Grasset Jeunesse

  • La malédiction des flamants roses Nouv.

    Dans ce grand album ludique et foisonnant, les personnages se révoltent contre les choix de l'auteure et de l'illustratrice : pas facile de contenter tout le monde ! 

  • Crocky

    Estelle Billon-Spagnol

    D'habitude Piouh n'a peur de rien. Mais quand il a peur c'est comme s'il avait peur de tout. Le noir silencieux / Le noir bruyant / Les respirations silencieuses / Les respirations étranges / L'ombre de Gisèle / L'ombre de l'armoire /L'ombre de lui-même / L'ombre de la mouche / Les mouches / Les mouches qui ressemblent à des guêpes / Les guêpes / Les piqûres de guêpes / Les morsures de tigre...
    Et bien sûr en premier, Piouh a peur du Crocky ! Car selon la légende, le Crocky aime remplir sa grotte intérieure de son pêché-mignon : le ragoût d'oiseau rond tout jaune à la sauce de grenouille péteuse accompagné de friture d'ailes de coccinelle...
    Alors, quand un Crocky pénètre dans le grand bois, c'est la panique. Le super secret n°27 de Papipiouh fonctionnera-t-il ? Et si, au fond, Piouh et Crocky n'étaient pas si différents qu'ils n'en ont l'air, et que l'arrivée de Crocky était une chance pour les habitants du grand bois ?

  • À travers des plantes aux noms évocateurs, comme les immortelles, la pensée, l'éphémère, l'amour en cage ou la canne à pêche des anges, Agnès Domergue et Cécile Hudrisier s'inspirent de la forme japonaise ancestrale du Koan : de courtes phrases, anecdotes ou énigmes, pour méditer et provoquer ainsi « une étincelle d'éveil ». Du Koan éclos alors une fleur inconnue... 
    Elles nous offrent un magnifique herbier pour s'émerveiller, penser, méditer, un ouvrage unique d'une grande originalité et d'une grande force, qui interroge la nature, notre nature, et leurs mystères, pour s'approcher de leur réalisation. 

  • La maîtresse demande à chaque enfant de sa classe de préparer un exposé sur son dinosaure préféré. Attendez-vous à un tour d'horizon haut en couleur, humour et anecdotes... Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les dinos !

  • Dans ce nouvel album, l'attachante Carla nous invite à faire la connaissance de ses amis à poils. Et elle en a beaucoup... ! Ceux du voisinage, de la famille, des vacances... Ceux qu'elle admire, ceux qui l'impressionnent, ceux qu'elle taquine ; des grands, des petits, des tachetés, des rayés, des avec des poils courts ou des avec des poils longs. Certains sont affectueux et fidèles, d'autres un peu naïfs, d'autres encore vaniteux, comme ce dandy de Wax (on raconte même qu'il mange des sushis tous les samedis !).
    Mais si tous ces amis prennent beaucoup de place dans sa vie, Carla sait que celle qui occupe la première place dans son coeur, c'est la petite fille qui la serre tendrement contre elle tous les soirs...

  • Une petite fille joyeuse prend grand soin de ses fleurs. Mais un jour, un gros nuage menaçant vient assombrir sa vallée. Elle tente de le combattre, en vain ; plus rien ne pousse, et ses fleurs se meurent... mais lorsque le soleil revient dans son coeur, elle trouve en elle la lumière qui permettra à la vallée de retrouver sa vie et ses couleurs...
     

  • « L'oncle d'Hugo allait presser l'interrupteur de la lampe de chevet lorsque l'enfant le retint par la main. - Attends... J'avais encore une question à te poser... - Quoi donc ? sourit son oncle. - Je me demandais... Tu penses qu'un mort, ça peut se déterrer tout seul ? Son oncle écarquilla les yeux pour souligner l'absurdité de la question. - « L'enfer est vide. Tous les démons sont parmi nous », dit-il dans un souffle. - Qu'est-ce que ça veut dire ? - C'est du Shakespeare et cela signifie que les vivants sont plus à craindre que les morts. Hugo fronça les sourcils d'un air dubitatif. - Et sur ce constat d'épouvante, conclut Oscar dans un large sourire, je te souhaite de beaux rêves ! D'un clic, il éteignit la lampe de chevet. Hugo entendit ses pas s'éloigner dans le noir.  La porte se referma sans bruit. Maintenant, la nuit pouvait commencer... »

  • Bienvenue chez moi !
    La nuit, quand il fait très noir, ma maison s'anime et se remplit de créatures terrifiantes.
    Screecher se cache dans le hall. D'énormes cornes sortent de sa tête velue, et quatre tentacules tordues lui servent de jambes. Je tremble rien qu'à la pensée de ses longues griffes acérées !
    Mais au matin, quand le soleil se lève, tout ce que je peux voir, c'est : l'imperméable de papa, une très longue écharpe, et notre portemanteau. Screecher a disparu !
    Vous aussi, venez rencontrer les habitants extraordinaires de cette maison ordinaire...
    Mais n'ayez pas peur ! Il suffit de tourner la page pour découvrir le mystère qui se cache derrière l'apparence effrayante de ces créatures nocturnes...


