Presses universitaires de France (réédition numérique FeniXX)

  • La philosophie et les droits de l'homme de Kant à Marx

    Bernard Bourgeois

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Octobre 2015

    Le combat pour les droits de l'homme a beaucoup changé depuis la déclaration de 1789. Tour à tour, Kant, Fichte, Hegel et Marx, ont réfléchi aux principes du texte qui a inauguré le monde contemporain. De l'adhésion enthousiaste du jeune Fichte, à la dénonciation marxiste d'une idéologie mystificatrice, en passant par la discrimination kantienne et la rationalisation hégélienne, la philosophie allemande a incarné tout le destin philosophique des droits de l'homme. À une époque où la conscience de l'humanité cherche à fonder, sinon une vraie réconciliation des peuples, du moins leur cohabitation élémentaire, sur l'affirmation universelle du droit des individus, il est peut-être nécessaire de revenir à la méditation initiale des philosophies des droits de l'homme.

  • Politique du jeune Hegel

    M Bienenstock

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Octobre 2015

    Reconnue comme l'une des plus grandes philosophies de l'État, la philosophie politique hégélienne reste cependant mal comprise ; peut-être, d'abord et avant tout, parce qu'elle se veut philosophie ; parce que cette dimension même de la vie humaine qu'est la vie politique, ne peut, selon Hegel, être comprise que dans et par son rapport aux autres dimensions de la vie, la religion, l'économie et la société. Par opposition aux trois lignes d'interprétation traditionnelles les plus répandues du hégélianisme qui, chacune, privilégièrent un aspect seulement de ce système - langage, travail ou communication -, cette étude tente de ressaisir le sens du projet philosophique total de Hegel en politique, et ceci en examinant la manière dont s'élabora son système à une période cruciale de sa formation : la période d'Iéna (1801-1806).

  • Le travail ; communion et excommunication

    Nicolas Grimaldi

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Novembre 2018

    Avertie par les ouvrages de Marcuse, la génération de 68 savait que nous n'avions plus à travailler pour vivre. Or, on ne s'était pas plutôt préparé à l'idée d'en finir avec le travail et d'en liquider les poncifs qu'une épidémie de chômage vint en faire une obsession... Une analyse qui ne fait que prolonger les travaux de l'auteur sur le désir et sur le temps.

  • Connaissance du politique

    G Duprat

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Octobre 2015

    Après l'Analyse de l'idéologie (1980 et 1983), le Centre d'étude de la pensée politique (Institut d'études politiques de Strasbourg, Université Robert-Schuman) a consacré son travail à l'épistémologie de la politique. Quelles relations la connaissance du politique entretient-elle avec la psychanalyse, la philosophie, la logique, la rhétorique ? Quelles modifications les pratiques sociales apportent-elles aux concepts traditionnels de la pensée : paradigmes, système, analogies ? Les questions fondamentales étudiées ici montrent combien la connaissance du politique a débordé le champ classique de la science politique, et a permis d'élargir et de reformuler le problème de la connaissance.

  • Une éducation française

    Odile Marcel

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Octobre 2015

    Tiens-toi droite. Pense aux autres. On ne parle pas la bouche pleine. Les enfants bien élevés se taisent à table. Ils ont une âme noble. Au-dessus de la vie, les principes. À la place de la vie, les règles. On ne parle pas de ce qui est sale, bruyant, immoral. Catéchisme, probité, bonnes manières. Ah... les manières. Pourquoi les douceurs bourgeoises, pourquoi les oublis bourgeois ? L'Éducation française part du malaise d'une petite fille, habillée en bleu marine, pour interroger les trois générations de sa famille qui, venues de la bourgeoisie radicale, ont, à partir de 1920, falsifié leur héritage, pour faire de l'élégance, de la distinction et du tact les alibis de leur peur de l'histoire et du monde réel. Anamnèse du roman familial, le livre tendre et aigu d'Odile Marcel reprend, à travers le dernier siècle de notre histoire, le problème qui a hanté écrivains et philosophes français, de la déroute et de la décadence de nos élites dans une civilisation du malaise. On se trompe en faisant des classes supérieures les simples bénéficiaires des situations acquises. Elles sont aussi, quand l'histoire leur fait peur, les martyres convaincues des causes fictives. Que nous est-il arrivé ?

