Denis Clerc

  • Comment fonctionne l'économie ? À quoi servent la monnaie, la finance et les marchés ? Pourquoi les uns sont-ils pauvres et les autres riches ? D'où vient la croissance économique, et à quoi mène-t-elle ? Ce manuel répond à ces questions et à bien d'autres, de sorte que l'économie ne soit plus cette boîte noire que seuls les économistes, devenus les grands sorciers du monde moderne, pourraient régler et faire fonctionner dans l'intérêt de tous. Croissance, chômage, inflation, marché, investissement, revenus : de nombreux exemples et des données précises en font le grand classique de la formation économique pour adultes, richement documenté et facile à lire.
    C'est aussi un livre citoyen, qui explique la crise de l'euro, les vices et les vertus du déficit public, les difficultés européennes, les défis de la mondialisation, la montée des inégalités, les impératifs environnementaux, les effets et enjeux des différentes politiques économiques menées par ceux qui nous gouvernent. Comment concilier justice sociale et efficacité ? Produire toujours plus, est-ce possible ? Et souhaitable ? Le chômage est-il une fatalité ? Cette 19e édition a été entièrement revue et mise à jour afin de continuer à servir de guide à celles et ceux qui souhaitent comprendre et agir en citoyennes et citoyens éclairés.

  • Connaître les travaux des économistes et des sociologues qui, par le passé, ont marqué l'histoire de leur discipline est un exercice imposé pour tous les étudiants ou lycéens en sciences sociales. Mais c'est aussi, pour les non-initiés, un excellent moyen pour comprendre la logique des débats actuels d'experts sur l'emploi, la croissance, les inégalités... Le parti pris de ce livre n'est donc pas celui de l'exhaustivité, mais de la clarté : après le tome 1 de « Déchiffrer les grands auteurs de l'économie et de la sociologie » (des mercantilistes à Schumpeter et Keynes), ce tome 2 présente les auteurs majeurs de l'après-guerre (François Perroux, Milton Friedman, Friedrich Hayek, Pierre Bourdieu, John K. Galbraith, Albert Hirschman, Joan Robinson, Gunnar Myrdal ou Nicholas Kaldor). Avec cette qualité de style qu'on lui connaît pour rendre vivantes et accessibles les analyses de spécialistes, Denis Clerc expose de façon remarquablement limpide l'originalité scientifique de chacun des auteurs sélectionnés, et leurs polémiques - parfois vives - sur des débats toujours d'actualité : l'aggravation des inégalités nuit-elle à la croissance économique, comme le pense N. Kaldor ? Pourquoi J. Robinson, F. Hayek, M. Friedman ou J. Hicks plaident-ils pour, ou contre, l'intervention économique de l'État ? Peut-on relancer la croissance et l'emploi en créant de la monnaie ? Comment le prix Nobel A. Hirschman explique-t-il le rôle des idées et des mouvements sociaux dans l'évolution économique ?... Des débats académiques qui n'ont rien d'académique !

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le XXe siècle, siècle de l'inflation? Une analyse économique par le directeur de la revue Alternatives économiques.

  • Chômage, donc baisse de revenus, emplois précaires, endettement, perte de confiance en l´avenir... sont-ils les signes d´une véritable paupérisation des Français ? et si oui, qui menace-t-elle ? Alors que se forme un groupe de « travailleurs pauvres », les remparts traditionnels des classes moyennes contre la pauvreté - niveau d´études, emploi - suffisent-ils encore à garantir leur niveau de vie ? à les protéger d´une dégringolade sociale dont les médias se font l´écho ?  Autant de questions cruciales auxquelles répond l´économiste Denis Clerc, conseiller de la rédaction du mensuel Alternatives économiques dont il fut le fondateur.

  • Avec le souci d'encourager le lecteur à se forger sa propre opinion, le directeur du mensuel "Alternatives économiques" donne une grille de lecture cohérente des différentes théories concernant les politiques d'emploi et de lutte contre le chômage. Un livre pour permettre au citoyen comme au salarié de faire des choix en connaissance de cause.

  • Voici réunis en un seul volume les auteurs essentiels au fondement de la pensée économique et sociologique moderne : d'Adam Smith à John M. Keynes et Milton Friedman, d'Émile Durkheim à Max Weber, en passant par des auteurs moins connus comme François Quesnay ou Joseph A. Schumpeter. L'oeuvre de chaque auteur est ici expliquée, mais aussi resituée dans son contexte historique et par rapport aux débats avec des auteurs antérieurs ou contemporains. C'est donc une pensée en action qui est présentée, permettant notamment de mieux appréhender les débats d'actualité : quelle est la pertinence des analyses de Marx ou de Keynes par rapport à la dynamique du capitalisme contemporain ? Qu'auraient dit les classiques et les keynésiens des choix actuels de politique économique ?... Un choix de textes significatifs d'oeuvres originales des auteurs présentés est proposé à la fin de chaque chapitre et permet de saisir sur le vif les grands moments de l'histoire de la pensée. Bref, un outil indispensable pour les lycéens et les étudiants en sciences sociales, et pour tous ceux qui veulent comprendre la réflexion économique et sociologique d'aujourd'hui. Cette deuxième édition est enrichie d'une présentation des multiples interprétations possibles de l'oeuvre de Keynes.

