Cécile Van de Velde

  • De l´enfance à la vieillesse, comment se structurent aujourd´hui les différents temps de la vie? Que signifie être « jeune » ou être « vieux » dans nos sociétés contemporaines ? De quelle façon évoluent les liens familiaux et sociaux entre générations, en France et ailleurs en Europe ?
    Cet ouvrage mobilise les apports, les outils et les perspectives de ce champ pour mieux penser la façon dont se structurent les âges et se métamorphosent nos vies. Il confronte les principales approches sociologiques des existences par le prisme des « âges », des « parcours »,  et des « générations » - et montre comment elles sont mises à l´épreuve par des frontières de plus en plus floues et complexes entre l´éducation, l´activité et la retraite.

  • Cette mise en perspective de la question des "jeunes adultes" se fonde sur l'exploitation du Panel européen des ménages (1994-1999), enquête longitudinale coordonnée par Eurostat, complétée par 135 entretiens auprès de jeunes de 18 à 30 ans (Danemark, Royaume-Uni, France, Espagne). L'auteur montre que, même à l'heure de l'internationalisation des systèmes éducatifs et des marchés du travail, l'empreinte des sociétés sur cette période de la vie est très profonde et résiste à l'emprise d'autres facteurs de différenciation (sexe ou classe sociale). Les quatre formes d´expériences qu´il met au jour renvoie pour chacune à des facteurs politiques, sociaux et culturels : une jeunesse longue et exploratoire (logique de développement personnel) prévaut au sein des sociétés nordiques ; un cadre libéral favorise le développement d'une jeunesse plus courte, tournée vers l'émancipation individuelle (Royaume-Uni) ; une société de type corporatiste et centralisée (France) induit l'existence d'une jeunesse orientée vers l'intégration sociale (détermination précoce par les études) ; enfin, les sociétés méditerranéennes favorisent une logique d'attente au foyer parental des conditions nécessaires à une installation stable dans la vie adulte.

empty