David Lelait-Helo

  • Dès l'enfance, Milou a des ambitions qui ont de quoi surprendre. Dans la cour de récréation, ce drôle de petit garçon aime jouer à la princesse, et faire de ses copines ses soldats. Il s'imaginera aussi un destin dans la peau d'un monstre orange, le Casimir de L'île aux enfants, avant de se mettre en tête qu'il est la plus puissante des reines d'Égypte.

    Mais quand il a treize ans, une voix fait chavirer tous ses projets. Celle de Nana Mouskouri.
    C'est décidé : il sera cette femme-là !
    Que d'embûches... Car Milou n'est pas grec, il ne porte ni lunettes ni longue robe pailletée, il ne sait pas chanter et, pire que tout, il découvre, effaré, qu'il est un garçon.
    Pourtant, Milou a plus d'un tour dans son sac...

    Son truc à lui, au fil des années, jusqu'au soir de ses quarante ans, c'est de défier le réel pour suivre son rêve. Un rêve qui le mènera bien plus loin qu'il ne l'avait imaginé...

    Le récit d'un homme qu'un rêve d'enfance a guidé et sauvé de tout. David Lelait-Helo pose la question de la construction de soi au fil de l'enfance et de l'adolescence. Il nous parle de notre quête d'idéal, de notre part de rêve, de la complexité de notre identité, mais aussi du jeu trouble de l'identification du fan avec la star.
    David Lelait-Helo est l'auteur de Poussière d'homme, Sur l'épaule de la nuit, C'était en mai, un samedi, D'entre les pierres, Un oiseau de nuit à Buckingham, de plusieurs livres de contes philosophiques et de nombreuses biographies (Eva Perón, Maria Callas, Barbara, Dalida, Romy Schneider...).

  • Cette nuit magique, inspirée d'un fait réel, est une parenthèse rêvée et folle, une invitation à vivre pleinement sa vie.

  • Après Si le bonheur m'était conté, 50 nouvelles leçons de sagesse du monde entier. Les contes sont des petits cailloux jetés sur nos chemins, ils nous orientent et nous aident à comprendre notre vie. À travers ce recueil de nouvelles, nous voici embarqués dans un périple aux sources de l'amour. Mythes d'Orient ou d'Asie, hérités des peuples amérindiens ou issus de la culture tzigane, ce sont autant d'histoires venues du fond des âges qui nous guident dans un voyage peuplé de délices, de trahisons, d'extases et de vertiges. 50 leçons universelles qui nous accompagnent sur les sentiers escarpés qui mènent à l'âme soeur.

  • « Les murs ont des oreilles, il faudra vous y faire. Vous l'avez souvent dit, sans jamais y croire. Car vous ne le vouliez pas, mais je vous place aujourd'hui au pied du mur, excusez le jeu de mots, je suis blagueuse [.] Ah, si les murs pouvaient parler ! Je vous le dis, ils parlent. Mes parquets grincent en mille bavardages, mes boiseries craquent en petits cris et, en dépit de mon grand âge, mes fenêtres voient loin, au-delà du temps qui passe et par-delà les siècles. L'Histoire ne s'écrit pas dans les livres, elle se respire. À l'encre et au papier, elle préfère le vent et le sang. »
    Une très ancienne maison de Buenos Aires prend la parole qu'on ne lui avait jamais donnée. À l'heure d'être détruite, elle révèle ce qu'elle a vu et gardé trop longtemps secret : le drame de Soledad Salvador, la femme qui aura vécu entre ses murs plus de cinquante ans, un drame qu'elle a été impuissante à empêcher. Au fil de récits de vies, la maison, rescapée de temps révolus, évoque entre rêve et réalité la fondation de la ville cinq siècles plus tôt, l'immigration qui au xixe siècle a donné le jour à l'Argentine, le mythe Eva Peron, la dictature durant les années 1970.

    Ce roman traite du lien intime que nous entretenons avec notre décor et des secrets dont regorgent nos vies. Il est un voyage au cour des mythologies argentines, une rêverie qui renferme de grandes leçons de vie, d'amour et de paix.

