; à toutes les personnes qui s'intéressent à cette question à la fois simple et profonde de la vie humaine dans son unité mystérieuse, dans l'entrelacs de ses aspects biologiques et psychologiques, individuels et relationnels...

empty