Glénat BD

  • Un incontournable de la collection Vécu.Juillet 1280. Sigwald de Crozenc est ambassadeur des royaumes de Naples et de Sicile à Rome et donc porte-parole du roi Charles d'Anjou auprès du Saint-Siège. Lorsqu'il apprend que son ami Abraham Aboulafia, savant juif adepte de la kabbale, est condamné à être brûlé vif sur ordre du Pape, Sigwald use de son influence pour aider son compagnon. Mais sa requête, plutôt qu'arranger les choses, entraîne le Saint Père dans une colère noire qui le pousse au malaise. La santé fragilisée du Pape donne à l'esprit opportuniste de son neveu, Matteo Rubeo Orsini, matière à fantasmer une nomination sur le siège papal. Dans le même temps, Simon De Brie, enquêteur pour la canonisation du défunt Louis IX, Mahaut de Crozenc, soeur de Sigwald et son fils Hughes, rejoignent Rome. Tous vont se retrouver mêlés aux intrigues funèbres qui se trament dans les hautes sphères comme dans les bas-fonds de la capitale chrétienne. Dans Les Aigles décapitées, la quête du pouvoir délaisse l'humanité et fait fi de toute morale.
    Michel Pierret, à la plume et au pinceau, continue de peindre avec force et précision toute l'âpreté de la société médiévale du XIIIe siècle dans une épopée faite de complots et d'intrigues.

  • Le malheur se vit seul. Seul le bonheur se partage.Après avoir permis aux esclaves noirs de s'établir au bord des lacs Érié et Ontario, Écureuil regagne la Nouvelle Écosse. Il apprend qu'en son absence, Rebecca est morte en couches et le bébé qu'elle portait également. Persuadé d'apporter le malheur à ceux qu'il aime, Écureuil décide alors de partir trapper seul, dans les neiges immaculées de Michilimackinac. En se confrontant à la rigueur des éléments et à la justice impitoyable de la nature, il pense pouvoir se découvrir lui-même. Mais de sa rencontre avec Labessette, un autre trappeur plus âgé, il va surtout réapprendre à connaître le bonheur et à retrouver son humanité.

  • Un incontournable de la collection Vécu, aujourd'hui en grand format Mai 1274. Voilà deux ans que Sigwald et Gisella mènent une vie de fermier dans la paisible campagne près de la cité de San Giminiano. Pour autant le jeune chevalier n'arrive pas à se faire à cette nouvelle existence, sentant retentir en lui l'appel des armes et de l'aventure... Viendra-t-il du château de Crozenc, où sa soeur Mahaut entretien une relation tumultueuse avec un jeune charbonnier du nom de Jocelin ? Ou des dissensions entre guelfes et gibelins, deux factions rivales, qui embrasent la région de San Giminiano ?À travers l'épopée de Sigwald de Crozenc, Michel Pierret, à la plume et au pinceau, continue de peindre avec force et précision toute l'âpreté de la société médiévale du XIIIe siècle.

  • Un incontournable de la collection Vécu, aujourd'hui en grand formatFin juin 1272. Sigwald de Crozenc et sa compagne arrivent à Paris. Le jeune chevalier souhaite obtenir audience auprès du roi pour faire libérer sa soeur, accusée de sorcellerie et menacée de bûcher. Mais Sa Majesté est un homme fort occupé et difficile à atteindre. En attendant, Sigwald trouve asile chez le vieil Élie, un Juif qui a la charge de son petit-fils depuis que ses parents ont été emprisonnés pour ne pas avoir porté leur signe religieux distinctif. Décidément, le royaume de France semble vivre au rythme des sordides affaires de religion...À travers l'épopée de Sigwald de Crozenc, Michel Pierret, à la plume et au pinceau, continue de peindre avec force et précision toute l'âpreté de la société médiévale du XIIIe siècle.

  • Au royaume de France, au XIIIème siècle, les hommes sont guerriers, paillards, et n'ont pour seule passion que la conquête de la terre. Ainsi Hughes le bâtard, pour l'amour de la belle Alix, fera tout pour devenir le seigneur de Crozenc. Félons, sauvageonne au caractère de fer, intrigues sulfureuses, contrarieront ses plans... Une série qui conjugue les qualités du classicisme à une narration palpitante. Kraehn et Pellerin s'immergent dans la tempête des siècles barbares et mettent en scène intrigues et complots servis par une superbe reconstitution historique.

  • Le bonheur est de courte de durée...Mai 1780. Des phénomènes inexplicables ont lieu en Nouvelle-Écosse et en Nouvelle-Angleterre : la lune vire au rouge orange et le lendemain, il fait nuit noire en plein midi. Une vraie nuit de loups... Ici, des communautés d'anciens esclaves noirs, émancipés, se sont constituées pour cultiver leurs propres lopins de terre. De leur côté, sur la Saskatchewan, Louise et Benjamin assistent impuissants à d'immenses feux de forêt : la lutte entre la Baie et la Compagnie du Nord-Ouest se fait plus âpre de jour en jour. Pour le contrôle de la Route Nord, tous les coups sont permis et il n'est pas dit qu'ils ne s'en prennent pas prochainement à la factorerie de la Vallée Bleue...

