Arts et spectacles

  • ça s'est fait comme ça

    Gérard Depardieu

    • Xo
    • 9 Octobre 2014

    Un destin singulier, un artiste puissant, un homme libre que les mots dévoilent avec justesse, force et pudeur.
    Artiste magnifique et extravagant, Gérard Depardieu se laisse conduire depuis l'enfance par sa voix intérieure. Elle lui dicte sa vie, ses choix, sa façon d'être et de regarder le monde. C'est cette voix, d'une absolue sincérité, que ce livre est parvenu à capter pour la première fois.
    Dès la première page, Gérard Depardieu nous ouvre son âme, on entre dans son monologue intime et, ainsi, on se met à regarder le monde avec ses yeux. Les yeux d'un enfant qui n'aurait pas dû naître, dont l'école n'a pas voulu, qui n'a rien à perdre puisqu'il ne possède rien et qui va passer sa vie à forcer le destin. Voyou à quatorze ans, devenu comédien par hasard, il a inventé sa vie en homme libre, sans préjugés ni attaches, ignorant les codes, entrant où il avait envie d'entrer et s'accordant partout le soleil.
    " Je ne dirais pas : qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse, écrit-il, mais plutôt : donnez-moi ce flacon que je m'enivre de ce que je ne sais pas. "

  • Enfant terrible

    Luc Besson

    • Xo
    • 10 Octobre 2019

    " Je vais vous raconter une histoire. La mienne. Sans distance. Sans intelligence. Sans artifice. Avec ma voix d'enfant, ma pensée d'enfant. Juste la vérité brute, telle que je l'ai vécue avant que le temps ne la magnifie. j'aimerais beaucoup revoir ce petit garçon que je n'ai pas vu depuis si longtemps. "
    Luc Besson
    Avec Enfant terrible, le réalisateur et producteur Luc Besson signe sa première autobiographie. Il y raconte sa jeunesse, libre et solitaire, et ce "monde des rêves' qu'il s'est construit pour se protéger et se sentir aimé.
    Il revient sur ce jour où, contre l'avis de sa mère, il a quitté le lycée et pris le train "pour aller à Paris, faire du cinéma'. Le début d'une incroyable bataille pour s'imposer et réaliser son premier long-métrage.
    Dans ce livre sensible et direct qui se lit comme un roman, Luc Besson nous fait vivre aussi l'étonnante aventure du Grand Bleu, film conspué par la critique qui deviendra culte pour toute une génération.
    Une autobiographie exceptionnelle

  • Comme un enfant perdu

    Renaud Sechan

    • Xo
    • 26 Mai 2016

    Pour la première fois, l'autobiographie de Renaud Séchan. Un livre événement ! En librairie le 26 mai.

  • Là où le soleil disparaît

    Corneille

    • Xo
    • 6 Octobre 2016

    " En démarrant ce récit, je savais que les pages du génocide et du massacre de ma famille au Rwanda, en 1994, m'attendaient. Je savais qu'écrire cette douleur passée, c'était mettre des petites cuillerées de pili-pili sur la chair encore fraîche d'une plaie que je voulais à tout prix croire fermée. Et, sur le chemin de la rétrospective, j'ai trouvé d'autres plaies. Vives. Brûlantes. Ce livre, il m'aura fallu presque cinq ans pour le finir. " Pour la première fois, le chanteur Corneille revient sur le génocide rwandais, le miracle de sa survie, son espoir infaillible, ses rêves, l'immense succès qui a été le sien, mais aussi ce long recul, ces dernières années, qui lui a été indispensable pour renouer avec son histoire et ses racines. Le récit poignant, porté par une écriture d'une rare poésie, d'un artiste, mais surtout d'un homme, à la recherche de sa vérité. Auteur-compositeur-interprète, Cornélius Nyungura, dit Corneille, est né le 24 mars 1977. Parmi toutes les chansons qui évoquent son histoire, Parce qu'on vient de loin et Seul au monde ont bouleversé le public.

  • Maman...

    Sylvie Vartan

    • Xo
    • 21 Avril 2016


    L'hommage bouleversant
    de Sylvie Vartan à sa mère

    Elle est la seule personne qui ne l'a jamais quittée, de Sofia à Paris, de Paris à Los Angeles. Tout tenait par elle. Grâce à elle. Parce qu'elle était là. Toujours.
    Sylvie Vartan a retrouvé le journal intime de sa mère, Ilona. Elle a rassemblé toutes les notes qu'elle avait prises après chacune de leurs conversations. Puis elle a composé cet hommage bouleversant à cette femme qui aura été tout pour elle: le pilier, l'alliée, le secours.
    Lorsqu'en 1952 ils ont décidé de fuir l'enfer du communisme et de vivre à Paris, les Vartan ont logé dans une petite chambre d'hôtel du quartier des Halles. Pendant trois ans, le père a dormi avec son fils, et Sylvie a partagé le lit de sa mère. C'est là, sans doute, dans ces années où Sylvie Vartan a vu sa mère tomber de fatigue sans jamais se plaindre, que ce lien unique s'est formé.
    Aujourd'hui, dans son livre, tout lui revient. Et on se laisse submerger par la puissance de cet amour maternel.
    Un témoignage magnifique sur la force de l'amour
    et le courage des exilés.

  • Même que ça s'peut pas !

    Patrick Sébastien

    • Xo
    • 6 Novembre 2014

    " Je suis un vieil enfant gâté. Un chanceux. Un privilégié. Même pas heureux, comblé seulement. Ma mémoire scintille de mille étoiles : les chants joyeux, les rires, les succès, les excès, les providences, les luxes, les orgasmes, les lauriers et les roses. Mais de ceux qui m'entourent à ceux qui me manquent, rien ne me consolera des autres.
    Et rien ne me consolera de moi. " Au moment où il célèbre ses quarante ans de carrière, Patrick Sébastien revient sur ces années qui ont fait de lui ce qu'il est. Avec tendresse, colère parfois, amitié et franc-parler. Tel qu'il est, en somme...

empty