Sciences humaines & sociales

  • La recherche et la construction théorique de la reconnaissance professionnelle en éducation trouve dans ce volume sa première élaboration qui porte sur la distinction entre l´évaluation et la reconnaissance professionnelle. L´aversion pour l´évaluation dans l´éducation tient dans le fait que l´évaluation comme pratique vécue laissait à l´acteur le poids d´un regard critique, un poids trop lourd à supporter et dont les conséquences sont bien connues : pratiques de contournement et déni de l´évaluation par les évalués et les évaluateurs. La reconnaissance professionnelle devient plus attirante quand elle est le signe d´une évaluation positive, réalisant alors une reconfiguration identitaire des enseignants en formation et développement professionnel. De ce point de vue, la reconnaissance professionnelle pourrait être une nouvelle forme de l´évaluation professionnelle qui tienne compte des systèmes d´attentes interpersonnels, et qui suppose des processus de valorisation et de légitimation des qualités professionnelles en éducation.

  • De tout temps, les humains, soucieux d'expliquer l'inexplicable, attribuent à des forces échappant aux lois de la nature, dites forces surnaturelles ou encore destin, certains pouvoirs qui confèrent aux événements un sens qui, autrement, leur échapperait. Mais, de tout temps également, les penseurs contestent cette attribution au surnaturel. Cinq à six cents ans avant Jésus-Christ, Héraclite suivi par Socrate définissent l'esprit de connaissance comme une forme d'énergie dynamique qui, assoiffée de savoir entreprend une quête constante de vérité. Platon puis Aristote font écho à ces philosophes en déclarant que le savoir émane directement des habiletés cognitives de l'être humain et non de forces spirituelles extérieures. On sait depuis peu combien nos actions sur notre environnement physique, social et culturel sont non seulement partie prenante de notre pensée, mais aussi le fruit de l'activité combinée. Celle-ci incite le cerveau à repenser, voire à reconstruire le sens des choses et des événements qui le touchent, dans une sagesse éphémère qu'il transforme au fil de ses avancées tâtonnantes sur le sentier de ses questions. Le cerveau nomade se veut un voyage au coeur de chacun d'entre nous et de nos manières singulières d'organiser nos objets de pensés, de décider de ce qui importe et de choisir notre trajectoire. Pour ce faire, il se penche abondamment sur la façon dont chacun de nous ressent et rêve sa vie, convaincu que ces deux aspects influencent indéniablement et profondément la manière dont nous faisons les choses.

  • Le mot littératie désigne l'ensemble des connaissances nécessaires à la lecture et à l'écriture. Nouveau en éducation, le concept des littératies multiples reflète notre ère de la mondialisation, où lire et écrire ne sont plus confinés à l'imprimé. Il s'agit de parler, de lire, d'écrire et de valoriser les réalités de la vie dans la multiplicité et la complexité, c'est-à-dire lire, se lire et lire le monde tout en tenant compte du visuel, de l'oral, de l'écrit, du tactile et de l'hypermédiatique. Ce recueil remet en question la culture de l'écrit et aborde les diverses dimensions des littératies multiples par rapport aux mathématiques, à la musique, aux sciences et à la santé, et ce, pour les enfants, les adolescents et les adultes en milieu minoritaire. Il s'adresse aux chercheurs, aux praticiens, aux intervenants et aux organismes gouvernementaux et communautaires qui doivent comprendre comment les minorités linguistiques lisent au 21e siècle.

  • Au cours de la dernière décennie, l´enseignement scolaire au Québec et en France a été profondément renouvelé et reconfiguré par des actions publiques en matière d´éducation et par les missions affectées à l´enseignement obligatoire. Les auteurs de cet ouvrage considèrent cette problématique en éducation scientifique et technologique. Ils montrent à la fois la diversité et la complémentarité des reconfigurations contemporaines de l´éducation scientifique et technologique dans la scolarité, touchant des sujets tels que l´enseignement général, l´enseignement agricole, la formation des enseignants, la formation citoyenne et l´éducation à l´environnement et au développement durable. Par les thématiques abordées, ils questionnent autant les curriculums dans leurs relations aux pratiques d´enseignement en classe que les impacts sur les objets et les questions de recherche en didactique.

    Avec des articles rédigés par Pierre Degret, Marc Boutet, André Giordan, Jean-Louis Martinand, Ghislain Samson et Laurence Simonneaux.

empty