    David Lelait-Helo est l'auteur de Poussière d'homme, Sur l'épaule de la nuit, C'était en mai, un samedi, de plusieurs livres de contes philosophiques et de nombreuses biographies (d'Eva Peron, Maria Callas, Barbara, Edith Piaf.).

  • Et si le secret du bonheur se cachait dans les fables ?
    En quête de ce trésor, David Lelait-Helo a déniché des histoires semées aux quatre vents : contes yiddish, tsiganes, arabes ou africains, légendes d'Amérique latine ou d'Inde, leçons de sages chinois, apaches ou grecs.
    Tous conjuguent simplicité et sagesse, naïveté et puissance. Tous recèlent une même inestimable joie, et ce pouvoir presque magique d'apaiser nos maux intimes. Comme si, avec eux, tout devenait possible.
    Des rêveries poétiques intemporelles et universelles pour embrasser le réel, tout simplement, avec bonheur.

  • - 50%

    Sous mes cheveux blancs de neige et dans mon corps sec et noué comme l'écorce nue, je suis un paysage d'hiver que le plein soleil a fui, une terre de silence, immobile et stérile. Je suis vieille, plus vieille qu'il n'est d'ordinaire donné de l'être. Je suis née au coucher d'un siècle, ai vécu le long du suivant, et me retirerai au lever d'un troisième. Mais quand ? C'est long, trois siècles... Je m'abîme, m'émiette, sans jamais encore toucher le fin fond de mes jours. Je dois mourir, il le faut. Que l'on m'aide !
    Sur la table de nuit, mon rang de perles enroulé sur lui-même : un serpent luisant, mystérieux. Lui seul connaît mon secret.
    C'était l'été d'une année de guerre, il y a plus longtemps que quiconque ne peut se souvenir : un amour de vingt-quatre heures qui devait changer ma vie... Nous n'étions pas dans le monde mais en périphérie du monde, au-dessus, en arrière, en dessous, tout contre mais clairement dissociés de lui. C'est cela que permet l'amour. Une apesanteur.

    Je vais vous conter ces vingt-quatre heures, ensuite je m'effacerai du monde. Finalement, j'aurai été éphémère comme l'est la trace de l'eau glacée sur la pierre brûlante.

    Ce pourrait être une fable, pourtant c'est la vraie vie, le temps qui s'enfuit et nos amours perdues qu'évoque l'auteur dans ce roman à tiroirs secrets.
    Une vieille dame qui porte en écharpe le don du bonheur dévoile ici d'étonnantes recettes de vie et nous ouvre des chemins d'espérance.
    David Lelait-Helo a publié plusieurs romans aux Éditions Anne Carrière.

  • Une maison blanche et haut perchée, dans le ciel de Paris. Une femme vit là depuis vingt-cinq ans. Seule.
    Ce samedi soir, en ce refuge devenu tombeau, elle s'apprête à rompre ses jours. Assise sur le bord de son lit, elle contemple la ville qui lui a tout donné, et beaucoup pris. Sur le chevet, une bouteille de whisky, des somnifères, le téléphone.
    Elle voudrait enfin parler, dire quelle a été sa vie, dire pourquoi elle lui préfère la mort. Elle compose un numéro au hasard...
    À une centaine de kilomètres de là, dans son jardin clos, Sophie goûte le silence depuis qu'elle a quitté son mari, la ville pour la campagne.
    Le téléphone sonne. "Allô, je m'appelle Iolanda. Je vais mourir".
    Deux heures s'écouleront. Le temps que deux femmes se racontent. Madame Tout-le-monde, Sophie, et Iolanda... Dalida pour la France entière.
    Un roman intime et poétique où affleure toute la réalité de la vie de Dalida. La rencontre émouvante et troublante de deux femmes que tout sépare, à l'heure, enfin, où se dévoilent leurs secrets. David Lelait-Helo a publié plusieurs romans aux Éditions Anne Carrière.

empty