  • L'avenir
    Moi, quand je serai grand
    Je serai fier et puissant
    Et je dirai, sans hésiter
    Pas touche à mes jouets !
    (extrait)
    Dans ce nouveau titre de La Collection, les regards de Robert Louis Stevenson et d'Ilya Green se rencontrent délicieusement pour ajouter de la magie à la poésie de
    moments enfantins. Avec force et douceur, tendresse et délicatesse, leurs univers donnent corps aux rêves de l'enfance et son pouvoir de voyager en restant immobile.
    Un pur délice, à lire, relire, réciter, recréer les yeux fermés...
    Pour tous ceux qui ont gardé leur âme d'enfant.

  • Le Yark aime les enfants. D´un amour si gourmand que les malchanceux qui croisent son sourire peuvent faire une croix sur leur avenir ! Mais sous leurs airs féroces, les monstres dissimulent toujours quelques faiblesses fatales pouvant les mener à leur perte. King Kong avait le coeur sensible, Dracula redoutait le soleil, le Colosse avait les pieds d´argile... Le Yark, lui, a l´estomac fragile. Son ventre délicat ne tolère que la chair d´enfants sages, un peu comme les vieux, qui avec l´âge, ne digèrent plus que le potage.
    En effet, les bêtises modifient la composition chimique de l´enfant. Quand il commet une mauvaise action, son coeur distille un poison violent et sa chair devient plus toxique que le venin d´une vipère aspic.
    Le Yark aurait cent fois préféré se régaler de méchants, comme les chèvres qui tout en se nourrissant débarrassent la Terre des mauvaises herbes, des orties et du chiendent. Mais les bons sentiments n´ont jamais nourri personne. Et surtout pas les Monstres !
    Mais les enfants gentils se font rares... Le Yark va tout tenter pour arriver à se nourrir, en vain. Quand la douce Madeleine le recueille et le soigne, il ne peut se résoudre à manger celle qui est devenue son amie...

  • « De lui, je n´ai vu que quelques photos, celles qu´il partage sur le net. Mais il n´en dit pas beaucoup sur sa vie ; j´imagine une histoire folle... Et si tout cela était trop parfait pour être vrai ? Si son profil n´était qu´un masque ? Pourtant, sur chaque photo, j´ai l´impression que ses yeux me sourient... »

  • Paris, 1907...
    Miss Pook est une sorcière. Sous l'apparence trompeuse et charmante d'une jeune fille anglaise, elle se fait embaucher comme gouvernante par une riche famille parisienne. Manipulatrice hors pair, Miss Pook a le projet diabolique d'enlever les enfants dont elle a la charge. Sa nouvelle victime se prénomme Elise et Miss Pook parvient à convaincre cette fillette de dix ans de quitter la terre pour vivre avec elle dans son chateau, sur la lune. Elise découvrira bientôt que la lune est une "résidence d'âmes" et fera la rencontre de personnages de légendes tels que le Sphinx, le Faune, un dragon ou des Vampires...

  • La poule, le paon, le chat, le cochon, le lézard, le crapaud, le hanneton, le papillon, l'écureuil, le goujon, la sauterelle : ces poèmes, extraits des Histoires naturelles de Jules Renard (parues en 1896, dont certaines font partie de la liste de l'Education nationale, cycle 3) sont ici superbement illustrées par Jean-François Martin.

  • Quand j'étais petit, j'habitais un immense château, caché au coeur d'une forêt magique, où tous les jours il faisait beau. Mais un jour, j'ai grandi...
    Un petit bijou d'ironie qui repose sur le rapport texte/image, et interroge sur le regard que l'on a sur sa vie, et nos façons de vivre... Intense, interpellant, drôle et grinçant, cet album interroge chacun de nous, petits ou grands : qu'est-ce que réussir sa vie ? Est-ce devenir riche, se conformer au regard des autres, ou garder intact l'émerveillement et les trésors qui nous ont construits ? Le bonheur passe-t-il par les richesses matérielles, ou celles que nous conservons au fond de notre coeur ? Pour tous ! À partager sans modération !

  • Moi, je suis un grand frère.
    Ma soeur, une petite soeur.
    Ce que j'aime le mieux quand il fait beau, c'est lire tranquillement à l'ombre d'un arbre, assis dans l'herbe fraîche. Quand il n'y a pas ma soeur...
    Quand on aspire à une vie tranquille et douce, pas facile d'être le grand frère d'une petite soeur aussi rusée qu'infatigable, et qui peut carrément se révéler terrifiante (n'est-ce pas, le chat... ?).  Un album à la fois tendre et drôle à mettre entre les
    mains de toutes les fratries !