  • Au royaume de France, au XIIIème siècle, les hommes sont guerriers, paillards, et n'ont pour seule passion que la conquête de la terre. Ainsi Hughes le bâtard, pour l'amour de la belle Alix, fera tout pour devenir le seigneur de Crozenc. Félons, sauvageonne au caractère de fer, intrigues sulfureuses, contrarieront ses plans... Une série qui conjugue les qualités du classicisme à une narration palpitante. Kraehn et Pellerin s'immergent dans la tempête des siècles barbares et mettent en scène intrigues et complots servis par une superbe reconstitution historique.

  • Un incontournable de la collection Vécu, aujourd'hui en grand formatMai 1272. Le siège de la ville de Foix s'éternise. Membres des forces de l'ost royal, Sigwald de Crozenc et son ami Aubert secourent au pied des remparts une pauvresse aux prises avec trois mercenaires. La jeune femme, d'une grande beauté, est originaire de Toscane et se nomme Gisella. Pour lui exprimer sa gratitude, elle offre au jeune chevalier un talisman censé le protéger lors de l'attaque prévue le lendemain. Sigwald va découvrir que ce bijou renferme plus de secrets qu'il ne se l'imaginait...À travers l'épopée de Sigwald de Crozenc, Michel Pierret, à la plume et au pinceau, continue de peindre avec force et précision toute l'âpreté de la société médiévale du XIIIe siècle.

  • Conclusion d'une grande série historique !En ce début 1539, sous l'impulsion d'Henri IV, la paix entre Catholiques et Protestants a été instaurée en France. Mais cette paix est fragile. Le pasteur Crouzet, de la République de Genève, doit justement apporter au roi de précieux documents pour en établir les ultimes négociations. Traqué par les fanatiques de la Manus Dei, envoyés de Rome, va-t-il pouvoir accomplir sa périlleuse mission ? Et quel rôle vont jouer les mercenaires Gunther et Pritz, et leurs compagnons dans cette affaire ?Découvrez-le dans l'ultime tome de la grande saga Les Chemins de Malefosse ! Un classique de la collection Vécu mêlant à la perfection fiction et Histoire, transcendé par la maîtrise du vieux français de Daniel Bardet et le dessin réaliste de Brice Goepfert.

  • Sigwald de Crozenc, jeune écuyer de la maison de Lusignan, parfait son apprentissage en la ville d'Angoulême. Et pourtant, aux dires même de ses professeurs, l'art des armes ne possède plus de secrets pour lui. Le voilà devenu chevalier accompli et homme comblé, Guérande partageant ses nuits malgré l'interdit qui plane sur leur relation. Cependant, un autre coeur commence à battre à l'approche de l'héritier des Crozenc : les pensées de Claire de Mondor se portent vers lui après leur inattendue première rencontre matinale. Quant à Odilon, il ronge son frein et ne cherche qu'une ouverture pour se venger de celui qu'il rend responsable de la mort de sa soeur. Dès lors, c'est la guerre ouverte entre les deux adolescents. Heureusement, Sigwald peut compter sur son compagnon Raoul, alors que de sombres manigances, qui touchent aux hautes sphères du pouvoir, s'amoncellent au-dessus de la tête de Sigwald de Crozenc et de sa maisonnée... Dans cette période médiévale où toute une société est à redécouvrir, les sentiments, les actions et les rebondissements sont menés tambour battant. Intrigues et complots sont servis par une superbe reconstitution historique.

  • Un incontournable de la collection Vécu, aujourd'hui en grand formatDe retour de croisades, Sigwald découvre avec effroi Crozenc en ruines. Le château et l'ensemble du domaine familial ont été saisis et sont désormais possession royale. Le jeune chevalier décide donc de se rendre chez sa soeur, Mahaut, à Toulouse, dont le comté vient également de passer aux mains du roi de France. La ville attend l'arrivée de son représentant, le sénéchal de Carcassonne Eustache de Beaumarchés. Là, Sigwald découvre que Mahaut fréquente un riche marchand, Raimon Castenet, dans le but de retrouver sa noblesse perdue...À travers l'épopée de Sigwald de Crozenc, Michel Pierret, à la plume et au pinceau, peint avec force et précision toute l'âpreté de la société médiévale.