  • L'irrésistible desir de naissance

    René Frydman

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Octobre 2015

    Le professeur René Frydman est le père scientifique, avec le biologiste Jacques Testart, d'Amandine, le premier bébé éprouvette français. Les progrès de la médecine de ces quinze dernières années ont bouleversé les conditions de la naissance (bébés in vitro, embryons congelés, don d'embryons...), mais les attitudes aussi ont changé : les femmes, les couples, la société ont voulu contrôler la naissance, maîtriser l'accouchement. Acteur et témoin de cette mutation, le professeur René Frydman raconte. Avec humour, passion, gravité, il évoque le trajet qui l'a conduit, de la lutte pour la liberté de l'avortement, à la lutte pour la victoire sur la stérilité et au refus des mères porteuses. Il nous fait vivre l'expérience de ses patientes confrontées à l'angoisse et à l'espoir revenu de leur irrésistible désir de naissance. Il évoque le champ des possibles, le catalogue du futur, les naissances de demain. Il raconte et réfléchit en médecin et en témoin. Ce livre passionnera toutes les femmes et les hommes qui veulent savoir comment on peut vaincre la stérilité, jusqu'où la médecine peut aller. Ce livre est un document pour tous ceux qui sont habités par les interrogations éthiques que soulève la révolution de la naissance.

  • L'ontologie du temps

    Nicolas Grimaldi

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Novembre 2018

    En montrant que la conscience pure est pure attente, cet essai décrit comment l'attente structure transcendentalement toute représentation que nous puissions avoir du temps.

  • Vérités et Libertés

    Raymond Polin

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Octobre 2015

    La liberté d'expression, forme fondamentale de la liberté, doit être entendue en un sens fort. Elle n'est point en question lorsqu'il s'agit de jeux de l'imaginaire, du libre cours accordé à la fantaisie de chacun. En revanche, chaque fois que la liberté affecte le monde du vrai et du faux, elle participe efficacement du monde des relations humaines. Il devient alors nécessaire de situer la liberté d'expression par rapport au vrai et au faux. Mais, ce faisant, on a trop oublié qu'il n'y a pas une seule et unique forme de Vérité affublée d'une majuscule, mais autant de types de vérités qu'il y a de domaines spécifiques de la pensée. En partant de ce point de vue, on délivre la liberté d'expression du carcan de l'universalité et de la nécessité. On condamne les prétentions à l'orthodoxie. On réhabilite les légitimités variables de la tolérance essentielle à la liberté d'expression dans la vie en commun, en justifiant du même coup, en chaque domaine, en chaque cas, ses droits, mais aussi ses limites.

  • La Race perdue

    Annie Kriegel

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Octobre 2015

    Science et racisme. Quelle caution la pensée raciste a-t-elle pu tirer de la science contemporaine ? On incrimine volontiers le darwinisme. À tort, montre ici le Dr Arthur Kriegel. Ce n'est pas au darwinisme qu'a emprunté hier le racisme, c'est à l'anthropologie physique. Les développements scientifiques les plus récents qui mettent en lumière le rôle de l'hérédité individuelle ont miné l'idée d'hérédité collective sur quoi s'appuie la notion de race. Un modèle grandit au coeur de la biologie, le paradigme génétique : au lieu d'imputer la maladie à une influence extérieure à l'organisme, on analyse désormais la pathologie comme un processus qui confronte un programme héréditaire à un environnement. Ce n'est pas non plus à la sociobiologie que puisent aujourd'hui les courants qui veulent ressusciter la notion de race, mais à une idéologie sociopolitique qui reste à analyser. La race perdue : une radiographie des rapports de la science et des idées politiques, une épistémologie des conflits de territoire entre la biologie et l'une des idéologies les plus insistantes du monde contemporain, le racisme.

  • Les lectures bergsoniennes

    Marie Cariou

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 23 Octobre 2015

    Ce n'est pas d'aujourd'hui que Marie Cariou cherche à laver cette belle statue de Glaucos, chargée d'algues et de goémons, qu'est la doctrine bergsonienne des caricatures qui, dès le début du siècle, ont favorisé son succès et, dans le même temps, assuré son incompréhension. Après avoir tenté de retrouver son vrai visage dans un ouvrage de synthèse (cf. Bergson et le fait mystique, Aubier, 1976), elle propose ici trois nouvelles études, qui éclairent la philosophie de Bergson par son dialogue avec d'autres penseurs que sa reflexion a privilégiés : Freud, Claude Bernard, Jeanne Guyon, Jean-Jacques Rousseau. On se trouve donc en présence d'une méditation particulière : la lecture d'une lecture qui propose une nouvelle méthode d'approche des textes et renouvelle l'interprétation de la doctrine. Aussi éloignée d'un néo-positivisme étroit, qui arrache ses ailes à la métaphysique, que d'un spiritualisme flou, qui confond la philosophie avec une prédication religieuse lénifiante et édulcorée, cette critique à trois voies entend trouver son unité dans la cohérence même de l'oeuvre de Bergson, bien plus dogmatique et systématique qu'on ne l'a cru.