  • Coexistence et confrontation des modèles agricoles et alimentaires ; un nouveau paradigme du développement territorial ? Nouv.

    L'ouvrage propose un cadre d'analyse des situations de coexistence et de confrontation des modèles agricoles et alimentaires, et porte ainsi un nouveau regard sur le développement territorial. Il le met à l'épreuve dans une série de travaux conceptuels et d'études de cas en France et de par le monde.

  • Alors que le monde vit un changement global et que de nombreux questionnements sociétaux apparaissent sur le rôle et la place de l'élevage, cet ouvrage dresse un panorama sur l'histoire, les méthodes et la dynamique de changement qui s'est opérée au cours de la dernière décennie pour dessiner les futurs de la sélection animale.

  • « Sans prétendre excéder jamais ce que peut le médiateur, sans confondre jamais son travail avec celui du psychologue ou du psychanalyste, a fortiori de l'avocat ou du juge, Claire Denis nous livre ici bien plus que le témoignage d'une longue expérience. Elle invente aussi une manière toute nouvelle de la faire partager, ne redoutant d'exposer ni les erreurs, ni les incertitudes, ni les réussites qui ont jalonné son parcours. Plaçant ainsi ceux qui la liront dans la situation d'apprendre par eux-mêmes, mais en leur donnant pour ce faire ses secrets, ses `tours de main', invitant à lire ses auteurs de prédilection comme à réfléchir sur les cas qui l'ont marquée, résumant de façon très claire chacune des étapes de la démarche, elle leur fait don d'un livre qu'elle a voulu avant tout utile. Il est destiné d'abord aux médiateurs ou aux futurs médiateurs et médiatrices. Mais il apportera à tous les professionnels de la famille qui ont à connaître des conflits privés, et se soucient de contribuer à leur résolution sans autoritarisme ni paternalisme, une moisson de réflexions et de suggestions. Pour nous tous, ce travail de retour sur soi, ou plutôt sur une pratique, par l'une des premières initiatrices de la médiation en France, est aussi une belle leçon d'énergie, de sensibilité et de générosité. » Irène Théry dans sa préface.

  • L'image est un média, peut-être le premier, le plus ancien. Depuis Lascaux, les individus, les groupes, les pouvoirs politiques et religieux en ont fait un allié ou un péril. Tout au long du xxe siècle, les images se sont immiscées partout. Acheminées par le cinéma, la télévision ou la presse écrite, véhiculées par Internet, elles s'installent au coeur du public comme du privé. Avec l'émergence des médias de masse, l'image et la politique ont renforcé leurs liens, forgeant une relation où les deux champs s'interpellent et se nourrissent intensément. L'étude du champ politique doit donc se saisir de ce corpus toujours plus foisonnant. Elle doit s'y atteler sans se fixer de limites a priori sur une définition des images politiques et sans se contenter d'étudier leur contenu (politique). Réunissant une trentaine de contributions dans une perspective internationale et interdisciplinaire, cet ouvrage croise les supports, les espaces socioculturels et les temporalités afin de mettre au jour les invariants et les ruptures, qu'il s'agisse du choix des thèmes ou des modes de mise en scène de la politique à chaque époque ou selon chaque régime. Couvrant les xxe et xxie siècles, l'ouvrage permet de relier différentes « époques médiatiques » et de voir les continuités, les filiations, les apports, les recompositions et les complémentarités entre des médias dits traditionnels (cinéma, télévision, photographie, presse écrite) et les nouveaux médias à l'âge du numérique (Internet, téléphones portables, jeux vidéo) dans leur façon de s'emparer ou d'être saisis par la politique.

  • « Que dire sur François Truffaut qui n'ait déjà été dit? Ce sont peut-être moins des choses à dire qu'à redire, tels les vers d'un grand poème. » Ce sont sur ces propos d'Anne-Christine Loranger que s'ouvre ce dossier consacré à Truffaut, trente ans après sa mort. Une vie, une vision, des influences, des émules : l'oeuvre de cet immense passionné, cinéaste de la Nouvelle Vague, est un héritage dont on ne peut se passer de revisiter. Hors dossier, une entrevue avec Martin Bilodeau, ancien critique de cinéma au Devoir et auteur du blogue Images parlantes, nous invite à réfléchir sur le métier de critique et les films Mommy (Xavier Dolan), Tu dors Nicole (Stéphane Lafleur), Boyhood (Richard Linklater) et 1987 (Ricardo Trogi) comptent parmi les comptes-rendus critiques de ce numéro.

  • Le projet de ce numéro «Sexes à bras-le-corps», sur la question de la présence et du traitement du sexe dans la création contemporaine, est né d'un constat historique et amusé sur l'époque actuelle: dans les sociétés occidentales, la provocation ne se situe-t-elle pas davantage du côté des voiles que des nus? Ce dossier propose donc d'explorer quelques aspects de l'articulation entre art, sexe, sexualité, corps et politique aujourd'hui. Les textes réunis témoignent de la diversité des approches et offrent surtout un aperçu de quelques explorations autour de la sexualité et du genre, à partir d'un axe privilégié: le féminisme.

