Les éditions de la courte échelle

  • Couples esseulés, enfants de la dernière chance, victimes du hasard et prédateurs en tous genres: la faune bigarrée de ce recueil fraye en eaux troubles. Seize nouvelles où une humanité ordinaire s'inflige les petites et grandes violences issues de l'incapacité daimer, de la haine brûlante et des regrets mortels. Tambour battant, Stanley Péan traque ses personnages jusqu'à l'heure des choix, là où tout bascule. Un parcours haletant, néanmoins adouci par le contrepoint intimiste du narrateur, dont la petite musique de nuit distille la nostalgie des amours mortes. Soleil noir porté par une plume incandescente, Autochtones de la nuit explore la face obscure du rêve américain.

  • À bien y penser, lorsqu'il le résume simplement, son problème ne paraît pas si catastrophique: un cauchemar, toujours le même, revient le hanter nuit après nuit. Juste ça. Rien de plus complexe, de plus extraordinaire. Pourtant, c'est devenu insoutenable. Une véritable damnation.



    L'urgence et le désespoir ont conduit Benoît dans cette clinique privée. Il veut qu'on le débarrasse de ce mal qui le torture, de ce cauchemar qui l'obsède. Car dans le monde où il vit, l'amour est une maladie mentale grave et son traitement est radical, mortel.



    Voilà le point de départ de la nouvelle Le cabinet du Docteur K qui donne le ton à ce recueil où se côtoient l'amour, la haine, l'indifférence et la violence absurde.

  • Comment résister à des mots doux murmurés dans une langue étrangère ? Comment survivre aux
    amours qui finissent, parfois même sans un au revoir ? Premiers baisers, passions d'été, amours
    impossibles, malentendus ou désillusions brûlantes : qu'importe la chanson, quand on aime, c'est
    toujours pour la première fois.
    Le collectif Premières amours rassemble neuf écrivaines de la relève autour du thème des émois
    adolescents, qu'elles revisitent chacune à leur manière. Lumineuses, drôles, tendres ou tragiques,
    leurs nouvelles racontent l'éternelle marche à l'amour, des rêveries fébriles jusqu'aux souvenirs
    déchirants.
    Premières amours, c'est un voyage dans le vif du désir qui porte les lectrices d'une expérience à
    l'autre. Comme pour mieux y revivre, au détour, leur propre histoire.

empty