Architecture / Urbanisme

  • Il fut une époque, du XVe siècle au début du XXe, où les architectes avaient pour mission d'ennoblir les palais, les lieux de culte et les résidences des puissants en les embellissant. La maîtrise des projections mathématiques, et de la perspective qui en découle, donnait aux artistes et aux architectes un pouvoir nouveau ; l'idéal platonicien du beau faisait accepter par tous une grammaire universelle des formes. A partir du XVIIIe siècle, les conditions se transforment : la société s'urbanise, s'industrialise et devient plus mobile : l'esthétique d'inspiration platonicienne est critiquée ; le principe du beau est désormais recherché du côté de la raison ou de l'histoire. Un compromis incarné par Jacques-Nicolas-Louis Durand est imaginé à la jointure du XVIIIe et du XIXe siècle. Il concilie la volonté d'embellissement, dont entendent désormais bénéficier les classes moyennes, avec le souci d'efficacité fonctionnelle. Cette façon de concevoir l'aménagement des villes s'efface au début du XXe siècle, au moment où s'impose le terme d'urbanisme et le programme qu'il désigne : l'amélioration des conditions de vie de tous les citadins. L'art d'ennoblir pour embellir a cependant légué à l'urbanisme de tradition européenne un rêve : celui d'harmoniser les formes bâties.

  • Les écoquartiers fascinent. Ils sonnent aux oreilles comme LA solution pour faire la ville durable, celle qui allierait qualité de l'environnement, épanouissement social et personnel au développement économique. L'engouement est tel aujourd'hui que des centaines de projets foisonnent sur tout le territoire français et l'Etat annonce la réalisation d'un écoquartier dans chaque commune en 2012.

    Alors comment fabriquer ces écoquartiers ? Pourquoi les construire ? La question occupe les maires français et leurs techniciens, mais aussi les entreprises et les citoyens qui participent activement à l'aménagement des villes.

    Quelle est la réalité de ces quartiers ? Quelles sont leurs réalisations, leurs limites, leurs « secrets de fabrication » ? Quelles difficultés ont-ils eu à vaincre ou à accepter ?

    A partir d'un analyse fine de grands exemples européens, cet ouvrage propose d'étudier les contextes économiques et sociaux qui conditionnent l'initiation des écoquartiers, les grands choix techniques et urbains qui les caractérisent ainsi que leurs écueils, les procédés de mise en oeuvre de ces projets, leurs problèmes et leurs dérives potentiels.

    Comprendre la fabrication permet de mieux apprécier les apports et les limites des écoquartiers pour l'ensemble de la ville et des politiques de développement durable.

empty