Littérature générale

  • « Sous le pont Mirabeau coule la Seine »... Parmi les vers que les amoureux de poésie murmurent de temps à autre, bon nombre, sans aucun doute, proviennent des pages vivifiantes d'Alcools. Ce recueil révèle la fascination d'Apollinaire pour l'esprit nouveau des premières années du XXe siècle. Il nous fait don de mots en liberté qui chantent la mélancolie des souvenirs d'amours défuntes, la magie des légendes rhénanes, la beauté mouvementée de la vie urbaine moderne. Un véritable kaléidoscope.

  • De l'extase aux abîmes du péché, Baudelaire explore les dédales de la conscience. Il nous fait partager le drame qui se joue en lui et qui n'est autre que celui de la tragédie humaine.
    Recueil condamné par la censure, cette oeuvre est l'archétype d'une nouvelle esthétique où beauté et sublime se côtoient.

  • "La cigale et la fourmi", "Le corbeau et le renard" mais aussi "Le coq et la perle", "Le petit poisson et le pêcheur", "Le loup et l'agneau" constituent avec cinquante-cinq autres fables, pittoresques et drôles, un recueil qui se situe à la frontière de la comédie animalière et du conte philosophique.

  • La guerre entre les Montague et les Capulet met la ville de Vérone à feu et à sang. Alors que les deux familles se sont vouées une haine éternelle, Roméo Montague et Juliette Capulet tombent éperdument amoureux l'un de l'autre. Face à cet amour impossible, seule la mort délivrera les jeunes amants du joug familial.

  • Bibliolycée : une collection d'oeuvres classiques destinées à l'étude littéraire en lycée - Le texte intégral annoté - Un questionnaire bilan de première lecture - Des questionnaires d'analyse de l'oeuvre - Des corpus accompagnés de questions d'observation et de travaux d'écriture - Une présentation de l'auteur et de son époque - Un aperçu du genre de l'oeuvre et de sa place dans l'histoire littéraire

  • Placé dans une situation sociale comique, amoureux d'une coquette, Alceste voit défiler tous les types humains qu'il réprouve. Molière a enfermé toute une époque dans un salon mondain et fait le portrait d'un milieu où le misanthrope fait figure d'attardé..

  • This tale begins with the hero, Candide, being expelled from the Westphalian castle of Baron Thunder-ten-tronckh for making love to the Baron's daughter, Cunegonde. So begins a series of disastrous misadventures on a fantastic odyssey for Candide, Cunegonde and Dr Pangloss.

  • "- Mon beau chien, mon bon chien, mon cher toutou, approchez et venez respirer un excellent parfum acheté chez le meilleur parfumeur de la ville." Et le chien, en frétillant de la queue, ce qui est, je crois, chez ces pauvres êtres, le signe correspondant du rire et du sourire, s'approche et pose curieusement son nez humide sur le flacon débouché; puis, reculant soudainement avec effroi, il aboie contre moi, en manière de reproche. "- Ah! misérable chien, si je vous avais offert un paquet d'excréments, vous l'auriez flairé avec délices et peut-être dévoré. Ainsi, vous-même, indigne compagnon de ma triste vie, vous ressemblez au public, à qui il ne faut jamais présenter des parfums délicats qui l'exaspèrent, mais des ordures soigneusement choisies."

  • Le cocu imaginaire offre le premier modèle de ces personnages dont les souffrances vont constituer l'essence de la comédie. Celle-ci donne, avec Arnolphe et Agnès, l'image des rêves, des désirs, des passions qui agitent le corps et le coeur de l'homme. Comédie en 5 actes créée au théâtre du Palais-Royal en 1662.

  • Harpagon, riche avare, organise pour ses enfants Cléante et Élise des mariages d'intérêt. Il se réserve quant à lui d'épouser la jeune et charmante Mariane. Mais Cléante, qui est amoureux de la jeune fille, et Élise, secrètement fiancée à Valère, refusent d'obéir à leur père.

  • C'est Néron, fils adoptif de l'empereur Claude, qui lui succède sur le trône, et non Britannicus, son fils naturel. Ce dernier aime Junie. Néron, une fois au pouvoir, veut dominer seul et écarte sa mère Agrippine. Il s'éprend de Junie, l'amante de Britannicus, et l'enlève. Puis il fait empoisonner Britannicus. Mais Junie réussit à s'échapper et devient vestale...

  • Octave et Léandre apprennent que leurs pères respectifs rentrent de voyage avec la ferme intention de les marier à des inconnues. Or, l'un d'eux vient d'épouser en secret Hyacinte et l'autre a promis le mariage à une jeune bohémienne. Que faire dans une telle situation ? Une seule solution : appeler le valet Scapin à la rescousse.

  • Après la guerre de Troie, Andromaque et Astyanax, la veuve et le fils d´Hector, sont retenus prisonniers de Pyrrhus. Pyrrhus est fiancé à Hermione mais s´éprend d´Andromaque. Oreste, venu libérer Astyanax, espère repartir en Grèce avec Hermione, dont il est amoureux. Andromaque se résigne à épouser Pyrrhus pour sauver la vie de son fils. Mais Hermione, follement amoureuse de Pyrrhus, décide de se venger.