  • Les croisades, ici et là-bas...Le jeune Sigwald de Crozenc a fini par rejoindre les rangs des Templiers pour aller guerroyer en Terre sainte auprès du roi. Il n'a pas encore prononcé ses voeux d'engagement, poussé par sa mère à aller passer un an au côté des prêtres-chevaliers avec l'espoir que, dégoûté par la guerre, il sera définitivement dissuadé d'entrer dans les ordres. De fait, Sigwald a bien du mal à accepter tant de massacres au nom de Dieu et du roi ! Au domaine de Crozenc, les conséquences de cette guerre lointaine sont terribles : les émissaires du roi réclament à Hugues 10 000 deniers pour soutenir les croisades, et menacent de confisquer les terres...Michel Pierret, à la plume et au pinceau, peint avec force et précision toute l'âpreté de la société médiévale.

  • Au XVIIIème siècle, la Nouvelle France sert de terre d'exil à tous les proscrits fuyant l'Europe. Benjamin Graindal doit échapper à la police royale et, pour sauver sa vie, s'enfonce dans cette terre immense et inconnue. A l'instar des maîtres du roman d'aventures, Jean-François Charles dresse le portrait chaleureux de personnages hors du commun, campe de somptueux décors, et reconstitue avec un soin méticuleux du détail les plus célèbres batailles. A partir du septième tome, il se concentre sur le scénario pour confier le dessin à Ersel qui a su conserver toute la verve et la force évocatrice de ce récit.

  • Au royaume de France, au XIIIème siècle, les hommes sont guerriers, paillards, et n'ont pour seule passion que la conquête de la terre. Ainsi Hughes le bâtard, pour l'amour de la belle Alix, fera tout pour devenir le seigneur de Crozenc. Félons, sauvageonne au caractère de fer, intrigues sulfureuses, contrarieront ses plans... Une série qui conjugue les qualités du classicisme à une narration palpitante. Kraehn et Pellerin s'immergent dans la tempête des siècles barbares et mettent en scène intrigues et complots servis par une superbe reconstitution historique.

  • Intrigues et complots au coeur du Moyen-Âge
    Sous le règne de Louis le Neuvième, le domaine de Crozenc est gouverné par Hugues, marié à la belle Alix. Également père de Sigwald, né d'une histoire d'amour avec la rebelle Nolwenn, le seigneur de Crozenc part pour la Terre sainte aux côtés de son roi. Alors qu'il est considéré comme mort en croisade par les siens, Alix donne naissance à leur fille Mahaut.
    Neuf années plus tard, Sigwald, alors élève écuyer indiscipliné, est injustement accusé d'un meurtre que s'apprête à juger le roi de France. Alors que Nolwenn tente l'impossible pour aider son fils à se disculper, Hugues lui apparaît vivant, le visage défiguré...

  • Les légendes mexicaines rattrapent Von Kreuz dans le New York des années 20... Après ses mésaventures fantastiques et sanglantes sur le sol mexicain, Hugo van Kreuz croupit dans une prison américaine, jusqu'à ce qu'un jeune homme ambitieux du FBI décide de l'utiliser comme espion pour démanteler un groupe de révolutionnaires. Kreuz approche alors les réseaux politiques, puis infiltre ceux de la pègre dans le New York bouillant des années 20. Mais le bijou aztèque qui le distingue en tant que "Sixième Soleil" va attirer l'attention sur lui, et même dans cette grande ville, son passé mexicain va le rattraper...Sous les doubles auspices du verbe rythmé de Laurent Moënard et du dessin terriblement expressif de Nicolas Otero, la fin d'une trilogie unique entre Histoire et légendes oubliées...

  • Au XVIIIème siècle, la Nouvelle France sert de terre d'exil à tous les proscrits fuyant l'Europe. Benjamin Graindal doit échapper à la police royale et, pour sauver sa vie, s'enfonce dans cette terre immense et inconnue. A l'instar des maîtres du roman d'aventures, Jean-François Charles dresse le portrait chaleureux de personnages hors du commun, campe de somptueux décors, et reconstitue avec un soin méticuleux du détail les plus célèbres batailles. A partir du septième tome, il se concentre sur le scénario pour confier le dessin à Ersel qui a su conserver toute la verve et la force évocatrice de ce récit.

  • Abandonné au fond d'un puits par le traître Al Mansour, Hugues de Crozenc est sauvé par celui qu'il avait vaincu au cours d'un duel : Diego le Navarrais. Ce dernier contraint Hugues à une nouvelle rencontre, qu'il compte bien gagner... Au même moment, Guy de Vaucouleurs tend un piège au roi Louis afin de l'assassiner...
    Nous retrouvons tous les personnages de cette grande saga en Terre Sainte, lors de la grande croisade de Louis IX. Si la lutte contre l'Infidèle est le but premier de cette campagne, les seigneurs comptent bien profiter des batailles loin du sol français pour régler entre eux quelques haines ancestrales. Intrigues et complots, servis par une superbe reconstitution historique.

