FeniXX réédition numérique (Expansion scientifique française)

  • La place du sport dans l'éducation, la prévention et l'insertion sociale est une donnée admise. Mais les concepts qui justifient cette pratique ne sont pas clairement établis; aussi, la multiplicité et la diversité des expériences éducatives n'empêchent pas les échecs faute de références institutionnelles et théoriques.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le Professeur Ardouin est né à Saint-Gaudens, le 15 janvier 1897. Sa mère était ariégoise, et son père charentais. Il a gardé - de cette double origine montagnarde et maritime - un goût pour toutes les oeuvres de la nature. Tout d'abord médecin de campagne pendant 7 ans, le Docteur Ardouin a pris son essor à l'âge de 33 ans, et a préparé l'agrégation d'oto-rhino-laryngologie, après un séjour de trois ans dans le service du Professeur Georges Portmann de Bordeaux. Successivement Professeur suppléant à l'école de Médecine de Tours, puis Chef de service hospitalier, le Docteur Ardouin a été nommé professeur titulaire de la chaire de Clinique O.R.L., à la faculté de Médecine de Tours, en 1957. Entre temps, il présentait - en Sorbonne - une thèse de Doctorat ès sciences (1941). Il fut plusieurs fois chargé de rapports dans les congrès nationaux et internationaux. En 1964, il fut élu président de la Société française d'O.R.L. La venue de nombreux petits enfants a réveillé chez lui l'inspiration poétique, et provoqué un début de carrière littéraire. Le Professeur Ardouin a écrit quelques poèmes, mais il s'est surtout intéressé aux questions de philosophie biologique, et aux problèmes de l'histoire des sciences humaines. Il a publié quelques essais sur Ambroise Paré, André Vesale, ainsi que sur Ronsard, Balzac et Teilhard de Chardin. Toutefois, c'est dans ses discours, allocutions ou conférences, qu'il manifeste avec le plus de générosité ses talents d'écrivain et d'orateur. Paul Ardouin est vice-président de l'Union mondiale des écrivains médecins.

  • Le Professeur Ardouin est né à Saint-Gaudens, le 15 janvier 1897. Sa mère était ariégoise, et son père charentais. Il a gardé - de cette double origine montagnarde et maritime - un goût pour toutes les oeuvres de la nature. Tout d'abord médecin de campagne pendant 7 ans, le Docteur Ardouin a pris son essor à l'âge de 33 ans, et a préparé l'agrégation d'oto-rhino-laryngologie, après un séjour de trois ans dans le service du Professeur Georges Portmann de Bordeaux. Successivement Professeur suppléant à l'école de Médecine de Tours, puis Chef de service hospitalier, le Docteur Ardouin a été nommé professeur titulaire de la chaire de Clinique O.R.L., à la faculté de Médecine de Tours, en 1957. Entre temps, il présentait - en Sorbonne - une thèse de Doctorat ès sciences (1941). Il fut plusieurs fois chargé de rapports dans les congrès nationaux et internationaux. En 1964, il fut élu président de la Société française d'O.R.L. La venue de nombreux petits enfants a réveillé chez lui l'inspiration poétique, et provoqué un début de carrière littéraire. Le Professeur Ardouin a écrit quelques poèmes, mais il s'est surtout intéressé aux questions de philosophie biologique, et aux problèmes de l'histoire des sciences humaines. Il a publié quelques essais sur Ambroise Paré, André Vesale, ainsi que sur Ronsard, Balzac et Teilhard de Chardin. Toutefois, c'est dans ses discours, allocutions ou conférences, qu'il manifeste avec le plus de générosité ses talents d'écrivain et d'orateur. Paul Ardouin est vice-président de l'Union mondiale des écrivains médecins.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Émile Zola, un des géants de la littérature du siècle dernier, polémiste, peintre méticuleux de la Société du Second Empire, s'est introduit dans son oeuvre sous les traits du Docteur Pascal, dans le dernier roman de la série des Rougon-Macquart, roman étrange qui paraît superflu à beaucoup de critiques après le point d'orgue de « La Débâcle ». Il se révèle féru de médecine, fin clinicien et généticien d'avant-garde pour son époque. Le testament scientifique du Docteur Pascal est une étonnante prophétie. Zola distingue, dès la fin d'un siècle où l'on croyait la science toute puissante, la relativité de notre connaissance, et les dangers que fait courir à l'humanité le travail d'apprentis sorciers auquel se livrent les chercheurs. Le lecteur trouvera dans ce volume un nouveau visage du naturaliste et du prophète que fut à la fin de sa vie Émile Zola.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La place du sport dans l'éducation, la prévention et l'insertion sociale est une donnée admise. Mais les concepts qui justifient cette pratique ne sont pas clairement établis; aussi, la multiplicité et la diversité des expériences éducatives n'empêchent pas les échecs faute de références institutionnelles et théoriques.

  • Aujourd'hui, peut-on comprendre les messages énigmatiques que les jeunes en souffrance adressent au corps social ? Refusant tout étiquetage qui enfermerait le destin du jeune, Hubert Flavigny propose le « diagnostic relationnel », intégrant la dimension psychosociale et la perception de la dynamique inconsciente du sujet comme une alternative positive aux classifications réductrices. L'auteur s'appuyant sur sa longue et double expérience de pédopsychiatre et de participant actif à l'accueil de jeunes de la rue, pose les principes d'un authentique travail « transdisciplinaire » qui dépasse les clivages professionnels et combat les scléroses institutionnelles. Tout adulte quel qu'il soit, tous ceux qui sont en contact avec les adolescents : éducateurs - enseignants - juristes - médecins - psychiatres - psychologues - travailleurs sociaux, tireront un grand profit de la lecture de cet ouvrage clair et accessible qui rassemble, pour la première fois, des textes qui ont profondément et durablement bouleversé la perception et la prise en charge des jeunes en grandes difficultés.

