Anna Enquist

  • Au centre de ce roman un quatuor amateur dans lequel jouent Heleen, Caroline, son mari Jochem et Hugo. À cet ensemble musical s'ajoute la figure tutélaire de Reinier, un homme de quatre-vingts ans, ancien professeur et amant de Caroline, aujourd'hui seul et de santé fragile. À première vue Anna Enquist reprend des éléments connus des lecteurs familiers de son oeuvre : le deuil après la mort d'un enfant, la musique et plus particulièrement la valeur thérapeutique de la pratique musicale, l'exercice de la médecine au quotidien et l'éthique médicale. Mais elle innove ici en situant ce livre au coeur du terrain politique et social puisque les quatre musiciens qu'elle met en scène sont confrontés à l'abandon du soutien de la culture par l'État et au démantèlement du système de santé aux Pays-Bas.

  • Cinq récits en forme de monologues. Le premier met en scène Alma Mahler à travers ses renoncements. Maternité, narcissisme, infidélités : un texte fort, la voix singulière d?une femme exceptionnelle. Dans les autres monologues se déclinent l'histoire du grand bombardement de Rotterdam, celle du départ d'un tailleur juif pour les Etats-Unis, ou d'une relation familiale difficile.

  • 1775. Elisabeth Cook, seule depuis trois ans, attend le retour de James Cook, qui en est à son second voyage exploratoire. Ce roman historique, entièrement écrit du point de vue d'Elisabeth Cook, est aussi un superbe portrait psychologique : celui d'une femme ayant traversé une interminable solitude face aux épreuves que réserve la vie.

  • Quatre amis, musiciens amateurs, se remettent difficilement, et différemment, de la violente agression dont ils ont été victimes (qui clôt le précédent roman de l'auteur, Quatuor). La violence du choc les a dispersés, métamorphosés. Caroline, incapable de tenir un archet, part en Chine pour tenter de briser son apathie. Jochem, son mari, transforme son atelier de luthier et leur maison en forteresses inattaquables. Leurs voix dissonantes retracent pour chacun des personnages les étapes d'un retour à "la normale", de la reconquête de soi.
    Après le rythme haletant de Quatuor, un tempo plus lent, plus intime, pour dire les ravages et la désunion que peut provoquer un tel traumatisme, et la reconstruction qui s'ensuit.
     

  • Dans le milieu hospitalier, entre service d'anesthésiologie et de psychothérapie, Allard Schuurman, un étudiant en médecine, va se trouver au coeur d'un drame familial qui finira par lui être fatal.

  • Au piano une femme travaille, étudie, décrypte les variations Goldberg, tente de comparer les différentes éditions de la partition, de s'approcher au plus près de la composition de l'oeuvre de Bach, de comprendre ce qui la porte au sublime. Ainsi éclairé

empty