Langue française

  • À l'échelle mondiale, nombreuses sont les villes qui possèdent leur quartier historique, de Lyon à Boston, en passant par Hanoi. Qu'ils figurent ou non sur la liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO, les quartiers historiques constituent des réalités complexes qui remplissent de nombreuses fonctions culturelles, sociales, économiques et politiques. En contrepartie, sous l'effet de l'activité et de l'économie touristiques, ils sont soumis è de fortes pressions qui affectent autant leur développement démographique que leur vie de quartier, ou encore la qualité du commerce qu'on y retrouve. Les 13 contributions contenues dans cet ouvrage collectif explorent divers aspects relatifs à la construction des quartiers historiques et aux pressions qui découlent de leur « mise en tourisme ». Universitaires et praticiens unissent ici leurs efforts pour présenter le quartier historique comme un enjeu dont le débat incombe à la fois aux décideurs politiques, aux administrateurs, aux savants et aux citoyens.

  • Depuis quelques années, les communautés religieuses connaissent de profondes transformations qui invitent à penser leur patrimoine. Le présent ouvrage contient 12 textes provenant de spécialistes québécois, français, néerlandais et russes qui amènent le lecteur à découvrir le rôle structurant joué par les communautés religieuses dans plusieurs aspects de la vie et de l'organisation des sociétés contemporaines.

  • Le patrimoine culturel peut-il être autre chose qu'une nostalgie du passé dont un objet ou un héritage immatériel est chargé de témoigner? Cet ouvrage en fait le pari. En explorant les temps forts et les moments oubliés de deux des plus importants « chantiers » de l'histoire du patrimoine au Québec, l'Ile d'Orléans et la place Royale de Québec aux XIXe et XXe siècles, il présente un visage méconnu de l'héritage culturel, celui qui reconstruit le souvenir du passé pour répondre aux préoccupations de la société du présent. Tour à tour, des idéologies, des manifestations du savoir et des contextes socioéconomiques sont convoqués pour expliquer la construction des deux « berceaux du Canada français » et pour déchiffrer l'élément qui est au centre, la quête du sens et de la durée, une tâche que seul peut accomplir un travail d'interprétation.

  • Le patrimoine culturel connaît actuellement un petit âge d'or qui se manifeste autant par la multiplication des objets et des héritages immatériels que par le développement des institutions patrimoniales ou encore par l'adoption de politiques du patrimoine. A l'université, le patrimoine gagne sans cesse en popularité. En général, les chercheurs l'abordent non plus comme un « donné » qu'il s'agirait de décrire et de caractériser, mais plutôt comme une manifestation dynamique résultant d'une construction sociale empreinte de représentations et d'idéologies. La première partie de cet ouvrage explore les multiples questions que pose le patrimoine dans les domaines de l'histoire, de l'ethnologie, de la géographie et de la philosophie. La deuxième partie revisite, pour sa part, des acteurs, des concepts et des catégories discursives qui ont structuré l'histoire de l'art du Québec, proposant ainsi une réflexion épistémologique novatrice dont la discipline ne saurait faire l'économie.

  • On pourrait considérer que le patrimoine et le sacré sont deux modes de relation de l´homme à la transcendance, entendue comme ce qui dépasse notre condition humaine, spatialement et temporellement. En effet, on peut voir qu´il s´agit dans les deux cas de nous positionner et de définir notre rapport à un espace, réel ou imaginé, et au temps, à ce qui nous précède et nous suit. Les contributions des auteurs interrogent, examinent et expérimentent des situations où «patrimoine» et «sacré» se retrouvent en interaction.

  • Depuis longtemps, la Russie observe le Canada français et le Québec. Au cours des années précédant la révolution socialiste de 1917, elle possédait une connaissance développée du Canada, que son historiographie percevait comme un royaume paysan prospère. Plusieurs auteurs accordaient une attention soutenue à la situation du Canada français et du Québec. Pour sa part, le régime soviétique remania en profondeur les finalités à la base des études canadiennes, insistant fortement sur le caractère anglophone du Canada. Cet ouvrage propose une incursion dans l'oeuvre de l'historien Vadim A. Koleneko, un des rares scientifiques ayant poursuivi l'étude du Canada français et du Québec en Union soviétique. À travers cinq textes qu'il a traduits en français et dont il livre une interprétation sensible, Étienne Berthold met en relief la genèse et l'épanouissement d'un regard particulier sur le Québec. Un regard où recherche historique et anthropologie chrétienne s'unissent en silence afin de tenir tête à la science soviétique, révélant par le fait même une facette méconnue de la représentation du Québec à l'étranger.??Historien au regard philosophique, Vadim A. Koleneko oeuvre depuis plus de trente années au sein de l'Institut d'histoire universelle, de l'Académie des sciences de la Russie (Moscou).

empty