  • Livre « à part », comme Nietzsche le nomma lui-même. Dans Ainsi parlait Zarathoustra apparaissent pour la première fois des thèmes comme la volonté de puissance ou le surhomme. Ces idées comptent au nombre de celles qui ont le plus fortement marqué la pensée contemporaine. « Lorsque Zarathoustra fut âgé de trente ans, il quitta son pays, et le lac de son pays, et il s'en fut dans la montagne. Là jouit de son esprit et de sa solitude et dix années n'en fut las. Mais à la fin son coeur changea, -et un matin, avec l'aurore, il se leva, face au soleil s'avança... », Friedrich Nietzsche.

  • Cette comédie fut d'abord un spectacle de cour où la danse et la musique de Lully contribuèrent aux divertissements royaux. Quant au bourgeois vaniteux, il suscite la moquerie mais illustre aussi la promotion d'une catégorie sociale, maîtresse de l'économie. Edition avec dossier pour approfondir la lecture d'une pièce étudiée au lycée.

  • Rodrigue et Chimène s'aiment tendrement. Mais Don Gomès, le fier père de Chimène, se querelle avec le père de Rodrigue, et lui inflige un soufflet. Pour venger l'affront subi par son père, Rodrigue doit combattre en duel Don Gomès.
    Déchiré entre son honneur et son amour, Rodrigue doit faire face à un cruel dilemme, et finit par tuer le père de Chimène.
    Cette tragicomédie de Corneille a déchaîné les passions dès sa première représentation. Des siècles plus tard, les tirades brillantes et le rythme haletant de l'intrigue révèlent encore tout l'éclat du talent de Corneille.

  • « Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? »

  • Les femmes savantes, c'est le savoir devenu fou, donc comique. Bélise aime trop les romans, Philaminte trop le bel esprit. Une teinture de philosophie, ou de science, ne suffit jamais ; le snobisme n'épargne pas les hommes, pédants ridicules comme Vadius et Trissotin. Le pire est que les héros aiment comme ils savent, de loin. Molière a transformé ces modèles momentanés en types éternels, en ancêtres de Bouvard et Pécuchet.

  • La route de Verlaine passe d'abord par Saturne, fauve planète qui dessine ligne à ligne le destin de ceux qui sont nés sous son signe. A ceux-là, l'astre dispense lassitude, naufrages et désastres, la mélancolie des soleils couchants, les sanglots longs des violons de l'automne...

  • A 75 ans, Victor Hugo a perdu sa femme, sa fille Léopoldine et ses deux fils. Il se retrouve seul avec ses deux petits enfants, Jeanne et Georges. Alors que la vieillesse lui apparaît, elle s'entoure de la plus petite jeunesse, et l'art d'être grand-père s'impose à l'auteur : c'est obéir aux plus petits. Sa démarche littéraire se fond avec son dernier recueil poétique, rendre justice aux plus démunis, raconter leurs misères et leur héritage, accepter de n'être qu'un passeur et qu'il faut partir.

  • Molière mourant s'est arraché une de ses plus belles comédies, et des plus actuelles. Qui ne se croit malade ? Qui ne dépend un jour de ses médecins, au point de refuser de guérir, ou d'en être séparé ? Et quel médecin n'est tenté par l'arrogance et le secret ?
    Un auteur visionnaire a ainsi dépeint la France, pays qui détient le record de la consommation des médicaments en Europe.

  • Le géant Micromégas, habitant de la planète Sirius, entreprend un voyage sur Saturne où il rencontre un nain. Les deux voyageurs arrivent bientôt sur terre et découvrent avec stupeur qu'il leur faut un microscope pour observer les êtres humains réduits à la dimension d'insectes. L'homme sous certains aspects est donc infiniment petit et pas forcément, comme il le croyait, le centre de l'univers. Le dossier de l'édition propose des exercices qui mettent en lumière les différentes étapes du voyage de Micromégas et qui aident à comprendre les références philosophiques et scientifiques du conte voltairien.
    Il présente des extraits pour étudier les thèmes du voyage et de l'altérité (Les Voyages de Gulliver de Swift, Candide de Voltaire).

  • De jeux de scènes burlesques en pitreries, cette pièce de Molière est une farce réjouissante où le bûcheron Sganarelle, successivement mari dupé, faux médecin et marieur, réussira quelques jolis tours de force. Le rire faisant fi des convenances, les serviteurs endossent ici l´habit des maîtres pour le plus plaisir du spectateur. 

  • Dorante et Silvia doivent se marier. Mais les deux jeunes gens n'en ont aucune envie. Silvia décide de se faire passer pour sa suivante Lisette, afin d'observer son prétendant. Mais Dorante a la même idée qu'elle... L'amour viendra troubler le stratagème et semer la confusion dans le coeur de tous ces jeunes gens.
    Une comédie où l'art de Marivaux fait merveille : le déroulement de l'intrigue est l'occasion de quiproquos cocasses et de dialogues ciselés.

empty