  • Le petit poney galopait, et sa crinière flottait comme un étendard. Justine, très pâle, les yeux clos, se cramponnait de toutes ses forces. Mais elle ne tomba pas comme elle l'avait craint si fort... 

  • "C'est la valse de Noël
    Pour les enfants sages
    Qui recevront des images
    Et des caramels
    Des ch'vaux, des voitures
    Et des mécanos
    Des boîtes de peinture
    Et des jeux d'loto..."
    Cette valse, écrite en 1955 - longtemps restée dans les tiroirs de Boris Vian - nous convie à une ronde joyeuse et bigarrée où l'on retrouve pêle-mêle des enfants sages, des dames de provinces, des bébés roses, des travailleurs, des clochards, des soldats... Toute une humanité réunie en ce jour particulier, et que l'auteur fait danser lors de saynètes qui jouent sur l'humour et l'accumulation loufoque. Fidèle à lui-même, Boris Vian en profite aussi et surtout pour faire de ce texte un appel au pacifisme et à la fraternité qui rappelle celui de la célèbre chanson "Le Déserteur" (1954). Par son imagination foisonnante et par sa langue, bien sûr, cette valse constitue une belle initiation à l'oeuvre de Boris Vian, accessible aux enfants. Nathalie Choux l'accompagne ici d'images touchantes, presque surréalistes, plongeant le lecteur dans l'univers unique - où se mêlent ironie et tendresse - de ce grand auteur touche à tout de génie. 
     

  • Ce nouveau texte de la collection du Yark, de La Boulangerie de la rue des dimanches, Vladimir et Clémence et Le Destin (presque) timbré d'Etienne Durillon parle avec poésie, douceur et espoir du quotidien d'une famille et de voisins réfugiés dans le sous-sol de leur immeuble pour se protéger de la guerre, dehors (Kochka a grandi au Liban). Une institutrice met tout le monde à contribution pour dessiner sur les murs et ainsi mettre à l'abri tous les animaux de la création...

  • Pour ses sept ans, Lili découvre qu'elle a un don incroyable et magnifique  : parler le langage des animaux. Avec Neige, le chien avec lequel elle a grandi, elles partagent tout, et dorment ensemble dans une petite cabane, à côté de la bergerie. Mais un jour, l'ourse Caramelle leur apprend qu'une louve rôde dans la vallée... Comment réagir face à cette inconnue qui inspire la peur  ?

  • Suzie

    Sophy Henn

    "Moi c'est Suzie. Ce que j'aime, c'est aider.
    En fait, je suis la meilleure aideuse du monde.
    Je commence la jorunée en aidant tout le monde à se réveiller et à sortir du lit.
    Parfois c'est un peu compliqué pour papa et maman, alors je dois les aider très fort !"...
    Cet album déliciseusement vintage, tout en couleurs acidulées, est une célébration pleine de joie et d'humour de la capacité des enfants à aider... à leur manière !

  • Alternant les vues de l'intérieur et de l'extérieur d'une maison,Tant pis pour la pluie ! se déroule comme une comptine, calée sur la petite musique de l'eau qui tombe, tombe sans interruption. Dans la maison, on s'ennuie... Mais dehors, la vie bat son plein, des enfants jouent ! Et si on allait faire une partie de chat mouillé sous la pluie ? Oh oui ! Que cette journée est jolie !

  • L'envie de faire quelque chose, la recherche de son ami, la cueillette de champignons, l'odeur de la terre mouillée, le repas partagé, les mots écrits dans son carnet... Amos aime profiter de l'instant présent, s'imprégner de se odeurs et de sa lumière, et partager ses sensations, avec un ami ou les pages de son carnet...

  • C'est l'été. Ismaël et sa grande soeur Suzanne veulent se baigner dans la rivière, mais ils se heurtent aux sentinelles de la Reine des Truites, qui interdit toute baignade. Très impressionnés, les enfants devront essayer de surmonter leurs peurs. Car, derrière sa couronne de feuilles, la reine des truites cache peut-être un secret qu'elle n'a pas du tout envie de voir découvrir... Truites et Capricornes arriveront-ils à transformer leur rivalité en amitié, grâce à la nature, surprenante, belle et généreuse, et à s'enrichir de leurs différences, pour enfin jouer ensemble et profiter de l'été ?

  • Les journées d'Etienne Durillon sont toujours les mêmes : lever, oeuf dur, travail dans une cartonnerie, oeuf dur, dodo, rebelotte. Mais un jour, il reçoit un prospectus qui promet de tout changer. Des Agents spéciaux vont agir dans l'ombre pour transformer sa vie en... 24 heures ! Pour la première fois, le lundi suivant, Etienne va rater son bus, et les événements trépidants vont s'enchaîner. A l'issue de cette journée, plus rien ne sera jamais comme avant (et tout sera même beaucoup mieux). Mais... les Agents Transformateurs y sont-ils vraiment pour quelque chose ?

empty