  • Au royaume de France, au XIIIème siècle, les hommes sont guerriers, paillards, et n'ont pour seule passion que la conquête de la terre. Ainsi Hughes le bâtard, pour l'amour de la belle Alix, fera tout pour devenir le seigneur de Crozenc. Félons, sauvageonne au caractère de fer, intrigues sulfureuses, contrarieront ses plans... Une série qui conjugue les qualités du classicisme à une narration palpitante. Kraehn s'immerge dans la tempête des siècles barbares et met en scène intrigues et complots servis par une superbe reconstitution historique.

  • Toujours en croisade sur la route de Jérusalem, le seigneur Hugues de Crozenc écoute le récit d'un jeune écuyer concernant son aimée, la belle Alix. Celle-ci n'en pouvait plus d'attendre désespérement Hughes, la date de son retour étant de plus incertaine. Enceinte de lui alors qu'il l'ignorait, elle décida, contre l'avis de tous, de prendre la route pour aller le rejoindre en Terre Sainte, s'apprêtant à rencontrer bien des dangers. Alix n'est pas idiote, elle sait les risques qu'elle court, mais elle se doit de le rejoindre, fût-ce au delà des mers ! Et ce fut le début d'un pénible voyage...
    Et en Terre Sainte, les choses ne s'arrangent pas non plus. Le suzerain Lusignan n'a pas survécu à ses blessures, et un complot est monté, faux testament à l'appui, pour destituer Hugues du royaume de Crozenc...
    Toujours plus de sentiments, d'action et de rebondissement dans cette série culte du catalogue Vécu, dont le scénario a été repris par Erik Arnoux. Intrigues et complots servis par une superbe reconstitution historique.

  • Au château de la Deunière, c'est la peine qui bat les tempes d'Odilon, fidèle compagnon de Mahaut... Car le jeune vient juste d'enterrer sa soeur. Il jure sur sa tombe que Sigwald paiera.
    Odilon veut aussi retrouver Mahaut l'amie de sa soeur, prisonnière des griffes de son terrible frère. Il souhaite l'épouser puis prendre possession du royaume de Crozenc. Il en fait le serment sur la tombe de sa soeur... Mais le père d'Odilon, Sire Guillaume, est en train de mourir. Sur son lit de mort, juste avant le trépas, il fait jurer à son fils devant Dieu, de ne pas se venger de Sigwald, de lui pardonner... Cruel dilemme pour le jeune fougueux... Que va-t-il faire ?... Désobéir aux dernières volontés de son père ou renoncer à son serment ?...
    Or, pendant que Sigwald de Crozenc s'en va en Engoulesme pour son adoubement, on apprend que sa mère serait responsable de l'emprisonnement de Mahaut... afin que Sigwald soit le seul héritier des terres de Monseigneur Hughes... Un conflit familial des plus déchirants est en train de naître...

  • À l'ombre du MalAux marches du royaume de France, un petit bourg vit terrorisé au pied du « château du diable », un gigantesque amas rocheux que tous croient hanté par Belzébuth lui-même. La nuit, de grands feux s'y allument spontanément et une jeune femme vient d'y trouver la mort. Pour sauver un simple d'esprit accusé à tort et pour répondre à son devoir de chevalier, Sigwald de Crozenc va devoir dénouer l'écheveau que constitue ce mystère...

  • Une route semée d'embûches...Hughes de Crozenc est au plus mal. Persuadé que le Ciel le punit d'une promesse non tenue, il appelle son fils Sigwald à son chevet pour lui confier un lourd secret. Il est temps pour lui de restituer aux templiers un coffret qui leur appartient. Mais la route qui mène à la commanderie est long, pénible et dangereux. Il lui est impossible d'entreprendre un tel voyage. Sigwald, plus pour soulager son père que convaincu par une quelconque malédiction, propose de s'y rendre à sa place, accompagné bien malgré lui par sa mère et Éloi, son jeune écuyer. Pendant ce temps, un peu plus loin sur la même route, Messire de Salignac recrute des chevaliers et des hommes d'armes pour une nouvelle croisade...Michel Pierret, à la plume et au pinceau, peint avec force et précision toute l'âpreté de la société médiévale.

  • Le retour de la grande saga médiévale de Michel Pierret.Hugues de Crozenc poursuit toujours son fils Sigwald. Mais retardé par les intempéries, il se voit contraint de se réfugier chez une amène hôtesse qui lui apprend que la seule route de communication des environs est bloquée par les armées du roi assiégeant le château de Noirlac. Hugues sent un frisson le parcourir à l'idée que son fils ait récolté quelque ennui dans ce conflit qui ne le concerne pourtant pas. Il n'est malheureusement pas très loin de la vérité?Toujours menée par Michel Pierret, l'efficacité classique d'une des séries les plus réputées du paysage de la BD historique.

empty