Héloïse d'Ormesson

  • La conférence de Wannsee

    Peter Longerich

    • Héloïse d'ormesson
    • 17 Octobre 2019

    " Le protocole de la conférence de Wannsee est aujourd'hui considéré comme le symbole même de l'organisation calculée, froide et bureaucratique du génocide des Juifs d'Europe. " Le 20 janvier 1942, la conférence de Wannsee réunit quinze dignitaires du IIIe Reich autour de la " question juive ". Si toute la lumière n'a pu être faite autour de la tenue de cette rencontre, elle est considérée comme le point de bascule du régime nazi vers sa politique génocidaire. Selon Peter Longerich, deux visions s'y sont confrontées quant au sort des Juifs, celles de Himmler et de Heydrich.
    Révélant les tensions au sein de la direction de la SS et clarifiant les approximations qui entourent la rédaction du protocole de la conférence, l'historien s'attelle à en démonter le mythe et construit une lecture étayée des coulisses de ce moment charnière de la Seconde Guerre mondiale.

  • La musique comme maître à penser
    Dans ce livre passionnant, Levitin tente de comprendre le pouvoir et les répercussions de la musique sur l'activité cérébrale : comment le cerveau perçoit-il la musique ? Qu'est-ce que la musique, en retour, peut nous apprendre du cerveau ? Comme déclencheur d'émotions - lesquelles sont des marqueurs neuronaux-, la musique nous éclaire, par exemple, sur le fonctionnement de la mémoire.
    Cet essai pédagogique et plein d'humour aborde des thèmes aussi divers que la classification de la musique par genres, l'oreille absolue ou la mémoire instinctive que l'on peut avoir d'un morceau. De Bach à Ella Fitzgerald, des Beatles, à U2, Levitin révèle le rôle de la musique dans l'évolution de l'humanité.

  • Le code de la créativité

    Marcus Du Sautoy

    • Héloïse d'ormesson
    • 8 Octobre 2020

    Les oeuvres d'art font les règles
    " Une machine peut-elle peindre, composer de la musique ou écrire un roman ? Si elle parvenait à distinguer l'art de la banalité et de la platitude, une machine pourrait-elle apprendre à être créative ? Plus encore, serait-elle en mesure d'accroître notre propre créativité et de nous aider à saisir des opportunités que nous aurions manquées sans elle ?
    Vous vous demandez peut-être pourquoi c'est un mathématicien qui vous invite à ce voyage. La réponse toute simple est que l'IA, l'apprentissage automatique, les algorithmes et le code sont tous fondamentalement mathématiques. Si vous voulez déterminer comment et pourquoi les algorithmes contrôlent la vie moderne, il vous faut comprendre les règles mathématiques qui les sous-tendent. Sinon, vous allez vous faire chahuter par les machines. "
    Prêts à embarquer pour une épopée intellectuelle aux confins de la science moderne ? Accessible et lumineux,
    Le Code de la créativité explore les rouages de l'intelligence artificielle et éclaire les ressorts de la création artistique.

  • L'esprit organisé

    Daniel J. Levitin

    • Héloïse d'ormesson
    • 13 Septembre 2018

    Fascinante plongée dans les mystères de notre matière grise, L'Esprit organisé décortique le fonctionnement structurel de l'intellect et livre les secrets pour utiliser de façon optimale cet incroyable organe qu'est le cerveau. Dans une ère où nous sommes noyés sous les informations, Daniel Levitin nous offre les clefs pour recouvrer le sens de l'ordre et apprendre à réorganiser notre esprit.
    " Il y a environ cinq mille ans, quand les premiers humains ont imaginé une façon de consigner les faits par écrit, ils augmentèrent ainsi leurs capacités intellectuelles. Ils étendirent les limites naturelles de la mémoire humaine en conservant une partie de leurs souvenirs sur des tablettes d'argile, des murs de cavernes et, plus tard, des papyrus et du parchemin. Nous avons ensuite développé d'autres systèmes - calendriers, classeurs, ordinateurs et Smartphones - pour nous aider à organiser et à ranger les informations que nous avions préalablement écrites. "

  • Le Roi, la Reine et les Empires

    Daniel Johnson

    • Héloïse d'ormesson
    • 17 Février 2022

    La guerre froide à travers les championnats du monde d'échecs
    Jeu ? Enjeu ? Les échecs fleurissaient déjà à la fin du xixe siècle, dans les cafés, les cercles intellectuels et au sein de l'élite russe. En 1917, les bolcheviques vont les utiliser à des fins de propagande : de distraction bourgeoise, gratuite, ils deviennent synonymes de discipline, de rigueur, et incarnent l'idéal révolutionnaire.
    Avec la guerre froide, le jeu est érigé en symbole de la lutte entre les deux grands blocs. Les Soviétiques y excellent, et rares sont les champions du monde capitaliste, excepté le mythique Bobby Fischer, qui parviendront à battre les maîtres Botvinnik, Spassky, ou, plus près de nous, Karpov et Kasparov. Cependant, les joueurs d'échecs recèlent également une pépinière de la dissidence, façonnant des personnalités telles que Kortchnoï ou Sharansky. Daniel Johnson propose le récit des matchs les plus passionnants et les plus délirants de cette histoire contemporaine, entre raison suprême et folie douce.

empty