Littérature générale

  • Le nouveau film de Jacques Audiard, adaptation de deux nouvelles de Craig Davidson, est sorti le 17 mai 2012 et fait partie de la sélection officielle du 65ème festival de Cannes, avec dans les rôles principaux : Marion Cotillard, Matthias Schoenaerts (révélé dans le récent Bullhead), Céline Sallette et Bouli Lanners.Dans la lignée d'écrivains comme Chuck Palahniuk et Thom Jones, Craig Davidson aime prendre des risques. A la dureté de son univers, il allie l'émotion et la compassion qu'il manifeste envers ses personnages dont il sonde les corps, les âmes et les coeurs avec une redoutable efficacité. Son écriture, viscérale et percutante, s'empare littéralement du lecteur pour ne plus le lâcher.Ces formidables nouvelles sont les meilleures que j'ai lues depuis bien longtemps. Il y a là matière à une douzaine de romans... Croyez-moi, vous n'avez jamais rien lu de tel. Bret Easton Ellis

  • « Je connais deux garçons qui suivent un sentier secret pour aller pêcher des perches dans le bassin du Niagara, leurs cannes à l'épaule comme des carabines. Je connais le flot sans fin des chutes qui rugit dans mes veines. Je connais des forêts infestées la nuit de loups gris. »Avec la puissance et la sensibilité révélées par Un goût de rouille et d'os, adapté au cinéma par Jacques Audiard, Craig Davidson explore dans ce roman vertigineux le conflit intérieur de deux hommes liés par un secret d'enfance.Duncan Diggs et Owen Stuckey ont grandi à Niagara Falls, surnommée par ses habitants Cataract City, petite ville ouvrière à la frontière du Canada et des États-Unis. Ils se sont promis de quitter ce lieu sans avenir où l'on n'a d'autre choix que de travailler à l'usine ou de vivoter de trafics et de paris.Mais Owen et Duncan ne sont pas égaux devant le destin. Tandis que le premier, obligé de renoncer à une brillante carrière de basketteur, s'engage dans la police, le second collectionne les mauvaises fréquentations. Un temps inséparables, sont-ils prêts à sacrifier le lien qui les a unis, pour le meilleur et pour le pire ?« Un véritable écrivain, qui crée son univers littéraire en se nourrissant du corps, du coeur et de l'âme des hommes. » Joseph Boyden

  • « Craig Davidson brouille les frontières entre comédie et horreur, cruauté et compassion. Ne cherchez pas le réconfort dans ses livres : ils sont exigeants et profondément dérangeants. » (Chuck Palahniuk)
    Sarah Court est un morne lotissement au nord de Niagara Falls, Ontario. Cinq familles, cinq maisons dont les habitants semblent se fondre dans la grisaille du décor... jusqu'à ce que la plume de Craig Davidson en révèle toute l'étrangeté. Apparaissent alors un batelier chargé de repêcher les noyés au pied des célèbres chutes ; un cascadeur au corps brisé à force de chercher le danger ; un neurochirurgien alcoolique en disgrâce ; un boxeur raté et son fils obèse qui se rêve vampire ou momie ; une adepte du vol à l'étalage aux fantasmes de maternité, ou encore le fils orphelin d'une fumeuse de crack, devenu fabricant de feux d'artifice et criminel à ses heures...Connaît-on vraiment ses voisins ? Et sa propre famille ? Dans ce livre à la frontière des genres, l'auteur d'Un goût de rouille et d'os nous invite à une troublante exploration des âmes.

  • 1979, Herbert et Jess, frère et soeur abandonnés dans leur enfance par un père magicien, sont élevés par leur oncle. 25 ans plus tard, Herbert, le grand magicien déchu, ne sort plus de chez lui. Jess, policière, est suspendue suite à une affaire impliquant un coup de feu sur un enfant. Ils partent retrouver leur père. Cette nouvelle est extraite du livre le goût de rouille et d'os.Temps de lecture estimé : à partir de 1 heure.

  • Anglais Cataract City

    Davidson Craig

    Cataract City, a dead-end border town overlooking Niagara Falls. Owen Stuckey and Duncan Diggs are fast friends as kids - united by wrestling, go-karts, and metal bands - but as they grow into young men, their once simple affection competes with the tensions created by their respective circumstances. Owen, born to relative privilege, seems destined to get out of the city, while Duncan, honest but hard, is hurtling along the rails towards a future working the assembly line at the soulless biscuit factory, The Bisk. As Duncan becomes more and more desperate to escape, he finds himself at opposite ends of the law to Owen, and as the coils of the city creep ever tighter around the two friends, they find themselves struggling not to break free, but simply to survive.

empty