  • En avant-première, découvrez les premiers chapitres des titres de la rentrée littéraire de janvier 2016 des éditions Robert Laffont: - Sophie Fontanel, La Vocation - Phrères, Claire Barré - Sanguinaires, Denis Parent - Les Affreux, Jacques Sarthor - Les Guérir, Olivier Charneux - Terre déchue, Patrick Flanery

  • Séquences s'en est fait un devoir : la couverture du dernier numéro de l'année se doit de mettre à l'honneur un film québécois. Ici, une tendre histoire de famille racontée avec une finesse rare, menée par des comédiens irréprochables : Les être chers d'Anne Émond, son deuxième long métrage. Le rédacteur en chef de la revue, Élie Castel, a rencontré la cinéaste de Nuit #1 pour discuter des thèmes de la famille, de la nostalgie du temps qui passe et des choix de procédés filmiques pour les mettre en images. En gros plan, Anna de Charles-Olivier Michaud, Anton Tchekhov - 1890 de René Féret et les critiques de La terre et l'ombre de César Acevedo, de Mistress America, le nouveau film de Noah Baumbach coscénarisé encore une fois avec Greta Gerwig, et du fort remarqué The Diary of a Teenage Girl de Marielle Heller.

  • Depuis la Libération, le gaullisme est un pivot du système politique français. Mouvement lié au destin d'un "homme exceptionnel" (Charles de Gaulle), à un tournant de l'histoire française (la Deuxième Guerre mondiale), le gaullisme reste pourtant d'actualité. Comment s'est-il diffusé ? Comment a-t-il évolué ? Quels sont ses héritiers aujourd'hui ? Claire Fredj est professeur agrégée d'histoire. Historien, Denis Mazzucchetti prépare une thèse sur la mémoire scolaire de la Résistance.

  • Depuis la Libération, le gaullisme est un pivot du système politique français. Mouvement lié au destin d'un "homme exceptionnel" (Charles de Gaulle), à un tournant de l'histoire française (la Deuxième Guerre mondiale), le gaullisme reste pourtant d'actualité. Comment s'est-il diffusé ? Comment a-t-il évolué ? Quels sont ses héritiers aujourd'hui ? Claire Fredj est professeur agrégée d'histoire. Historien, Denis Mazzucchetti prépare une thèse sur la mémoire scolaire de la Résistance.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Suivant la méthode inductive, et par la construction d'un indicateur synthétique de développement, cet ouvrage tente d'apprécier la rapidité des transformations économiques et sociales de l'Amérique latine au cours des deux dernières décennies.

  • "Témoin de l'aube". Denis Clair. C'est rare un homme qui a le courage d'être libre, c'est-à-dire d'être prêt à payer pour les conséquences de cette liberté." (Albert Memmi).
    "Le "roman" de Denis Clair mérite la louange car il divertit, il passionne et, surtout, il émeut, parce que c'est une page d'histoire de notre France si riche, si belle et si dénigrée. Denis Clair décrit, avec une plume tour à tour acerbe et tendre, ce peuple admirable pour son courage et sa sagesse qui triomphe toujours de ses politiciens.".
    La première partie de ce livre a été publiée en 1966 sous le titre La Colère et la Grâce. La seconde partie a été publiée en 1977 sous le titre Témoin de l'Aube.

  • Le point sur l'étendue de l'épidémie et ses conséquences économiques à l'échelle internationale, à partir du recensement de statistiques ordinairement dispersées. L'exploitation de ces données permet une analyse comparative entre pays riches et pays pauvres de la situation actuelle et des stratégies possibles de prise en charge.

  • Un dictionnaire apportant une information de base sur l'organisation et le financement des systèmes de santé.

  • L'observation des expériences des États-Unis et de l'Europe, aussi différentes soient-elles, suggère deux questions concernant l'équité et l'efficacité : - La redistribution des revenus a-t-elle permis de résorber le chômage et la pauvreté ? - Les entreprises publiques et aides au secteur privé ont-elles soutenu la croissance et la modernisation ? Les retraits du dirigisme et de la protection sociale à l'Est comme à l'Ouest seront une adaptation longue et difficile. L'auteur propose une remise à plat de la Sécurité sociale et des interventions économiques fondées sur la hiérarchie des risques et le rétablissement de la concurrence.

  • Ce livre est le produit d'une constatation : aucun pays pauvre ne s'est arraché au sous-développement sans que la population ne rejoigne des normes sanitaires proches de celles de l'Occident ; mais il est également le produit d'une conviction : l'amélioration de la santé est une clé essentielle du développement économique. Quel a été le meilleur résultat en termes d'efficacité et d'équité : la Chine ou l'Inde, l'Argentine ou le Chili, la Tunisie ou l'Algérie, la Russie ou la Pologne ?

empty