Diane Gérin-Lajoie

  • Réfléchir à la situation des anglophones au Québec conduit souvent à des caractérisations pouvant se prêter à la caricature. Aussi, plutôt que de se concentrer sur des enjeux de type général, les articles de ce numéro analysent la manière dont les anglophones vivent au quotidien avec leur lot de réussites et d'échecs. Les thèmes de l'identité et du sentiment d'appartenance chez les jeunes anglophones de Montréal, de la quête de reconnaissance professionnelle des immigrants et de la disparité d'accès aux soins de santé figurent parmi les thèmes abordés dans ces pages. Deux articles s'intéressent aussi au travail dans l'industrie de la culture, l'un examinant la production et la traduction de livres écrits par des auteurs anglo-québécois, l'autre se penchant sur la scène musicale anglo-québécoise.

  • Le rapport à l'identité des jeunes dans les écoles de langue anglaise au Québec constitue un ouvrage unique en son genre. En effet, jusqu'ici, peu d'études privilégiant l'analyse qualitative ont porté sur le contexte scolaire anglophone au Québec. Encore plus rares sont les études sur les minorités de langue officielle au Canada qui utilisent un cadre d'analyse postmoderne pour examiner la relation qui existe entre le positionnement identitaire des jeunes qui fréquentent ces écoles et l'espace occupé. Enfin, le présent ouvrage est le seul qui compare le milieu scolaire anglophone en région au Québec à celui de Montréal, de même qu'au milieu scolaire francophone en Ontario. Cette analyse comparative de type qualitatif des minorités linguistiques en milieu scolaire présente un caractère innovateur en examinant en profondeur les trajectoires de vie d'un groupe de jeunes qui fréquentent les écoles de la minorité anglophone au Québec.

  • « Parcours identitaires de jeunes francophones en milieu minoritaire » explore comment s´articule la notion d´identité chez huit adolescents franco-ontariens, âgés de 15 et 16 ans. Ces jeunes ont participé, de 1997 à 2000, à une étude ethnographique qui a mis l´accent sur leurs pratiques langagières et le sens qu'ils accordent à ces pratiques. La recherche a porté une attention toute particulière à la notion d´identité bilingue, qu´elle déconstruit en vue d´en comprendre la signification pour ces jeunes et d´examiner si cette forme identitaire peut exister en soi en tant que phénomène stable, ou s´il s´agit plutôt d´un phénomène transitoire menant, à plus ou moins long terme, à l´assimilation.
    Les portraits révèlent que l´identité de ces jeunes est en pleine mouvance, que leurs parcours identitaires sont loin d´être linéaires. L´étude démontre que le concept « d´identité bilingue » est plus complexe que ne le laissent croire, à ce jour, les études quantitatives qui voient dans ce phénomène un pas vers l´assimilation définitive au groupe anglophone dominant.

empty