  • Le leninisme

    Dominique Colas

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Octobre 2015

    Le léninisme n'est pas mort avec Lénine. Ses écrits et ses instructions sont le code génétique du mouvement communiste. Ne lisons plus Lénine comme un tacticien de génie ou un théoricien de l'impérialisme, mais comme un organisateur qui conçoit la politique dans les seuls termes de la force et de la guerre. Lisons-le comme un psychiatre qui stigmatise l'hystérie et pourchasse les déviants. Lisons-le comme un hygiéniste qui veut épurer le corps social de tous ses déchets, fainéants, riches, intellectuels, koulaks. Lisons-le comme le théoricien d'une nouvelle politique qui érige la terreur de masse en norme légitime du pouvoir. Nous comprendrons alors que la dictature du parti unique ne naît pas d'un dérapage causé par l'arriération de la Russie, d'un accident dû à la pathologie de Staline, mais qu'elle est d'emblée inscrite dans le projet de Lénine. Nous comprendrons que le léninisme est la matrice du communisme, l'actualité même de la politique mondiale.

  • Une école contre l'autre

    Denis Kambouchner

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Novembre 2018

    Que veut dire enseigner, que faut-il demander aux élèves, qu'est-on en droit de leur imposer, dans quel horizon culturel l'action pédagogique doit-elle se situer, de quelle manière combattre l'échec scolaire ? Autant de questions reprises avec une rigueur philosophique.

  • La Lorraine

    Bonnefont

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 25 Septembre 2015

    Vieille province historique, réunie à la France en 1766, mutilée par les guerres franco-allemandes, la Lorraine apparaissait vers 1950 comme un modèle de région industrialisée, destinée à tirer le plus grand parti de sa position au coeur de l'Europe. On y travaillait dur, mais on y gagnait bien sa vie et les étrangers le savaient bien, qui venaient y chercher leur pain. En moins d'une vingtaine d'années, l'effondrement des industries traditionnelles a révélé des faiblesses que l'on ne soupçonnait pas. De graves lézardes sont apparues dans l'unité régionale, que seule la gravité de la crise a fait taire momentanément. Dépassée aujourd'hui par l'ampleur des problèmes qui la secouent, insuffisamment pourvue en capitaux, abandonnée par ses élites, la Lorraine n'est-elle pas en passe de devenir à tout point de vue une région assistée ?

  • Le Languedoc-Roussillon

    Christian Verlaque

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Novembre 2018

    La région Languedoc-Roussillon réunit les noms de deux provinces de l'Ancien Régime. Pour cette raison la région apparaît moins artificielle que d'autres.

  • Droit naturel, loi civile et souveraineté à l'époque classique

    Franck Tinland

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Octobre 2015

    Les hommes naissent libres et égaux en droits. Tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la loi doit obéir à l'instant. Comment concilier les articles un et sept de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, la liberté et le devoir d'obéissance, le droit que chacun tient de sa naissance et la souveraineté de la Loi ? Par-delà l'obscurcissement des références au XIXe siècle, à l'Histoire et à son sens, l'interrogation sur les fondements de l'autorité politique, sur leurs rapports aux libertés, nous reconduit aux concepts fondamentaux de l'État de droit qui, en France, se réfère depuis deux siècles à la Déclaration de 1789. Celle-ci est l'aboutissement d'une longue élaboration conceptuelle. Ramener à la mémoire ce travail antérieur est sans doute la plus sûre façon de comprendre nos inquiétudes, le sens de nos paroles et de nos aspirations. Droit naturel, loi civile et souveraineté délimitent toujours, et plus que jamais, l'espace ouvert à la réflexion sur la part que nous prenons à la vie publique, comme sujets et comme citoyens.

