Ariane Bois

  • Il n'y a pas d'hommes libres sans animaux libres.
    Ils ne se connaissent pas et pourtant, en cette journée caniculaire de septembre 1916 dans une petite ville du Sud des États-Unis, ils assistent parmi la foule au même effroyable spectacle : l'exécution par pendaison d'une éléphante de cirque, Mary, coupable d'avoir tué un homme. Cette vision bouleversera la vie d'Arabella, de Kid et de Jeremy.
    De l'Amérique qui entre en guerre au Paris tourbillonnant des années 1920, des champs de bataille de l'Est de la France aux cabarets de jazz, des pistes de cirque jusqu'au Kenya dissolu des colons anglais, ces trois êtres devenus inséparables vont se lancer sur la trace des éléphants au cours d'une prodigieuse expédition de sauvetage.
    /> Dans cette éblouissante saga, une jeunesse ivre d'amour et de nature livre son plus beau combat pour la liberté des animaux et celle des hommes.

  • " Il y a New York et il y a le Dakota. " New York, 1970. Shawn Pepperdine, jeune de Harlem, assiste, horrifié, au meurtre de son meilleur ami. Pour échapper aux assassins, il trouve refuge dans les sous-sols du Dakota, l'immeuble le plus mythique de Manhattan. Au coeur d'une ville en pleine ébullition, le Dakota reste, lui, immuable : un club très fermé, un château médiéval sur Central Park, un havre de paix des "rich and famous". S'y côtoient Lauren Bacall, Leonard Bernstein et Rudolf Noureev. Ici, Polanski tournera les images du film Rosemary's Baby. Devenu le premier portier noir du Dakota, Shawn côtoie ses résidents : Nigel, Abigail, Nathan, Cherie, Becky, Andrew, Tyler et les autres. Quand la plus grande star du monde, John Lennon, emménage à son tour, l'immeuble et sa communauté s'enflamment... Dakota Song est le portrait survolté d'une Amérique en pleine révolution artistique, intellectuelle et sexuelle, celle de la Beatlemania et du disco, du Studio 54 de Warhol et du Chelsea Hotel, du scandale du Watergate et d'une décennie de violences.

  • L'île aux enfants

    Ariane Bois

    • Belfond
    • 14 Mars 2019

    Pauline, six ans, et sa petite soeur Clémence coulent des jours heureux sur l'île qui les a vues naître, la Réunion. Un matin de 1963, elles sont kidnappées au bord de la route et embarquent de force dans un avion pour la métropole, à neuf mille kilomètres de leurs parents. À Guéret, dans la Creuse, elles sont séparées.
    1998 : quelques phrases à la radio rouvrent de vieilles blessures. Frappée par le silence dans lequel est murée sa mère, Caroline, jeune journaliste, décide d'enquêter et s'envole pour la Réunion, où elle découvre peu à peu les détails d'un mensonge d'État.
    À travers l'évocation de l'enlèvement méconnu d'au moins deux mille enfants réunionnais entre 1963 et 1982, dans le but de repeupler des départements sinistrés de la métropole, Ariane Bois raconte le destin de deux générations de femmes victimes de l'arbitraire et du secret. L'histoire d'une quête des origines et d'une résilience, portée par un grand souffle romanesque.

  • Entre 1939 et 1967, de Paris à Toulouse et de New York à Tel Aviv, l'extraordinaire destin de deux êtres fracassés par la guerre. Rien ne prédestinait Simon et Léna à se rencontrer. Lui appartient à la bourgeoisie juive parisienne, patriote, laïque et assimilée ; il a été maquisard et blessé au combat. Elle est issue d'un milieu de petits commerçants polonais et a réussi à survivre au Ghetto de Varsovie. En 1945, la guerre leur a tout pris. Chacun de leur côté, ils vont accepter une mission très particulière : rechercher des enfants juifs cachés par leurs parents dans des familles, des orphelinats ou des couvents, quand il s'avère que ceux-ci ne rentreront pas des camps. Simon parce que son petit frère Elie a disparu dans des conditions mystérieuses ; Léna car elle espère ainsi redonner du sens à sa vie. Et cela va les entraîner bien au-delà de ce qu'ils auraient pu imaginer. C'est l'histoire de deux jeunes révoltés qui, dans une France exsangue, vont se reconstruire grâce à la force de l'amour. De Paris à Toulouse, d'Israël à New-York, un roman d'aventure porté par le souffle de l'Histoire.