  • L'autisme de l'enfant est un syndrome très douloureux et émouvant qui affecte électivement les relations sociales et la communication avec autrui. L'ouvrage pluridisciplinaire publié par Lelord et coll., et par l'ARAPI (Association pour la Recherche sur l'Autisme et les Psychoses Infantiles), situe ce syndrome au carrefour des disciplines clinique, biologique, psychologique et pédagogique. Il apporte les données les plus récentes dans les domaines encore peu connus de l'autisme du nourrisson, mais aussi de l'adolescent et de l'adulte comme dans les traitements éducatifs, psychanalytiques, neurophysiologiques (thérapeutiques d'échange et de développement) et pharmacologiques.

  • La « Bibliothèque Médicale de l'Infirmière », est placée sous le patronage du Collège de Médecine des Hôpitaux de Paris. La lecture des ouvrages qui la composent peut être utile à l'élève infirmière. Elle y trouvera une sorte de complément à l'enseignement qu'elle reçoit à son école, mais conçu dans un esprit différent. En fait, cette collection s'adresse avant tout à l'infirmière confirmée. Elle est un des éléments essentiels de sa formation continue. Cet ensemble de monographies réunit dans chaque discipline ce que le spécialiste a d'essentiel à dire à sa collaboratrice. Son but n'est pas d'augmenter la somme des connaissances théoriques de l'infirmière, mais d'expliquer, de dégager l'essentiel, de montrer comment s'enrichissent nos connaissances et progressent nos techniques. Ces petits livres, très maniables, de lecture facile, s'écartent de toute spécialisation outrancière. L'infirmière n'a pas à connaître les maladies exceptionnelles ni les techniques hautement spécialisées. Ici le pneumologue, l'urologue, le cardiologue, chaque spécialiste ne s'adresse pas exclusivement à une infirmière affectée à un service qui relève de sa discipline. Toute soignante, de médecine ou de chirurgie générale, est quotidiennement en face d'un malade qui souffre d'une affection pulmonaire, ou urinaire, ou cardiaque..., elle doit trouver dans un des ouvrages de cette collection le renseignement qu'elle recherche. Tous les auteurs qui collaborent à la « Bibliothèque Médicale de l'Infirmière » savent que leurs collaboratrices ne sont pas seulement chargées d'assurer des tâches matérielles. L'infirmière fait partie d'une équipe, elle y assure un rôle essentiel. Elle doit tout comprendre pour mieux collaborer. Cet esprit d'amicale coopération anime tous les ouvrages de cette collection et contribuera certainement à son succès. J. Reynier

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Voici une longue et belle expérience, qui est livrée par l'homme qui l'a vécue de la manière la meilleure pour une utile « transmission ». Jean-Claude Ferrand se soucie moins de fixer une doctrine et de faire une apologie, que de donner à ceux qui suivront le maximum de matériaux pour obtenir le maximum de réussites, au prix du minimum d'erreurs. Il ne cache rien de ses pensées et de ses actes, de ses espérances, de ses bonheurs, de ses déceptions, afin que rien de ce qu'il a personnellement appris ne soit perdu pour les autres. Sous les quinze rubriques d'une libre conversation avec Jean Afchain, les récits et les jugements abondent, riches de faits, semés de boutades qui piquent souvent, mais n'injurient jamais. Il indique seulement, avec une vigoureuse franchise, les réponses qu'il a données aux questions bouleversantes que cette génération a posées, afin que de telles questions ne cessent pas d'être posées dans le même esprit. Sa conclusion au 15e chapitre, est déclarée provisoire ; ce qui est tout un programme. François Bloch-Lainé

  • Station du Bourbonnais qui soigne les articulations et les rhumatismes.

  • Ce livre constitue une approche du monde de la documentation et des bibliothèques en soins infirmiers et paramédicales ; il donne des clés afin de mieux connaître les sources d'information pertinentes (à la fois locales mais également aux plans national et international), de mieux les appréhender, de maîtriser l'information. Il permettra à son utilisateur d'être plus autonome dans sa recherche (que celle-ci soit ponctuelle ou permanente), en s'appuyant sur une méthodologie rigoureuse, et d'établir des points de comparaison avec des expériences documentaires en soins infirmiers étrangères. Des exercices et des schémas explicatifs permettent de tester les connaissances. Enfin, des adresses de centres de documentation, un glossaire des termes techniques et un index thématique complètent ce panorama.

  • La révolution scientifique et la révolution technique et industrielle, donc économique qu'elle a engendrée, ont façonné au cours de ces dernières décennies, une société de consommation où l'argent est roi, avec la corruption, la fausse solidarité et l'esprit d'assistance, avec la soif de liberté sans aucune responsabilité. Mais toute révolution a son retour de balancier qui remet de l'ordre dans les esprits et les pratiques. Le développement de la technologie déshumanise une société et un jour arrive où le besoin d'humanisme se fait cruellement sentir. Le monde de demain et la médecine singulièrement seront lumière si nous savons aujourd'hui préparer l'avenir, construire une vision de la médecine et de son exercice, de la communauté médicale de demain, en tracer les contours, les profils à grands traits..., si nous savons rêver ! « Toute politique qui ne donne pas à rêver est condamnée » (Charles de Gaulle). Nous voulons un rêve d'anticipation et d'action, un rêve d'espérance et de prospective, une vision raisonnée et heureuse des réalités futures. Nous vous proposons d'écrire ce rêve ensemble car « un monde va finir, un autre va commencer et c'est à nous de décider s'il sera ténèbres ou lumière » car « c'est de l'homme qu'il s'agit ».

empty