  • La Révolution française n'est pas terminée

    Albert Netter

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 11 Septembre 2015

    La Révolution française est-elle terminée ? Si oui, comment expliquer le ressurgissement en 1981, lors de l'alternance qui a porté la gauche au pouvoir, d'un lexique en résonance avec celui de 1789 : Ancien Régime, ultras, gens du château, émigrés... Marie-Laurence Netter essaie de comprendre, ici, l'influence qu'exerce sur nos hommes politiques la scène primitive de la démocratie française. En interrogeant successivement Lionel Jospin, Pierre Joxe, André Lajoinie, Alain Juppé, François Léotard, et quelques autres, elle montre que tous sont, chacun à leur manière, héritiers de la Révolution. Mais comment et pour quoi faire ? À travers leurs réponses, la découverte la plus saisissante sera peut-être, au-delà des partis pris des uns et des autres insistant, qui sur la rupture, qui sur le centrisme, et malgré la réelle stabilité du régime républicain, que demeure inchangée une profonde ambiguïté dans la vie politique française.

  • De la guerre à la paix

    J Chanteur

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Novembre 2018

    L'histoire des hommes est l'histoire de leurs guerres, dit-on, la paix ne serait qu'une trêve préparant de nouveaux conflits.

  • La Maladie européenne

    Odile Marcel

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Novembre 2018

    La recherche de subterfuges esthétiques que décrit la littérature de Mann conduit ses héros à l'échec et à la mort. En 1933, en 1940, l'oeuvre romanesque et critique du romancier allemand échoua à conforter l'esprit du temps dans les principes de sa liber

  • La France contre l'Amérique

    Catherine Durandin

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 1 Janvier 1994

    En 1918, puis en 1945, l'affirmation de la puissance nord-américaine oblige à redéfinir l'identité française dont l'universalisme messianique se heurte à celui des USA. Le choix français de l'expérience et de l'histoire opposé au choix nord-américain du droit est à l'origine d'une fracture des valeurs occidentales.

  • Les commissaires aux armées sous le Directoire (2)

    Jacques Godechot

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 23 Janvier 2019

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • De l'école à la République

    Jacques Billard

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 9 Novembre 2018

    L'école, en France, s'enracine dans une véritable confiance en la raison. C'est François Guizot et Victor Cousin qu'il faut aller lire pour comprendre comment l'histoire de l'école et l'histoire de la pensée sont liées depuis le XIXe siècle.

  • Pascal et la casuistique

    Pierre Cariou

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 1 Janvier 1993

    Pascal s'attarde dans les lettres V à X des Provinciales à l'analyse des procédés des casuistes, alors qu'il lui aurait été facile de les englober dans une condamnation de principe. C'est cette fascination des voies de l'immoralité, dans le détail de leur vérité, qui nous a retenu. Du coup, s'imposait l'obligation d'approcher, autant que possible, la conception pascalienne de l'absolu, à la lumière de laquelle il deviendrait possible d'interpréter son intransigeance et sa haine de toute complaisance, fût-elle d'exception.

  • Histoire naturelle de l'homme (1)

    André Bourguignon

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 12 Novembre 2019

    D'où venons-nous? Que sommes-nous? Où allons-nous? A ces questions, l'ouvrage tente de répondre.

  • L'Homme aléatoire

    Franck Tinland

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 3 Décembre 2015

    Bien des lézardes ont, depuis quelques décennies, fracturé le monde tel que nous l'habitions, structuré par nos représentations, organisé par nos projets, coloré par nos attentes et nos craintes. La contingence et l'événementialité ont resurgi en bien des domaines, appelant une pensée de l'aléatoire, qui s'accommode de la pluralité de systèmes instaurant leur ordre local et précaire dans un univers en expansion... ou déjà explosé. Dans un monde en perpétuelle recomposition, les hommes se découvrent pris entre la turbulence des flux d'où naissent et en lesquels disparaissent des formes provisoires, et la stabilité de systèmes générateurs d'appuis comme de contraintes. La nature révèle alors, en son improbable complexité, sa fragilité, tandis que l'histoire s'écartèle entre la montée en puissance d'une technique planétarisée, associée à une économie sans frontières, et le retour de revendications identitaires opposant aux rêves d'universalité la persistance d'oppositions élémentaires, voire archaïques. À nous de choisir notre route vers un avenir riche en possibles - y compris celui de notre autodestruction - et pauvre en repères. Encore faut-il, d'abord, prendre conscience de cet horizon nouveau, trop souvent abordé à partir de concepts et de schèmes hérités d'un monde forclos. Franck Tinland est professeur de philosophie à l'Université Paul-Valéry (Montpellier). Ses principaux travaux concernent la philosophie politique et une théorie de l'être humain faisant une large place à une réflexion sur la technique, en tant que, située de manière critique à l'interface entre humanité et naturalité, celle-ci noue et transforme les relations complexes entre puissance, pouvoirs et normes, ouvrant ainsi sur des figures nouvelles de notre responsabilité.

empty