  • Sans oublier

    Ariane Bois

    La mort de sa mère, elle pourrait en mourir. Pourtant elle va survivre, et l'épreuve de douleur se fait parcours de réconciliation, de compréhension et de vie. Un roman thérapeutique, une plume trempée dans l'urgence, un roman d'aujourd'hui.



    Elle n'a

  • Le monde d'Hannah

    Ariane Bois

    Hannah, 9 ans, vit dans le « Petit Istanbul », un quartier populaire du XIearrondissement, qui rassemble une communauté judéo-espagnole joyeuse et attachante... Un jour, dans la rue, elle rencontre Suzon, 10 ans. Malgré tout ce qui les oppose, l´amitié est immédiate, passionnée... Mais nous sommes en octobre 1939. Hannah et sa famille sont des juifs venus de Turquie. La famille de Suzon est originaire de la Creuse.Après l´engagement volontaire de son père contre les Allemands, Hannah découvre les alertes, le marché noir, l´exclusion, les expropriations, les menaces, les interdictions... Elle est bientôt contrainte de fuir dansune pension catholique en Normandie, puis, après la succession des rafles à Paris, de rejoindre Istanbul en train, avec sa mère... grâce à la nationalité turque de son père.À leur retour à Paris, en 1945, c´est un nouveau déchirement. Le père d´Hannah et ses grands-parents ont disparu... Tout le quartier est décimé. Hannah veut croire que son père a échappéà la déportation, et seule la présence de Suzon apaise son désespoir.Les années passent... Les deux jeunes filles grandissent, puisent de la force l´une dans l´autre, restent inséparables, tout en prenant des chemins différents. Hannah choisit de faire des études de journalisme ; Suzon préfère les plaisirs et les fêtes, les aventures faciles. C´est alors qu´Hannah découvre un secret si choquant, si brutal, qu´il mène à une rupture avec Suzon et sa famille... Engagée à France Soir, elle devient l´une des premières femmes grands reporters et sillonne le monde. Jusqu´en mai 68, où le destin permettra à Suzon et Hannah de se retrouver...D´une sensibilité et d´une sobriété poignantes, ce roman nous parle de la puissance miraculeuse des amitiés qui traversent le temps. Et de la force inouïe que les « survivants » durent trouver en eux pour se reconstruire, surmonter l´absence des disparus.

  • Petits vices et gros défauts ; 7 péchés capitaux vus par 7 romancières Nouv.

    Il y en a sept, sept comme les jours de la semaine. Les péchés capitaux ont souvent été inculqués dès le plus jeune âge et ... aussitôt oubliés.

    Ces gros défauts ou petits vices peuvent-ils encore s`inviter dans nos vies, en prendre le contrôle et provoquer catastrophes, quiproquos ou pied de nez au destin? Faut- il s'en moquer ou se soigner ? En rire ou en pleurer ? Les déplorer ou les cultiver ? Sept autrices de talent revisitent tous les travers de l'âme humaine, un voyage aussi savoureux qu'irrésistible au pays des vices. Que celui qui n'a jamais péché leur jette la première pierre !
    - Ariane Bois/l'Avarice
    - Delphine Bertholon/la Paresse
    - Sophie Carquain/l'Orgueil
    - Dominique Dyens/la Gourmandise
    - Gaëlle Josse/la Jalousie
    - Agathe Ruga/la Luxure
    - Marie Sellier/la Colère

    Scénariste et romancière Delphine Bertholon publie des romans à succès aussi bien pour adultes que pour la jeunesse.
    Ariane Bois est romancière, grand reporter et critique littéraire, récompensée par 7 prix littéraires.
    Écrivain, journaliste et scénariste, Sophie Carquain est l'autrice de nombreux ouvrages qui évoquent chacun à leur manière la liberté des femmes.
    Dominique Dyens est l'auteure d'une dizaine de romans, dont La femme éclaboussée, finaliste du grand prix des lectrices de ELLE.
    Venue à l'écriture par la poésie, Gaëlle Josse est l'autrice de nombreux romans salués tant par la presse que par le public et traduits dans plusieurs langues.
    Autrice et bloggueuse littéraire, Agathe Ruga a publié Sous le soleil de mes cheveux blonds (Stock, 2019) et fédère le Grand Prix des Blogueurs Littéraires.
    Écrivaine et scénariste, Marie Sellier a publié plus d'une centaine de livres principalement pour la jeunesse.

empty