Céline Philippe

  • C'est un lieu commun de dire que la Révolution tranquille a divisé l'histoire du Québec en un « avant » et un « après ». Un avant irrémédiablement marqué par le sceau de l'Église catholique et un après... moderne? Libre et émancipé? Si les recherches récentes démontrent combien des aspects de notre société restent façonnés par le catholicisme, les études littéraires ont jusqu'à présent peu exploré l'héritage religieux dans l'oeuvre des auteurs contemporains. Avec son numéro 123, la revue Voix et Images a justement l'ambition de remédier à cette lacune et d'explorer les Destins de l'héritage catholique : « Force est de constater, en relisant quelques oeuvres modernes et contemporaines, que le matériau catholique occasionne un ensemble de représentations et de détournements qui témoignent d'un désir de s'approprier les signifiants d'une histoire, pour les inscrire dans la fiction et les enjeux fantasmatiques qu'elle suscite ». La publication explore les complexes dualités filiation/rejet qui caractérisent l'écriture des cinquante dernières années, par-delà la rupture : des textes de Jaques Ferron au cinéma de Bernard Émond, un dossier passionnant.

  • La destruction créatrice est le processus par lequel de nouvelles innovations viennent constamment rendre les technologies et activités existantes obsolètes. C'est le processus par lequel les emplois nouvellement créés viennent sans cesse remplacer les emplois existants. Ce livre invite le lecteur à repenser l'histoire et les énigmes de la croissance à travers le prisme de la destruction créatrice et à remettre en cause nombre d'idées reçues. Pourquoi les révolutions technologiques et l'automatisation créent plus d'emplois qu'elles n'en détruisent. Pourquoi concurrence et politique industrielle ne sont pas antinomiques. Pourquoi l'impôt n'est pas le seul moyen de rendre la croissance plus juste. Pourquoi la croissance n'est pas correctement mesurée. Pourquoi la stagnation séculaire n'est pas une fatalité. Pourquoi l'industrialisation n'est pas une étape indispensable dans le processus de développement. Pourquoi la taxe carbone n'est pas l'unique levier d'une croissance plus verte. Pourquoi, avec des politiques publiques appropriées, la destruction créatrice ne nuit pas à la santé et au bonheur. Pourquoi l'innovation a besoin du marché, de l'État, mais également d'une intervention active de la société civile. Le Pouvoir de la destruction créatrice est à la fois une exploration des ressorts de la prospérité économique et un guide pour penser l'avenir du capitalisme. Philippe Aghion est professeur au Collège de France, où il dirige la chaire Institutions, Innovation et Croissance, ainsi qu'à la London School of Economics et à l'Insead. Céline Antonin est économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques, maître de conférences à Sciences Po Paris et chercheuse associée au Collège de France. Simon Bunel est administrateur de l'Insee, économiste à la Banque de France et chercheur associé au Collège de France. 

  • 40 fiches pour réviser les notions essentielles du cours du droit du travail grâce à : des schémas, des tableaux, des encadrés récapitulatifs et des exercices d'application.
    Fiche n° 1 : Présentation générale du droit du travail
    Fiche n° 2 : Les sources du droit du travail
    Fiche n° 3 : La notion de contrat de travail
    Fiche n° 4 : Le recrutement du salarié
    Fiche n° 5 : La conclusion du contrat de travail
    Fiche n° 6 : Le CDD
    Fiche n° 7 : Le contrat à temps partiel
    Fiche n° 8 : Le règlement intérieur
    Fiche n° 9 : La discipline dans l'entreprise
    Fiche n° 10 : La maladie du salarié
    Fiche n° 11 : L'inaptitude médicalement constatée du salarié
    Fiche n° 12 : La maternité
    Fiche n° 13 : Le transfert d'entreprise
    Fiche n° 14 : La révision du contrat de travail
    Fiche n° 15 : La procédure de licenciement pour motif personnel
    Fiche n° 16 : La cause réelle et sérieuse du licenciement pour motif personnel
    Fiche n° 17 : Le licenciement illicite
    Fiche n° 18 : Les procédures de licenciement économique
    Fiche n° 19 : Le licenciement pour motif économique : la cause réelle et sérieuse
    Fiche n° 20 : La rupture du contrat de travail à l'initiative du salarié
    Fiche n° 21 : La rupture conventionnelle
    Fiche n° 22 : La retraite
    Fiche n° 23 : Les conséquences de la rupture du contrat de travail
    Fiche n° 24 : La liberté syndicale
    Fiche n° 25 : La représentativité syndicale
    Fiche n° 26 : La conclusion d'une convention ou d'un accord collectif
    Fiche n° 27 : Le contenu de la convention collective
    Fiche n° 28 : La remise en cause d'une convention collective
    Fiche n° 29 : Les élections dans l'entreprise
    Fiche n° 30 : Le comité d'entreprise
    Fiche n° 31 : Les délégués du personnel
    Fiche n° 32 : Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail
    Fiche n° 33 : La représentation syndicale
    Fiche n° 34 : La protection des représentants du personnel
    Fiche n° 35 : La notion de grève
    Fiche n° 36 : Les conséquences de la grève
    Fiche n° 37 : Sécurité et santé au travail : une responsabilité partagée
    Fiche n° 38 : Le harcèlement moral et le harcèlement sexuel au travail
    Fiche n° 39 : La rémunération
    Fiche n° 40 : La durée du travail

  • Ce recueil présente les nouvelles lauréates d'un concours organisé conjointement par Marathon Editions et la blogueuse Virginie Wicke, de Beltane (lit en) Secret.
    Parce qu'elles considèrent toutes les deux que l'éducation est la fondation de l'avenir, elles ont retenu le thème : L'école du Futur.
    Et parce qu'elles déplorent que l'égalité des chances soit malheureusement toujours une cruelle utopie, les droits d'auteurs seront reversés à l'association Apprentis d'Auteuil qui oeuvre depuis 1866 à améliorer l'accès à l'éducation et à la formation des plus démunis.

  • Cet ouvrage interroge le concept même d'autonomie, et tente de remettre en cause sa fausse simplicité. Il s'interroge sur un paradoxe : pourquoi cette fortune de l'autonomie aujourd'hui, alors même que les interdépendances objectives entre les activités et entre les personnes, au sein des firmes et entre celles-ci, ne cessent de croître, et alors même que les performances techniques et économiques reposent de plus en plus sur la qualité des relations établies au sein de chaînes d'acteurs toujours plus longues.

empty