Annie Birraux

  • L'adolescence fascine et intrigue par les transformations exceptionnelles qu'elle inflige au corps. Comme s'il se défaisait sous nos yeux de sa peau d'avant, l'enfant se transforme avec la puberté et, en même temps que son nouveau corps, il découvre la sexualité génitale. Mais cette véritable métamorphose ne va pas de soi : elle doit s'accompagner d'un travail psychique afin que l'adolescent puisse accepter une réalité aussi nouvelle que brutale.En plaçant le corps au centre de la problématique adolescente, Annie Birraux, psychiatre et psychanalyste, donne des clés essentielles pour déchiffrer cette mue qui ouvre la voie à la rencontre de l'autre. De la fétichisation (tatouages, piercings) à la désaffection du corps (anorexie), elle expose et explique les stratégies défensives mises en place par l'adolescent pour admettre un corps étranger qu'il peut vivre parfois comme une menace identitaire.Dépassant l'opposition entre pulsion de vie et pulsion de mort, l'approche psychopathologique d'Annie Birraux met l'accent sur la créativité de cet « événement initiatique » et permet ainsi de donner tout son sens à cette étape fondamentale de la vie.

  • La collection psychanalytique Le fil rouge comprend deux sections : l'une, de caractère général, dirigée par Christian David et Michel de M'Uzan ; l'autre, de psychanalyse et de psychiatrie de l'enfant, dirigée par René Diatkine, Philippe Jeammet et Serge Lebovici. Le fil rouge ne s'adresse pas seulement aux spécialistes de la discipline, mais aussi aux lecteurs de plus en plus nombreux qui cherchent dans la psychanalyse le moyen de mieux approfondir maint problème de la vie quotidienne, et de mieux comprendre les diverses images que l'homme d'aujourd'hui est conduit à se faire de lui-même. On y trouvera des ouvrages appartenant à la période classique, en particulier des traductions de grands textes psychanalytiques mal connus dans notre pays ; des publications étrangères choisies parmi les plus marquantes des dernières années ; enfin des travaux en langue française - de psychanalyse pure ou confinant à d'autres secteurs des sciences humaines - les plus propres à manifester la continuité du « fil rouge » invisible que Freud sut découvrir dans la texture profonde de la vie.

  • La collection psychanalytique Le fil rouge comprend deux sections : l'une, de caractère général, dirigée par Christian David et Michel de M'Uzan ; l'autre, de psychanalyse et de psychiatrie de l'enfant, dirigée par René Diatkine, Philippe Jeammet et Serge Lebovici. Le fil rouge ne s'adresse pas seulement aux spécialistes de la discipline, mais aussi aux lecteurs de plus en plus nombreux qui cherchent dans la psychanalyse le moyen de mieux approfondir maint problème de la vie quotidienne, et de mieux comprendre les diverses images que l'homme d'aujourd'hui est conduit à se faire de lui-même. On y trouvera des ouvrages appartenant à la période classique, en particulier des traductions de grands textes psychanalytiques mal connus dans notre pays ; des publications étrangères choisies parmi les plus marquantes des dernières années ; enfin des travaux en langue française - de psychanalyse pure ou confinant à d'autres secteurs des sciences humaines - les plus propres à manifester la continuité du « fil rouge » invisible que Freud sut découvrir dans la texture profonde de la vie.

  • Depuis 1884, l'appareil contre-inadaptif inspiré par un courant de pensée psychologisant se fait de plus en plus lourd, de plus en plus complexe, pendant que de manière préoccupante continue de croître la masse des enfants « inadaptés ». Les structures destinées à lutter contre l'inadaptation scolaire font donc la preuve de leur inefficacité. Annie Birraux s'interroge sur le sens de cet échec et de la psychiatrisation croissante de l'école. Si l'institution scolaire est malade, sont-ce les écoliers qui doivent faire l'objet de soins ? Cet essai est le fruit d'une pratique de la pédagogie dite spécialisée et de la psychiatrie. il amène à redéfinir les champs respectifs, bien que parfois sécants, de l'une et de l'autre.

  • Depuis 1884, l'appareil contre-inadaptif inspiré par un courant de pensée psychologisant se fait de plus en plus lourd, de plus en plus complexe, pendant que de manière préoccupante continue de croître la masse des enfants « inadaptés ». Les structures destinées à lutter contre l'inadaptation scolaire font donc la preuve de leur inefficacité. Annie Birraux s'interroge sur le sens de cet échec et de la psychiatrisation croissante de l'école. Si l'institution scolaire est malade, sont-ce les écoliers qui doivent faire l'objet de soins ? Cet essai est le fruit d'une pratique de la pédagogie dite spécialisée et de la psychiatrie. il amène à redéfinir les champs respectifs, bien que parfois sécants, de l'une et de l'autre.

  • Le suicide est l'une des premières causes de mortalité à l'adolescence. Ce drame individuel retentit sur la famille et l'entourage, pour qui il demeure incompréhensible. Comment tenir compte de cette réalité lorsque l'on est parent, enseignant, éducateur, médecin, psychologue ? Comment comprendre la tentation du suicide ? Comment peut-on désirer la mort à un âge plein de promesses ? Quels axes de réflexions favoriser dans une perspective de prévention ? La psychothérapie psychanalytique est-elle une des voies à privilégier ? Fondé sur la contribution de spécialistes de différentes disciplines, cet ouvrage aborde tente de comprendre les raisons qui peuvent pousser un adolescent à vouloir mourir, pour qu'il soit ainsi possible de prévenir les passages à l'acte.

  • La prise de risques à l´adolescence fait partie de la construction de soi. Elle permet d´expérimenter le rapport à la réalité, à soi et aux autres. Mais le pari est souvent trop périlleux et peut conduire à des addictions, des comportements suicidaires ou des passages à l´acte parfois fatals.

    Les auteurs s´adressent à tous ceux qui sont amenés à côtoyer des adolescents - psychologues, enseignants, éducateurs, parents - et les aident à prévenir certaines conduites sans interdire ces expériences nécessaires au passage à l´âge adulte.

    Avec les contributions de Paola Carbone, Didier Drieu, Muriel Eglin, Lise Haddad, Florian Houssier, Nathalie de Kernier, Caroline Lebrun, Jean-Yves Le Fourn, François Marty et Olivier Ouvry.

  • L'obésité est un problème de santé publique : 18 % des enfants français âgés de 3 à 17 ans sont en surpoids.Ce livre réunit des psychanalystes d'adolescents, des pédopsychiatres, psychothérapeutes et spécialistes des services de chirurgie pour adolescents obèses afin d'expliquer les nouvelles dimensions du surpoids à l'adolescence et les drames qu'il peut causer.Les signaux d'alarme ont été tirés pour l'anorexie et pour le suicide des jeunes. Il est temps de prévenir le surpoids à l'adolescence, avant qu'il devienne aussi grave qu'aux États-Unis.Les contributeurs : Arnaud Basdevant, François Beck, Annie Birraux, Emmanuelle Caule, Valérie Discour, Philippe Duverger, Bernard Golse, Catherine Grangeard, Philippe Jeammet, Didier Lauru, Jean-Pierre Lebrun, Jean-Yves Le Fourn, Florence Maillochon, Jean Malka, François Marty, Philippe Robert, Gerassimos Stephanatos, Elsa Stora-Waysfeld.

empty